Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pédophilie dans l’Église : le pape François incrimine-t-il le cléricalisme pour disculper l’homosexualité ?

Dans une « lettre au peuple de Dieu », le pape François accuse le cléricalisme d’engendrer la pédophilie mais ne dit pas un mot de l’homosexualité dont souffre une partie du clergé. Il l’exonère ainsi et reprend la rhétorique des ennemis de l’Église.

 

Le pape François cite à propos l’écriture. Ce que l’on fait aux plus petits, c’est à Dieu qu’on le fait, et si ton œil te scandalise, jette-le. Il a raison, faire du tort à un enfant, surtout quand on a la charge de l’élever, est laid et lâche, et les blessures qu’on lui fait sont longues à guérir. Il nous exhorte à la prière, au jeûne et à la réforme de soi-même. Très bien. Là où cela se gâte, c’est quand il recherche la cause de ce qu’il nomme la pédophilie dans l’Église. « Dire non aux abus, c’est dire non, de façon catégorique, à toute forme de cléricalisme », affirme-t-il.

 

Pour le pape François, le cléricalisme, voilà l’ennemi !

Pour bien se faire comprendre, le pape François précise. Le cléricalisme est une « manière déviante de concevoir l’autorité dans l’Église ». Un abus de pouvoir du clergé, qui « annule la personnalité des chrétiens », une « corruption spirituelle » qui se traduit par un « aveuglement confortable et autosuffisant où tout finit par sembler licite : la tromperie, la calomnie, l’égoïsme ». Le cléricalisme aura donc contribué, selon le pape François « à perpétuer beaucoup de maux que nous dénonçons aujourd’hui ». Bref, le souverain pontife est d’accord avec Gambetta, en matière de « pédophilie », le cléricalisme, voilà l’ennemi. C’est aussi l’avis du père Stéphane Joulain, psychothérapeute spécialisé dans le traitement des abus sexuels, qui juge les réformes lancées par Benoît XVI après les premiers scandales de pédophilie en 2010 : « Malgré ses bonnes intentions, le pape s’est trouvé à des réflexes cléricaux de protection au sein de la Curie, réflexes dont il n’est pas lui-même pas totalement exempt ».

 

Explications maçonnes de la pédophilie dans l’Église

En d’autres termes la mauvaise conscience du pape François le pousse à avaliser les attaques récurrentes des ennemis de l’Église contre la curie et le Vatican, déjà vieilles du temps de Gide.

La tradition des Lumières et des loges était d’imputer au célibat clérical l’obsession sexuelle qui mène à la pédophilie. Voltaire le disait uniment : « Les moines chargés d’élever la jeunesse ont été toujours été un peu adonnés à la pédérastie. C’est la suite nécessaire du célibat auquel ces pauvres gens sont condamnés. » Hitler fournissait des statistiques pour le prouver : selon le ministre nazi des cultes, 7 000 ecclésiastiques avaient été condamnés pour crimes sexuels entre 1933 et 1937, alors que le chiffre réel était de 170 cas. Et Pierre Waldeck-Rousseau, le Président du Conseil à qui l’on doit la loi de 1901 sur les associations professait que le clerc qui fait vœu de chasteté n’est ni un homme normal ni un citoyen à part entière.

 

Cléricalisme et structure de péché : les vipères lovées dans l’Église

La nouveauté après Vatican II, c’est que les attaques contre l’Église ont trouvé écho et relais dans l’Église même.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bergolio est un anti pape hérétique et vendu aux forces sataniques et maçonniques. Nous savons qu’un coup d’état a eu lieu et que cet imposteur ne dispose d’aucune légitimité autre que formelle sur le trône de Saint Pierre. Son remplacement par une fronde n’est qu’une PETITE question de temps.


  • Un ami secrètement homosexuel, prêtre défroqué, m’avait confirmé que beaucoup de prêtres adossaient la vocation pour cacher leur homosexualité. Un autre ami, ouvertement homosexuel, a été ordonné en 2009.
    Pour moi il serait toutefois souhaitable de supprimer le célibat obligatoire des prêtres, mesure introduite pour des raisons financières au 14ème siècle, l’Eglise étant lassée de voir les épouses des prêtres hériter d’une partie de leur cure.

