Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Parade américaine en Mer de Chine

Une provocation militaire qui met la pression sur Pékin

 

 

Après avoir longtemps hésité, les États-Unis semblent désormais décidés à contrecarrer les ambitions chinoises. Une nouvelle stratégie qui rebat les cartes dans la région

 

Les faits - Autre revers pour la Chine, désireuse d’étendre son influence jusque dans l’océan Indien, le changement d’attitude du Sri Lanka. Colombo vient en effet d’accepter l’idée d’une enquête sur les crimes commis pendant la guerre civile, ce que l’ancien président Mahinda Rajapaksa, soutenu par Pékin, a toujours rejeté.

En dépêchant l’USS Lassen en patrouille autour des récifs contestés de la mer de Chine méridionale, le gouvernement américain a tenu l’engagement pris après la visite de Xi Jinping aux États-Unis. Le président chinois avait alors affirmé qu’il ne procédait pas à la militarisation de la zone comme lui reprochent plusieurs de ses voisins depuis que la Chine a entrepris d’aménager plusieurs récifs parmi lesquels ceux de Subi, de Hughes, de Fiery Cross, de Gaven, de Cuarteron et de Johnson South en y créant qui des pistes atterrissages qui des installations portuaires.

Le destroyer lance-missiles, parti du port malaisien de Kota Kinabalu quelques jours auparavant, a notamment croisé à 12 milles marins du récif de Subi comme l’autorise la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Bien que le Stars and Stripes, le quotidien des forces armées des États-Unis, ait affirmé la volonté du Pentagone de « défier  » la Chine dans ces régions sous tension, les autorités américaines, qui ont beaucoup hésité avant de mettre en œuvre l’opération, ont plutôt cherché à la minimiser tout en se félicitant qu’elle se soit « achevée sans incident ».

La réaction chinoise ne s’est pas fait attendre. Pékin a accusé les Américains d’être entrés « illégalement » dans leurs eaux territoriales, ajoutant qu’il s’agissait d’une « provocation  » et qu’elle prendrait « toutes les mesures nécessaires pour répondre à d’autres actions dangereuses de ce type  ». En dépit de ce vocabulaire destiné à montrer leur détermination vis-à-vis de leurs revendications territoriales dans l’archipel des Spratleys, les Chinois ont également voulu dédramatiser la situation.

Dans un éditorial publié après le passage de l’USS Lassen, le Global Times, quotidien anglophone porte-parole du gouvernement chinois, l’a décrit comme « un show politique américain  ». Reste que la présence de ce bâtiment de guerre bouleverse la donne et qu’elle risque de changer durablement le rapport de forces dans la région. Plusieurs pays avaient regretté le manque d’engagement de Washington face à la montée en puissance de Pékin en mer de Chine méridionale et son désir d’en faire « sa sphère d’influence ». Seuls les Philippines et le Vietnam avaient osé se mettre en travers de la route de la Chine, mais sans grand succès. Les autres, en particulier les membres de l’ASEAN (Association des nations du sud-est asiatique), ont préféré faire profil bas face à Pékin malgré leurs craintes d’une emprise chinoise sur cette partie de l’Asie.

 

 

Lire la suite de l’article sur lopinion.fr

La Chine, un autre adversaire des États-Unis, qui en a beaucoup, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1311558
    le 07/11/2015 par merdia
    Parade américaine en Mer de Chine

    Pour une fois je ne suis pas d’accord avec l’auteur de l’article. La présence US est primordiale car le conflit actuel se porte sur les revendications des Ilots de cette zone. La Chine se donne le droit de tous les revendiquer alors que géographiquement il se trouve tout au nord. Il est illégitime pour la Chine d’où la présence des USA à la demande des pays d’Asie du Sud.

     

    • #1311719
      le 07/11/2015 par Jojo l’Affreux
      Parade américaine en Mer de Chine

      Oui les revendications Chinoises sur les Paracels sont à la limites défendables mais par contre celles sur les Spratleys c’est du foutage de gueule, il suffit de regarder les cartes pour le comprendre. Ça donnerai un droit de regard à Pékin sur tout le trafic maritime qui passe dans la région et ça suscite donc une hostilité internationale.

      Pour ce qui est des catapultes, il n’y a qu’un seul autre état au monde capable de fournir les Chinois, c’est nous. Mais évidemment Washington nous a interdit !


    • #1311846
      le 07/11/2015 par VORONINE
      Parade américaine en Mer de Chine

      Les PARACELS appartenaient à l’INDOCHINE française ...Dans les années 37/38 la Marine d’extreme orient y effectuait des missions de présence et de bornage . On peut se poser la question de la légitimité : quelle présence est la plus illégitime la CHINE ou les USA ? ces derniers ayant déjà largement fait la preuve de leur incapacité en Mer de Chine durant la guerre du Viet nam


    • #1313091
      le 09/11/2015 par blata
      Parade américaine en Mer de Chine

      Merde heureusement que le flic USA est la pour la paix de la planète.

      J’ai bon ?


  • #1311579
    le 07/11/2015 par nono
    Parade américaine en Mer de Chine

    Le "fleuron" de la flotte chinoise c’est le porte-avions Liaoning (67500 tonnes) . Petit pb : c’est un porte-avions qui ne... porte pas d’avions ! les US refusant de vendre les indispensables catapultes à la Chine . Masos mais pas trop...

     

    • #1311754
      le 07/11/2015 par jacques
      Parade américaine en Mer de Chine

      un simple contre temps ! les chinois sont capable de tout faire tout copier , ce n’est pas cela qui les empêchera d’avoir des catapulte par rétro-ingénierie quand ils le voudront


    • #1311904
      le 07/11/2015 par Elodie
      Parade américaine en Mer de Chine

      Est-il encore utile d’investir dans les porte-avions ?

      Dans peu de temps, tous les "ennemis" des Etats-Unis auront des missiles de croisière (ou balistique) leur permettant de détruire ces navires ...


  • #1311717

    Les pantins des sionniste a Washington sont capables de toutes sortes de provocations, ouvertes et fermees, manipulations etc pour provoquer la guerrre avec la Chine, sortie du carcan dans lequel Marshall l’avait enfermee par la trahison de Chang Kai Sheck et l’inthronisation de Mao Tse Tung et la sacralisation la-bas du communisme en 1949. Le communisme a toujours eu la-bas le sort particulier d’etre un des chouchoux de la Gauche americaine et autre (clause de la nation la plus favorisee etc) Les USA sont prets a refaire une operation Lusitania, Pearl Harbour, Danzig, ou bien comme au Tonkin pour declencher la guerre au Viet-Nam ou autre magouille du genre. Il est interessant de regarder en fait ce que Coudenhove-Kalergi dit dans son bouquin de 1922 sur le "futur" que les gouverneurs de l’ombre reservent a la Chine, donc vu par la geo-politique US.


  • #1311885
    le 07/11/2015 par dex
    Parade américaine en Mer de Chine

    c’est triste à dire, mais cette satanée troisième guerre mondiale partira de la mer de Chine, car les US jouent trop la provoc et ça ça ne dure qu’un temps seulement la vie de milliards d’humains derrière va périr, après tout le plan pike aura fonctionné et le grand satan rigolera bien ...