Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Palestine : regain de tension entre l’Autorité palestinienne et le Hamas

À l’annonce d’une possible séparation définitive de la Cisjordanie et de Gaza, les relations entre l’Autorité palestinienne et le Hamas continuent à se détériorer malgré la tentative de médiation égyptienne.

 

 

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, s’est rendu au Caire où il a rencontré le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi. Rien ne semble être sorti de cet entretien. Lors de la conférence de presse finale, le président Abbas a maintenu sa position de mise à l’écart des États-Unis, coupables selon lui de partialité en faveur d’Israël. Il a également déclaré que si le Hamas persistait dans son comportement, l’Autorité palestinienne cesserait de le soutenir.

Mahmoud Abbas a retiré ses fonctionnaires du point de passage de Rafah où ils ont été remplacés par des miliciens du Hamas.

Simultanément des individus ont attaqué le siège de la télévision de l’Autorité palestinienne à Gaza. Les locaux ont été vandalisés (photo) et des objets ont été volés. Selon Ramallah, cette opération est imputable au Hamas. Au contraire selon le Hamas, il s’agirait d’employés de la télévision qui n’auraient pas été payés.

Le Hamas a déclaré qu’Israël avait empêché le troisième versement par le Qatar d’une somme destinée à payer ses fonctionnaires dans la Bande de Gaza. Un ultimatum a été adressé au gouvernement Netanyahou : si l’argent ne parvient pas au plus tard le 11 janvier, les incidents le long de la barrière de sécurité reprendront.

Le Hamas a procédé à une vague d’arrestation des fonctionnaires de l’Autorité palestinienne à Gaza. Environ un millier de personnes a été incarcéré.

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.