Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Par l’intermédiaire du Hamas, le Qatar paye les salaires des fonctionnaires gazaouis

L’émirat du Qatar devrait transférer 21 millions d’euros par mois pour payer les salaires des fonctionnaires de Gaza.

 

Les fonctionnaires palestiniens résidant dans la Bande de Gaza ne sont plus payés par l’Autorité palestinienne depuis plus de six mois, suite à la rupture des relations entre le président Mahmoud Abbas et le Hamas. De facto, alors qu’ils sont reconnus comme un État unique par divers membres de l’ONU, les territoires palestiniens sont divisés en deux entités politiques distinctes.

Créé avec l’aide d’Israël, le Hamas a été proclamé durant le « printemps arabe » « branche palestinienne des Frères musulmans » ; titre auquel il a renoncé par la suite.

Bien que l’émirat du Qatar soit théoriquement un État étranger, il est – avec la Turquie – l’un des deux protecteurs de la confrérie des Frères musulmans. Il considère donc exercer le Pouvoir à Gaza par l’entremise du Hamas.

Un premier versement en liquide de 15 millions est arrivé le 8 novembre 2018 sur place. Il a été donné au Hamas et non pas à l’Autorité palestinienne, bien qu’elle soit la seule autorité légitime.

*

Netanyahou se justifie après avoir autorisé l’entrée d’argent qatari

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a justifié ce samedi soir sa décision d’autoriser le Qatar à acheminer 15 millions de dollars afin de payer les salaires des fonctionnaires dans la bande de Gaza, en arguant que cela contribuerait à ramener le calme.

 

Le chef du gouvernement israélien ne s’était pas encore exprimé sur ce sujet depuis qu’Israël a autorisé le transfert des fonds qataris dans l’enclave contrôlée par le Hamas, mouvement islamiste qu’Israël, les États-Unis et l’Union européenne considèrent comme « terroriste ».

« Je fais ce que je peux, en coordination avec les services de sécurité, pour que le calme revienne dans les localités du sud (d’Israël), mais aussi pour éviter une crise humanitaire », a justifié le Premier ministre, peu avant de s’envoler pour Paris où il assistait ce dimanche aux cérémonies du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale.

Benjamin Netanyahou a précisé que les services de sécurité israéliens soutenaient cette décision et que la majorité des ministres membres du cabinet de sécurité israélien l’avaient aussi approuvée.

[...]

Timides bouffées d’oxygène pour la bande de Gaza éprouvée par les guerres, les blocus israélien et égyptien, la pauvreté et les pénuries, ces gestes d’apaisement s’inscrivent dans les efforts de médiation des Nations unies et de l’Égypte afin de négocier une trêve durable entre Israël et le Hamas, après des mois de manifestations le long de la frontière commune.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

*

Six morts, dont deux responsables du Hamas, dans une opération israélienne à Gaza

D’après les autorités gazaouies, l’armée israélienne a tué six Palestiniens, dont deux responsables du Hamas, dans l’enclave palestinienne. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a décidé d’interrompre sa visite à Paris.

 

Les autorités de Gaza, citées par l’agence Reuters, ont fait savoir dans la soirée du 11 novembre, que les forces de sécurité israéliennes avaient tué six Palestiniens, dont deux responsables de la branche armée du mouvement islamiste Hamas, lors d’une opération dans l’enclave palestinienne. Un porte-parole du Hamas a dénoncé une « lâche attaque israélienne ».

Des sources de sécurité palestiniennes ont affirmé que les heurts s’étaient produits à l’est de Khan Younès, dans le sud de l’enclave, sans donner plus de détails.

 

Les sirènes retentissent dans le sud d’Israël, Netanyahou interrompt sa visite à Paris

Le porte-parole de l’armée israélienne, Jonathan Conricus, a déclaré que les forces israéliennes avaient mené « une opération à Gaza, où a ensuite eu lieu un échange de tirs », et que tous les soldats israéliens impliqués dans l’opération étaient par la suite retournés en Israël.

Le compte Twitter de l’armée israélienne a en outre fait savoir que, « contrairement à ce qui avait été rapporté, aucun soldat [israélien] n’avait été enlevé lors de l’opération qui a eu lieu à Gaza ».

Après les heurts, des sirènes ont retenti dans le sud d’Israël, mettant en garde contre de possibles tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

En conséquence, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a interrompu sa visite à Paris dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 et du forum de Paris sur la paix. « Au regard des incidents dans le sud, le Premier ministre a décidé d’interrompre sa visite à Paris et de revenir ce soir en Israël », ont ainsi annoncé ses services dans un communiqué.

(Source : francais.rt.com)

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tiens, tiens ..... Il semble que l’émir du Qatar a décidé de compenser les fonds d’aide étatsuniens à la Palestine, que Trump a supprimés récemment .....
    Excellente initiative (pour une fois) du Qatar !!!

     

    • Oui, enfin, ce serait plutôt la politique d’un oeuf dans chaque panier.
      Il faut pas oublier que le le Qatar et l’Arabie Saoudite sont des alliés régionaux d’Israël.


    • Quenelle pour Israel et les Saoud...
      A propos, en quel honneur le boucher Bibi a -t-il ete invite a la commemoration de la boucherie de Verdun ?
      (pas d’accent sur les claviers anglo saxon)


    • @yul : Contrairement à l’Arabie Saoudite, le Qatar a une politique extérieure plus mesurée. Bonne relation avec l’Iran et une diplomatie cordiale (mais pas soumise) avec Israël.


    • @ Therese Kirican,

      Ne cherchez aucun honneur là-dedans, ces gens-là se prétendent choisis : alors pensez, les considérations honorifiques de supposés cloportes, ils s’en battent l’oeil.
      Pour mémoire (ces gonzes-là en ont), il y a 99 ans, se trouvait une de « ses » délégations (plus d’une centaine de gus) lors de la signature du Traité de Versailles (1919), afin de faire valoir la Déclaration Balfour de 1917, extorquée à une fumeuse tête de comte éponyme, Arthur James de son prénom, ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni en 1916 et qui n’avait - alors -aucune autorité sur le bled en question. Extorqué en échange de la promesse de faire intervenir - tandis qu’ils étaient isolationnistes (Doctrine Monroe) - les U.S.A. dans la Grande Guerre (par lobbying intensif de la W.Z.O. (World Zionist Organization) afin de la gagner contre l’Allemagne qui, dès 1916 pourtant, proposait d’en revenir à la situation initiale en proposant la paix.
      On connait l’issue...
      Et le bordel qui s’ensuivit et qui perdure, avec toujours les même gonzes qui s’invitent dans tout type de manifestions mémorielles (ou autres) pour bien asseoir dans les esprits (auxquels ils ont refilé le pourvoir apparent et les ors durs qui vont avec, afin de briller en société), qui est le patron.
      Oui les anglo-sionistes sont des fouteurs de guerre : l’un pour ne pas se faire envahir qu’il fomente des querelles, l’autre pour envahir des terres au nom d’un concept de mes deux*

       ; le but étant d’affaiblir l’ennemi potentiel. Ce sont donc eux qui inventent et créent ce dernier.

      * Mes deux : l’un étant le Bouddhisme, l’autre l’épistémologie évolutionniste...(l’un et l’autre, par exemple), les voici qui entrent en opposition avec celui prétendûment « originel ».


  • Pas très bon cela. Les israeliens n’attendent que cela : un conflit religieux au lieu d’être territorial. Les qataris ne font cela que dans un but religieux, ce qui amène de l’eau au moulin israélien.