     

    • interessant ce que vous dites sur le celibat des pretres ; avez vous des sources serieuses ?


    • @juju

      Je suis d’accord avec la première partie de votre message, feu le Père spirituel de ma mère avait été témoin, en son temps, d’agissements d’homosexuels engagés dans le séminaire, notamment au sortir de la Deuxième Guerre Mondiale ; la seule chose que l’on peut reprocher alors à l’Eglise est d’avoir diminué l’ascèse afin de ne pas décourager les vocations.

      Car c’est cette ascèse qui prépare le Prêtre tant à sa vie spirituelle qu’à son mariage, lui aussi spirituel, avec l’Eglise, d’où légitimation du célibat, et pas seulement pour les raisons financières que vous évoquiez ! C’est l’ascèse, notamment, qui permet à l’homme de transcender ses pulsions pour lui permettre de se tourner uniquement vers Dieu, et ainsi lui permettre d’exercer son ministère en dépit du siècle.


    • Le célibat ne doit pas être supprimé ! C’est ce qui fait grandeur, la majesté, l’aura...du prêtre catholique ! Le célibat n’est pas la cause des déviances.
      Un prêtre ne doit pas être un homme comme les autres ! il n’y aucun intérêt de demander conseil ou de se confesser auprès d’un prêtre qui une demi heure avant a fait un cunnilingus ou qui 5 minutes après votre confession va se retirer dans son presbytère pour se faire un café et procéder à sa petite séance quotidienne de branlette devant Youporn !
      L’abstinence, le renoncement à ses pulsions et aux choses de ce bas monde est inhumain ? Non ! C’est l’essence de la vocation ! Et rappelons un détail d’une importance capitale : nul n’est contraint par la force, le canon d’un revolver pointé sur la tête d’entrer dans les ordres ! Si quelqu’un ne se sent pas la force de s’astreindre à une telle discipline il ne faut pas rentrer dans les ordres ! Si une personne découvre après avoir prononcé ses voeux qu’elle ne peut pas les respecter elle peut renoncer à ces derniers ! On peut servir le Christ en dehors des ordres ! Nul n’est contraint de faire prêtre ! Tout simplement ! Quand on a la phobie du feu il ne faut pas faire pompier ! Quand on trouve la vue du sang insupportable au point de s’évanouir on ne demande pas un job dans les services d’urgences !
      Cette dégénérescence de l’Eglise est du au relâchement concernant les exigences et devoir du prêtre. L’esprit moderne de l’homme capricieux devant céder à ses pulsions a contaminé l’Eglise. La masturbation ? Normal ! L’homosexualité ? Normal ! La pédophilie ? Presque normal...toute les déviances et pathologies sont devenues normales au regard de l’église ! L’Eglise devait être ferme : la prêtrise est un sacerdoce et un renoncement à soi-même. Ainsi avant de prononcer ses voeux les gens doivent savoir à quoi s’attendre ! Une fois les voeux prononcer il doit y avoir un suivi pour aider les prêtres dans l’épreuve qu’il se sont choisi...il doit y avoir des exercices spirituels...quand à ceux qui sont incapable de se dominer, ou pire sont carrément de dangereux déviants (pédophiles...) ils doivent être identifiés et sortis du troupeau.


    • @ Vidocq

      Voici une première source sur france-info, selon laquelle des critères financiers entrent en ligne de compte dans la prescription du célibat.
      https://www.francetvinfo.fr/replay-...
      France Info est résolument anticlérical je l’admets, mais l’attrait pour l’argent est un élément indéniable de la nature humaine.

      Une deuxième source selon laquelle les mariages de prêtres, bien que proscrits depuis des siècles, étaient encore tolérés jusqu’au 14ème siècle.
      http://laportelatine.org/vatican/sa...


