Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Position du FN sur l’euro, prochain krach financier : Pierre Jovanovic reçoit Bernard Monot

Revue de presse (mars 2018)

Pierre Jovanovic reçoit Bernard Monot pour commenter les principales actualités politiques, économiques et financières : position du Front national sur l’euro, prémisses du prochain krach financier, débat sur les monnaies électroniques, mouvements sociaux, etc.

 

 

Retrouvez Pierre Jovanovic chez Kontre Kulture :

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai regardé ça hier. Ils reviennent au début de la revue de presse sur le cafouillage (euphémisme) de MLP lors du débat de l’entre-deux tours. Connaissant la franchise de monsieur Jovanovic, il faut apprécier la présence du sympathique B.Monot. qui malgré une légère gêne bien compréhensible n’élude pas le sujet (il charge un peu Philippot, à tort selon moi car si c’était un problème de communication, cela ne dédouane en rien MLP à la fois de son incroyable impréparation et de ne pas avoir tranché ; à quoi sert-il, a part à pantoufler, de passer sa vie dans l’opposition si n’est pour en arriver là ?!). À un autre moment P.Jovanovic défend le bitcoin a l’inverse de B.Monot, et là à mon avis l’argumentation de ce dernier est beaucoup plus convaincante. Je pense que ce truc est un symptôme de ce que les choses vont vraiment mal et certainement pas une fin en soi. L’avenir nous le dira. En tout cas, excellente et instructive émission comme toujours. Merci et courage à Pierre Jovanovic.

     

    • A propos de bitcoin, si quelqu’un (peut-être vous, Eric !..) pouvait m’expliquer, à la fois avec concision et clarté ce que veut dire ce mot et ce qu’il est censé impliquer dans le futur de nos misérables existences, je lui en serais infiniment reconnaissant (enfin, peut-être pas infiniment, encore que..)


    • > JL29
      Bitcoin est le premier protocole d’échange de valeur pair à pair décentralisé (sans autorité centrale), qui s’apparente à un internet de la monnaie... Pour faire simple, internet a permis l’échange d’information d’une personne à une autre sans intermédiaire, le Bitcoin (et toutes les cryptomonnaies décentralisées) permettent l’échange de valeur d’une personne à une autre sans intermédiaire (banque, institution).
      J’espère que c’est clair et t’avoir aidé à mieux comprendre.


    • @JL 29

      1/ A l’origine le Bit coin (Bit = parier, coin = jeton) est une unité de jeu
      . Exactement comme un jeton à la roulette au u casino, sur le quel vous pariez sur son prix futur au lieu de parier sur la sortie d’un numéro.

      2/ Ensuite, ses inventeurs ont ambitionné d’en faire non plus une unité de pari, mais de paiement, une contre monnaie, supposée se garantir et remplacer les monnaies nationales vermoulues par les Q.E. (la planche à billets).

      Tous les États sont contre les B.C et assimilés :

      1/ en tant qu’unité de jeu, ils sont "hors État", entendez hors fiscalité, deux fois : ils portent atteinte au très lucratif monopoles d’État sur les jeux de hasard et en tout cas sur le contrôle de L’état sur les jeux, d’une part. Et d’autre part, du fait de leur immatérialité et de leur non territorialité, il est impossible de les ’imposer d’une quelconque manière. Si vous préférez le B.C au Loto, la Française des jeux meurt.

      Mais il y a plus grave,

      2/ le B.C est contre L’État en tant que monnaie de paiement.
      Supposé créé pour se protéger de la dépréciation de la monnaie nationale, en fait, il la tue. C’est soit le B.C soit la monnaie nationale. N’ayant pas de territorialité, partout où le B.C. sévit en tant qu’unité de paiement, la monnaie nationale est menacée, et donc l’existence même de l’État.

      Mais il y a plus grave :

      3/ Si le B.C réussit dans un SEUL pays à détrôner la monnaie nationale, il réussira partout et partout reproduira son premier succès, détrônant avec les monnaies, les États, et avec les États, l’ossature du système.

      Qu’il soit en dehors (unité de pari) ou contre l’État (unité de paiement) le B.C., aux yeux de l’État c’est la peste et le choléra réunis.


    • @Eric Philippot n’est pas responsable, elle s’est sabordée toute seule.


