Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pierre Jovanovic et Olivier Delamarche en Avignon

Mercredi 30 novembre 2011

Mercredi 30 novembre 2011 :

Pierre Jovanovic sera au Virgin Megastore d’Avignon (162 Av Pierre Sémard Centre Commercial Cap Sud) à partir de 13h30 jusqu’à 15h30.

Il rejoindra à l’université d’Avignon, Olivier Delamarche pour une conférence sur La Crise et ses conséquences organisée par l’Association Initiatives Citoyennes en partenariat avec l’UAPV de 17H00 à 18H45.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #69675

    Dommage que je ne puisse pas me rendre en Avignon, j’aurai bien voulu qu’un expert en économie monétaire m’explique l’article que je viens de lire sur "l’Express.fr" : http://www.lexpress.fr/actualite/po...
    .
    Cet article m’a fait froid dans le dos. Où alors je n’ai rien pigé, des propositions du Fn. Marine Le Pen déclare qu’elle n’est pas contre une monnaie commune (l’euro), mais contre une monnaie unique et souhaite un retour au franc. J’ai compris, que si la monnaie commune reste l’euro, alors le franc n’est pas exportable. Donc, logiquement, pour une entreprise étrangère qui importe, ou une entreprise française qui exporte, la conversion ne sera donc pas 1 euro = 1 franc, mais 1 euro = 6,55957 francs.
    .
    En prenant un exemple concret : un espagnol exportera ses tomates à 1 euro le kilo. Mais pour le consommateur français le prix d’achat ne sera pas d’un franc le kilo, mais bien d’environ 6,55 francs le kilo de tomate espagnole.
    .
    MLP annonce qu’en France 1 euro = 1 franc. Cela veut dire qu’une entreprise exportatrice paiera ses salariés non plus 10 euros de l’heure (soit 65,57 francs), mais 10 francs et vendra ses produits en euros. Donc un salarié qui coûte actuellement à son employeur 8000 francs, ne lui coûtera plus que 1400 francs.
    .
    Elle a déjà annoncé qu’elle imposerait à la grande distribution l’interdiction d’augmenter leurs prix pendant 3 ans. Or 80 % de leurs stocks sont des produits importés. Comment fera t-elle pour compenser les pertes dues à la conversion monétaire ? Et comment va t-elle faire pour inciter les agriculteurs à vendre leurs productions en France, s’ils gagnent 6 fois plus à l’exportation ?
    .
    J’espère me planter dans mon raisonnement, mais j’ai le sentiment que depuis son retour de New-York, le discours de Marine prend des tournures étranges et plutôt alarmantes.

     

    • Tu dis des énormités qui ne veulent rien dire . 1euro vaut bien 6,55fr mais si on revient au Franc , 1euro deviendra 1fr , il n’y a que l’appellation qui change il n’est pas question de s’en référer à la valeur de l’ancien Franc . Le discours que tu tiens est celui de la gauche bobo et de la droite pour effrayer les Français . Si 80% des stocks de la grande distribution sont des produits importés et bien tant mieux si marine Le Pen passe au pouvoir au lieu de les importer on les fabriquera sur place ça donnera du travail à tout le monde et notament ça relancera le travail dans les champs en France . Etant donné que l’exportation sera controlé secteur par secteur je vois pas ce qui empêchera aux paysans français d’exporter leurs produits étant donné que eux ne font jamais de délocalisations puisque leur production se fait sur place , c’est trés bien expliqué par marine Le Pen tu devrais suivre ses discours tu aurais toutes les réponses à tes questions .


    • Si c’est le cas ; 1 euro = 6,55957 francs ; je suis pour, car l’exponentiel n’est que le vide de la planche à billet et ramènerait le terrien Français sur terre...


