Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Philippines : fusillade dans un complexe de loisirs de la capitale

L’agenda "terroriste" semble calqué sur les intérêts de l’Empire...

Les autorités ont bouclé le complexe Resorts World à Manille, à la suite de coups de feu. Daech a revendiqué la fusillade... mais la police remet en cause la piste terroriste. Des bilans contradictoires au sujet d’éventuels blessés ont été publiés.

 

Dans la soirée du 1er juin 2017, CNN Philippines, notamment, a rapporté que plusieurs explosions ainsi que des tirs avaient été signalés dans le complexe Resorts World Manilla, dans la capitale des Philippines.

 

 

D’après le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE, l’attaque a été revendiquée par Daech.

« Nous ne pouvons pas dire qu’il s’agit d’un acte terroriste », a néanmoins déclaré par la suite le chef de la police du pays, Ronald Dela Rosa. L’auteur de la fusillade n’avait pas pour intention de tuer qui que ce soit, a affirmé ce haut responsable philippin à la radio DZMM, et aurait voulu voler des jetons de casino. Il n’a pas encore été arrêté. Ronald Dela Rosa a également décrit l’assaillant comme « caucasien », et assuré que personne n’avait été blessé dans les événements.

Pourtant, la Croix rouge philippine avait évoqué un premier bilan de 25 blessés, plus tôt.

La confusion régnant dans les rues a été capturée par un témoin sur son smartphone.

 

 

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 


 

Selon les autorités philippines, il ne s’agirait pas d’un acte terroriste mais d’un cambriolage qui aurait mal tourné. Pourtant, la très étrange officine de surveillance des djihaduistes SITE a aussitôt déclaré qu’il s’agissait d’un attentat terroriste, suivie en cela par toute la presse mondiale...
Voici l’article de 20minutes sur le même événement.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Philippines : l’attaque d’un casino à Manille fait au moins
36 morts et 54 blessés

Les victimes seraient mortes asphyxiées alors qu’un homme a ouvert le feu puis incendié des tables de l’établissement. Daech a revendiqué l’attaque mais selon les autorités, il s’agit d’un cambriolage…

 

 

La piste de l’attentat semble écartée. Trente-six corps ont été découverts ce vendredi dans un casino de Manille attaqué à l’arme automatique par un homme qui y a mis le feu avant de se suicider, a déclaré un responsable de la police locale à la chaîne CNN Philippines.

Les victimes seraient mortes asphyxiées alors qu’un homme a ouvert le feu puis incendié des tables du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l’aéroport international de la capitale philippine. Alors que Daech a revendiqué très tôt l’attaque, les autorités philippines affirment qu’il s’agit d’un cambriolage, et que le suspect s’est suicidé en s’immolant.

Des clients se sont enfuis paniqués du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l’aéroport international de la capitale philippine, lorsqu’un homme a commencé vers minuit (heure locale) à tirer dans l’établissement avec un fusil d’assaut M4, puis a déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu, a indiqué le chef de la police philippine, Ronald dela Rosa.

[...]

Revendiqué par Daech

Avant l’annonce du décès du tireur, Daech avait revendiqué son action, et le président des États-Unis Donald Trump avait évoqué « un attentat terroriste ». Mais Ronald Dela Rosa a déclaré qu’il s’agissait probablement d’un cambriolage qui a mal tourné, soulignant que l’homme, dont l’identité n’a pas été publiée, n’avait visé personne et semblait avoir seulement voulu voler des jetons du casino. « Nous pouvons à présent dire que ce n’est pas une action terroriste », a-t-il dit.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Pour comprendre les ressorts impériaux du terrorisme international,
lire sur Kontre Kulture

 

Le déplacement du terrorisme allié à l’Empire dans le Pacifique, voir sur E&R :

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article