    • Je le pense aussi @Michelly58, mais même si elle porte une lourde responsabilité et a aussi révélé ses énormes faiblesses, il faut aussi nuancer car la responsabilité est toujours également collective.
      @JL29, j’aurais été bien incapable d’entrer dans les détails techniques, ce que se sont attachés à faire les intervenants à votre suite (merci à eux), étant resté pour ma part au principe général. Je comprends l’intérêt à titre de curiosité intellectuelle mais j’ai une tendance naturelle (peut-être injustifiée ici) à me dire que quand c’est flou c’est qu’un y a un loup ! Martine Aubry, sors de ce corps ! Du coup j’ai eu à l’égard de ce truc la même réaction qui semble avoir aussi été celle de monsieur Bonot, à savoir je m’en suis détourné. Le passé professionnel de monsieur Jovanovic explique sans doute en partie son légitime intérêt pour la chose. Et nul doute qu’il y accorde un crédit (lol) sincère, sans quoi il n’accepterait pas les bitcoins pour l’achat de livres de sa maison d’édition.


    • @JL 29
      bitcoin :c’est une monnaie numérique.
      Bit = unité de mesure numérique binaire (soit 0, soit 1), 1 octet= 8 bits ; et coin= pièce de monnaie.
      C’est donc une monnaie complètement virtuelle. Que l’on peut donc contrôler complétement à distance. On (le peuple) perd toute autonomie financière avec cette monnaie = on (les pouvoirs en place) peut vider ou bloquer un compte à tout moment.
      C’est pas bon pour le peuple : c’est la monnaie que veut nous imposer le nouvel ordre mondial.
      Comprendre la monnaie me semble important, Etienne Chouard a fait des conférences à ce sujet.


    • @Serge

      La présentation que vous faites du Bitcoin est la présentation "descriptive" (oficielle ou académique) mais non la présentation "effective" (réelle et actuelle).

      C’est la vérité de wikipedia sur la vérité expérimentée.

      Dans ses effets, (et non dans ses mécanismes techniques) elle n’a pas pour conséquence immédiate et avérée de contrôler le peuple en contrôlant ses moyens de paiement, et ne pourrait d’ailleurs obtenir ce résultat qu’une fois devenue la monnaie unique ou prépondérante mondiale.

      Pour l’instant, dans ses effets, c’est une unité de compte de jeu spéculatif et de paiement, hors et contre l’État, insusceptible d’imposition, et directement attentatoire aux monnaies donc à la souveraineté des Etats.

      Il y a une contradiction chez les zélateurs de la technologie à s’appuyer sur la description technique d’un outil pour en déduire sa portée politique.

      La technologie ne fait pas de politque et hier, la Citroën 2CV n’était pas la 2CV parce que son moteur avait deux chevaux de puissance mais parce que son inventeur et fabricant Citroën en avait fait par sa robustesse, sa simplicité et son cout la voiture de la classe ouvrière.

      Donc, s’il est juste de dire que le Bitcoin est un outil dangereux pour tous, il l’est d’abord pour l’Etat seulement ensuite pour l’individu, et enfin seulement pour le peuple :

      - pour l’Etat parce qu’il est hors et contre l’Etat
      - pour l’individu parce qu’il est plus spéculatif que les tulipes de Hollande et encore plus théorique que les assignats
      - pour le peuple, parce que s’il devait devenir la monnaie unique mondiale, celui qui aurait le contrôle des réseaux aurait le contrôle du monde.

      Il y a donc deux et non pas une lecture de Bitcoin :

      - La lecture "technique" que vous avez donné : la 2CV a 2CV
      - La lecture "expérimentale" que j’ai donnée : la 2CV est la voiture de la classe ouvrière.


    • Vaut mieux savoir de quoi on parle vu qu’il s’agit d’un sujet crucial pour l’avenir de notre pays...
      @Francois Desvignes
      vous confondez "bet" > parier en anglais, et "bit" qui est la plus petite unité de mesure dans le monde numérique, ça en dit long sur votre histoire de l’origine du Bitcoin... Alors que la raison de sa création est très claire et écrite noir sur blanc par le ou les créateurs anonymes dans le white paper qui date de fin 2008 juste après la crise : le Bitcoin est un système de cash électronique pair à pair sans autorité centrale qui se passe d’intermédiaires.

      @Eric
      Il n’y a rien de flou car tout est transparent dans le Bitcoin, le code est public "open source" et consultable par tout le monde. Mieux, n’importe quel développeur peut apporter sa contribution sans demander la permission de qui que ce soit.

