Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Peuple / élites : la rupture ?

Quand la télévision suisse s’interroge sur le "populisme"

La victoire de Donald Trump, le 8 novembre dernier, n’en finit pas d’agiter la sphère médiatico-politique.

La RTS consacrait, ce mardi, une émission sur le thème : « Peuple-Élites : la rupture ? »

 

 

L’écrivain vaudois François Chérix, membre du Parti socialiste, incarne certainement cette élite qualifiée de « bien-pensante » accusée d’être déconnectée du peuple. Visiblement en difficulté face au journaliste Pascal Décaillet, François Chérix ressort l’argument douteux du « retour des années 30 » pour stigmatiser le regain des idées populistes dans l’opinion publique. Mal lui en a pris, car le journaliste Pascal Décaillet a été vigoureusement applaudi lorsqu’il a remis le socialiste à sa place. A contrario, la charge du député socialiste Carlo Sommaruga, à l’encontre du sexisme, du racisme et de l’homophobie, n’a été applaudie que par un spectateur esseulé.

 

Visionner l’émission en intégralité :

 

Parmi les intervenants, il y avait notamment Florian Philippot, vice-président du Front national, en duplex de Paris.

Sur ces « élites » politico-médiatiques, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1603360
    le 17/11/2016 par La porte en bois
    Peuple/Élites : la rupture ?

    Le spectateur esseulé qui applaudit c’est probablement le chargé de communication socialiste, seulement voilà ça ne marche plus leur com’ business, non ?


  • #1603381
    le 17/11/2016 par Al
    Peuple/Élites : la rupture ?

    Si les "intellectuels" s’étaient autant inquiétés de la montée des inégalités, du chômage, de la pauvreté, de la corruption etc. qu’aujourd’hui ils s’inquiètent de la "libéralisation de la parole"... peut-être qu’on n’aurait pas à faire ce genre d’émissions aujourd’hui...

    Ils ne comprennent pas... y a rien à faire... ils ne veulent pas comprendre qu’il n’y a aucun raison pour qu’ils vivent à l’aise pendant que les autres souffrent.... ils ne veulent pas le comprendre.... ils s’étonnent que les gens qui souffrent leur disent de dégager... ils ont peurs certes, mais ne comprennent toujours pas que c’est le droit des peuples de se rebeller contre l’injustice...
    Ces gens sont devenus fous à force d’être déconnectés des soucis quotidiens des peuples...

     

    • #1603637
      le 17/11/2016 par Corso
      Peuple/Élites : la rupture ?

      "Ils ne comprennent pas."

      Si si, ils comprennent parfaitement.


    • #1603798
      le 17/11/2016 par anonyme
      Peuple/Élites : la rupture ?

      comme quoi Marx avait raison (eh oui on en revient toujours là) les gens et leurs attitudes politiques sont déterminés par leurs conditions matérielles de vie. les fameux "diplomés du supérieurs, hors desquels on n’est plus que des sous-hommes si on en croit l’enseignement implicite des commentaires journalistiques actuels, vivent dans les privilèges matériels et la sécurité de l’emploi, le sort du peuple ils ne connaissent pas ! alors même quand ils se posent comme "de gauche" le déterminisme "matérialiste" comme disent les marxistes est finalement le vainqueur de leurs beaux sentiments purement verbaux. Eux ils vivent à l’aise pendant que les autres souffrent, leurs problèmes ils ne savent pas ce que c’est.


  • #1603415
    le 17/11/2016 par vigile
    Peuple / élites : la rupture ?

    Le peuple réclame - mollement - le respect du "Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes", c’est à dire des referendum et l’autodétermination - comme en Crimée . Seulement ces fameuses "élites" sont en fait sionistes, ultra minoritaires mais qui se sont emparées partout du pouvoir, par ruse . Pour ces "élites" sionistes seul le "Droit des sionistes à disposer des peuples" est...légitime !


  • #1603416
    le 17/11/2016 par liz
    Peuple / élites : la rupture ?

    C’est sur les zélites ne sont que des Traitres, le savent ils ? Ils haïssent le peuple, les peuples autochtones de plus !


  • #1603465
    le 17/11/2016 par counterpuncher
    Peuple / élites : la rupture ?

