Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour le général André Coustou, Macron est "l’ennemi du peuple français"

Interrogé par le magazine Nexus, le général Coustou va droit au but.

« Voilà l’ennemi, celui qui détruit la France ! »

 

Parmi beaucoup d’autres, voici deux réactions au discours du gamin belliciste de l’Élysée.
D’abord celle de Didier Maïsto, à travers un long tweet.

D’après Fabien Roussel, Emmanuel Macron a affirmé hier, lors de la réunion des chefs de partis, que la Russie demandait elle-même un cessez-le-feu, qu’il était « impossible d’accorder » car cela reviendrait à « geler les positions ».

Cette information, un peu passée inaperçue, est cependant cruciale. Cela signifie que Macron compte vraiment engager la France plus avant dans la guerre en Ukraine et reprendre les positions d’avant le conflit. Comment, sinon par des troupes engagées au sol ?

C’est encore plus grave que prévu.

Si j’étais responsable de parti et si j’avais été présent à cette réunion, j’aurais claqué la porte après la déclaration présidentielle et organisé dans la foulée une conférence de presse, en invitant également des journalistes étrangers. J’aurais dit en substance :

« Les propos du président de la République sont comme frappés de démence. Lors de cette réunion, hors cadre constitutionnel, tout le monde s’est comporté comme si la situation était normale. Mais la situation n’est pas normale. Elle n’est pas normale. Et le monde entier doit le savoir.

En effet, Monsieur Macron, emporté par une sorte de délire de toute-puissance, face à un pays doté de l’arme nucléaire, met en danger l’humanité par ses propos de plus en plus incohérents, puérils, dont manifestement il ne mesure pas les conséquences potentielles. Alors que nos alliés y sont très largement hostiles, que notre armée n’est pas dimensionnée pour une telle opération, qui serait d’évidence suicidaire, il persiste, tout seul, en s’agitant et en trépignant.

Il est urgent d’enclencher une procédure de destitution du président de la République. Ainsi, l’article 68 de notre Constitution établit « qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat », il est possible de lancer ce processus. Nous sommes précisément en ce cas et plus les jours passent, plus le chef de l’État sombre dans une espèce de réalité parallèle très inquiétante.

Les parlementaires doivent maintenant prendre leurs responsabilités afin que notre pays, la France, retrouve la voie de la raison, en même temps que sa place dans le concert des nations, et œuvre, avec les pays qui le souhaitent, à l’instauration d’une paix durable. Nous le savons bien, ce sera long et difficile, mais seule une conférence internationale, sous l’égide des Nations Unies, avec la participation de toutes les parties concernées, nous permettra d’atteindre cet objectif. »

Puis celle de Régis Castelnau :

 

Cet homme sorti de nulle part a été porté au pouvoir par un coup d’état judiciaire dont les organisateurs devraient avoir à répondre devant la Nation. Il a méthodiquement détruit les institutions, les grands services publics, vendu à l’encan à ses maîtres américains les ressources du pays et voilà que ce psychopathe obsédé par son nombril se prend maintenant pour un chef de guerre !
Depuis le début Emmanuel Macron triche et ment en permanence. Aujourd’hui il s’invente un monde qui n’existe pas et bascule avec emphase dans le délire.
« Il conviendra de ne pas être lâche. (…) La guerre est revenue sur notre sol, des puissances devenues inarrêtables sont en train d’étendre la menace, de nous attaquer chaque jour davantage : il nous faudra être à la hauteur de l’Histoire et du courage qu’elle implique. »
Toute de boursouflure, cette tirade est ridiculement ubuesque. Une nouvelle fois, Macron nous humilie à la face du monde qui ricane devant notre pays abaissé, dirigé par un pareil tocard. La lecture de la presse internationale qui s’intéresse encore à ses foucades est de ce point de vue accablante.
Comment pouvons-nous supporter ça ?

Devant ces assauts de lucidité, les médias en faillite – maintenus en vie par la Macronie pour faire son inepte et meurtrière propagande mondialiste – tentent de justifier le délire macroniste. On trouve toujours des historiens pour faire la retape du Système contre une apparition télé, ce qui est le rêve de beaucoup d’universitaires. Cette fois-ci, au tour de Jean Garrigues de nous faire le coup de « l’esprit munichois » et d’une opinion française trop pacifiste !

« Il y a forcément une surmobilisation qui est nécessaire, et peut-être aussi un électrochoc dans les esprits, parce qu’on sait bien que l’opinion française, aujourd’hui, est très pacifiste. Quand on examine ce qui se passait à la fin des années 1930, notamment après les accords de Munich en 1938 avec ce qu’on a appelé l’esprit munichois, il y a une petite musique aujourd’hui qui fait penser à cette période-là. C’est-à-dire qu’on a l’impression de sous-estimer le danger que peut représenter Vladimir Poutine. »

 

Macron peut aussi compter sur la bande des sionistes d’extrême droite qui ne cherchent que la division chez nous et la guerre contre la Russie, la Palestine, la Chine et tous les non-alignés. Au moins le message est-il clair et les camps bien définis !

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents