Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Psychologie de bazar

Agnès Soral. Frangine

Sœur atterrée du pamphlétaire d’extrême droite, cette actrice féministe et écolo ausculte leur fraternité jalouse et abîmée.

Il y a Agnès et il y a Alain. L’une est une actrice qui a acquis une célébrité précoce au cinéma dans Tchao pantin et qui poursuit sa carrière de pièces de théâtre en téléfilms. L’autre est un polémiste qui fricote avec Dieudonné et l’extrême droite, manie la provocation antisémite et cède souvent au complotisme. Ils sont frère et sœur. Ils partagent le même nom, Soral, qui est en fait un pseudo popularisé par Agnès. Ils ont grandi ensemble, et ne se parlent plus depuis dix ans. La rupture s’est enkystée quand elle lui a lancé :

« Je serais juive, je te péterais la gueule. »

C’est vrai qu’on n’aimerait pas être à la place d’Agnès Soral. Il n’est pas simple de porter le même patronyme qu’un type qui se met en scène à Berlin, faisant une quenelle au cœur du Mémorial de la Shoah. C’est encore moins simple quand vous êtes écolo et féministe. C’est d’autant plus compliqué quand votre frère vous insupporte et vous émeut à la fois car vous savez d’où il vient et par où il est passé. Ce qui ne veut pas dire que vous excusez ses dérives. C’est sans doute pourquoi Agnès vient d’écrire sur Alain, un livre intitulé Frangin. Afin qu’on ne la confonde plus avec « Agnès Hitler ».

On la retrouve dans un bel appartement en fond de cour. Ses deux filles sont adultes, elle vit solo avec ses deux chats. Elle est en plein déménagement pour un dernier étage avec terrasse, toujours dans un quartier populo-bobo de Paris. Les perceuses ronflent, l’eau est coupée et le café a du mal à passer. Elle dit : 

« Est-ce que je me suis débrouillée pour faire mes cartons, au moment de la sortie du livre ? C’est possible. Mon inconscient travaille énormément. »

L’approche est très psy. Avec cette difficulté que la version est unique. Et on se dit vaguement qu’on n’aimerait pas être Alain Soral, à devoir supporter la vision des choses de quelqu’un qui vous connaît trop bien pour ne pas vous mettre à nu et vous écorcher vif. En exergue, elle prévient : 

« Je sais que la mémoire est fluctuante et sélective, mais c’est comme ça que je l’ai vécu et ressenti. »

 Agnès Soral est un gibier de divan assez insistant. Elle a commencé par une « narco-analyse ». Elle s’est fait injecter un sérum de vérité, pratique tout à fait déconseillée sauf en salle de tortures. Elle est passée par Lacan, Jung, l’école de Palo Alto, sans oublier l’hypnose. Elle a tenté aussi le « rebirth », réinvention des traumatismes en couche-culotte. Ils sont trois enfants. Alain est le second. Agnès est la dernière. Ils ont deux ans de différence. Il est rétif, elle est charmeuse. Comme bien des détrônés familiaux, il aurait voulu l’étouffer, la noyer, la sadiser et autres enfantillages des premiers âges. Elle l’appelle « Râlain ». Il ouvre parfois les tiroirs de sa « boîte à rancune » pour lui faire payer ses manquements. Déjà, les déménagements sont fréquents, ce qui fait perdre à Alain la protection de sa nounou préférée, qui répond au doux nom de madame… Dieudonné.

Conseiller juridique, le père va d’investissements risqués en déboires professionnels. À l’extérieur, il porte beau. Au foyer, il se comporte en tyran domestique, rabaisseur d’épouse rétractée et frappeur d’enfants. Les punitions corporelles cessent le jour où Alain prend la défense de sa sœur. À moins que ce ne soit la fois où Agnès tord les couilles génitrices…

D’Agnès, on dit aujourd’hui qu’elle est « lunatique » et qu’elle peut passer de l’humour vibrionnant à la lenteur lourde et rigide. D’Alain, on parle comme d’un cas « relevant de la psychiatrie ». Elle détaille les choses ainsi : 

« Le passé n’excuse pas tout. Il y a ceux qui pardonnent aux autres. Et il y a ceux qui retournent la maltraitance subie contre leur entourage et contre eux-mêmes. »

 Elle précise : 

« Je suis dans l’affect. Lui s’évite le sentiment. Il a toujours l’air détaché, cynique. Il crée une distance qui le remet dans le rôle du bourreau. Il est devenu ce père que nous avons subi. »

 Et elle continue :

« L’intelligence n’empêche pas la névrose. Il peut être charmant, drôle, touchant. Mais, il s’est perdu. Il est ce gladiateur qui cherche la mort, qui attend la sentence. »

 Et encore : 

« Il a raté le coche souvent. Il n’est pas devenu l’artiste qu’il aurait pu être. Mais, il préfère être le premier chez lui que le second ailleurs. »

Un peu comme ce père qui se recréait à domicile un monde miniature sous contrôle, de circuits automobiles et de trains électriques.

Le duo a la nostalgie d’un paradis perdu. Le père a acheté des arpents à Milly-la-Forêt (Essonne). En sous-bois, la liberté attend les sauvageons enfin laissés tranquilles par la tutelle. Ils grimpent les rochers, se poissent les doigts de résine, mangent des champignons et des châtaignes. Et ne doivent de retrouver leur chemin qu’au sens de l’orientation d’Alain. Lequel propose désormais des stages de survie à de futurs maquisards. Milly est aussi l’apprentissage de l’arbitraire. L’armée veut expulser les Robinsons. Le père finira par perdre contre l’administration. Agnès lutte désormais contre la déforestation et soutient les Indiens d’Amazonie. À l’adolescence, le duo fait les quatre cents coups. Ils prennent le fusil paternel, tirent depuis le balcon sur la vaisselle de vendeurs ambulants ou jouent à la roulette russe. Il peut leur arriver de fuguer ensemble pendant dix jours et de revenir comme si de rien n’était.

