Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi De Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?

Pourquoi Charles de Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?

C’était de Gaulle, Tome 2 (Édition de Fallois Fayard 1997), pages 84 à 87.

Palais de l’Élysée, 30 octobre 1963

En nommant Jean Sainteny ministre des Anciens combattants en décembre 1962, le Général lui avait demandé de consacrer son énergie à l’année 1964. Elle était propice à raviver le souvenir de deux des années glorieuses : cinquantenaire de 1914 et vingtième anniversaire de 1944.

À la fin du Conseil du 30 octobre 1963 , Jean Sainteny a évoqué les cérémonies prévues pour la commémoration de la libération, Pompidou me prend à part : « Tâchez de faire revenir le Général sur son refus d’aller sur les plages de Normandie… » Je suis stupéfait et de l’information et de la demande. « Enfin, reprend Pompidou, prenez des précautions… Je m’y suis cassé les dents. »

Sainteny m’apprend ensuite qu’il se les était déjà lui-même cassées. Naturellement, je vais me les casser aussi.

« La France a été traitée comme un paillasson ! Churchill m’a convoqué comme un châtelain sonne son maître d’hôtel. »

Alain Peyrefitte (l’air candide) : « Croyez-vous, mon Général, que les Français comprendront que vous ne soyez pas présents aux cérémonies de Normandie ?

Charles-de-Gaulle (sévèrement) : – C’est Pompidou qui vous a demandé de revenir à la charge ? (Je ne cille pas). Eh bien, non ! Ma décision est prise ! La France a été traitée comme un paillasson ! Churchill m’a convoqué d’Alger à Londres, le 4 juin, il m’a fait venir dans un train où il avait établi son quartier général, comme un châtelain sonne son maître d’hôtel. Et il m’a annoncé le débarquement, sans qu’aucune unité française ait été prévue pour y participer. Nous nous sommes affrontés rudement.

Je lui ai reproché de se mettre aux ordres de Roosevelt, au lieu de lui imposer une volonté européenne (il appuie).

Il m’a crié de toute la force de ses poumons : « De Gaulle, dites-vous bien que quand j’aurai à choisir entre vous et Roosevelt, je préférerai toujours Roosevelt ! Quand nous aurons à choisir entre les Français et les Américains, nous préférerons toujours les Américains ! Quand nous aurons à choisir entre le continent et le grand large, nous choisirons toujours le grand large ! » (Il me l’a déjà dit. Ce souvenir est indélébile.)

Lire la suite de l’article sur les-crises.fr

Voir aussi, sur E&R :

Mieux comprendre le rôle des États-Unis dans l’avant-guerre, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour ceux qui avaient encore quelques illusions sur Les intentions british , c’est clair !
    La " messe " de l’autre jour montre au grand public la suprématie de qui vous savez , l’idéologie qu’elle soutend , et ...le point de non retour : ite missa est !


  • l’histoire est bien différente de celle officielle qu’on entend à longueur de temps sur les merdias mensonges et autres !

    les ricains se sont bien servis d’Hitler pour détruire l’europe et bien sur de jouer les sauveurs 30 ans plus tard .

    le meme refrain à l’heure actuel au moyen orient , en afrique et en asie !


  • De Gaulle a surtout été refusé dans le gouvernement Vichy. Il s’est vexé puis est parti en Angleterre...

     

    • Une source serait la bienvenue, surtout pour une accusation aussi grave


    • J’ai entendu parler de cet histoire....à Bordeaux,Churchill ne trouvait aucun représentant du gouvernement Raynaud pour venir discuter à Londres...il n’y avait que le sous secrétaire d’état à la guerre,CDG lui même qui a fini par prendre l’avion quand il comprit qu’il ne ferait pas parti du prochain gouvernement Pétain... !
      Qu’est ce à dire ?...Le destin à choisi !....En le prenant,il savait qu’il coupait les liens légaux avec la France...Comme Cortez,il a brûlé ses vaisseaux...par instinct ou intuition sur l’avenir de cette guerre en sachant que Churchill aurait autant besoin de lui que lui -même... !!!...
      On sait que Staline avait dû prendre,aussi,une décision cruciale en juin 41 sans avoir d’autres conseillers que lui même...Attendre 12 jours avant de riposter pour que le monde sache bien qui a commencer la guerre en URSS....Il a eu raison mais personne ne pouvait le savoir sur le coup !