    Moi je veux bien qu’on fasse la comparaison avec les années 30, mais alors il faut faire la comparaison jusqu’au bout...


  • #1603520
    le 17/11/2016 par Majestic
    Peuple / élites : la rupture ?

    Je prie tous les jours pour que justice soit rendue dans ce monde
    Pour que des pseudo politiques et intellectuels grassement payés par le système arrêtent de nous casser les coquilles avec leur propagande à deux balles et leur analyse et surtout surtout leur hypocrisie gorgée d’orgueil.....

    Prions mes soeurs et mes freres
    Dieu entend et exauce deux personnes qui prient pour le même chose

    Prions....


  • #1603543
    le 17/11/2016 par Alex
    Peuple / élites : la rupture ?

    C’est le jour et la nuit comparé aux débats télévisés en France, pourquoi les suisses sont infiniment plus polis que les français ?

     

  • #1603544
    le 17/11/2016 par zouzou
    Peuple / élites : la rupture ?

    "A contrario, la charge du député socialiste Carlo Sommaruga, à l’encontre du sexisme, du racisme et de l’homophobie, n’a été applaudie que par un spectateur esseulé". La solitude change de camp...bon, malgré tout, je ne peux m’empêcher de trouver un grain de courage à ce pauvre esseulé...


  • #1603549
    le 17/11/2016 par guili guili
    Peuple / élites : la rupture ?

    Euh, je précise : aucun mépris de ma part pour nos aînés (bien au contraire), mais je me permets de critiquer ceux-là en particulier. En effet, soutenir le PS et vouloir adhérer à l’UE dans ses jeunes années peut encore passer pour une erreur de jeunesse due à la naïveté, mais à cet âge, c’est clairement le symptôme d’une déconnexion du réel !


  • #1603608
    le 17/11/2016 par TeddyTed
    Peuple / élites : la rupture ?

    Dans le même genre, je vous recommande la "lettre ouverte" d’un ancien rédacteur en chef de France Inter à Patrick Cohen. Ici sur l’OJM :
    http://www.ojim.fr/lettre-ouverte-a...

     

  • #1603758
    le 17/11/2016 par ph
    Peuple / élites : la rupture ?

    Complètement déconnectés en effet, ils ne réalisent pas que c’est CE discours qui nous pousse à se rebeller contre les élites. On s’en fout que le voisin soit raciste, s’il a un job il ne passera pas son temps à pester sur son voisin l’immigré...Et puis, il n’y aurait pas de xénophobie s’il n’y avait pas d’immigration.


  • #1603811
    le 17/11/2016 par Prodome
    Peuple / élites : la rupture ?

    Pour moi les "intellectuels" qui font systématiquement des raccourcis avec les années 30 et qui ont pour unique référence le nazisme, ne sont tout simplement pas des intellectuels, juste des imposteurs, des propagandistes qui jouent sur la peur.
    Si on veut parler de références, la plus adéquate serait la situation du peuple au XIXème siècle, l’époque où on voyait carrément le peuple comme un troupeau de bête sauvage...
    C’est tellement jouissif de voir ce faussaire se faire remettre en place !


  • #1603816
    le 17/11/2016 par LeD
    Peuple / élites : la rupture ?

    le binoclard de gauche commence à sentir de la fumée sous ses roustons mdr !!... ;)


  • #1603937
    le 18/11/2016 par jacquedechante
    Peuple / élites : la rupture ?

    Visiblement, ça parle beaucoup du vernis médiatique de la politique. Quid de la lutte des classe ?


  • #1604339
    le 18/11/2016 par Postman el duce
    Peuple / élites : la rupture ?

    Veuillez s’ils vous plait francaises ;francais;m’expliquer pourquoi jean-pierre elkabache exerce-t-il encore à la radio et à la télé où le dimanche on peu le voir à la fois sur la (13 lcp et bfm tv)à la même heure alors qu’il à plus de 80 ans.n’y a-t-il pas de retraite pour les journalistes en france ? Ou sont-il si mal payé qu’ils doivent cumulés plusieurs jobs ?

     

    • #1606025
      le 20/11/2016 par abalone
      Peuple / élites : la rupture ?

      peut etre que les avantages liés a sa fonction de journaliste sont plus intéressant que la retraite.


Commentaires suivants