À Paris, Agnès fait ouvreuse en festivités. Remarquée dans ses premiers rôles, elle tient table ouverte ou fracasse avec facilité les portes closes les plus huppées. Ils s’amusent comme des fous. Un jour, ils s’introduisent dans une secte. Affamés, ils boulottent le riz complet et détaillent les stratégies du maître des lieux qui échange beaux discours contre faveurs sexuelles. Elle imagine que son frère s’est inspiré de cet épisode pour ancrer son influence sur ses fidèles d’Égalité et Réconciliation, son mouvement qui est aussi un petit commerce (site, livres, stages, vin, resto). Au FN, qu’il a vite quitté, on le décrit en « gourou mégalo ne comprenant pas que Marine Le Pen n’adhère pas immédiatement à ses raisonnements ». Croyant au déterminisme plus qu’au libre-arbitre, Agnès, « humaniste » autoproclamée, questionne leur filiation politique. Elle n’y discerne ni racisme caché ni antisémitisme larvé. Le père avait beau être violent, il votait droite libérale, lisait L’Express et L’Obs.

Le diagnostic final tourne autour de la jalousie. Pour Agnès S., Alain S. envierait le succès précoce de sa sœur comme il a détesté la voir lui succéder dans l’ordre des naissances. L’essayiste en voudrait au coauteur juif d’un premier livre qui s’arrogea les faveurs des médias. Le dragueur compulsif se braquerait contre les hommes que lui préfèrent les filles qui ne cèdent pas à son charme bavard. Le ressentiment aurait grandi jusqu’à l’isolement agressif. Lequel n’aurait pas existé si la télévision lui avait donné la reconnaissance qu’il espérait. En défense d’une stricte liberté d’expression, elle dit : 

« Si on ne les avait pas interdits de télé, lui comme Dieudonné seraient déjà passés à autre chose. »

En 6 dates

8 juin 1960 : Naissance à Aix-les-Bains.
1977 : Un moment d’égarement (Claude Berri).
1983 : Deux nominations aux césars pour Tchao pantin (Claude Berri).
2007 : Agnès Soral aimerait bien vous y voir… (one-woman-show).
2014 : Salaud, on t’aime (Claude Lelouch).
26 mars 2015 : Frangin (Michel Lafon).

Pour connaître la (vraie) vie d’Alain Soral et son œuvre,
chez Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1150395
    le 27/03/2015 par meh
    Psychologie de bazar

    La vache, au moins quand ils ont attaqué Jésus, Juda n’était pas son frère. Retourner une soeur pour la faire cracher à commande sur son propre frère, on est vraiment loin dans l’abjection ; aucune limite, aucun honneur, tout ça finira mal.


  • #1150420
    le 27/03/2015 par jvidepi
    Psychologie de bazar

    Oh, elle est drôlement folle la sœur avec ses thérapies d’arnaqueurs.

    Encore une fois, l’auteur tient absolument à trouver une origine au soi-disant antisémitisme de Soral. Dans le cas de Soral ce serait une chicane avec un coauteur, dans le cas de Dieudo, ce serait un refus de financement par les institutions sous influence sionistes.

    À tous ces bobos journa-putes ils ne leur passent pas une seconde par la tête que le problème puisse peut-être venir de l’autre côté. Ils n’envisagent même pas cette possibilité. Non seulement ils ne doivent rien écrire qui s’apparenterait à de l’antisémitisme, mais ils ne peuvent même pas y penser : les précogs du Bnai Brith veillent au grain !

    Pour ces collabos des médias écrits, il y a forcément une explication rationnelle et elle NE PEUT venir des comportements de la communauté organisée et de ses représentants. Ils cherchent, cherchent et recherchent.

    Cette fabuleuse incapacité à l’autocritique et à l’introspection est un révélateur puissant de la psyché juive.


  • #1150435
    le 27/03/2015 par Victor Arnould
    Psychologie de bazar

    Les Pascale Clark, Ruquier, Morandini et autres Ardisson, Fogiel ou Caron ont déjà leurs petites fiches prêtes. Ils en feront leur miel. C’est du pain bénit cette histoire. Après avoir "cherché à comprendre", ils dézingueront tartuffesquement LE Soral et finiront l’entretien par un " Aujourd’hui, Agnès Soral, qu’avez-vous envie de dire à votre frère ?" Grands moments de radio-télé-achat putrides en perspective !


  • #1150440
    le 27/03/2015 par maximus
    Psychologie de bazar

    Que dire franchement c’est pathétique, Agnès Soral me fait pitié je ne comprend pas qu’elle est le but pour elle car de toute façon elle du même sang que son frère et sera détesté pour ça, qu’elle sera la prochaine étape la tournée des plateaux TV.
    Bon courage au président il va en avoir besoin le système tombe tellement bas.

    Ps : je viens de passer ma commande pour le nouvelle almanach j’espère qu’il sera aussi bien que le premier (c’est ma petite façon de soutenir l’énorme boulot E&R)


  • #1150447
    le 27/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Psychologie de bazar

    Avec un comprimé d’aspirine, cela devrait passer !
    Araignée au plafond ou chauve-souris dans le beffroi, difficile de se prononcer, mais pour quelqu’un qui dénonce la mégalomanie de son frère, elle semble apprécier de s’écouter parler.
    Ah la ménopause, encore un truc qui fait des ravages chez les bobos de Paname !
    Puis quelle indécence, aucune pudeur, se livrer ainsi publiquement... et c’est son frère qui aurait besoin d’une thérapie ?!

     

    • #1151427
      le 28/03/2015 par MankindFails
      Psychologie de bazar

      D’accord pour l’enssemble. Par contre la soeur ils disent qu’elle à déja tout fait. Pour l’envoyer en thérapie il faudrait en inventer des nouvelles.


  • #1150456
    le 27/03/2015 par Tatayoyo
    Psychologie de bazar

    La pauvre... Quel naufrage !


  • #1150458
    le 27/03/2015 par becalme59
    Psychologie de bazar

    Alain est un Homme et, intelligent donc je présume qu’il le restera.
    Elle, est une femme mais, pas intelligente, je souhaite qu’elle changera pour le bien de la reconciliation.