      @serge
      ...Tu parles de l’Euro ? On peut déjà nous bloquer notre compte bancaire du jour au lendemain (c.f E&R), et on a déjà plus de souveraineté sur la monnaie depuis longtemps...
      Dans le protocole Bitcoin, personne ne peut bloquer ou geler un compte, et le propriétaire des bitcoins est l’unique propriétaire, il est sa propre banque à lui tout seul... (A moins qu’un hackeur lui vole bien sûr !)
      Et attention de ne pas confondre le virtuel et le numérique, ce n’est pas la même chose... Le Bitcoin n’est pas tangible, mais est basé sur les mathématiques, on est pas dans le probable ou le virtuel. Si demain la zone Euro tremble d’une nouvelle crise, c’est l’Euro lui même qui pourrait s’avérer bien plus virtuel que les crypto-monnaies, voire même disparaitre totalement et perdre toute sa valeur...
      comme l’ont fait dans l’histoire toutes les monnaies fiduciaires basées sur la dette.


    • « Il n’y a rien de flou car tout est transparent dans le Bitcoin, le code est public "open source" et consultable par tout le monde. Mieux, n’importe quel développeur peut apporter sa contribution sans demander la permission de qui que ce soit. »
      J’entendais flou au sens de fumeusement complexe et pas au sens où il serait difficile de trouver des infos. Je ne suis qu’au plan de l’intuition personnelle, qui au final s’avérera peut-être foireuse :-) Et je souhaite bien évidemment à ceux qui s’y intéressent et qui y ont investi de ne pas se tromper et de ne pas être en train de se faire des films.


    • Bonjour, je voudrais apporter ma contribution concernant le bitcoin. Se limiter au bitcoin est une erreur, c’est le premier mais sa technologie est largement dépassé par d’autre crypto monnaies. Regardez juste ethereum, on peut bien sûr y échanger de la valeur mais aussi et surtout y stocker des informations et établir des contrats limités seulement par l’imagination de ceux qui les conçoivent. Des domaines tels que le notariat, la comptabilité l’assurance ou encore la tracabilité sont et seront les premiers fortement impactés par cette technologie. Jetez juste un œil au poulet de carrefour, toute sa tracabilité est stocké sur cette technologie. Ce n’est que le début. Ne pas oublier que les mathématiques rendent tout le système transparent, infalsifiable et irréfutable.


  • Si Marine le Pen s’est écroulée après le débat c’est uniquement parce que depuis 9 mois dans chaque phrase de chaque journaliste de chaque chaine qui parle de Marine, on y associe les mots "fini" ou "écroulé". Du coup tout le monde finit par le penser, alors que la majorité des gens qui lisent ce commentaires n’ont pas visionné l’intégralité du débat.
    Et par dessus cela toute la réinfosphère qui lui tape aussi dessus, suivant gentilment la propagande.

    La vérité dure à défendre ne gagne pas face à un mensonge facile à glisser, sur un débat télévisé. Comment pouvez vous être aussi naif et croire que quiconque ayant un discours de vérité puisse un jour être élu dans un système corrompu ?
    Pourquoi cet acharnement sur Marine même depuis le camp national ?
    Pour ma part j’ai aussi été touché par ce dégoût de Marine, mais je suis incapable d’y trouver des raisons réellement valables, et ca, pour moi ca porte le nom d’MK-Ultra.

     

    • Çà part un peu dans tous les sens... Marine a été mauvaise et çà tout le monde l’a vu le soir-même, pas besoin de propagande. Mauvaise parce qu’elle a suivi les conseils de son entourage (de faux-culs) pour déstabiliser Macron (faites une recherche). Et elle s’est vautrée. Parce qu’elle est une femme, parce qu’elle n’a pas le niveau. Mais on s’en fout parce que c’est une républicaine.
      Et que la République c’est le problème de la France.
      Et arrêtons de voir des rayons lasers partout.
      Il y a un truc qui s’appelle la Franc-maçonnerie, c’est très concret, et le projet nous est hostile.
      Quant au « camp national » c’est le peuple, mais il faudrait qu’il en prenne conscience !
      La seule vérité c’est : l’union du peuple face aux marchands s’il veut vivre.


    • Fifille Le Pen n’est pas novice en politique ; elle la pratique depuis 18 ans, au moins. Je ne vais pas dire qu’elle fut formidable alors que j’estime que tous ses débats de la campagne présidentielle ont été mauvais y compris face à ses 9 compétiteurs. Les meilleurs, qui selon moi, sortaient du lot (Fillion, Lassale (malgré son fort accent), Dupont-Aignan et Mélanchon) ni plus ni moins.
      Le débat de l’entre-deux-tours aucun des 2 candidats n’a été convaincant. Cependant, les deux étaient sous emprise de je ne sais trop quoi, macreux avait les yeux bien trop brillants et rougeoyants, fifille tenait des propos incohérents auxquels il faut ajouter qu’elle éructe mais ne sait pas débattre.