    • Pour une fois , goy pride, je ne suis pas 100% d’accord avec toi, le problème est que les prêtres catholiques ne sont pas des moines, ils sont dans la vie active, et surtout l’Eglise a besoin de beaucoup de prêtres car ils ont (ont eu) beaucoup de fonctions sociales (éducation, conseils divers et variés, gestions administratives (hospices, hôpitaux, orphelinats, aumôneries diverses etc)
      beaucoup de religions ont une approche ascétique de la vie (pas toutes heureusement) mais quand elles prônent l’abstinence totale, elles la cantonnent à l’expérience monacale (bouddhisme, certaines sectes hindoues, judaïsme : les nazaréens, etc) ce qui est infiniment plus facile à gérer quand on vit retiré du monde et entouré de condisciples.
      Personnellement je pense que cette loi du célibat est une erreur à long terme, elle brise les vocations de beaucoup et rend de plus en plus le prêtre incapable de se confronter aux problèmes de ses ouailles par manque d’expérience (un prêtre qui me donne des leçons d’éducation des enfants çà me fait toujours rire), sans compter les dérapages obligatoires .
      La chair est faible, et en plus on leur confie des tâches d’éducation de nos enfants. des prêtres tripoteurs j’en ai connu un paquet durant mes études, et au contraire de beaucoup aujourd’hui, à l’époque cela nous amusait plus qu’autre chose, on évitait de se retrouver seuls avec les plus entreprenants, c’est tout, car il ne faut pas se leurrer, les prêtres ne sont pas des violeurs d’enfants, mais des humains qui ont malgré tout des pulsions qui se traduisent par quelques gestes déplacés,mais il ne faut pas croire qu’ils n’en souffrent pas.
      Avec deux élèves on avait surpris par hasard notre censeur au sortir d’une passe avec une prostituée à Pigalle (un type par ailleurs irréprochable en tant qu’éducateur) Bien sûr nous n’avons rien dit, mais ce prêtre a porté sa "faute" sur son visage à chaque fois qu’il nous croisait (soit tous les jours). dur dur d’être prêtre.
      Conclusion L’Eglise serait bien inspirée de restreindre la chasteté à la vie monacale


  • Tout ce que raconte ce Pape, qui c’est flagrant est une potiche mondialiste, est nul et non avenu.
    Qu’il y ait encore des crétins de chrétiens, qui n’ait pas perçu la perfidie du personnage est plus inquiétant encore, mais hélas dans la nature humaine.

     

    • Quand bien même vous pensez être de bonne foi, vous commettez une boulette : le Pape, s’il en est un, lorsqu’il est le digne successeur de Pierre, n’est pas le représentant des Chrétiens, mais celui de l’Église catholique apostolique romaine, uniquement. Pour les autres Chrétiens, les autres courants, il en est autrement.
      C’est pour cela - profitant du sujet afin de faire une parenthèse - qu’en terme de théologie, de mythologie, quel que soit le dogme ou les croyances, il est ridicule de parler de communauté - comme un tout - tant les courants sont divers et variés, leurs croyants, leurs adeptes, leurs disciples, tout autant... qui voient parfois le crétin, chez l’autre.


  • Une petite précision, le signe de la main droite du pape sur la photo n’est pas anodin. Il s’agit du "geste pseudo-zygodactyle".
    Très utilisé dans le monde de la peinture (voir par exemple ce portrait de Christophe Colomb : https://www.google.be/search?q=chri...), il se rapporte à une posture d’allaitement :
    https://www.google.be/search?tbm=is...
    Or l’allaitement représente la transmission du savoir entre Isis et son fils Horus dans le cadre des cultes ésotériques. La main sur la poitrine des francs-maçons symbolise également l’allaitement, ou l’initiation qu’ils ont obtenus par le truchement de leur mère Isis, eux les "fils de la veuve".
    Le pape par ce geste prouve qu’il a été initié.