    • @nanabel : Si ça peut te rassurer tu te plante effectivement dans ton raisonnement ;-)
      MLP veut le retour du Franc ça ne siginifie pas forcément que le nouveau Franc sera réintroduit avec une parité de 1 Euro = 6.55957 Francs. Pour des raisons de simplicité, on peut décider de réintroduire le Franc sur une base de 1 Euro = 1 Franc.
      Par contre, la sortie de la France de l’Euro et le flottement libre du Franc par rapport à l’Euro pourrait entraîner dans un premier temps au moins (ensuite ça dépend entre autre des politiques budgétaires et fiscales qui seront menées) une dévaluation du nouveau Franc par rapport à l’Euro de sorte qu’après quelques semaines/mois/trimestres, on se retrouve avec une partité du genre 1 Franc = 0.8 Euro (par exemple). Si c’est le cas, celà serait très dommageable pour les ménages Français en terme de renchérissement du coût de la vie (hausse du prix des biens importés) dans un contexte où les salaires ne sont plus indexés sur l’inflation et sont mêmes orientés à la baisse.
      D’où l’idée de MLP de passer par une phase de transition que constituerait le rattachement du Franc à l’Euro via un système de flottement contrôlé analogue au SME/ECU précurseur de l’Euro.
      Bon de toute façon, il ne faut pas se leurrer, le retour à la souveraineté monétaire ne pourra pas seul nous sortir du merdier actuel.
      Sinon, il faut noter que l’article de l’Express juxtapose des brides du projet économique de MLP sans explication globale cohérente dans le but évident de le discréditer.


    • #69788

      @ Protis
      .
      Non, il ne s’agit pas d’un discours de la gauche bobo, mais bien d’un article de "l’Express" titré : "Marine Le Pen veut revenir au franc... et garder l’euro" dans lequel Marine Le Pen en personne explique ses intentions économiques dans le détail. Elle dit bien qu’il n’est plus question de supprimer l’euro, mais de continuer à l’utiliser, dans sa valeur actuelle, pour les échanges internationaux.
      .
      Je te rappelle que la valeur de l’euro est inscrite sur tous les relevés de comptes bancaires et elle est bien de 6,55957 francs actuellement.
      .
      Elle fait du franc une monnaie exclusivement intérieure (non exportable) et lui applique une dévaluation de 6 fois la valeur de l’euro. Les conséquences sur le pouvoir d’achat des salariés seraient catastrophiques. De plus, en adossant la valeur du franc sur l’euro (zone euro oblige) quand est-il du retour au standard or ?
      .
      Tu dis : "...je vois pas ce qui empêchera aux paysans français d’exporter leurs produits étant donné que eux ne font jamais de délocalisations...". Mais justement, c’est l’inverse qu’il sera difficile à faire. C’est-à-dire empêcher les agriculteurs d’exporter.
      .
      En résumé, pour les français 1 euro = 1 franc, mais pour l’import/export, 1 euro = 6,55957 francs. Ceci laisse supposer que la cible du Fn n’est pas la classe populaire, mais bien la classe moyenne des commerçants, PME/PMI, professions libérales et agriculteurs. Son électorat historique en fait.


    • #69798

      @ toto
      .
      D’accord, je me plante peut-être. Mais je me demande comment vont faire, par exemple, les allemands pour acheter des produits français, s’il font la même chose que nous pour simplifier, c’est-à-dire : 1 mark = 1 euro. A ce moment là, il serait inutile de revenir aux monnaies initiales, il suffirait de dire qu’un euro vaut la valeur d’une unité monétaire nationale, autrement dit on garde l’euro.
      .
      L’écu a été une tentative de monnaie commune qui a subi un échec total, c’est bien pour ça qu’on l’a remplacé par l’euro. Aussi, je me demande, si le franc est adossé à l’euro (monnaie adossée au dollar), pourquoi revenir au standard or ?
      .
      Moi, j’ai plutôt l’impression que depuis son retour de New-York, MLP est de moins en moins compréhensible.


    • Oui elle veut continuer à utiliser l’euro dans sa valeur actuelle pour les échanges internationaux le temps qu’il reste à l’euro de vie parceque l’euro est à l’agonie personne n’est dupe d’ici moins d’un an l’euro n’existera plus et tout le monde retrouvera ses monaies nationales et la dette sera éffacé de l’ardoise de tous les pays la Grèce la première . Attendons nous plutot à quelque chose de plus inquiétant : une guerre Européenne voire mondiale , parceque si les banquiers ne peuvent plus nous arnaquer avec la dette ils vont se tourner vers les industries de l’armement , provoquer une guerre pour se remplir les poches , c’est déja arrivé par le passé je vois pas pourquoi ils se priveraient de refaire ça .