  • #1150460
    le 27/03/2015 par Jérôme2709
    Psychologie de bazar

    Tapez " Dominique Baettig " dans la case " Recherche " sur le site d’E&R et lisez tous les articles dans lesquels ce psychiatre suisse expose sa pensée. C’est Alain Soral, Dieudonné, Jean-Marie Le Pen, Robert Faurisson, Vincent Reynouard, etc., etc., etc. qui sont sains mentalement. Ils n’ont pas laissé le système leur couper les burnes, ils ont su conserver leur masculinité. Comme dit Alain Soral, " la compréhension permet d’éviter la dépression ". Comment peut-on éviter la névrose lorsque l’on ne peut compter sur aucune logique ? On nous répète dans tous les meRdias mainstream qu’il faut être Charlie mais lorsque quelqu’un dit quelque chose qui va à l’encontre des intérêts du système, la liberté d’expression passe à la poubelle. Le titre de cet article est très bon : " Psychologie de bazar. " Le système dominant se sert des émotions féminines pour mieux diviser et mieux régner.

     

    • #1150602
      le 27/03/2015 par Bachar
      Psychologie de bazar

      Ah oui merci camarade ! J’ai beaucoup aimé redécouvrir l’entretien avec Baettig ou il donne son avis sur Dialogues Désaccordés : http://www.egaliteetreconciliation....


    • #1151515
      le 28/03/2015 par Paramesh
      Psychologie de bazar

      le but de la psychiatrie est de déteminer des normes (la santé mentale) et de corriger ce qui est hors normes. la psychiatrie prend son essor au XIXème siècle avec le capitalisme triomphant. la santé mentale est définie en premier lieu par la sociabilité. ’accepter ou plutôt capacité à supporter le système social, la psychiatrie soviétique est l’aboutissement logique de cette disciplie.
      pour en savoir plus : "histoire de la folie" , "surveiller et punir", de Michel Foucault . (je sais qu’Alain n’aime pas beaucoup Foucault et je me demande pourquoi car ses analyses sont redoutables)


    • #1153217
      le 31/03/2015 par noel
      Psychologie de bazar

      Merci pour ce rappel ! Comme quoi, important de lire les commentaires de camarades ! Je n’avais pas lu l’entretien de Dominique Baettig, il synthétise la problèmatique actuelle du pouvoir à savoir ses dérives totalitaires, aux fins d’asservissement par la culture du mensonge et la propagande !

      À l’heure juste, les chiens de garde et les loups se mangeront entre eux. D’ailleurs, le festin est déjà commencé .... « Laissez les croître ensemble, au moment de la moisson, chacun reconnaîtra son frère » sous-entendu dans le mensonge, le vicié, le faux comme aussi dans le Bien, le cheminement vertueux vers la Vérité !

      Faire « oeuvre mâle » en hébreu signifie « se souvenir de ses racines, de la Parole » à savoir accueillir l’Esprit en soi, qu’il féconde l’Homme pour que l’homme cultive, construise, élève, érige sa statue intérieure. Qu’IL soit debout, un Vivant !


  • #1150463
    le 27/03/2015 par Rk
    Psychologie de bazar

    Je me demande qui va intéresser son bouquin à part les merdias, parce que niveau fan çà doit être assez calme j’imagine vu sa longue carrière, assez espacée. À part quelques journaleux, deux trois ventes tout au plus.

     

    • #1150606
      le 27/03/2015 par VORONINE.
      Psychologie de bazar

      Les médias vont l’inviter sur les antennes et les plateaux télé ou son frère est interdit .Ils vont se servir d’elle pour attaquer A. SORAL ...Et les bouquins qu’elle vendra , c’est à lui qu’elle le devra .Je ne savais meme pas qu’elle existait .


    • #1150607
      le 27/03/2015 par monet
      Psychologie de bazar

      Agnès Soral, pour le livre « Frangin » on n’est couché demain le 28 mars


  • #1150467
    le 27/03/2015 par Romano
    Psychologie de bazar

    La photo en dit long sur les ambitions de l’ingrate Agnes ! Son frère est devenu un héro et elle une zéro en manque de buzz (d’ailleurs j’avais déjà oublié son existance depuis le dernier article sur elle lors d’un pseudo interview c’est vous dire...). Son livre est un bide annoncé malgré le fait que tous les ennemis de France et de la liberté attendent de tomber dessus pour le mettre en avant (et pourquoi pas adapter un film par le "génialissime" arcady ?).

    On nage dans le pathos, c’est décevant et un comportement indigne lorsqu’on porte le nom désormais célèbre d’un résistant.

    Vous n’avez donc aucun amour propre Agnès ?


  • #1150481
    le 27/03/2015 par Lindia-song
    Psychologie de bazar

    Ce n’est vraiment pas à "Agnès Hitler" (quelle ridicule association, je ne sais pas qui a trouvé ça, à Libé !) que je pense mais à Agnès Sorel, la célébrissimme maîtresse de notre bon roi Charles VII, lorsque je lis le nom d’Agnès Soral, un rôle qui lui conviendrait d’ailleurs merveilleusement "à la scène".

    Personnellement j’ai bien aimé l’article - convenu, certes - car il montre qu’Agnès est une personne intelligente et sensîblle, même si elle déconne un peu, au niveau idéologique....Elle n’a pas la rigueur de son grand frère ! Intéressants éléments sur leur enfance dans les sous-bois de Milly-La-Forêt.

    Espérons qu’ils se réconcilieront un jour, ce que je leur souhaîte de tout coeur. Les liens familiaux sont plus importants que tout.


  • #1150483
    le 27/03/2015 par Debane
    Psychologie de bazar

    Les sionistes ont toujours fait tourner Agnès en petite tenue pour ne pas dire à poils !C’est comme ça que les français l’ont découvert au cinéma !!"Excuse moi Alain !"

     

    • #1150577
      le 27/03/2015 par Anna
      Psychologie de bazar

      donc elle est bonne fille, en language bobo veut dire. zinzin, pleine de thérapies, seule (attend un mec) et baisable,
      Ils sont tous comme ca.
      Surtout, en bonne fille, il ne faut jamais comprendre, que ce ne sont pas les thérapies et les films bêtes qui la cureront mais la chute de l’empire.