     

    • Vous racontez n’importe quoi et Stephane Blet, initié, saura vous dire que la main sur le coeur des frangins se veut - à l’ordre - à un grade bleu particulier et qu’il ne signifie en rien ce que vous avancez. Par ailleurs, il faudrait être sot pour ne pas saisir qu’un Pape (soit-il le digne successeur de Pierre ou de circonstance), ne soit pas au fait - sans parler de devoir être initié - de tous les rites, de tous les signes, de toutes les organisations, aussi secrètes soient-elles. Ne croyez-vous pas que Vatican, comme d’autres « officines » ne pratiquent pas l’entrisme et/ou l’écoute attentive ?
      Allons, allons, à l’heure d’Echelon et depuis la nuits des temps... ne soyez, ne soyons pas naïfs.


    • Ridicule. Il s’agit d’un mouvement naturel des deux doigts de la main lorsque on l’a lève, surtout pendant un moment. Le doigt faible, l’annulaire, à tendance à se rapprocher et se coller sur le majeur car les deux sont liés par un tendon. Surtout si on a les doigts épais et un age plus avancé (problème articulaire).
      Le majeur et l’annulaire sont liés. Essayez de mettre votre main et vos doigts à plat en rentrant seulement le majeur à l’intérieur, restez comme ça, maintenant, essayez de levé un à un chaque doigt, et vous verrez qu’il est impossible de lever l’annulaire.

      Peut-etre que votre théorie est valable sur les peintures je n’en sais rien, mais certainement pas lorsqu’un pape salue la foule. J’ai vu les mêmes bêtises sur Benoit XVI...
      Un peu de sérieux...


    • Or l’allaitement représente la transmission du savoir entre Isis et son fils Horus dans le cadre des cultes ésotériques.

      C’est banalement de prendre l’énergie de la foule comme Hitler faisait.
      Il ne peut y avoir transmission spirituelle : ce n’est que soi qui par un travail sur son ego obtiendra du Savoir.
      Si un humain quelconque se lance dans une religion il va réveiller des forces diaboliques qui le ravageront.
      Il faut absolument un humain près de soi qui connait l’ésotérisme pour éviter les dérapages de style pédophilie.


    • la main sur le coeur des francs maçons n’a rien à voir avec le geste"pseudo-zygodactyle" (index et majeur joints) car ce signe maçonnique représente le fait de s’arracher le coeur si on manque à son serment, donc le geste doit être d’agripper le coeur comme avec des serres, tous doigts écartés et légèrement crochus.
      quant à "fils de la veuve", cette expression est directement liée au mythe FM d’Hiram, (on n’en entend jamais parler avant la création de ce mythe (tiré de la torah) par les initiateurs de la FM du XVIIIème siècle, la première référence écrite étant justement dans les constitutions d’Anderson en 1723).
      fils de la veuve signifie celui qui a perdu son père (la source de la connaissance) et qui tente de redécouvrir cette connaissance (la symbolique de l’accacia autre symbole biblique:le Shittim dont est faite l’arche d’alliance), le meurtre d’Hiram déjà fils d’une veuve fait doublement des franç maçons des fils de la veuve. de plus la symbolique biblique de la veuve se retrouve dans la Kabbale judaïque et l’alchimie chrétienne, deux autres sources d’inspiration de la FM spéculative.
      toute référence à Isis n’est que blablabla sur ce sujet précis)


    • Arrêtez de dire que le Pape est FM, ça n’a aucun sens.
      Vous croyez qu’une organisation férocement anti-religieuse initierait le chef officiel d’une des plus grandes religions du monde ? C’est comme le fameux FM nazi Breyvik !
      Non, le Pape est simplement mou, faible, malléable et politiquement correct ce qu’il fait qu’il est mondialistocompatible voilà tout. Sans parler du fait qu’il est sûrement tenu par des histoires louches....


    • Je vous remercie pour vos remarques
      Effectivement j’ai confondu mes théories personnelles avec la vérité lors du passage sur les FM.