    • #69863

      @ nanabel
      revenir à une monnaie paritaire avec l’euro mais nationale permettrait aussi de reprendre pouvoir sur sa monnaie nationale et notamment de supprimer l’obligation de souscrire des prets à taux usuriers auprès de banques privées.
      Chose que le traité de lisbonne, voté chez nous par déni de démocratie, ne permet pas puisqu’il institutionnalise la souscription de crédits auprès des marchés privés.
      Cette regle est une retranscription de la loi rottschild-pompidou-giscard (ce dernier ayant rédigé la constitution europeenne alias traité de lisbonne),et occasionne une dette galopante puisque la BCE a interdiction de preter aux etats.
      le role de la BCE est de preter à un taux ridicule aux banques privées des montants qu’elles vont ensuite preter à des taux usuraires aux etats européens, pour se renflouer (ou le tenter) sur le dos des états, de leur économie, de leurs coupes dans les dépenses stratégiques et sociales et enfin sur le dos de l’épargne de leurs peuples respectifs.
      Qui a dit "europe des banquiers" ? surement pas goldman & sachs ;)


    • 1 euro 6,55957 c’est le taux de change unique
      euro franc est une créance de la banque de France ,le Franc existe ;
      de plus l’euro est surévalué artificiellement pour se calquer sur la puissance allemande ,en vérité
      la force de la monnaie euro franc est une duperie et une arnaque aux détenteurs ,la valeur de l’euro franc
      est bien moindre peut-être même aux antipodes de ce qu’il est aujourd’hui


    • #69935
      le 30/11/2011 par Chercheur de Vérité
      Pierre Jovanovic et Olivier Delamarche en Avignon

      Pour l’ensemble du problème j’y vois encore flou, mais pourquoi tenez vous absolument à ce que cette parité euros/francs reste de 6,55957 ??? (je croyais que l’indication sur les relevez bancaire était juste une aide mentale pour les vieilles rentières... et que ça n’avait plus aucune valeur réelle)


    • #70020

      @ witcher
      .
      "revenir à une monnaie paritaire avec l’euro mais nationale permettrait aussi de reprendre pouvoir sur sa monnaie nationale..." ???? L’euro, une monnaie indépendante ???? Je ne te suis pas là !
      .
      L’unique raison qui m’attirait vers MLP était sa ferme intention de revenir au standard or. Cela faisait 1 an qu’elle courait les micros pour expliquer aux français que l’euro était mort et qu’il fallait reprendre notre indépendance monétaire. Revenir au franc adossé sur la réserve d’or de l’Etat. C’est la seule garantie d’une indépendance monétaire.
      .
      Mais je constate que depuis son retour des USA, ses intentions sont toutes autres. Il n’est plus question d’une indépendance monétaire, mais de conserver l’euro pour les échanges internationaux et d’adosser le franc sur une monnaie scripturale qui n’a aucune valeur physique, elle-même adossée sur le dollar, autre monnaie sans valeur réelle. Elle veut sauver l’euro !!!
      .
      Au moment où tous les experts sérieux pensent que l’euro va disparaître, MLP donne une recette pour sauver la monnaie commune. En plus elle emballe ça dans une salade douteuse : "Nous sommes contre une monnaie unique, mais pour une monnaie commune". L’euro n’est pas une monnaie unique, mais bien une monnaie commune de 17 pays de l’Union. En revanche, elle est contre une monnaie unique, donc, contre un franc exportable. Drôle de nationalisme, n’est-ce-pas ? C’est sûr qu’avec cette méthode les allemands seront d’accords et l’euro n’est pas prêt de disparaître.
      .
      Son plan de relance économique devient limpide et très simple à mettre en place. Il suffit de baisser la monnaie intérieure de 6 fois la monnaie commune. On est loin, très loin d’une dévaluation de 20 % annoncée. Elle propose des salaires de chinois et une rente de crésus. Au lieu d’avoir un salaire de 8000 francs, le salarié moyen aura un salaire de 1400 francs. C’est un bon en arrière de 60 ans ! Et comment pense t-elle calculer les pensions des futurs retraités ? 1 euro = 1 franc ?
      .
      Sa méthode de relance économique s’appelle le fordisme ! C’est une ultra-libérale, encore pire que l’Umps. Cela ne m’étonne pas que les grands investisseurs lui fassent les yeux doux.
      .
      Le fordisme a fait la richesse des USA dans les années 50. Remarquez que si vous vous débrouillez bien, vous pouvez devenir milliardaire en 10 ans. Vous achetez en franc et vous revendez en euro. Rien qu’avec le change, vous empochez 6 fois votre mise. Vive le libéralisme !!!


