Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Paris : six mois avec sursis requis contre une ex-adjointe de Bertrand Delanoë

Une peine de six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende ont été requis jeudi à Lyon contre Mireille Flam, ex-adjointe PS au maire de Paris, jugée depuis mercredi avec trois autres prévenus pour « favoritisme » notamment, dans un marché des encombrants de la ville de Paris remontant à 2005.

Le procès a été dépaysé devant le tribunal correctionnel de Lyon, l’époux de Mme Flam étant magistrat à Paris. Aux côtés de l’élue PS comparaissaient la société Derichebourg et l’une de ses dirigeantes, Pascale Jeannin, pour des chefs d’accusation plus graves : corruption active et recel de biens, des délits passibles de 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Le procureur Pascal Guinot a réclamé un an d’emprisonnement avec sursis et 10 000 euros d’amende contre Mme Jeannin, et 150 000 euros d’amende contre la société Derichebourg, l’une des bénéficiaires de ce marché, estimant que la corruption était caractérisée.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

 

À propos de Bertrand Delanoë et des marchés publics, sur E&R : « Compte-rendu d’Alain Soral sur les procès l’opposant à Bertrand Delanoë et à la LICRA »

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Volià qui s’appelle être descendu en flam. Ah ces républicaines ; tout par derrière. Ces donneuses de leçons. Le gros problème c’est qu’elles font toutes comme ça mais qu’on en attrape très peu(elles sont très protégées). Leur prédilection pour l’étalage de bitume est moins dûe à l’odeur du goudron qu’à celle de ce que ça leur rapporte sous-main. Une épidémie d’honnêteté dans ce triste endroit ferait des ravages chez les républicaines. On ne peut pas descendre philosophiquement et politiquement, d’assassins et de spoliateurs(sans parler de leur propention à la tyrannie), et garder les chausses propres, c’est un profil mental et comportemental adapté au biotope qu’elles se sont aménagé. La républicaine est profilée pour la prestidigitation. Elles ont même ouvertement refusée de déclarer leurs patrimoine ; ça n’est pas pour rien...Un peu de morphopsychologie sur la photographie de cette inculpée républicaine (qui a été fait balancée.. ?) ne peut qu’inciter a émettre des réserves sur la marge de risque qu’il y aurait a lui confier un porte-monnaie. Ce système ne promotionne malheureusement que ce genre de profils. Les allées du pouvoir en sont surencombrées.


  • Les gens doivent se dire : " Si une sous-fifre de Delanoë écope de six mois avec sursis pour corruption, qu’est-ce que cela doit etre au sommet !" .

     

  • Voilà une nouvelle qui tombe à pic !

    De quoi vous donner du grain à moudre dans votre procès contre Delanoë.


  • Comme disait Ruquier sur Mitterrand : "On ne sait pas s’il gagnait à être connu, mais manifestement, on pouvait gagner beaucoup en le connaissant."

    Aujourd’hui, changez Mitterrand par Dela...oups, j’ai fourché ! Enfin, vous m’avez compris !


  • Ça tombe au bon moment ça ! Très bien !

     

  • C’est du pain bénit pour le procès qui oppose Alain Soral à Bertrand Delanoé.
    Etant socialiste Beber va certainement multiplier les pains.
    Quelle générosité.
    On attend avec impatience la prochaine fournée.


  • Encore une histoire d’ordures dans laquelle trempe Delanoë.

     

    • J’ai toujours entendu en France ce fameux adage : "Ce qui se ressemble s’assemble".

      Le Canard est aux ordres (il est bien enchaîné pour le coup) et le Monde Diplo sombre. À part E&R, quel journal peut encore sortir des affaires ?
      Allez messieurs les hauts et bas fonctionnaires, pour vous racheter vous une virginité, c’est ici => contact@egaliteetreconciliation.fr

      Ça fait aussi du bien et on a la conscience plus tranquille.


  • Un autre article sur une autre affaire avec les mêmes :

    Une proche de Bertrand Delanoë épinglée par l’inspection générale de la ville de Paris , Capital 01/06/12
    http://www.capital.fr/a-la-une/actu...