    • @ juju, du coup je me suis interessé à la symbolique dont tu parles (index et annulaire collés,
      au choix :
      1) c’est un signe secret de reconnaissance des maranes espagnols (la main est posée ainsi sur le coeur) c’est le même geste que font les juifs sépharades quand ils recitent l’amidah
      Ralph Oppenhejm dans : Spain in the looking-glass.
      2) un signe secret jésuite tiré des exercices spirituels de Loyola, qui indique la contrition des pêchés
      Este gesto, repetido tan a menudo, es el que San Ignacio de Loyola recomienda. ... Mejor que los puños en el mentón o los indices en la sien, este gesto sereno de calma denuncia toda la agitación de la vida interior, al mismo tiempo que la comprime y se impone con una fuerza incontrastable sobre todos los secretos de la conciencia Cassou dans : El greco


  • Qui peut encore croire que Bergoglio soit pape ???


  • Dès qu’une religion s’organise en institution elle cesse d’être une religion..
    D’ailleurs ce pape devrait tirer conséquence de ses paroles sur le cléricalisme et démissionner.

     

  • La Grèce Antique et polythéiste, nous a fourni des formateurs pédérastes et nous nous sommes gavés, gargarisés de sa philosophie, en préambule pythagoricienne, parfois républicaine, d’autrefois péripatéticienne, souvent épicurienne, voire hédoniste, on en passe et de meilleures. C’est qu’il fallait touiller ardemment pour faire monter la maïeutique. Ces gars-là, inventeurs de la démocratie (athénienne), n’étaient ni célibataires, ni homosexuels, bi-sexuels à tout le moins, et cela, pour l’essentiel d’entre eux. Les donzelles attendant le regard soutenu procréateur dans d’autres lieux réservés à l’usage. Les Harvey contemporains auraient eu toutes leurs chances, l’époque était démo, gratos : époque #metoologique où l’on adorait les muses : les cornes aussi.
    Ainsi donc, en matière de pédérastie et de pédophilie, voire même d’éphèbophilie, il n’est nul question de clergé ou autres : partout où se trouvent ces différents groupes (vulnérables de par leur naïveté face à la vie), rôde et fraye le déviant psychopathe (celui que la morale n’éffleure pas) : c’est plus fort que lui (elle). Cela vaut dans le sport, les associations, à l’école, dès la crèche. Peut-être passerai-je pour un vieillard que je ne suis pas, radotant, mais je vais me répéter : c’est aux adultes responsables de prendre garde aux adultes prédateurs. La loi, les leçons, ne changeront rien aux fêlés du bocal. Quant à ceux qui prônent cet exercice au sein de leur(s) dogme(s), au sens religieux comme conceptuels, qu’ils nous laisse juges...
    Quels grands pédophiles connus de tous se sont retrouvés à ramasser des savonettes depuis que l’on nous livre les informations par la lucarne magique et autre paperasserie ?

    C’est bizarre que notre converti contemporain n’ait pas réalisé un couplet de telle sorte, dans son H.L.M. :
    Passe ses nuits dans les caves
    Avec son Beretta
    Traque les mômes qui soulagent
    Le braquemard aux bourgeois... ♫


  • Comme toujours quand on a un article de ce genre il y a des idiots utiles qui ramènent leur fraise avec des "il faudrait renoncer au célibat des prêtres..."...
    D’abord de quoi vous mêlez-vous... ? Ensuite l’abstinence ne fait pas de quelqu’un un pédophile ni un vorace homosexuel passant son temps libre dans les backroom ! Enfin le renoncement à soi-même pour ceux qui sont entrés dans les ordres fait parti de la doctrine catholique, or personne n’est contraint par la force de faire prêtre, nonne, moine... ! Personne n’est contraint par la force d’entrer dans les ordres ! C’est choix qui comme tout choix implique des devoirs et sacrifices.
    Dès lors que l’on prononce ses vœux on doit se soumettre à cette doctrine ! Sinon il ne fallait pas les prononcer ! Et si une personne devait découvrir seulement après être entrée dans les ordres son incapacité totale à la chasteté, son impossibilité de concevoir la vie sans l’affection et la présence d’une femme...et bien elle peut toujours renoncer à ses vœux ! On peut être un serviteur du Christ en restant laïc, et il vaut mieux un laïc serviteur du Christ qu’un ecclésiastique débauché qui veut à la fois jouir de sa petit tranquillité dans les ordres en fuyant le tumulte du monde tout en s’adonnant aux jouissances d’un laïc !