    • #70042

      @ Chercheur de Vérité
      .
      Cela fait maintenant 12 ans qu’on utilise l’euro et les vieilles rentières ont des fondés de pouvoir qui savent très bien faire la conversion franc/euro.
      .
      Si la conversion est toujours inscrite au bas des relevés bancaires, c’est parce qu’il a été décidé, pour des raisons de sécurité monétaire, que les pays de l’euro-zone conserveraient la valeur identique de la monnaie initiale par rapport à l’euro. Le franc reste la valeur monétaire française par rapport à l’euro. Sa valeur reste inchangée. Ce qui veut dire que l’euro, adossé au dollar américain, peut fluctuer, sa valeur française reste de 6,55957 francs. C’est le système des poupées russes : le franc garantit sa valeur à l’euro qui fluctue en dollar.
      .
      Mais ce que veut MLP, c’est faire sauter la garantie de sureté du franc. Elle prend la valeur de l’euro pour fixer la valeur du franc. Tout à fait l’inverse de ce qui a été décidé dans le pacte de stabilité. La valeur d’1 euro ne sera plus 6,55 francs, mais 1 franc. C’est-à-dire que le franc perd 6 fois 1/2 sa valeur actuelle. Mais elle conserve l’euro à sa même valeur de change pour assurer la stabilité monétaire avec nos partenaires et notamment les échanges franco-allemands. Elle voudrait sauver l’euro qu’elle ne s’y prendrait pas autrement.
      .
      Elle fait du coup un franc non exportable, puisqu’elle est contre une monnaie unique d’échanges internationaux et dit conserver l’euro comme monnaie commune. Dans cette optique, la BCE ne verrait aucun inconvénient à ce que la banque de france imprime des francs. Bien au contraire, ce serait le jackpot pour ceux qui achètent ou fabriquent en franc et revendent en euro. Rien qu’avec le change, ils empochent 6 fois leur mise.
      .
      En revanche avec sa méthode 1 euro = 1 franc, le salarié moyen qui gagne aujourd’hui 8000 francs (1400 euros), verra son salaire baissé à 1400 francs.
      .
      On peut également remarquer qu’il n’est plus question, pour Marine Le Pen, d’adosser le franc sur la réserve d’or de l’Etat, mais bien sur l’euro (monnaie sans valeur physique). Elle ne souhaite donc plus revenir au standard or. La souveraineté nationale ne semble plus sa priorité.
      .
      Je ne sais pas ce que lui ont promis les yankees, mais depuis son retour de New-York, ils nous l’ont changé à 100 %. Ou alors elle a été droguée, ou manipulée par un sorcier vaudou ;-) Il faudrait la désenvouter pour qu’elle puisse retrouver toute sa raison.


    • Je me joins à la conversation...

      Nanabel... range un peu ce merdier dans ta tête ; )

      Lorsqu’on est passé des anciens aux nouveaux francs, les gens n’ont pas vus leurs revenus divisés par 100, ils ont simplement changé d’échelle.

      Tu gagneras 1400F au lieu de 1400€...

      Quel est le problème ?
      Tu payeras ta baguette 1 Franc... un loyer sera entre 500 et 1000 francs, etc...
      Ôte toi l’idée qu’ 1 Franc vaut 6.55957€... ça, c’est terminé.
      En l’occurrence, 1 Franc, ça n’existe plus à l’heure actuelle...le Franc 2012 n’aura de commun avec le Franc 1999 que le nom.