    « Les sociétés d’économie mixte de la ville de Paris serviraient-elles à assurer un train de vie confortable aux proches de Bertrand Delanoë ? C’est l’impression que laisse un rapport rendu au maire de Paris par son inspection générale en décembre dernier. Titré « audit du train de vie des SEM », ce document confidentiel s’intéresse à la gestion de la Sogaris (Société de la Gare routière de Rungis)[...]
    Les enquêteurs s’y montrent particulièrement sévères à l’égard de la présidente du conseil de surveillance de la Sogaris, Mireille Flam, une ancienne adjointe au maire de Paris, n’hésitant pas à écrire qu’« il n’existe aucun contrôle de la part du conseil de surveillance »… Ils lui reprochent notamment de ne pas contrôler les dépenses payées par les dirigeants de la Sogaris au moyen de leur carte de crédit professionnelle. Mireille Flam botte en touche [...]
    Mireille Flam perçoit en effet 15 245 euros par an (1 270 euros net par mois) pour assister chaque année à quatre réunions du conseil de surveillance.[...]
    d’un véhicule de fonction[...] Elle se servait d’ailleurs très peu de cette Citroën C5 et se faisait rembourser ses nombreuses courses de taxis dans la capitale.[...]
    Les inspecteurs de la ville s’interrogent aussi sur le bien fondé de frais de déplacement de Mireille Flam (pour 9 595 euros en 2010), notamment de deux voyages, à Shanghaï et à Buenos Aires.[...]
    [...]des dépenses de communication délirantes. Ainsi, l’inauguration en 2009 de la nouvelle entrée des entrepôts de Rungis a été l’occasion d’une petite fiesta dont la facture s’est élevée à 265 018 euros. Comme l’inspection générale y a compté 350 invités [...] »

    l’audit en question :
    http://www.capital.fr/var/cap/stora...

     

  • Mon unique commentaire sera : Que vive la Socialie !


  • ELLES FONT DES RAVAGES !!! Vous avez remarqué ; il n’est question que de ces dames, et on n’en est pas encore à la parité...ça promet. ’Mâles’ ou ’Femelles’ ça ne sait plus où donner de la tête pour s’en mettre plein les fouilles, ça tourne à l’hystérie collective. Elles ne peuvent pas s’en empêcher il faut qu’elles se graissent, quelle plaies, quelle vampires, quelle punition. Et ça donne des leçons...quelle racaille.


  • Regardez la photo de Madame la Corrompue en plissant un peu les yeux, vous observerez une étrange ressemblance avec son maire, l’embrayage.


  • #599194

    Je ne sais pas si le roi de Paris est bien conseillé, mais son procès avec la véritable dissidence risque d’être la boîte de Pandore qu’il n’aurait jamais dû ouvrir...
    M’est a vis que les plus craintifs risquent d’avoir compris à qui ils peuvent maintenant faire parvenir les documents compromettants qu’ils n’osaient pas utiliser eux-mêmes, il y a même un risque de voir les opposants internes à l’Empire ne pas s’en priver dans l’espoir de reconquérir le bastion aux prochaines municipales... J’espère que l’Hôtel de Ville de Paris et ses archives ne vont pas brûler, un si beau bâtiment, cela serait dommage.
    De bons moments en perspective en tout cas !


  • Inversion totale de la morale et des faits...

    - Premier constat : la peine requise contre Mireille Flam est d’une incroyable légèreté. Une habitude...

    - Deuxième constat : permettez moi de douter du caractère "franc tireur" et "isolé" de la corruption de Mme Flam... elle n’a certainement pas agit de son propre chef ni uniquement pour son propre compte.
    On peut compter sur la justice pour ne pas enquêter plus loin.

    - Troisième et dernier constat : Même s’il ne faut pas se faire d’illusions sur une très hypothétique pureté du monde des affaires, le trucage des marchés publiques est une initiative des politiques : ce sont eux qui mettent en place le système de racket, les entreprises ne font que se plier aux règles du jeu.


  • Qu’est-ce que c’est que cette MAFIA au sommet de la France ?!?

    ON EN A MARRE DES RIPOUX !!!


  • Pour des francs Mac, c’est tout à fait normal ?c’est un pilier dans gueule et un dans ton c.l


Afficher les commentaires suivants