      Quand le destin entrouvre une porte,on a que très peu de temps pour se décider ou non à la franchir.. !!!


    • Andre BAYLE en parle dans son livre "Des jeux olympiques à la Waffen SS", peut être aussi dans son interview video


    • @spirit :

      Par pitié pour la langue Française, faites un effort pour respecter les règles de ponctuation.
      C’est illisible.

      Merci.


    • Ça vient de chez Ploncard d’Assac (le site nationalisme-français) :

      "Les Anglais qui avaient besoin d’un képi à opposer au prestige et l’action du Maréchal, envoyèrent le général Spears de l’Intelligence service, débaucher le vaniteux De Gaulle ulcéré de ne pas avoir été pris dans le gouvernement Pétain."


  • Voilà de quoi remettre en perspective les tenants et les aboutissements du débarquement. Ça fait du bien de lire du de Gaulle, un français qui s’est battu pour la France et qui portait l’image du pays. Imaginez Sarkozy ou Hollande en 1945 : tapis rouge et remplacement immédiat de la monnaie française par le franc américain.


  • Toute défaite militaire a un prix. C’est dur à admettre mais la france a été vaincue en 1940, elle a du se rendre et se soumettre. En pareille situation, comment envisager de discuter d’égal à égal avec des puissances dont votre salut dépend. Même de nos jours, les gens ne se rendent pas compte mais les Français on gardé auprès de l’Américain moyen, l’image d’émasculés qui se sont rendu à l’ennemis.

    De Gaulle a tout tenté pour restaurer l’indépendance et la grandeur de la France, avec un succès prodigieux, compte tenu du contexte. Mais on ne peut faire fi de cette défaite dont les conséquences se font sentir encore aujourd’hui.

     

    • - Les forces françaises n’étaient pas en mesure de déclarer la guerre aux forces surarmées d’ Hitler . Vincent Reynouard l’explique bien dans une de ses vidéos que, des Anti-France au gouvernement, véritables pousse-au-crimes, ont commis l’irréparable pour le peuple de France. Des forces occultes basées en Angleterre avaient exigé des Français qu’ils se lancent à la guerre .

      - L’armée française, particulièrement les forces aériennes, ont courageusement bataillé et perdu énormément d’appareils face aux formidables escadrilles volantes et forces terrestres allemandes ! Il y eut, environ 100.000 morts français pour une courte bataille, avant l’ordre de cessez-le-feu !

      - Winston Churchill ( W.C) étaient devenu l’homme des banquiers américanos-talmudistes WARBURG . .
      Roosvelt ne faisait pas le poids face à ces malfrats argentiers prédateurs cosmopolites !


    • ça c’est surtout de la propagande américaine anti-française, car les anglais aussi ont perdu la bataille de France et de façon encore plus significative (retraite rapide à dunkercque) n’ont été sauvés que par la mer (blitzkrieg impossible) et les américains dans les phillipines se sont rendus aux Japonais. ça aurait prit 10 ou 20 ans de plus mais la France aurait finit par se libérer, de l’avoeu d’Hitler lui même suite à la défense française de Bir hakeim que les français étaient les plus grands combattants européens


    • même si ça fait mal à notre amour propre, cela ne sert à rien de nier la réalité.

      De Gaulle a lui même avoué que cette défaite portait un énorme coup à la grandeur et au prestige de la France, et qu’il serait extrêmement difficile de les retrouver.