      Alain a creusé et trouvé. Il fait et dit des choses importantes. Ne se vend pas. reste authentique et courageux. La stratégie de l’empire (Libération), vieille comme le monde : traîter ceux qui découvrent de malades. C’est votre honneur, Alain ! Bravo ! Cela veut dire, vous avez touché dans le mil.


  • #1150484
    le 27/03/2015 par sosoz
    Psychologie de bazar

    Triste mais la communauté a bel et bien réussi à déchirer les liens d’un frère et d’une soeur...Triste.


  • #1150486
    le 27/03/2015 par Simone Choule
    Psychologie de bazar

    Ah ben on l’attendait celle là ! Bon et au lieu de sonder l’âme et l’enfance des gens, pourquoi ne font ils pas une contre théorie à "Comprendre l’Empire" ? Je ne comprends pas ces gens qui se réclament avoir un adversaire et la lâcheté qu’il y a à ne pas répondre à leurs arguments...


  • #1150487
    le 27/03/2015 par amar rabah
    Psychologie de bazar

    SORAL , LA SŒUR OU COMMENT PSYCHIATRISER L’HÉRÉTIQUE : Agnès veut brûler le « Houti » , on l’a compris , l’hérétique c’est Soral Alain , le Dolcino gaulois persécuté par la nouvelle Église judeo-maçonnique , le Goy que le pouvoir totalitaire sioniste de France et de Navarre peine à asservir et que les inquisiteurs israéliens en pays de Gaule s’acharnent à persécuter sans réussir à le faire taire et sans trouver le moyen d’entraver la charisme , le triomphe et l’influence ...Alors comme aux heures les plus sombres du moyen âge obscurantiste européen ou dans les pires régimes totalitaires brejneviens , on fait appel à la "sainte famille" et aux charlatans de la psychanalyse (cette sorte de science dégénérée pour docteurs Mabuse pervers et pour tortionnaires invétérés ) , pour dresser la bûcher psychiatrique que devait allumer la propre sœur de "l’Antechrist" de la Dissidence ... Dans « Frangin » ( qu’un Jabov a dû souffler à la sœur Agnés ou qu’un Ghalatov pro sioniste a sûrement écrit ) il n’ y a rien de nouveau … un Soral qui a eu un parcours d’un enfant francais du siècle ni plus ni moins extraordinaire que d’autres comme voulait bien nous le faire comprendre insidieusement Agnes « Sorel » … Des millions de garçons , des français , des goys ont vécu comme Alain dans leur familles ou dans la société avec des hauts ou des bas , mais peu d’Hommes comme Soral sont arrivés à compter dans la Dissidence française et Européenne et à avoir ce capital de sympathie , de vérité et de courage …Voilà chère Agnés , tu devrais être plutôt fière de ton frère au lieu de lui nuire inutilement de cette façon si judaïque qui ne te sied pas et pour quelque « rôle »dans ce médiocre cinéma sioniste ( dans tous les sens du terme) qui a cours actuellement en France … tu n’as aucune idée combien l’audience incontestable d’Alain Soral , son influence en France , dans le débat politique , dans l’histoire des idées , son courageux combat avec ses camarades , presque les mains nues , contre l’Empire …Sans être un saint ou un gourou , mais juste un homme , un héros , un gaulois avec ses défauts et ses défauts , un politique trop humain justement et authentique qui réfléchit sur la vérité de la condition des hommes et des peuples et se bat contre le mal et l’immondice … Tu ne vas pas le croire : son audience déborde l’Hexagone comme celle de son ami Dieudonné et commence à devenir celle d’un héros universel ....(A suivre)

     

    • #1150709
      le 27/03/2015 par Trèfle
      Psychologie de bazar

      Oui absolument ! "Une audience qui déborde de l’Hexagone". Je suis du Québec et depuis près de 5 ans charmé par le discourt de cet homme qui : À la force de son âme et d’une justice "humaine" nous fait prendre conscience que malgré ce "Jus de Javel" (Laïcité forcée) qu’on nous enfonce dans la gorge, dans un objectif de "Neutralité" (de mon c.. !) (Ou le remplacement, en douce, de la morale pour le billet de banque) ; la fraternité, le désir de justice, le respect, l’honneur et même le sacré est toujours inscrit en nous ! Cet homme nous enseigne qu’il est toujours très important, de par la connaissance, d’élever nos esprits. Alain Soral m’a fait comprendre que le pire "choc" qui puisse changer le monde pour le mieux n’est pas les bombes mais bien l’arrivée de la connaissance dans une bande d’ignorants !!!... Merci Alain !
      (Ici au Québec nous avons beaucoup de moustiques. Évidement il est inutile d’intenter un procès à tout ceux qui nous piquent ? Je respecte malgré tout Agnès Soral ! Mais y a-t-il quelqu’un qui pourrait prendre quelques minutes avec elle pour une discussion calme, amicale et honnête ? Question de l’aider à combler certaines lacunes dans ses connaissances !)


  • #1150493
    le 27/03/2015 par amar rabah
    Psychologie de bazar

    SUITE:Tu ne vas pas le croire Agnés , ici au fin fonds des villages et des villes en Algérie , grâce à la révolution Internet , nous connaissons Alain Soral , plus encore nous le lisons , nous faisons circuler ses videos , nous discutons de ses idées que partagent des millions , ses débats circulent même dans des contrées que tu ne peux même pas soupçonner malgré toute la propagande sioniste .. Plus encore, tu vas en être étonnée, c’est devenu à la mode pour beaucoup de maghrebins et d’autres francophones qui montent en France de revenir et dans leurs bagages, un vidéo de Dieudonné , un livre de Soral ou des écrivains de sa mouvance …Agnés , tu te trompes de monde , le monde étriqué des sionistes et des puissants … L’Avenir appartient aux Soral pas aux Sorel

     