      Je schématise le procédé :

      - Pour faciliter les échanges internationaux, tu gardes l’Euro en monnaie commune (et surtout de réserve)... Ok, personnellement, ça ne me dérange pas parce que ça n’empêche pas du tout le politique de reprendre le contrôle intégral sur la monnaie.

      - Dans un premier temps, tu instaure une parité 1Fr = 1€. Les gens ne sont pas perdus et chaque pays gardant l’Euro comme monnaie commune n’a aucun mal à étalonner sa monnaie nationale.

      - Dans un deuxième temps, tu peux dévaluer le Franc.
      Il peut totalement être déconnecté de l’Euro et être adossé au standard Or*...
      Avec une monnaie dévaluée, tes produits importés te coûtent plus cher, mais tu exporte beaucoup plus facilement, et donc, tu favorise l’investissement dans ton pays... l’idée est bel et bien de relocaliser le plus possible d’activités et de relancer l’économie... rien ne t’empêche, avec le temps, de réévaluer le Franc... à voir selon les circonstances.

      Ça ne me déplait pas... ça permettrai de conserver ce qui est essentiel (la reprise du contrôle sur la monnaie) et éviter quelques inconvénients... à voir comment cela s’articulera.

      ------------
      * Retour au standard Or ne signifie pas abandon de la monnaie scripturale et convertibilité (convertibilité monnaie<->Or trop dangereuse, on se ferait plumer par le papier ricain ou anglais assez vite... ce n’est que mon avis)...
      La richesse d’un pays ne peux se résumer à l’Or et à l’Argent... Il serait absolument ubuesque de désigner comme pauvre un pays qui n’aurait aucune réserve d’or mais qui produirait des tonnes d’autres matières premières et produits manufacturés...
      L’Or, par sa rareté et sa reconnaissance universelle comme métal précieux est simplement un garde fou pour que l’État ne fasse pas n’importe quoi avec la création de monnaie : ça permet donc de maintenir la confiance dans cette dernière.


    • #70479

      @ Mate
      .
      Un pays qui ne peut pas échanger sa monnaie sur les marchés internationaux, n’a aucune indépendance monétaire ! Une monnaie échangeable uniquement sur le territoire national n’a aucune valeur si elle ne peut pas se vendre.
      .
      Par exemple : la Chine, 2è puissance économique, ne peut ni vendre, ni acheter en Yuan. L’Ocde ne reconnait pas l’yuan comme monnaie internationale, obligeant les chinois à utiliser le dollar et l’euro pour commercer avec les autres pays. Il y a 2 ans, la Chine a signé un pacte monétaire avec l’Inde et la Russie pour échanger des yuans en roupies et en roubles, avec un système de compensation. Les yankees et les européens ne s’en sont pas encore remis. Rend-toi compte du dégât que cela peut faire si 3 puissances économiques se mettent d’accord pour exclure de leurs échanges le dollar et l’euro et du coup mettre l’Ocde en dehors des négociations. L’Iran vend son gaz en yuan.
      .
      J’espérais que le plan de MLP était de se rallier au pacte Russo-Indo-Chinois, comme Chavez vient de le faire pour vendre son pétrole en bolivar. Mais je m’aperçois qu’il en est rien.
      .
      Pour se rendre compte que gagner 8000 fr ce n’est pas pareil que 1400 fr, ce n’est pas la baguette de pain qu’il faut prendre en exemple, mais un produit qu’on est obligé d’importer, comme le carburant. Et là, le prix d’achat n’est pas 1€=1fr, mais bien la monnaie commune 1€=6,55frs, 6 fois 1/2 plus cher que le franc. La comparaison avec les anciens et les nouveaux francs n’a rien à voir. Le franc gardait la même valeur : le standard or. Là on parle d’une monnaie d’importation 6 fois plus chère que la monnaie nationale. Le litre d’essence ne sera pas à 1,30 frs, mais 8,82 frs. Soit un plein à 213 frs. Avec 1400frs, tu iras bosser à vélo, comme les chinois.
      .
      Les biens privés (industries, tourisme, agriculture) n’appartiennent pas à l’Etat. Sauf à nationaliser tous les biens privés, la seule richesse qui appartient à l’Etat est sa réserve d’or ! Un billet de banque n’a de valeur que s’il correspond à une fraction du total de la réserve d’or. Il doit y avoir inscrit sur chaque billet la mention : échangeable en or. J’ai été naïve de penser que MLP avait compris que la véritable valeur d’une monnaie était son équivalent en or.
      .
      Quand elle parlait d’un Etat stratège qui frappe monnaie et du retour au standard or, j’ai vraiment cru qu’elle voulait abandonner définitivement l’euro pour s’allier aux pays émergents. Non, c’est à New-York qu’elle est allée !