  • Si la France avait "subi" à la Libération, une gouvernance US avec l’AMGOT, cette gouvernance US aurait empèché la St Barthélémy des antisémites massacrés par dizaines de milliers en automne 44 . Quant à De Gaulle, s’il a fini par s’imposer à Alger en 1943, c’est qu’il s’était engagé auprès du Congrès Juif Mondial, DES 1940, à rétablir le décret Crémieux : Darlan paya de sa vie son refus de le rétablir, et Giraud échappa miraculeusement à deux tentative d’assassinat pour la meme raison . Ce qui permit à de Gaulle de passer .


  • Seul les sionistes et leurs serviteurs sont responsables de c’est 2 guerres et pleins d’autres aujourd’hui et à venir.


  • Les Alliés se méfiaient de de Gaulle, ils craignaient des "fuites", c’est la raison pour laquelle ils ne l’ont prévenu de la date du débarquement qu’au dernier moment . Ambiance...


  • "Pourquoi Charles de Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?"

    Peyrefitte qui s’adresse à de Gaule, c’est pour ainsi dire, de gaule qui s’adresse à lui même...

    C’est supposé nous répondre (honnêtement) à la question ?

    RM.


  • La victoire de 45 a été obtenu par la Russie en très grande partie !!!
    Le débarquement était plutôt une opération médiatique pour dammer le pion des russes et arriver à berlin avant eux !!!

    En 1945, les francais savaient que le gros de la libération a été obtenu par le russie (sur qui on crache en permanence).
    Aujourd’hui, le Francaise croient que c’est les US qui ont libérer la France !!!
    Seul De Gaulle le sait, et avec nos prostituées, on cire les pompes des US qui sont le réel ennemi de la France


  • Plus jeune, on m’a toujours dit que si les américains n’étaient pas intervenu nous parlerions tous allemand aujourd’hui ... et je rajouterais, après coup, oui mais sans De Gaulle nous parlerions anglais. Merci de m’avoir ouvert les yeux. :-)

     

    • @ Guillaume : Il parait opportun de répondre à ce lieu commun par le petit rappel historique suivant : Quel est l’etymologie du mot "France" enseignée pendant des siècles : Mot venant des Francs, peuple venant de GERMANIE ! Alors lutter contre les allemands pour pas parler leur langue ...


    • France vient du francique wrang et avait le sens de libre car les franciques étaient un peuple sans frontières, libre. D’ailleurs franco de port veut dire libre de port, en anglais les mot en fr : free, freedom, puisent leur éthymologie dans notre langue. Les français sont le peuple de la liberté.( en plus c’est sur toutes nos mairies et édifices public)


  • #852854

    De Gaulle n’a pas non plus participé au débarquement d’AFN en novembre 1942. Pas plus qu’à la libération de la Corse en 1943. On comprend qu’il soit amer.

    En réalité, de Gaulle n’a participé à aucune opération militaire, excepté à la tentative de rallier Dakar en septembre 1940 qui en échouant misérablement a montré aux Alliés son inconsistance et son illégitimité.

    Les Anglo-Américains ne sont pas les seuls à avoir considéré de Gaulle à sa juste valeur, Staline l’a aussi écarté des accords de Yalta en 1945.

    Ce que de Gaulle ne dit pas, c’est que sans la volonté des Américains et des Anglais, jamais la France n’aurait eu de Zone d’Occupation en Allemagne après la guerre. Malgré «  sa belle et bonne alliance  » avec l’URSS en décembre 1944, Staline ne lui a rien lâché.

    A dire vrai, de Gaulle a été vexé, blessé dans sa vanité, c’est pourquoi il a boudé les célébrations de 1964. Il ne faut pas se leurrer, de Gaulle était un prétentieux qui tel Napoléon parlait de lui à la troisième personne, les victoires, le génie militaire et le dévouement [1] en moins.

    [1] Napoléon pointait lui-même l’artillerie à Montereau durant la campagne de France le 18 février 1814, tandis que de Gaulle astiquait son petit micro dans un troisième sous-sol de Londres, le 6 juin 1944 ; Bien loin des commandos Jedburgh et Kieffer...