     

  • "L’introduction de ce néologisme [cléricalisme], encore absent de nos dictionnaires, dans la langue de la politique et des polémiques religieuses, a été faite, dit-on, par des journalistes belges, vers l’année 1855). Dér. de clérical* « dévoué aux intérêts du clergé »"
    Extrait du CNRTL.
    Quant à Bergoglio : "« Que le Seigneur lui ouvre les yeux, ou qu’Il les lui ferme »
    Ce n’est pas le Seigneur qui l’a mis où il est, mais les saigneurs. Que le Seigneur donc lui ferme la bouche, ce sera bien suffisant.
    Jusqu’à nouvel ordre (la mort de Benoît 16), c’est ce dernier qui est le pape d’une Eglise bien affaiblie.
    L’article précise bien que le célibat des prêtres n’est pas le problème. Les statistiques de "pédophilie" restent les mêmes dans le clergé protestant (pasteurs mariés) et le clergé catholique.
    Mais ce célibat est un peu dur à porter pour un homme chargé d’âmes. Les femmes de pasteur sont très utiles dans une paroisse. Et l’Eglise est indispensable à la cohésion et à l’équilibre de la France.


  • C’est pas une attaque contre le clergé en soi, ni contre l’institution.
    C’est une accusation contre ceux du clergé qui abusent de leur position, avec un tel état d’esprit qu’on se demanderait s’ils ne prennent pas les clercs pour une sorte de race supérieure.
    Dans ce sens, le mot "cléricalisme" désigne un état d’esprit. Il y a du cléricalisme, comme il y a du parisianisme par exemple.

    Le cléricalisme dénoncé par Gambetta, c’est autre chose. Il s’agit de l’activisme politique du clergé. Gambetta a dit "le cléricalisme voilà l’ennemi" comme d’autres ont surement dit à la même époque "le monarchisme voilà l’ennemi"

    Certes, Bergoglio a utilisé le mot dans un autre sens que son sens habituel. D’où la confusion. Peut-être qu’elle n’était pas possible dans la langue d’origine, et ensuite la traduction n’aura pas anticipé le problème. Allez, afin que personne ne soit trop contrarié, disons qu’ils l’ont fait exprès !


  • On ne parle jamais de pédomanie dans les autres religions, ni dans l’éducation dite nationale. C’est comme le dopage : jamais dans le foot.


  • Franchement cette position n’est pas étonnante.
    Déjà en Argentine, Bergoglio avait étouffé de sombres affaires homosexuelles et pédocriminelles,
    Mais il a repris ça au Vatican, non seulement en étouffant les affaires, mais en s’entourant des coupables, pour pouvoir les manipuler comme il veut. Cet homme est un vrai serpent.
    Lisez "Le pape dictateur" où tout ça est expliqué.

    Quand aux homosexuels dans l’église, déjà lors de l’affaire de la jupe j’allais sur un site créé à cette occasion et je me souviens de prêtres tous d’accord pour dire qu’au moins un tiers des prêtres était homo à l’époque.
    Il n’est pas impossible aussi que des infiltrations très maçonniques aient eu lieu de manières volontaires et coordonnées pour détruire l’Eglise de l’intérieur. Ce truc a un nom avec des chiffres, mais impossible de m’en rappeler. Quelqu’un connait peut-être ?

     

  • J’ai retrouvé le nom des prêtres scandaleux infiltrés et chargés de subvertir l’Eglise par des scandales infâmes. Ce sont les ES 1025. décrits par Marie Carré.

