Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ouverture d’une enquête après l’envoi de tracts signés Action directe

Le parquet antiterroriste de Paris prend très au sérieux l’envoi vendredi 25 février de tracts signés Action Directe dans cinq commissariats des Hauts-de-Seine annonçant la réactivation de groupuscule armé d’extrême gauche. Saisie de cette affaire, la section antiterroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a ouvert une enquête.

Les tracts portent en haut à gauche l’étoile d’Action directe et en haut à droite "à la mémoire de", avec les noms des dirigeants du groupe Jean-Marc Rouillan, Georges Cipriani, Nathalie Ménigon et Joëlle Aubron, décédée en 2006.

"A bas la dictature capitaliste. Flics, vos jours sont comptés. Nous commencerons l’extermination par le 92", indiquent notamment les tracts. Parmi les cinq commissariats destinataires figurent notamment Malakoff, Le Plessis-Robinson, Sèvres.

Lire la suite de l’article : lemonde.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • n’étant pas porté par un amour immodéré de la police (je respecte néanmoins les policiers intègres), je ne peux cependant m’empêcher de penser que ce "tract" pue la manipulation à plein nez.

    je m’explique, il est toujours utile pour un gouvernement illégitime de favoriser l’esprit de corps des policiers (actuellement victimes d’un plan de réduction d’effectif sans précédents) en leur brandissant la peur d’une menace ultra-gauchiste (essentiellement anti-flics de banlieues ?) .

    pourquoi cette pseudo résurgence d’action directe s’attaquerait en priorité aux policiers plutôt qu’aux membres du medef ? je ne vois pas en quoi les policiers payés à 1500 euros par mois seraient les symboles du capitalisme international, d’autant que les policiers et la notion de sécurité publique sont eux-mêmes victime du capitalisme international (réduction d’effectifs de grande ampleur prévu par la RGPP : -10000 postes d’ici 2013).

    à moins que cette opération ne vise qu’à permettre à nos oligarques de se prémunir contre tout risque de basculement de la police nationale (et/ou des crs) en faveur de mouvements populaires remettant en cause "la république bananière qu’est devenue la France". je vous cite l’expression entre guillemets car c’est ce que me confiait un groupe de crs avec qui j’avais entamé le dialogue dans une manif de défense du service public à laquelle je participais en tant que manifestant syndiqué cgt et eux en tant que forces de maintien de l’ordre (bien entendu). certains crs avec qui j’échangeais m’avouèrent (fort bizarrement si l’on y pense) qu’ils s’étonnaient qu’"il n’y ait pas eu encore de révolution en france".