    • #1150875
      le 27/03/2015 par Mikhail
      Psychologie de bazar

      Ca c est sur, etant d origine malienne et russe j ai decouvert Soral il y a 4 ans a l age de 19 ans. Quel bonheur d avoir enfin un homme qui dit la verite de facon si intelligente. Grace a lui j ai decouvert Cheikh Imrah Hossein, Pierre Hillard, Alexandre Douguine, Marion Sigaut et tant d autres. J ai lu des livres dont je ne soupconnais meme pas l existence, me suis mis au sport, et j ai commence a penser a ma spiritualite. Bref ma vie a change du tout au tout. Maintenant j essaye de diffuser ses analyses un peu partout, mais parfois j ai l impression de precher dans le desert. La meilleure que j ai entendu dernierement de la part d une malienne vivant en France sur Soral etait qu il faisait parti du systeme parce qu il le denonce sans proposer de solution. Bref il y a encore plein d abrutis a sauve.Mais Soral est un grand homme et l histoire le lui rendra


  • #1150502
    le 27/03/2015 par Vegeta
    Psychologie de bazar

    Mettre en public et incriminer des SMS amoureux, des photos de vacances à Berlin, des selfies de soi nues et maintenant des contentieux entre frères et sœurs...c’est sûr que le système ne nous avait pas habitué à des arguments aussi fins et hauts.

    Je me demande quelle pourra être la prochaine étape ? Un télé-film sur la sage-femme qui s’est occupée de Soral bébé, un téléfilm où elle exposerait les méfaits d’un bébé qui hurlait déjà trop fort (comme tous les bébés) mais avec des relents d’antisémitisme dans ses hurlements.

    Une sex-tape de l’époque pendant laquelle il était punk ?

    Ou faire du négationnisme remettre en doute l’existence du grand-père résistant d’Alain Bonnet de Soral ?

    Proposez, proposez, les paris sont ouverts.


  • #1150506
    le 27/03/2015 par seber
    Psychologie de bazar

    Quand on y pense…
    Libération, le vaisseau amiral, brise-glace des tabous et des clichés, ne fait qu’enfiler perle sur perle dans la catégorisation, boitisation, étiquétation. Un véritable inventaire de chasseur de papillons. Imbuvable.
    Sinon, quoi de si extraordinaire ? Libé tourne et retourne dans le vide la machine à laver familiale qui laisse apparaître une sorte de duo à la Bonnie et Clyde. J’aime !
    Et donc ? Frustrations et inimitiés forment le parcours de vie d’Alain Soral ? Ben ça alors, ça doit être le seul !
    Une fois de plus, Libé évite toute discussion sur le fond, démontrant par là la totale mauvaise foi et/ou bêtise du milieu journalistico- (et pas asticot !) shobiziesque.
    Ils sont largués. Alain ne s’est jamais arrêté de courir loin devant comme il est raconté dans ce récit.
    Quelque part, il s’agit d’un hommage. Agnès est devenu "la soeur de…". Alain ne sera désormais plus "le frère de…".


  • #1150507
    le 27/03/2015 par gainsbar75
    Psychologie de bazar

    Les clébards de libération, sous fifres et leches culs du système, devraient lacher la grappe à alain Soral.


  • #1150511
    le 27/03/2015 par Julbergen
    Psychologie de bazar

    Bientôt chez Ruquier et Ardisson ?
    La tournée des bistrots du petit écran s ’impose ; c’est sûrement une commande de Pierre Bergé ou du cinéma Français.
    Y a déjà eu la confrontation chez Mireille Dumas, la vidéo circule sur le net. La frustration a changé de camp visiblement.


  • #1150514
    le 27/03/2015 par parse
    Psychologie de bazar

    Alors moi je crois, si je peux me permettre bien sûr, qu’Agnès Soral n’est pas passée par le cri primal, la supplique rhomboédrique ou l’inflexion du métacarpe. Car cela lui manque, cela se sent dans son cheminement psychomachin. Heureusement, Libé nous élève (nous sustente, dirait Dieudonné) et nous réconcilie avec simplicité : Alain tisémite ? Mmmm, lien évident avec cette campagne et ces armoires où dormaient le linge et ces mites...
    J’ai du mal à comprendre comment l’on peut faire étalage ainsi d’une vie qu’on a partagée... à moins d’en avoir si peu construit ensuite qu’on en vienne à lui tourner autour comme un peintre qui repasserait ses pinceaux sur le même tableau...


  • #1150517
    le 27/03/2015 par Riket Cosmos
    Psychologie de bazar

    Et bien voilà qui nous Alain plus humain et plus "accessible" mais sa soeur a visiblement subi un "lavage" de cerveau en règle façon "MK-ultra" avec injection de sérum de vérité etc tout y est !! c’est comme ça que l’on fait pour "programmer" des gens ...

    Mais bon si pour continuer à exister on l’a forcée à laver leur "linge sale" ailleurs qu’en famille c’est que ce frère doit faire peur à ces ennemis qui ne disent pas leurs noms mais que nous connaissons tous : LICrA, cri(J)f, sionisme international et assimilés ...et même le "nouveau" FN en fait sûrement partie ...


  • #1150518
    le 27/03/2015 par euh
    Psychologie de bazar

    Ca fait parler d’AS .


  • #1150541
    le 27/03/2015 par micmou
    Psychologie de bazar

    Que dire de tout ça ... Généralement, il est préférable que les histoires de famille se règlent en famille ...


  • #1150547
    le 27/03/2015 par Warox
    Psychologie de bazar

    "Et ne doivent de retrouver leur chemin qu’au sens de l’orientation d’Alain" : bah tu vois Agnès, encore une fois, celle qui s’est perdue, c’est toi.


  • #1150557
    le 27/03/2015 par bruno
    Psychologie de bazar

    Au-delà de la polémique, je trouve toujours triste une famille qui se déchire


  • #1150581
    le 27/03/2015 par Bananonyme
    Psychologie de bazar

    Pour Agnès S., Alain S. envierait le succès précoce de sa sœur comme il a détesté la voir lui succéder dans l’ordre des naissances. L’essayiste en voudrait au coauteur juif d’un premier livre qui s’arrogea les faveurs des médias



    Ça se passe de commentaires...
    J’ai bien rit en tout cas. Encore une belle manière de ne pas répondre aux arguments du "frangin".