      En 18 ans, ne croyez-vous pas qu’elle aurait pu se consacrer un petit mieux aux sujets cruciaux, véritables maux de notre société : sécurité, immigration, pouvoir d’achat, chômage, souveraineté, éducation, formation... au lieu de passer systématiquement à côté des questions, des sujets sans trouver les arguments nécessaires pour envoyer son opposant dans les cordes. Mettre macreux face à ses nombreuses responsabilités en tant ministre de l’économie puis conseiller de nulhand puis récolteur de fonds provenant de la City of London lors de ses nombreux voyages de pré-campagne du cancre élyséen 2012-2017.

      Les débats se préparent bien à l’avance, les sujets aussi. Pour ma part, j’ai assisté à son suicide politique en direct ; je sentais et voyais qu’elle n’avait pas l’étoffe, le charisme pour devenir Président(e). Connaissant les médias, elle aurait pu les écarter et demander un face-à-face tout simplement ce qu’elle n’a pas demandé. Elle s’est laissée enfermer dans un traquenard et accepte benoîtement la complaisance de ses bourreaux médiatiques. A ce stade cela en devient pathologique. Combien de soumissions leurs doit-elle ? Etre chef ce n’est pas tout accepté ni cautionné les desiderata des media mainstream. Là, se situe son véritable problème.


    • C’est faux. Personne n’était naïf au point d’attendre que les médias mainstream fassent sa promotion. Mais il y a des torts et des erreurs qui sont énormes et qui ne sont en rien dus aux médias (même si là aussi il ne fallait pas s’attendre à ce qu’ils n’appuient pas là où ça fait mal). Et c’est une erreur et un piège de penser qu’il soit pertinent de répondre à une propagande officielle grossière par une contre propagande tout aussi grossière. Défendre systématiquement et juste de manière réactive et épidermique, verser dans le militantisme aveugle, ne sont pas une manière intelligente de répliquer. Quant à convoquer MK-Ultra !!!


    • Perso je me fout de ce débat. Ce n’est pas ma boussole. Suite à cet "effondrement" merdiatique et toute la propagande habituelle antiFN qui s’en est suivie, près de 11 millions de personnes ont voté FN. C’est tout ce que je retiens : 11 millions ! ^^ Le FN, RN, appelez-ça comme vous voulez, peu importe du moment que la gangrène contamine ça me va.


  • Encore sur les cryptomonnaies
    Dire qu’il n’y a pas de sous-jacent est une erreur
    La vitalité de la communauté, les perspectives de developpement, la qualité des services valorisent la monnaie ainsi que la confiance.
    A partir du moment ou les objets que l’on peut acheter avec se multiplient
    les cryptomonnaies deviendront des monnaies pleines et entières.
    Déjà remarquez comment les USA passent en mode panique quand on ne veut plus utiliser le dollar pour payer le pétrole vous comprendrez que le sous-jacent c’est aussi les produits en vente et les heures de travail payables.
    L’or n’est au final pas plus une monnaie que l’euro car difficilement échangeable et transportable.

     

    • Perso, il me semble que ces cryptomonnaies ont tellement de variables ; de paramètres qu il faut être drôlement prétentieux pour prétendre maitriser ceux-ci et en déduire des perspectives..
      De plus, l’ "assise productive", reflet de création d’une richesse, elle est ou avec les crypto ?


    • @Paul La cryptomonnaie c’est du suicide, il est impératif que nous revenions à un model économique en cash, l’immatériel n’est pas quelque chose de concret et ne peut mener qu’à un désastre financier de grande envergure encore pire que le canular boursier de 1929.


  • Phillipot n’était pas une stratégie du FN mais un porte voix brillant. MLP est socialement de gauche. L’appel vibrant de l’entre-deux tour à Mélenchon en est la confirmation. L’avenir du Front c’est le Rassemblement à droite, comme le porposait JMLP dans les années quatre-vingt. L’avenir est à droite, partout en Europe : Droite des valeurs et droite du travail (contre droite de la finance mondialiste). La gauche n’ayant jamais été que les publicitaires de cette droite là, fussent-ils membre éminent du FN.

    Réformer sans détruire, transmettre notre patrimoine matériel et surtout immatériel, déconstruire les mensonges de la révolution française et des pseudo valeurs de la république qui en découlent. Rétablir quelques vérités historiques pour la jeunesse pervertie par le gauchisme ambiant et surtout protéger nos frontières de l’invasion migratoire qui nous anéantira. L’âge de la retraite des cheminots est un sujet mineur, l’effondrement de la zone euro également. Ah oui j’oubliais : Restaurer l’autorité de l’état que tout français en droit de placer au dessus des lobbies.