     

    • Tu parles d’un vétéran de la première guerre mondiale.
      Ses blessures et ses tentatives d’évasion sont ses médailles du courage. Donc peu importe ce que des mauvaises langues peuvent dire en se basant sur une interprétation douteuse de certains événements rapportés par des ennemis du général et de la France, ou par ses faux-alliés ayant un intérêt malicieux à vouloir casser la popularité d’un grand meneur d’hommes et d’un souverainiste.
      http://www.charles-de-gaulle.org/pa...


    • je vous trouve un peu dur envers de Gaulles qui n’a pas démérité,
      en effet il avait prouvé sa valeur et son engagement en 1914-1918 et l’entre deux guerre...
      de Gaulles à toujours était un homme d’esprit ( stratège efficace, lanceur d’idée ) plutôt qu’un combattant de terrain agaillardi ( au vue de ses nombreuses blessures )
      n’oubliai pas qu’il avait déjà la 50e en 1940 ce qui explique peut être entre autres qu’il ne fut pas primordial d’avoir sa presence lors des débarquement...

      mettre napoléon et de Gaulles en compétition sur le même créneau est un non sens,
      il y aurait de nombreuses choses a dire sur ce "napoléon"....
      l’apport de cet homme auquel notre société tient encore sur les fondements
      je pense qu’il serait bien d’être plus nuancé même si en effet l’on peut lui reprocher de nombreuses choses
      repensé aux élites d’avant 1939 où celles actuellement
      aucune pour l’instant n’arrive à la cheville !


    • Franchement, cet antigaullisme primaire n’a pas sa place dans ces colonnes. D’autant que vos arguments sont inexistants. 44 ans après la disparition du Général, quel procès d’intention anachronique. Fallait-il que la France se soumette ? Car à part De Gaulle, il n’y avait personne, sauf toute une bande de traites prête à se soumettre, à trahir, à obéir … (ils ont d’ailleurs pris le pouvoir sous la IVe R. et lui ont succédé durant la Ve R.). Rappelez vous que ce les américains avaient prévu à la libération, c’était un gouvernement de la France sous administration américaine avec une monnaie imprimée chez eux (l’AMGOT). De Gaulle a toujours été un obstacle pour des anglo-américains qui nous pensent toujours comme une sous nation et un peuple immature. Vous ne comprenez pas que ce n’est pas De Gaulle que les anglo-américains méprisent jusqu’à aujourd’hui, mais c’est toute la France et tous les français.

      Ce que De Gaulle souligne, c’est une constance dans la politique anglo-saxonne, qui est de se construire en opposition absolue à la France et à l’Europe. C’est une constante de l’histoire. Les anglais ne sont pas venus sauver la France, mais installer le pouvoir anglo-américain sur toute l’Europe et arrimer l’Angleterre, qui allait perdre son empire colonial, à la puissance croissante américaine.

      Une autre constante dans les causes de la faiblesse permanente de la France, c’est qu’il y a toujours des « grands esprits » pour s’opposer aux grands hommes. Avec des comportements pareils, nos ennemis peuvent dormir tranquille pour longtemps.


    • Sans de Gaulle, il y aurait encore des bases US en France ... comme c’est le cas en Allemagne ! Le Général a libéré la France grâce à l’arme atomique.


    • Toujours intéressant de voir la collusion entre une certaine pensée "d’extrême droite" et les intérêts de l’Ultra Sionisme. La crise ukrainienne est très révélatrice à ce sujet...


    • Lisez des livres sur et de Charles de Gaulle. Cet homme était conscient de sa supériorité sur les médiocres élites de la 3e et de la 4e républiques mais l’ego n’était pas un sujet pour lui. Seule comptait la France qu’il servait et il n’était orgueilleux qu’en tant qu’il l’incarnait. La lecture devrait parvenir à vous faire comprendre cela, malgré vos préjugés de (sans doute) pied-noir.


  • Faut dire que le grand Charles s’était fait glisser une sacrée quenelle par cette pourriture de Churchill et toute sa clique anglo-américaine. Donc on comprend que la date ne lui soit pas de joyeuse mémoire...