  • #1150593
    le 27/03/2015 par monet
    Psychologie de bazar

    Agnès Soral, pour le livre « Frangin » sera à l’émission ONPC samedi le 28 mars


  • #1150595
    le 27/03/2015 par MaxC
    Psychologie de bazar

    Il faut être honnête, beau physique. Ça me rappelle la bonne époque où la télévision encore française passait des films français avec des acteurs français. Même une belle bouse des années 80’s vaut mieux qu’un nanar d’aujourd’hui. Ne serais-ce que pour l’ambiance.

    Après j’ai lu en diagonal, en fait elle tourne vaguement sur ce qu’elle avait déjà démoulé il y a quelque temps. En fait, j’en ai rien à cirer.

    Agnès, je te souhaite de te faire plein de pognon, un pognon bien crado avec lequel tu pourras jouir en consumériste. Penses-y.


  • #1150623
    le 27/03/2015 par Georges 4bitbol
    Psychologie de bazar

    De la m..... par une bobo collabo qui tente de subsister dans un monde dominé par la communauté organisée en leur vomissant ce qu’ils attentent d’elle. De la psychologie de bac à sable pour attardés mentaux. Alain Soral est un penseur et un philosophe de haute qualité et cette pauvre fille n’a pas le niveau pour s’en rendre compte.
    En même temps, dans une France sous domination sioniste, le néant intellectuel est représenté par les filousophes et plagiaires communautaires.


  • #1150662
    le 27/03/2015 par SKARDEUS
    Psychologie de bazar

    Je serais juive, je te péterais la gueule
    Tu n’es pas juive, tu es une fausse pseudo-sayanim (autrement dit, comme je l’ai mentionné, une prostituée du système)
    Est-ce que je me suis débrouillée pour faire mes cartons, au moment de la sortie du livre ? C’est possible. Mon inconscient travaille énormément
    Le jour où ton inconscient se réveillera, tu te suicideras pour avoir osé un tel geste envers un grand monsieur, de surcroît ton frère
    Je sais que la mémoire est fluctuante et sélective, mais c’est comme ça que je l’ai vécu et ressenti
    il y a que les faux-culs qui ont une mémoire fluctuante et sélective et comme l’a dit un écrivain, la mémoire c’est l’imagination à l’envers
    Le passé n’excuse pas tout. Il y a ceux qui pardonnent aux autres. Et il y a ceux qui retournent la maltraitance subie contre leur entourage et contre eux-mêmes
    C’est bizarre, mais tu ne te serais pas décrite là ? en agissant ainsi tu n’as pas retourné la maltraitance subie contre tes filles, leur oncle, le nom Soral ...etc non ?
    Je suis dans l’affect. Lui s’évite le sentiment. Il a toujours l’air détaché, cynique. Il crée une distance qui le remet dans le rôle du bourreau. Il est devenu ce père que nous avons subi
    De la psychologie de comptoir...digne d’une série B de TF6
    L’intelligence n’empêche pas la névrose. Il peut être charmant, drôle, touchant. Mais, il s’est perdu. Il est ce gladiateur qui cherche la mort, qui attend la sentence
    OUI Alain est charmant, drôle, touchant et VIRIL (qualité très rare de nos jours) et OUI il est ce gladiateur mais qui “ne cherche pas la mort, qui attend la sentence” mais qui sait que tôt ou tard on cherchera à avoir sa “peau” et malgré ça, il assume le chemin qu’il a pris et a refusé de baisser son froc et le travail qu’il fait est extraordinaire, j’en connais qui ont été tués pour moins que ce que fait Alain pour la société française et surtout les gens qui cherchent une indépendance intellectuelle
    Il a raté le coche souvent. Il n’est pas devenu l’artiste qu’il aurait pu être. Mais, il préfère être le premier chez lui que le second ailleurs
    Réussir à écrire un livre "Comprendre L’Empire" qui sera traduit en russe et en coréen et best seller en France relève de L’ART
    Si on ne les avait pas interdits de télé, lui comme Dieudonné seraient déjà passés à autre chose
    C’est le meilleur cadeau que la Télé et les Merdias nous ont fait
    Salutations d’un Marocain et fier de compter Alain comme frère

     

    • #1151223
      le 28/03/2015 par listener
      Psychologie de bazar

      "Je serais juive ..." .

      Justement, le problème est non seulement qu’elle n’est pas juive, non seulement qu’elle n’a apparemment pas envie de le devenir malgré ses aptitudes, mais aussi que même au cas où elle le voulait .. sincèrement, elle ne pourrait pas si facilement le devenir .. juif ! Il y a des barrières pour protéger la pureté. Il faut justifier de certaines choses et notamment d’être casher. Apparemment, ce n’est pas le cas, quoique. La Païva était juive. Hin ! hin ! Mais au fait, malgré les avantages de la fonction, qui a envie de le venir, juif ? Par grand monde. Curieux. En général, on s’arrache les bonnes places. Mais pas celle-là. Curieux.


  • #1150664
    le 27/03/2015 par au milieu des ruines
    Psychologie de bazar

    La dangerosité d’un contrepouvoir, quel qu’il soit, se mesure à l’aune des moyens mis en œuvre par le système pour s’en débarrasser. La puissance réelle d’une organisation démocratique se révèle à la force et à la vitesse avec lesquelles on cherche à la faire taire. Tant qu’on laisse agir et s’exprimer un adversaire, c’est que dans les faits il n’est pas nuisible... Dit autrement, tu dérange !