     

  • On dit toujours "prêtres" pédophiles : c’est dommage qu’on n’ait pas plus d’information sur ces "prêtres" - nom et prénoms complets, et lieux de naissance des parents , grand-parents et arrière grand-parents. Je crois que l’on découvrira alors que ce fléau de la pédophilie vient avec une certaine "culture" pas très catholique, mais ayant infiltrée l’Eglise Catholique pour la détruire de l’intérieur.

     

  • Quand je pense aux parents cathos qui livrent leurs enfants aux curés ça me fait mal : non seulement le curé va leur raconter qu’un juif, né d’une vierge, est le sauveur du monde, afin de faire d’eux des esclaves d’Israël, mais encore - un homme de "Dieu" ayant tous les droits - ils risquent de se faire violer .

     

  • Le pape Imbroglio et le silence des Cathos,

    Ce pape est un adepte du "chaos constructif"
    des élites occidentales judéo-anglo-saxonnes .
    C’est le Cromwell moderne de l’église catholique.
    Le premier servit le Tudor Henri VIII ,fondateur de
    l’Empire que le second accompagne dans sa chute .
    Le silence des Catholiques est assourdissant .


  • Pas d’amalgame !
    S’il y a sans doute toujours eu des fripons et des fripouilles parmi le clergé catholique, il y a toujours eu aussi et il y a encore de saints, bons et braves prêtres catholiques, insusceptibles de causer du tort à autrui.
    Il ne faut pas non plus perdre de vue que l’Eglise catholique est infiltrée par ses ennemis et que ses ennemis sont nombreux !

     

    • Tout a fait. L’Eglise est cernée de toutes parts ;
      Voir ceci (infiltration communiste et luciférienne via les carbonaris pour détruire l’Eglise de l’intérieur) ;

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alta_...
      https://www.youtube.com/watch?v=4kj...

      On peut y rajouter, selon les sédévacantistes, d’autres sectes et/ou loges présentes lors des conclaves de 1958, 1963 et ceux de 1978, et qui ont fait pression lors de ces élections.
      Celui de 2013 aussi est louche avec la "mafia" de St Gaal.
      La liste Picorelli de 1978.
      Bien évidemment, sans oublier les services secrets de différents pays qui ont fait pression sur Benoit XVI en particulier. Certains groupes catholiques américains ont écrit une lettre à Trump pour demander s’il n’y a pas eu d’ingérences de l’administration Obama en 2013.

      il faut lire "2000 ans de complot contre l’Eglise" de Maurice Pinay, en plus des livres d’Henri Delassus.
      Sans oublier Pierre Hillard, bien évidemment.
      Diverses prophéties mariales annonçaient tout ceci depuis un moment...
      L’Église est l’ennemi à abattre pour les mondialistes depuis de siècles. C’est clairement évident. Mais il n’y arriveront pas...

      Que l’Eglise sont encore debout ,même vacillante après tous ça, relève presque du miracle.


  • Le modèle CHRÉTIEN par excellence a suivre est JÉSUS-CHRIST. JÉSUS n’a jamais était débauché où pėdophile pédosexuel ni homosexuel. Quand un CHRÉTIEN commet des crimes c’est en infraction aux enseignement de JÉSUS-CHRIST. Jamais un prêtre chrétien fidèle a JÉSUS CHRIST n’enseigne la débauche sexuelle où prêche la pédopornographie. Ensuite les Chrétiens sont des humains porteur des pulsions animales de leur origine bestiale. Le péché originel le mal de l’animal violent et prédateur sexuel toujours yapis dans chaque humain et refrėnėpar le CHRISTIANISME. Les médias sous la tutelle de la pensée mondialiste poussent a faire croire que seul sur terre les prédateurs sexuel sont du clergé chrétien a cause de l’enseignement chrétien par dit.ailleurs les humains sont irréprochable car ils cachent la réalité en accusant que les curés pris en groupe jamais l’être humain qui refait surface avec sa violence intrinsèque.


Commentaires suivants