  • Pourquoi De Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?

    Voici la réponse : LA MAIN MISE DE ....

    http://www.europe-israel.org/2014/0...


  • J’ai plus de respect pour Leclerc que de Gaulle.


  • Il est très difficile de soutenir de Gaulle sur le sujet quand on connaît l’histoire.
    Car,si on doit se placer d’un point de vue victoire sur les Allemands,nous devons énormément aux Britanniques,désolé de le dire...en 14-18 déjà !imaginez qu’ils n’aient pas été là pour retenir une partie des Allemands sur la Somme en 1916 ;la totalité des effectifs auraient été à Verdun et les Français auraient pris la branlée du siècle.Sans oublier le front Russe.Une guerre contre une Allemagne unie,soit l’assemblage de tous les petits royaumes que la France battait dans le passé,était du suicide sans aucun allié.L’Allemagne,bien plus peuplée et industrialisée,et plus disciplinée.Les faits sont là et tenaces,malgré le courage et la ténacité des poilus,dont mes aïeuls furent.Ce n’est pas très patriote mais tant pis.
    Les Anglais ont donc fait bien plus pour la France que l’inverse...cela dit pour ma part je considère la défaite Allemande de 45 comme une catastrophe.

     

    • Depuis la défaite de la France à la guerre de 7 ans, la seule puissance que l’Angleterre veut détruire, c’est l’Allemagne (la France n’en étant plus une). Ce n’est pas pour nos beaux yeux que l’Angleterre, qui voulait rester neutre en 1914, est intervenue dans le conflit, qui n’était pas franco allemand, mais mondial. C’est pour contrer la puissance croissante de l’Allemagne, et pour préserver la leur, que l’Allemagne menaçait ouvertement. C’est une autre constante de l’histoire, jusqu’à aujourd’hui.


    • Mais qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme co****ie ! C’est nous qui avons gagné en 14-18, pas les Britanniques (encore moins les Ricains). Et c’est grâce à nous que les Britanniques ont évité de se prendre une branlée en 1916, pas l’inverse !!!!

      L’histoire militaire, ca vous dis quelque chose ?


    • @ Paul82

      Ca serait cool d’argumenter votre contribution et de partager vos connaissances.

      La Première Guerre mondiale a pris fin parce que la révolution venait d’éclater en Allemagne. Le 9 novembre 1918, l’empereur Guillaume II se résigne à abdiquer. Le 10 novembre 1918, alors que Guillaume II s’enfuit en Hollande, Ebert prend la présidence du conseil des commissaires du peuple et la décision est prise de signer l’armistice pour désamorcer le mouvement révolutionnaire.

      Voir la suite sur le site :
      http://bernard-gensane.over-blog.co... et wiki sur l’armistice du 11 novembre 1918 et le traité de Versailles


    • Paul82 a raison vous postez des énormités vraiment délirante et la France n’a pas finit de se faire humilier avec des citoyens comme vous.