    • @nanabel...

      Une vrai femme... têtue tout ce qu’il faut...



      Par exemple : la Chine, 2è puissance économique, ne peut ni vendre, ni acheter en Yuan. L’Ocde ne reconnait pas l’yuan comme monnaie internationale, obligeant les chinois



      - Faux. C’est la Chine qui refuse que sa monnaie soit convertible... vu qu’ils s’en servent d’arme de dumping monétaire, c’est assez compréhensible de leur part.
      Ton exemple est d’ailleurs particulièrement mal choisi dans la mesure où ce pays dicte allègrement ses points de vue en matière économique et, que je sache, s’est fortement enrichi ces dernières années (au fur et à mesure qu’on s’appauvrissait).

      - Qui parle de non convertibilité Franc - autre monnaie ? Qui a dit que le Franc ne serait échangeable que contre des Euros ? Personne.
      Je parlais de ne pas rendre convertible 1 billet de x francs en Or auprès de la Banque de France, sous peine de voir cette dernière dévalisée par des détenteurs de dollars papier.
      L’Euro jouerait juste dans ce cas le rôle d’une monnaie tampon... le problème n’est pas d’avoir une monnaie commune (qui ne serait qu’un outil, une sorte d’interface, un facilitateur d’échange entre les pays de la zone €), le problème, c’ est la monnaie unique qui impose l’absence de souveraineté monétaire*.



      Pour se rendre compte que gagner 8000 fr ce n’est pas pareil que 1400 fr, ce n’est pas la baguette de pain qu’il faut prendre en exemple, mais un produit qu’on est obligé d’importer, comme le carburant. Et là, le prix d’achat n’est pas 1€=1fr, mais bien la monnaie commune 1€= 6,55frs, 6 fois 1/2 plus cher que le franc.



      Grrr... tu le fais exprès ou quoi ? Il sort d’où ton taux de 1€ = 6.55Fr ? Qui, à part toi, a fixé ce taux ?
      Tu parles du Franc d’avant 2000... mais on s’en fout de cette monnaie, elle n’existe plus.
      tu auras au début 1€ = 1Fr et, si tu dévalue, 1€ = 1.25Fr...
      Pour t’aider, dis toi qu’on ne revient pas au "Franc" mais qu’on revient à une monnaie nationale dont le nom reste à déterminer (Même si tout le monde voudra la rebaptiser "Franc"), j’opterais personnellement pour le nom de "Quenelle"... 1€ = 1Qn... Donc inutile de sortir un vieux Pascal, il ne vaudra pas 500€, il ne vaudra pas 500Fr (2012), il ne vaudra pas 500Qn.

      As tu compris le principe ?

      ------------

      * revenir à une monnaie nationale ne règle pas le problème... cela rend juste envisageable sa résolution : rendre le pouvoir de battre monnaie à l’Etat


