Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pédophilie : soupçonné d’entrave à la justice, un ministre allemand démissionne

Angela Merkel n’a pas hésité à pousser vers la sortie son ministre de l’Agriculture. Hans-Peter Friedrich a démissionné vendredi après avoir été accusé d’avoir communiqué des informations confidentielles sur une enquête judiciaire en cours.

L’histoire avait commencé de manière sordide, elle tourne en affaire politique. La mise en cause cette semaine, d’un député SPD dans une affaire de pédophilie avait déjà suscité le scandale. Sébastian Edathy est soupçonné par la justice allemande, qui a perquisitionné son domicile et son bureau au Bundestag, d’avoir consulté des images pédophiles. Son nom est revenu aux enquêteurs suite au démantèlement d’un réseau au Canada l’automne dernier. Il a démenti avec véhémence les accusations. Mais les répercussions politiques sont déjà là.

L’ancien ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich a démissionné vendredi de son nouveau portefeuille de ministre de l’Agriculture. Dans ses précédentes fonctions, il aurait été au courant de l’enquête sur Edathy. Il est soupçonné d’avoir entravé les démarches de la justice et d’avoir informé durant l’automne le leader du SPD Sigmar Gabriel de l’enquête en cours. Sigmar Gabriel est aujourd’hui vice-chancelier...

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

Voir aussi, sur E&R : « Pédocriminalité : l’étau se resserre autour de Cohn-Bendit et des Verts allemands »

Sur la pédocriminalité, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un qui a "entravé la justice", c’est Laurent Fabius : le 11 décembre dernier le Canard Enchainé a révélé qu’il avait pris des mesures dilatoires pour permettre à l’escroc "Franco"-Israélien Gaydamak, arrèté en Suisse , d’échapper à l’extradition vers la France et de repartir tranquillement dans son pays, le paradis des criminels : Israel . Vous imaginez Ben Hollande sanctionner Ben Fabius pour avoir sauvé Ben Gaydamak ? Inimaginable...


  • Les raisons occultes des abus sexuels

    Lorsqu’une jeune femme ou un jeune homme est agressé sexuellement, il va ressentir deux émotions fortement contradictoires : d’une part, le plaisir des sens lié à l’attouchement sexuel ; d’autres part, le profond dégoût résultant de la situation d’être agressé dans son intimité. Si cette « opération » – et je n’utilise pas ce mot par hasard – a lieu avant que le processus de la puberté soit terminé, la personne va associer pour longtemps – peut-être pour toute sa vie – le plaisir à quelque chose de déplaisant.

    Sans aller dans de psychanalyse, la manifestation simultanée de ces deux pulsions contradictoires, le désir et le rejet, a pour effet de créer une dissociation chez la victime. Il existe alors deux personnes.

    Quelle est la différence entre ces agents robots et une jeune femme violée dans son enfance ?

    Le drame, c’est qu’il n’y en a quasiment aucune ! Le résultat est pratiquement le même, sauf que l’agent robot est connu et suivi par les services secrets, alors que la jeune femme violée est en quelques sorte laissée dans la nature. Mais elle peut néanmoins être activée !

    http://www.crom.be/fr/documents/les...

     

    • "la personne va associer pour longtemps – peut-être pour toute sa vie – le plaisir à quelque chose de déplaisant."
      Je dirait plus à quelque chose de sale et vraiment incompréhensible. Pour les enfants prépubert les organes sexuels ont pour fonction connu en bas age de faire pipi et si il y a sodomie caca. Et le vrai danger c’est surtout qu’ils ou elles se dégoutent au plus haut point pour avoir été souillé et avoir aimé ça en partie. Ce qui conduit à des troubles grave de la personnalité.


    • @ Mat

      J’ai été attouchée dans mon enfance et j’ai subi un dédoublement de personnalité qui a duré, parce que j’ai de suite compris, instinctivement, ce que je devais faire, dix ans. Pendant tout ce temps, j’ai eu trois personnalités, différenciées par leurs noms et leur caractères : une enfant, nommée "La Gamine", celle qui a été brisée à l’époque (j’avais 8 ans quand c’est arrivé), je suppose, la maman, forcée de naître trop tôt, Julie (mon deuxième prénom) et la battante, qui protégeait les autres pendant le processus, Aura (pas de raisons particulières à ce nom, ça lui allait bien).

      Cette dissociation est effectivement venu du fait que mon "agresseur"... Je ne sais pas si je peux employer ce mot parce que ça n’avait rien de violent physiquement et j’ai d’ailleurs pris ça pour un jeu... Bref, mon agresseur m’a fait jouer et bien que je ne comprenais pas la situation, le fait d’avoir joué le jeu m’a détruite quand j’ai pris conscience de ce que c’était. La dissociation a été réellement violente et nette à dix ans mais elle a commencé dès ce moment-là, où j’ai senti que ça n’allait pas.

      Et oui, on est lâchées dans la Nature. Personne n’a su pour moi avant mes 18 ans, âge où je commençais à maîtriser mes personnalités. J’ai fait ce travail toute seule, mais Dieu seul sait combien en ont besoin et combien sont laissées dans un coin du système judiciaire ou de santé, sans personne pour les comprendre ou pour leur expliquer quoi faire.

      J’ai 22 ans aujourd’hui et ma mémoire est encore trop fraîche sur ce sujet... Mais je pense que s’il y a bien quelque chose sur quoi on devrait agir, c’est pas le mariage gay ou que sais-je encore ! Les femmes comme moi sont des bombes à retardement... Soit elles réussissent à se reconstruire (avec ou sans aide), soit elles sombrent dans la folie.

      J’ai vu d’autres filles dans mon cas devenir des dépravées, noyer leurs chagrins et leurs souvenirs dans l’alcool, la fête, et, paradoxalement, le sexe.

      Je ne sais pas vraiment pourquoi je raconte ça, peut-être juste pour sensibiliser les gens sur cet état de fait... Après ça, la solitude est ce qui nous fait perdre la raison et si j’ai eu la chance de trouver assez vite la stabilité émotionnelle nécessaire à ma reconstruction, ce n’est plus aussi simple, dans cette société dégénérée, pour nombre de femmes...

      Je crois que mon message ici, plus encore qu’une réponse à Mat, c’est "Aidez-les".

      S’il-vous-plait, aidez-les. Elles ont besoin de vous.


  • J’espère qu’ils vont pas nous faire un remake de l’affaire savile, où on découvre après sa mort qu’un fils de pute notoire a fait plus de 600 victimes ou que tel autre en a fait plus de 3500.
    C’est vivants qu’on les veut, il n’y a aucune raison que ces déchets s’en sortent sans aucun procès de leur vivant.

    Il y a quand même quelque chose à conclure de ces dizaines de dizaines d’affaires pédocriminelles : si on veut la justice, il faut la faire soi-même puisqu’elle est corrompue et sous influence. C’est extrêmement grave. Ils nous poussent à l’autojustice. Il faut d’abord démanteler la justice puisqu’elle n’est pas aveugle.


  • Dans l’affaire Bernard Borrel plusieurs membres du gouvernement et de la Justice ont fait obstruction au dossier.
    Chez nous la procédure veut qu’ils ne démissionnent pas, mais obtiennent une promotion.


  • Là-bas ils sont traités comme il se doit, chez nous ils trouvent des postes dans l’institution à nos frais.