Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poutine, de Gaulle russe, demain un nouveau Pierre Le Grand ?

Selon Marc Rousset, économiste, écrivain, auteur de « La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou »

Les Etats-Unis, après avoir avalé la couleuvre Poutine, suite à l’âge d’or de la période Gorbatchev et Eltsine du déclin accéléré, voire de l’éclatement à venir de la Russie selon les rêves de Zbigniew Brzezinski dans le Grand Echiquier (1), prenaient leur mal en patience en espérant se débarrasser de Poutine comme ils furent débarrassés du général de Gaulle en 1969, d’où la tentative désespérée d’une nouvelle révolution orange en Russie avec le nouvel ambassadeur américain à Moscou Mac Faul qui se définit lui même comme « un expert de la démocratie, des mouvements anti- dictatoriaux et des révolutions ».

L’opposition actuelle, sans leader, sans unité aucune, avec des tendances diamétralement opposées en son sein, fait la une des médias occidentaux ; mais elle ressemble en fait à l’armée hétéroclite de Bourbaki et fait penser à la fable de Jean de La Fontaine des « Grenouilles qui demandent un roi » !

Les peuples, dans les démocraties occidentales, ne supportent pas très longtemps les hommes d’Etat ayant une vision historique et demandant de l’autorité, de l’effort, de la persévérance, du courage pour non seulement redresser, mais développer le rayonnement et la puissance d’un pays.

Ils préfèrent la repentance, les loisirs, la retraite à 60 ans, les 35H, le laxisme et l’endettement public éhonté ; c’est aussi plus facile pour se faire élire !

Clémenceau, Churchill et de Gaulle sont là pour attester de cette propension des démocraties occidentales à écouter les Daladier, les Chamberlain, les Mitterrand ou les Hollande, voire les comiques utopiques du style Jean Luc Mélenchon, plutôt que de mettre le citoyen en face de ses responsabilités, compte tenu des réalités géopolitiques et économiques.

Les Etats-Unis pensaient donc tenir avec Medvedev un nouveau Gorbatchev qui, au nom du développement économique, de la liberté d’expression et d’un droit de l’hommisme à la russe, allait, avec les louanges et les encouragements de l’Occident, terminer en fait le travail de destruction massive de la puissance de l’URSS commencé avec Gorbatchev, toujours très populaire aujourd’hui partout dans le monde, sauf dans son propre pays !

L’erreur grotesque de Medvedev, avec l’absence du droit de véto de la Russie à l’ONU, lors de l’intervention militaire éhontée de l’OTAN en Libye, derrière le paravent humanitaire, était porteuse d’espoir pour l’Occident et les Etats-Unis.

Cela sentait bon la bonne soupe, la naïveté et ce n’est pas l’envie qui manquait à Monsieur Alain Juppé qui excelle en la matière, de rejouer le même bon tour à la Russie en Syrie. Vladimir Poutine, en reprenant le contrôle de la politique étrangère, a contrecarré d’une façon prémonitoire les plans de l’Oncle Sam en Syrie et au Moyen orient !

En venant d’être réélu par 109 millions de Russes avec 60% des voix, Président de la Fédération de Russie, il pourrait bien contrecarrer encore pendant douze ans d’une façon irréversible les plans d’encerclement de la Russie et de la Chine par l’Amérique !

Poutine, de Gaulle russe

Poutine, c’est l’homme que les Américains n’attendaient pas et qui a non seulement redressé la Russie, mais l’a sauvée du dépeçage en trois tronçons. Le rêve géopolitique des Etats-Unis, si la Russie avait perdu la guerre en Tchétchénie, était de faire de la Russie, une nouvelle Grande Pologne, en la ramenant à Stavropol, point de départ de la colonisation russe au XIXème siècle.

Poutine s’est aussi opposé avec succès à l’exploitation des ressources naturelles de la Russie par les groupes étrangers, ce qui était le but affiché par Mikhaïl Khodorkovski, patron de Youkos, interpellé le 25 octobre 2003 sur un aéroport de Sibérie, alors qu’il venait de participer quelques jours plus tôt à un forum d’affaires à Moscou en compagnie de Lee Raymond, l’un des directeurs d’Exxon ; cette société était sur le point de participer jusqu’à hauteur de 25 milliards de dollars dans la fusion Youkos-Sibneft.

Les capitaux américains d’Exxon Mobil et de Chevron-Texaco souhaitaient en fait s’infiltrer avec une participation de 40% dans le sanctuaire sibérien des hydrocarbures russes. En perdant ses ressources financières, la Russie perdait définitivement toute chance de rebondir.