    • #70917

      @ Mate
      .
      "Une vrai femme... têtue tout ce qu’il faut..." Ahahah ! Chassez le naturel, il revient au galop.
      .
      1) Le franc existe toujours. Ce n’est pas parce qu’il n’est plus en circulation qu’il n’existe plus.
      2) Le franc est la créance de la banque de France vis à vis de la Bce.
      3) Le franc interdit la dévaluation de l’euro. C’est même la principale garantit de la stabilité de l’euro. Sans le franc, il n’y a pas d’euro.
      .
      En 1999, la banque de France a récupéré tous les francs en circulation pour les échanger contre des euros à la Bce. La Bce nous a vendu chaque euro contre 6,55957 francs (l’équivalent de ce qu’ont payé les autres pays de la zone). Quel que soit le prix de l’euro, la Bce garantit que le franc ne subira aucune dévaluation. C’est même sa principale mission : veiller à ce que les pays qui lui ont confié leurs monnaies ne subissent aucune dévaluation. L’euro est une garantie monétaire contre le prix du dollar. Si le dollar perd toute sa valeur, le franc ne sera pas touché (c’est l’euro qui prend).
      .
      Le retour au franc consiste à présenter la créance de la banque de France à la Bce. Tous les euros récupérés devront être échangés contre autant de francs garantis par la Bce. C’est-à-dire que quelque soit le prix de l’euro, la banque de France devra imprimer autant de francs garantis, soit 6,55957 francs pour chaque euro retourné à la Bce. 2è phase, la banque de France exigera le rapatriement de tous ses lingots d’or confiés à d’autres banques centrales pour reconstituer la réserve d’or de l’Etat. 3è phase, le gouvernement décide d’adosser le franc sur le standard or. La France reprend ses billes, le franc est une vraie monnaie.
      .
      Maintenant, si la banque de France présente sa créance à la Bce en lui disant, pour 1 euro rendu vous me devez 1 franc que je vais imprimer. La Bce demandera, que doit-on faire des 5,55957 francs qu’on vous doit ? Des confettis ?
      .
      Ce que dit MLP à la Bce, finalement la France reste dans la zone euro, mais comme j’ai promis aux français un retour au franc, on va repeindre des euros en francs. On dira que ça vaut 1 euro, c’est de la fausse monnaie, mais ils n’y verront que du feu. Cette idée complétement tordue et vicieuse ne peut être sortie que d’un cerveau yankee.
      .
      MLP a des chances d’être élue, et pour l’Empire, il est hors de question qu’elle agisse contre leurs intérêts. Que s’est-il passé à New-York ? Quand on regarde le diable en face, on y perd son âme.


  • Nous pouvons aller en Avignon
    quelqu’un pourrait il leur poser la question suivante :
    La loi du 3 janvier 1973 , qui a obligé la France a emprunté l’argent sur les marchés et à créer la dette !
    comment en sortir, y a-t-il 1 autre solution que : sortir de l’Europe ?
    qui devrait être remboursé ? , vis-à-vis de qui avons-nous de réelle dette ? ?
    Ont-ils idée de ce que peut-être le coût, social humain financier de la reprise en main de la création monétaire par l’État ?
    Pensent-ils cela possible ?


  • #69732

    Si y’en a sur Marseille ou Aix qui veulent faire du covoiturage pour aller à la conférence, manifestez vous dans le forum.


  • ça fait plus de 2 siècles que l’état pontifical d’Avignon a disparu...depuis on dit "à Avignon", comme pour n’importe quelle ville (sauf à vouloir faire snob).


  • #69808

    De toute façon, pour que la France puisse retrouver son autonomie en matière de production et de commerce au sens très large, il faudrait qu’elle dénonce une très grande partie pour ne pas dire la totalité des traités signés depuis plus de trente ans par tous nos dirigeants : autant dire sortir de l’UE actuelle. Ce que ne propose pas Marine à ma connaissance et c’est ce que je ne comprend pas. Pour s’en souvenir, il est bon évidement d’aller écouter les conférences d’Asselineau.

     

  • Vu que ca devient de plus en plus chaud et que j’ai un peu d’argent de coté, j’aimerais acheter quelques pieces d’or en suisse. Depuis le 1er septembre , il est plus difficile d’acheter de l’or en france et comme j’habite a dijon, ca ne me dérangepas d’aller en suisse.
    Est-ce que quelqu’un sur ER connait un bureau de change en suisse ou on peut acheter de l’or en cash sans réservation ?


  • #70792

    Salut j’étais à la conférence et c’était vraiment flippant. Je ne sais pas si d’autres personnes y ont assisté, mais ca m’a vraiment donné envie de m’organiser pour tenter de survivre. Donc s’il y a des lecteurs d’Avignon qui songent à se regrouper pour s’entraider quand le gros de la crise va arriver c’est avec grand plaisir...