     

    • @La Rochejaquelein Le FN baignant dans le républicanisme à outrance (car pur produit de la république), c’est pas demain la veille qu’ils vont la contester.


    • Vous cher monsieur vous faite parti de ces imbéciles de droite qui croie encore que la France peu décidé se quelle veut vous avez oublier cette épée de damoclès qui s’appelle l ’u.e et vous croyez quoi que se sera le paradis que vous pourrez renégocier les traité sans utilisé l’article 50 .Tout se que fait le gouvernement c’est de suivre les directives Européennes.


    • @Michelly 58

      bien d’accord, mais la famille royaliste est loin du pouvoir et le FN version Marion est le parti qui pratiquera le moins la table rase républicaine dans laquelle nous baignons jusqu’à l’os.


    • @medius
      Sans compter que tout ces types là ne prennent jamais en compte le fait que la quasie totalité des politiciens, peu importe l’orientation, sont soit membres de la franc-maçonnerie soit affiliés et le projet de la franc-maçonnerie est la République Universelle soit le mondialisme.
      À partir de la tout les partis dit ’’d’extrême droite’’ européens excepté Aube Dorée en Grèce, sont des Tsipras/Syriza mais de droite du coup parler de ’’rassemblement des droites machin truc’’ c’est du foutage de gueule !
      Peu importe qui gagne l’élection, les franc-mac et leurs sponsors restent au pouvoir, le système est conçu comme cela.


  • Excellents Pierre Jovanovic et Bernard Monnot, trop peu connu pour ce dernier qui a la bonne attitude je crois en restant dans l’ombre, volontairement, du FN, ( comme quoi ils ont de bons elements quand meme) extrêmement compétent, loyal et pondéré, cet homme est très appréciable, un vrai patriote, et je suis heureuse que P. Jovanovic l’invite régulièrement, bref un bon moment et très instructif, bravo et merci à eux !


  • Sur le fonds, comment être souverainiste sans sortir de l’euro ... impossible sans cet outil fondamental qu’est la monnaie. Pour moi MLP s’est sabordée, le fn ne veut pas le pouvoir, en tout cas pas la famille LP.


  • MLP s’est toujours attachée à des sujets mineurs (les handicapés, les cheminots, etc.) plutôt qu’aux grands sujets et grandes causes.
    Elle n’est pas très intelligente, c’est tout, et s’entoure de gens de son niveau. Si elle l’était, elle ne se ferait pas étaler sur conseil, quel que soit le conseiller. Et elle n’aurait pas choisi (mais l’a-t-elle choisi ou est-elle dans les pattes d’une mafia ?) le Collard et tant d’autres.
    Mais enfin, elle a toujours été ce qu’elle est : une femme solide, faite pour diriger un foyer, un magasin, attendre sur la grève son homme, dépiauter le poisson quand revient le chalutier... Quant au débat d’idées... A d’autres ! Ni le temps ni les neurones.
    Son daron ne le savait pas ? Pensait-il que sous sa direction à lui, elle pourrait s’arranger ? Pensait-il que sa présence à lui compenserait son absence à elle ? La valeur n’attend pas le nombre des années, la médiocrité non plus.
    Ce fut l’erreur fondamentale, suivie avec satisfaction dés le début par l’ennemi : imposer fifille et ses gros sabots de saboteuse.


  • Je n’ai pas encore tout vu mais les 3/4.
    À chaque fois que je regarde Jovanovic sur E&R je repense aux vieux paysans auvergnats de ma jeunesse qui planquaient leur fric sous le matelas.
    On n’a plus envie de laisser son argent à la banque à ces mafieux.
    Bitcoin = création des services renseignement américains pour financer rapidement l’activité de renseignement des USA, du Royaume-Uni et du Canada dans les différentes parties du globe.


  • C’est triste de voir "l’économiste du FN" Bernard Monot être à ce point en retard sur les cryptocurrencies qui touche son domaine d’activité

     

  • En parlant de bit on oubli le fait que la technologie s’appuie sur une pénetration, du marché boursier, trés tendu actuellement, le marché ne cesse de gonfler, et une explosion est inéductable. La fluctuation des devises monetaires tant à demontrer, l’incapacité à contourner les lois commerciales en vigueurs. Ces lois sont dures et longues, à maitriser pour un novice, et le premier venu peut difficilement ecarter, ces facteurs d’une analyse les plus rudimentaires.
    En d’autre terme, vous allez vous faire niquer.