Poutine a réussi pour l’instant à contenir, mais sans le briser complètement l’encerclement par l’Otan et l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC). Avec le projet du bouclier anti-missiles qui revient à l’ordre du jour, les Etats-Unis auront un adversaire redoutable qui continuera à leur dire leur quatre Vérités

Vladimir Poutine, c’est aussi l’homme du KGB qui a vu venir et réussi à combattre à ce jour avec succès toutes les révolutions orange en Ukraine, Géorgie, Kirghizstan, Ouzbékistan, les manifestations actuelles et à venir anti-Poutine en Russie n’étant que leur chant du cygne, un dernier soubresaut, une dernière tentative de l’Occident pour se défaire de Vladimir Poutine !

Comme de Gaulle, Poutine a misé sur les valeurs traditionnelles, le sens de la Grandeur, le patriotisme et l’Eglise orthodoxe pour éviter la « chienlit ».

L’autoritarisme plus marqué de Poutine par rapport à de Gaulle convient parfaitement et est même absolument nécessaire, en Russie, tout comme en Chine d’ailleurs, pour éviter l’éclatement tant redouté du pays. Quant à la corruption, de la même façon qu’ elle a continué de plus belle en Ukraine avec l’arrivée au pouvoir de l’égérie de la révolution orange Ioulia Timochenko, un pouvoir politique fort , ce que savent tous les Russes, est un bien meilleur antidote que les oligarchies politiques de type occidental, car ces dernières ne feraient que s’acoquiner avec les oligarques russes ; il en résulterait une décadence qui serait encore plus rapide que dans l’actuelle Europe de l’Ouest .

Poutine, un nouveau Pierre Le Grand ?

Le Patriarche orthodoxe Kirill a vu juste en soutenant Poutine qui pourrait être considéré en 2024 comme un nouveau Pierre le Grand du XXIème siècle, à 4 conditions :

  • développer d’une façon très intense le réarmement et la modernisation en cours de l’Armée russe,
  • réussir le développement et la diversification, déjà commencée par Medvedev, de l’économie russe,
  • continuer à combattre la dénatalité russe, ce dont Poutine est, comme de Gaulle en 1945, parfaitement conscient,
  • ramener dans le giron russe, ce qui est inexorable historiquement à long terme, la Biélorussie et l’Ukraine, afin de constituer un contrepoids humain suffisant de deux cents millions d’habitants face à la Chine, l’Asie Centrale et le Caucase.

L’affrontement en cours de Poutine avec les Etats-Unis peut être comparé au premier combat du jeune Tsar Pierre Le Grand avec Charles XII qui mit fin par la bataille de Poltava le 8 juillet 1709 à la suprématie suédoise dans la Baltique.

Pierre Le Grand, tout en renforçant et modernisant l’armée russe ne commit pas l’erreur ensuite d’oublier l’économie, l’innovation et les Arts, ce qu’il montra en 1717 lors d’un déplacement en Europe. Pierre Le Grand ancra la Russie avec une fenêtre sur l’Europe en fondant Saint-Pétersbourg.

Le natif Poutine de cette même ville, qui parle allemand, ancien espion du KGB à Dresde avant la chute du Mur de Berlin, a une vision continentale européenne et souhaite se rapprocher pour des raisons géopolitiques de la France et de l’Allemagne. Maurice Druon ne s’y était pas trompé en voyant dans Poutine le défenseur européen d’un monde multipolaire plutôt que d’un monde obéissant à un shérif planétaire et « l’un de nos plus décisifs alliés ». Pour Poutine, l’avenir est donc européen !

Mais la Russie regarde aussi à l’Est et vers le Sud d’où peuvent venir de nombreux dangers, la fin de l’intervention occidentale en Afghanistan n’étant pas l’un des moindres. Au delà de son effort démographique propre pour atteindre au minimum les 130 millions d’habitants et ne pas retomber à 100 millions en 2050, soit l’équivalent de la population turque à cette date, la Russie a besoin à terme de la Biélorussie et de l’Ukraine .

Ces deux pays dont l’un est son berceau religieux, représenteraient un apport humain d’environ 60 millions d’habitants pour constituer une superpuissance suffisante face à La Chine et à l’Asie centrale. Si Poutine, sous sa Présidence, réussit ce tour de force, en commençant très vraisemblablement par la Biélorussie, il pourra être véritablement comparé à Pierre le Grand, sinon il n’aura pas démérité et pourra être comparé au minimum à de Gaulle, Churchill ,Bismarck, Richelieu et Clemenceau, ces grands Hommes d’Etat ayant eu une vision historique, un courage, une continuité qui font cruellement défaut à nos petits politiciens européens actuels, atlantistes, libre-échangistes, démocrates, démagogues et droit de l’hommistes, ce qui ne sera déjà pas si mal !