  • #1150690
    le 27/03/2015 par Gilles
    Psychologie de bazar

    Ca va faire de la pub, c´est ce qu´il faut retenir.
    Il faut voir qu´entre 2006 et 2011, elle n´a pas fait un film, puis ca repart au moment ou elle reparle de son frere pour lui cogner dessus. Le systeme tourne de plus en plus autour de l´anti-systeme.
    Tout le monde parle du phénomene, sauf lui. Et on ne peut pas ne pas en parler. Au bout d´un moment, ca fini par chuter.
    Il faut lire les bios wiki des gens qui vont pas dans le bon sens, ca vaut une bonne tranche de rire. " Selon le Marc Machin, Bidule serait devenu antisémite quand... et Georges Truc analyse son isolement... " On lira donc " Selon sa soeur Agnes, Alain Soral est devenu anitsémite. "


  • #1150693
    le 27/03/2015 par Godefroi de Javron
    Psychologie de bazar

    "Alors vous serez dénoncés et persécutés et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de tous les peuples à cause de mon nom. 10 Beaucoup alors chuteront ; ils se dénonceront les uns les autres et se haïront."

    Matthieu 24


  • #1150699
    le 27/03/2015 par Joukov
    Psychologie de bazar

    Elle nous fait du Semoune avec Dieudo. Ont rien d’autre pour exister.
    Mais le pire, c’est d’accepter se statut....et c’est la que tu vois, que beaucoup, ont aucun scrupule.


  • #1150702
    le 27/03/2015 par Leo Nergacht
    Psychologie de bazar

    C’est amusant d’entendre Agnès chez Ardisson il y a plus de 20 ans
    https://www.youtube.com/watch?v=7OH...
    Elle incarne la parisienne jusqu’à la caricature.


  • #1150758
    le 27/03/2015 par Fulcanelli
    Psychologie de bazar

    Ouais... y’a pas autre chose ?

    C’est presque aussi bête et chiant que Charlie Hebdo.


  • #1150777
    le 27/03/2015 par bog
    Psychologie de bazar

    Arrêtez de vous lâcher sur sa sœur les gars, c’est pas vraiment joli joli.

    Je croyais que y’avait le respect du chef et tout et tout ... ?

    La fille est un peu perdue, voila tout, pas la peine de la recouvrir de crachats.

     

    • #1151106
      le 28/03/2015 par savoyardso
      Psychologie de bazar

      @ par bog,
      Merci bog,ton commentaire m’a permis de stopper net la lecture des autres...vraiment il y’a des gens qui se croient tout permis sous prétèxte qu’on leur a donné l’ouverture...Agnès est la sœur de Soral,ils sont sortis du meme ventre,pour peu que vous ayez du respect pour le frère,ayez au mois la décence de vous contenir,ne vous lachez pas aussi vulgairement et sans vergogne(uniquement pour ceux qui ont tendance à le faire)...comme dit je me suis arreté à ce commentaire....C’est possible qu’il ne se soit rien passé et dans ce cas tant mieux :-)


  • #1150830
    le 27/03/2015 par misa
    Psychologie de bazar

    « Si on ne les avait pas interdits de télé, lui comme Dieudonné seraient déjà passés à autre chose. » be oui si pas inerdits de télé c’est qu il n y a pas de censure donc pas normal qu ils passent à autre chose vu que leurs combat premier c’est la censure !!!!


  • #1150835
    le 27/03/2015 par Moulte
    Psychologie de bazar

    « Si on ne les avait pas interdits de télé, lui comme Dieudonné seraient déjà passés à autre chose. »

    CQFD ! ah ah


  • #1150859
    le 27/03/2015 par Unelectrice
    Psychologie de bazar

    Agnès Soral Sera demain à onpc, elle a dit avoir passé l’étape de la colère et maintenant est attristée, que son frère à été entraîné vers l’antisémitisme et le racisme, elle n’a pas son adresse sinon elle lui aurait bien envoyé un exemplaire de son bouquin....
    Remarque de lea salamé : vous humanisez votre frère !
    Réponse de Agnès Soral : c’est un humain !

     

    • #1151148
      le 28/03/2015 par Anna
      Psychologie de bazar

      Y tombent dans leurs propres pièges.
      je crois que c’est encore plus perfide. En laissant défiler la psychopathe, ils veulent que les gens pensent : "normal, sont tous les deux cinglés"

      Mais ils sont cuits de toute facon. personne n’en veut encore. Tout ca c’est fait pour les départementales : alors : allez voter blanc !!! Mais allez voter !


  • #1150910
    le 27/03/2015 par grisot la touffe
    Psychologie de bazar

    C’est si facile d’attaquer quelqu’un sur la forme plutôt que sur le fond. Seuls les abrutis goberont cette soupe psycho-bobo-antifacho.

    A aucun moment, ces journalistes (qui ne sont pas au chômage...) ne parlent du vrai combat de Soral. Tout simplement parce que la vérité triomphe sur le mensonge. Donc ils se font le relais de sa soeur pour essayer d’effriter une nouvelle fois la dissidence (en vain).


  • #1150956
    le 27/03/2015 par NoLandsMan
    Psychologie de bazar

    Chère Agnès Soral,

    Mon commentaire précédent vous concernant (pôle emploi) a été invalidé par E&R peut-être pour sa sévérité - preuve du respect et professionnalisme des modérateurs de mon site préféré.

    Cette fois-ci je vais être correct, chère Madame.

    Sachez que la voix de votre frère porte au-delà des frontières, elle est devenue l’espérance des peuples opprimés, abandonnés et vendus par un système élitiste, mercantile sans aucune morale.

    Nous avons choisi la voie de votre frère, celle de la Morale et des Valeurs universelles.

    Vous avez choisi la voie du système immoral pourri jusqu’à l’os.

    Lire ces lignes de ce torchon de libération vendu au système me fait vomir, chère Madame.

    La seule chose qui me retient, c’est le respect que je porte à ce Grand Monsieur qui est votre frère.

    Bien à vous.

    De la part d’un homme du monde, chrétien, musulman, chiite, sunnite, juif et laic.


  • #1150959
    le 27/03/2015 par Henri
    Psychologie de bazar

    Sympa la photo d’illustration...on en a d’autres de la même eau ? :-)


  • #1150996
    le 28/03/2015 par goy pride
    Psychologie de bazar

    Quand on est jeune avec un corps magnifique et un visage harmonieux on trouve aisément du boulot dans le monde du spectacle. Mais quand le temps vous tombe sur le coin de la gueule et vous fait perdre votre pouvoir attractif primaire pour se maintenir en selle il ne reste plus que le talent pur, or Agnès Soral manque de ce talent. Que lui reste-t-il alors pour faire parler d’elle ? Cracher à la gueule de son frangin ! Comme par enchantement les plateaux de télévision vont s’ouvrir à elle et probablement quelques contrats pour des films et téléfilms seront signés prochainement...

