Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pakistan : Spectaculaire attaque des islamistes ce week-end

Au Pakistan, un dépôt de matériel de l’OTAN a été attaqué par de nombreux insurgés au cours de la nuit de samedi à dimanche. Selon les premiers témoignages, plusieurs centaines d’assaillants ont encerclé un terminal de l’Alliance atlantique à Peshawar (dans l’ouest du pays). Ils ont incendié plusieurs dizaines de véhicules qui étaient destinés au ravitaillement des troupes étrangères qui combattent en Afghanistan. Cette nouvelle attaque survient à quelques semaines du déploiement attendu de quelque 20 000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan, des soldats dont la mission vient d’être partiellement dévoilée par le New York Times.

En Afghanistan, les alliés doivent renforcer les lignes de défense de la capitale, protéger le trafic transfrontalier, assurer le ravitaillement du contingent. Il faut faire face à des attaques de plus en plus audacieuses, menées avec des moyens militaires toujours plus importants, toujours plus précis, et de mieux en mieux coordonnés.

Nous sommes à quelques semaines du déploiement des renforts américains annoncés et les premières indications sur le dispositif et sa localisation indiquent les priorités du commandement des forces alliées.

Cible des insurgés

Et ces priorités sont manifestement de nature défensive. Plus question d’aller s’éparpiller dans les lointaines provinces méridionales de Kandahar ou du Helmand. Désormais, la menace s’exerce directement sur les flancs sud et sud-ouest de Kaboul, à quelques dizaines de kilomètres seulement.

Et ce sont donc ces régions limitrophes, de Wardak et de Logar, qui recevront la première brigade d’infanterie. C’est là que les prochains efforts seront concentrés tant sur le plan offensif que pour assurer la sécurité des programmes de développement.

Mais il faut également sécuriser d’urgence l’une des principales voie d’approvisionnement, celle qui, en provenance du Pakistan, traverse les zones tribales et franchit la fameuse Khyber Pass (propice à toute les embuscades). C’est sur cette route stratégique (qui relie la pakistanaise Peshawar à l’afghane Jalalabad, et à Kaboul au-delà) que la logistique militaire de l’OTAN est régulièrement la cible des insurgés, comme ce fut encore le cas au cours de la nuit de samedi à dimanche.