(1) Zbigniew Brzezinski, Le Grand Echiquier, Bayard, Paris, 1997

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je souhaite sincèrement ,que vos écrits se réalises ,il n’est pas le premier à vouloir changer ,le cours de l’Histoire ,très justement vous citez ,De Gaulle ,mais aussi Kennedy ,ext
    Le Peuple Russes a été très Intelligent ,le Nouveau Ordre Mondial ,est trop avancé ,pour qu’ils ne réagissent pas,Medvedev avait sorti de sa poche la pièce de la Nouvelle pièce Unique ,il a dit ( nous avons gagné ) a suivre en espérant

     

    • vladi a tout de même du pain sur la planche ; et son parcours est semé d’embûches ! mais c’est beau justement parce que c’est difficile !
      la tâche- immense !- sera de nouer des alliances pérennes , donc d’abord avec des nations slaves ; puis s’arrimer au Proche-orient et à l’Asie, d’une façon ou d’une autre...ne pas compter sur la France ou l’Allemagne, ne pas trop espérer de l’Algérie non plus, et l’amsud est très loin...mais avec l’argent des énergies fossiles et un armement des plus modernes, il reste possible que la Russie fasse contrepoids à l’Empire...mais ce doit être un rôle des plus palpitants pour Poutine que d’avoir la possibilité d’être un autre de Gaulle, un autre Churchill !


  • la seule solution qu’ils leur restent c’est de faire baisser les prix du pétrole et du gaz le plus bas possible avec la complicité notamment des pays du golfe (pour le pétrole)...

    Gorbatchev affirmait dans un documentaire que j’ai vu sur Planète que les occidentaux ont fait croire que l’URSS s’est écroulé parce qu’en faillite à cause de la course à l’armement.
    Faux dit-il, ils ont tout simplement avec la complicité des pays du golfe baissé le prix du baril au point que nous ne pouvions plus vendre notre pétrole et avons été obligés de vendre tout notre stock d’or jusqu’au moment où il ne nous restait plus rien.

    Système qui a permis à Rockfeller aux états unis avec d’autres méthodes de voyou de devenir le seul maître du pétrole.

    Cela peut recommencer, il le sait et il fait bien d’entretenir de bons rapports avec l’Iran, la Chine et aussi avec la Syrie et le Vénézuéla...

    Mais les problèmes sont devant lui...

     

    • J’ai entendu cette histoire sur le prix du brut. Mais alors, pourquoi n’ont-ils pas détruit des installations dans les tyrannies du golf, en profitant d’une querelle entre prétendants pour que les soupçons pèsent sur d’autres, ou pourquoi n’ont ils pas perturbé les routes maritimes pour que les prix remontent ? Il manque des infos pour rendre cette histoire authentique.
      .
      Je crois plutôt que l’infiltration des descendants des judéo-bolchéviques et des cyclopes rosbifs, affiliés à la mafia bancaire, ont une fois de + mis la Russie à genoux de l’intérieur et qu’ils l’ont pillé comme des sauvages. Le redressement de la Russie, je crois qu’il a eu lieu uniquement parce qu’il sert aussi des intérêts de l’empire bancaire ; la Russie est déjà en grande partie aux mains de l’ennemi. Seuls quelques secteurs clés sont encore aux mains des patriotes russes. Qui tient la banque et les médias ???
      .
      C’est un nouveau Staline qu’il faut à la Russie, histoire de bien la nettoyer comme il faut. La Russie est comme un vieux chat qui n’a pas été purgé depuis longtemps et qui tousse en recrachant fébrilement des saloperies, comme l’Europe et les USA d’ailleurs.
      .
      Ensuite, c’est illogique de se présenter en tant que défenseur de la politique Gaullienne en validant la politique des blocs sachant que De Gaulle la refusait obstinément ! Ça n’est pas la Russie qui doit grossir, ce sont la Turquie et l’empire qui doivent maigrir. La Turquie doit être coupé en 4 pour que les Arméniens retrouvent leur terre , les Kurdes aussi, les Grecs aussi. Faut refouler les turco-mongoles ottomans d’où ils viennent et nouer une entente plus que cordiale avec les états chrétiens renaissants, berceaux de notre civilisation.
      .
      Ensuite, citer Churchill, c’est vraiment n’importe quoi. Cette raclure a fait massacrer plus de 1300 marins français bloqués au port, (alors que nous étions ses alliés) à Mers-El-Kebir, en détruisant une partie de notre flotte, pour que l’oligarchie rosbifs conservent la suprématie maritime. Cette hyène mérite l’oubli ou à la rigueur, un mépris galactique. C’est son cabinet de guerre qui a donné l’ordre de massacrer nos gars pris au piège comme des lapins ; les rosbifs avaient miné l’entrée du port, ce qui ne laissait aucune chance à nos gars.
      .
      Vouloir du bien à la Russie, OK, mais il convient de défendre d’abord nos intérêts qui sont de réduire les autres puissances au moins à égalité avec la notre.