     

    • Oui c’était intense, on en ressort pas indemne, même si Jovanovic en fait des tonnes. Survivre, c’est peut être un grand mot, quoique..mais il est urgent de sécuriser son capital parce que l’an prochain ça va détonner.
      On était pas super nombreux, c’est dommage, en tout cas il me tarde d’avoir la vidéo. Petite mention au PQ-euros, à la chère dame qui s’est excitée venue juste pour ça et au M. qui veut se flinguer ^^


  • #70819

    Des crétins d’antifa pour crier au scandale ?

    Essayer de sauver son épargne doit leur paraître scandaleusement petit bourgeois comparé à la menace du méchant conspirationniste Jojo le terrible.

    Un mec créatif pour expliquer qu’en fait Delamarche travail en sous main pour un groupe terriblement influant : le complot des clones de Jean Pierre Bacri ? La preuve il a les mêmes intonnations et la même gestuelle !

    Il doit vraiment être marrant à voir en live Delamarche. Je ne sais pas si il tient une heure sur la même note que dans billets de mauvaise humeur. Si il fait ses sketchs à Paris je veux voir ça avec les rires de la salle.

    Qui jouera le rôle des 2 potiches de BFM sur scène ?

     

    • J’y étais, j’ai filmé les deux interventions, 2x45 min, 1er rang, devant la tribune, mais je n’ai pas pu filmer la dernière intervention de Pierre JOVANOVIC qui était la plus flippante. Bon, le son de ma vidéo est assez dégueu, je ne la met pas sur Ternet, car je considère qu’elle appartient à Messieurs DELAMARCHE et JOVANOVIC, s’ils la veulent, je leur enverrai une copie du DVD+R, en attendant, c’est "usage dans le cercle familial" ... et archivage pour l’histoire.

      Ce que je retiens de cette conférence :
      Mr DELAMARCHE nous a fait un cours passionnant d’économie (de son point de vue de financier). Il est pointu et éclairé !
      Je m’attendais à ce qu’il nous dise des choses qu’il ne peut pas exprimer à la TV, et je n’ai pas été déçu.
      Il a été très mesuré quand aux conséquences de l’effondrement à venir (présence des caméras oblige), à nous de relier les points entre ce qu’il a suggéré et ce que l’on se représente du chaos. Après tout, il n’est pas là pour passer pour un oiseau de mauvais augure. Les gens qui ont compris de quoi il s’agissait sont déjà en train de vider leur compte, d’acheter des provisions alimentaires, des métaux précieux ...

      Par contre, il y a un écart entre les deux orateurs : Mr DELAMARCHE considère dangereux de quitter l’Euro et de revenir au Franc.
      Probablement parce que le retour au Franc (avec l’annulation de la loi de 73 et de l’article 104 du traité de Maastricht, nationalisation des banques, contrôle des flux monétaires ...) réduira la finance à sa plus simple expression : au service de l’outil productif.

      Mr JOVANOVIC a été comme sur son blog : alarmiste et jubilatoire. Ces deux hommes ont une vision sans fard de la réalité économique et financière. Ils ont franchis le miroir et voient les maquillages de l’oligarchie dominante pour ce qu’ils sont : un trucage criminel et une tentative désespérée de gagner du temps.


    • En effet, on a eu droit de la part de Delamarche aux mécanismes de passation de la dette jusqu’à parasiter la BCE, aux réactions des marchés déstabilisés, les banques gangrénées et la politique européenne. Pour Jovanovic, c’était l’origine de la crise, les dernières dépêches et l’entrée en 2012 dans les actifs, des produits toxiques. Bref, une conférence charnière avec un Delamarche sérieux et dans la froideur, quelquefois perplexe au show magistral de Jovanovic. Un point de vue précis d’analyste des marchés qui induit une réserve quant au Franc mais qui se développe violemment dans l’incisive (la dette, politique...) mais oui guère dans la projection (à part quelques bribes sur l’investiment pierre, les monnaies refuges et la guerre civile). Mais le ton est donné.