      1- L’Allemagne n’est plus une grande puissance depuis sa défaite de 1945 et ce n’est pas seulement avec son économie moins mal en point que le reste de l’Europe qu’elle pourra revenir dans la partie ; c’est à nous qu’on demande de désarmer pas à d’autre.
      2- le conflit de 1914-18 a été déclenché par l’Angleterre, c’est une certitude absolu, c’était vital pour ne pas se faire inéluctablement voler la suprématie mondiale par l’Allemagne ; pour s’assurer le soutient "inconditionnel de ses alliés d’occasion, la perfide Albion leur a fait des promesses de gains territoriaux mirobolantes qui n’ont été que très partiellement tenues : la propriété exclusive du Bosphore et de tout les territoires de l’Ukraine jusqu’au Balkans pour la Russie, la souveraineté sur les Balkans pour la Serbie et la restitution de TOUTE la Belgique, dans ses frontières d’origines agrémenté de toute les colonies Africaines des Allemands et d’un gros bout d’empire Ottoman pour la France.
      3- le rôle des USA est négligeable dans ce conflit, à part la sortie de la Russie par le soutient à la sanglante révolution rouge, en témoigne le faible nombre de mort qu’ils affichent dans le bilan (50 000) qui aurait largement pu être sacrifié par la France en lançant une conscription de plus, au bout de 3 millions de victimes on est plus à ça prêt !
      4- Votre Guillaume II a réclamé l’armistice quand il a vu que les troupes Franco-Serbe du front Balkanique étaient arrivées à Vienne et que l’Empire Austro-Hongrois était fini. C’est Clemenceau qui, écoutant la volonté Anglaise, a ordonné à ses troupes de rester sur place et de ne pas marcher sur Berlin pour détruire la nomenclature Allemande, ce qui représentait en jeu d’enfant vu la situation de l’Allemagne, privée d’approvisionnement pétrolier et désormais incapable de soutenir 2 fronts simultané. L’ordre avait pour but de minimiser le rôle de la France dans la victoire et pendant que nos politiciens de l’étranger négocier un traité de paix entièrement au bénéfice de l’Angleterre, les hommes qui ont gagné le conflit ont été redéployé sur le front Turc pour aider les Anglais et ils ont continué de crever pendant 3 ans pour faire céder l’Empire Ottoman qui contrôlait toujours les puits de pétrole pour qu’au final la France ne récupère pas ces fameux puits Irakien qui étaient dans le contrat de départ des accords Syke-Picot.


  • L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons »

    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...


  • De gaulle au moins était conscient que l’intervention de ceux avec qui la France était censée concourir pour l’hégémonie du monde, venait de démontrer à la France leur suprématie. Triste mais c’est la réalité de ce bas monde.


  • Selon les archives allemandes, il n’y avait pas plus de 25 000 soldats allemands sur tout le littoral occupé, et ils avaient en moyenne 17 ans. Ces jeunes allemands n’avaient jamais vu le feu et savaient à peine se servir des fameux canons que les aînés avaient installés avant d’être envoyés sur le front ... Est. Même les obus manquaient, paraît-il, comme l’a expliqué un ancien soldat sur Arte. L’AFP diffuse actuellement une photo de deux vétérans qui s’embrassent : l’Allemand a 87 ans et le Français 92 ans. Faites le calcul ...


  • Quelqu’un peut il m’expliquer, si CDG était si intenable par les Anglais et les Américains,ce qui les empêchèrent de l’abattre simplement ?
    En pleine guerre ils auraient pût trouver des tas de causes à sa mort

     

    • Je peux te dire que j’ai lu des archives déclassifiées de la CIA dans lesquelles on apprend que c’est la CIA qui a organisé et armée l’OAS en Algérie et fomenté le "coup des généraux" ... Ce sont aussi les USA qui ont réclamé et obtenu la "décolonisation" française au Viet Nam et en Algérie. Après, pourquoi ne l’ont-ils pas éliminé, je ne peux te dire !


  • C’est pas un scoop que les anglais préfèrent toujours eu autre plutôt que les français, quand j’étais aller en angleterre j’avais été surpris de la place que tient leur vistoire sur la france napoléonienne dans leur identité collective.


  • Les anglais et les américains sont les maîtres incontestés de la double éthique, de la perfidie, de la ruse et de la mauvaise foi !
    En cela, je crois qu’ils sont bien plus vicieux que la France ou l’Allemagne (même si nous aussi nous avons fait des coups tordus hélas).
    D’ailleurs, il a toujours été de l’intérêt des anglais de casser toute alliance continentale viable, afin de demeurer une puissance qui compte dans la région. Autrement, il y a longtemps qu’elle serait redevenue un pays de moyenne importance...
    Notre intérêt à nous se trouve à l’Est et au Sud, point. La Grande Bretagne, elle, dépend du continent, comme toute île qui se respecte. Pas l’inverse !


Afficher les commentaires suivants