  • En effet, situons la période choc pétrolier de 1973-1979 (et stagnation américaine), l’Union Soviétique devait logiquement gagner la bataille économique, or justement Les Usa et l’Opep ont joué avec le cours du pétrole de façon à ce que le pétrole russe soit plus difficile à acheminer et donc moins rentable pour les soviets.
    A noter aussi que Pierre Romanov a gagné sur l’une des plus puissantes armées européenne de l’époque grâce à sa défaite initiale lors d’une campagne précédente et du fait que son ennemi le sous-estima énormément, tout comme on sous-estima Alexandre Ier, Staline et aujourd(hui Poutine.


  • citation du Méchant sur la russie :

    "Il est difficile de dire en ce moment ce qui peut être le plus pernicieux pour nous, sur le plan idéologique, de l’américanisme enjuivé ou du bolchevisme. Les Russes, en effet, sous la contrainte des événements, peuvent se dégager complètement du marxisme juif pour ne plus incarner, dans son expression la plus féroce et la plus sauvage, que l’éternel panslavisme. "

     

  • Poutine c’est un De Gaulle au cube ! De Gaulle avait les ricains dans le dos, tandis que Poutine les a en face et en travers depuis le début, plus les rosbeefs, lUE, et tous les pays de l’axe américano-sioniste, plus les polaks, les turks, les Saoud... Ca fait du monde, avec des milliards sans fond qu’ils peuvent poser sur la table, un système de communication médiatique global infini et le système techno-militaire le plus hégémonique qui ait jamais existé dans l’Histoire. Sans compter une cinquième colonne dans son propre État...
    Courage !
    S’il y arrive, c’est que ce petit gars aura été un génie, un géant. Et bénéficiant de la protection d’un puissant ange gardien encore. Dieu sauve la Russie ! Et nous avec.


  • Churchill ? une drôle de référence ( mondialiste ,atlanto-sioniste,impérialiste,colonialiste ,raciste)


  • Effectivement il serait bon pour les peuples européens que Poutine puisse realiser tout ce que vous preconisez. Cependant il devra etre tres mefiant vis à vis de l’Allemagne qui aujourd hui sous la presidence de A Merkel est completement atlantiste et reve de devenir la puissance dominante européene sous les ordre de "l’Empire"... Voir à ce sujet les videos de Pierre Hillard qui explique ceci de facon tres detaillé...


  • Encore un qui croit que "l’endettement public" est réel.


  • Ça date 1997, et c’est un certain Zbigniew Brzezinski qui s’exprime pour ceux à qui dit quelque chose.

     

  • "L’affrontement en cours de Poutine avec les Etats-Unis peut être comparé au premier combat du jeune Tsar Pierre Le Grand avec Charles XII qui mit fin par la bataille de Poltava le 8 juillet 1709 à la suprématie suédoise dans la Baltique."

    J’espère que cette victoire se réeditera... peut être même qu’elle était prémonitoire : A cette époque la Suède était La super puissance d’Europe du nord, avec son armée invincible et colonies partout autour de la Baltique (ça me rappelle un pays d’aujourd’hui...).
    Et pourtant la Russie à force de travail, de perséverance et de sacrifice, a remporté la guerre, et récupérer tout ses anciens territoires, et gagner en prestige et en reconnaissance.
    J’espère que l’Empire sera vaincu dans un nouveau Poltava.


  • je vient de lire sur un site sioniste les propos d’ alexandre Adler sur la victoire de poutine et le vote des juif russe en israel en faveur de poutine pincer vous le nez c est assez puent

    http://www.israel7.com/2012/03/vote...


  • Poutine ferme la porte à l’idéologie du soi-disant économiste, prix Nobel en 1976 (attribué par les financiers de Wall Street), Milton Friedman et ses hommes de Chicago.

    Il connaît forcément l’histoire du Chili et la prise de pouvoir, ainsi que la répression sanglante qui suivit, du général Pinochet, appuyé par les financiers américains pour installer de force dans ce pays les théorie criminelles de monsieur Friedman le grand sioniste reconnu, qui loin d’être un imbécile, cria jusqu’à son dernier souffle (aucune humanité dans ces dernières paroles) que le capitalisme libéral à outrance est bon pour les peuples.
    Mais bon, depuis quelques temps, Légion d’Honneur, Prix Nobel de la Paix (laissez-moi rire), tous les prix Nobel et autres médailles sont distribués comme des prospectus donc ne veulent plus rien dire si ce n’est qu’un tel ou un autre est complice du système financier.