     

    • #1151307
      le 28/03/2015 par rectificateur
      Psychologie de bazar

      C’est exactement ça. Et après ils parleront de "respect de la femme" en montrant du doigt les musulmans...


    • #1151505
      le 28/03/2015 par Paramesh
      Psychologie de bazar

      C’est exactement ça. Et après ils parleront de "respect de la femme" en montrant du doigt les musulmans...




      excellent, j’ai pouffé


  • #1151224
    le 28/03/2015 par Mojo Risin
    Psychologie de bazar

    La lutte à mort contre la dissidence se poursuit.
    L’édition française comprend une sous-section dite des "règlements de compte". On y trouve des petites plumes capables de façonner des bouquins calibrés pour le système. Avec ce qu’il faut de pleurniche pour les chaumières, de slogans pour les médias et de personnages (ici Agnès Soral) pour les plateaux. Sans oublier le "média-planning". Il n’est pas anodin que cette invitation chez Ruquier se fasse à la veille d’une échéance électorale.
    Les thèmes plus difficiles à imputer au Front National le seront très fortement à Alain Soral, bien que les attaques visent la formation lepéniste : antisémistisme, nazisme, homophobie, haine des femmes et des petites chattes !
    En cela, ce passage d’Agnès dans une émission industrielle et sous contrôle signale la reconnaissance de Soral et d’Egalité et Réconciliation en tant que nouveau Satan et Enfer, en tant que dispositif ne permettant plus d’attaquer le Front avec les mêmes procédés qu’autrefois. Car c’est ici, qu’on le veuille ou non, qu’est regroupée une clientèle difficile dont il fallait purger le Front entrant sur la scène politique grand public. Une clientèle d’aliénés mentaux, de nationaux-socialistes, de négateurs (et admirateurs !) des chambres à gaz, d’obsédés de complots et de réseaux pédo-judéo-maçonniques ! Vous tous camarades (salutations distinguées !)
    E et R devient par la même l’underground créatif, excitant, sulfureux et générateur de potentielles réussites , entre autre dans le domaine de la presse, des médias, de la librairie (le jour ou Dieudonné sortira le premier volume de ses mémoires ce sera un carton).
    C’est la qu’interviennent, au passage, le ressentiment, la vengeance, la peur des médias officiels. Ruquier n’en a rien à foutre d’Agnès dont la carrière est grosso-modo inexistante. En revanche, lui comme une cohorte de mange-merdes n’ont qu’une crainte : que leur ciel merdiatique leur tombe sur la tête, au profit de celui qu’ils ont désigné comme un monstre. Tous connaissent l’histoire d’un July et de Libé à la faveur des troubles post-soixante huitards. La perspective d’un Soral en patron de presse c’est leur cauchemar absolu.
    Agnès dans tout ça ? Pas grand chose. Mais s’attaquer à sa personne (fragilisée par huit ans de thérapie) est une faute. Elle est la petite sœur du patron et le restera à jamais.


  • #1151234
    le 28/03/2015 par anony
    Psychologie de bazar

    Et bien moi, je ne veux pas trop juger sévèrement agnès Soral ; jugeons plutôt l’absolue forfaiture et médiocrité qu’il faut déployer pour exercer le métier de journaliste à présent.
    "Libé" est au journalisme ce que yann Barthès est à la télévision : la fausse subversion au service du système...(la clique bobo profitant de la mondialisation et cherchant à préserver ses acquis..)
    Imaginons un peu le déroulement de l’interview ; propos tronqués, détournés, pour faire "sensass" (je ne parle pas des suggestions pour les réponses) ; rappelons enfin qu’aucune famille n’est simple, et il se peut d’ailleurs que cet entretien soit pour la soeur un moyen de continuer à communiquer avec le frère.


  • #1151286
    le 28/03/2015 par Judge
    Psychologie de bazar

    Ça c’est du CV frangine !!! Respect...


  • #1151300
    le 28/03/2015 par Marie59
    Psychologie de bazar

    Agnès, Alain, continuez à faire le buzz pour notre plus grand plaisir !

    Un souhait : que celui-ci vous permette de retrouver la tendre complicité de votre enfance... !


  • #1151311
    le 28/03/2015 par Nouma
    Psychologie de bazar

    Alain Soral est intelligent et courageux ...
    Sans doute que sa sœur aurait préféré ( pour sa carrière à elle ) qu’ il soit bête et lâche ?

    Joli mentalité ! c ’est LLP qui va être content ; sur son site (ou les commentaires sont toujours fermés !) il va pouvoir nous faire une "soraloscopie " n° 327 !


  • #1151322
    le 28/03/2015 par frootloops
    Psychologie de bazar

    Il y a pire : dans la famille d’en face, la sœur du célèbre philosophe sioniste BHL renonce à son statut "d’Élue de Dieu", entachant ainsi la belle chemise blanche ouverte sur le poitrail courageux de poulet famélique du frérot, et infligeant ainsi à cette famille lumineuse une fraie honteuse avec les races inférieures.

    Qui dit pire ?


  • #1151349
    le 28/03/2015 par nouvelle du ciel
    Psychologie de bazar

    À quel point es-tu désireux de pardonner à ton frère ? À quel point désire-tu la paix au lieu d’une lutte sans fin, de la misère et de la douleur ? Ces questions sont les mêmes, sous des forme differentes. Le pardon est ta paix, car en lui réside la fin de la séparation et du rêve de danger et de destruction, de péché et de mort ; de folie et de meurtre, de chagrin et de perte. Voilà le "sacrifice" que demende le salut ; au lieu de quoi, avec joie, il t’offre la paix. Comme il est beau le monde dont le but est le pardon , comme il est libre de la peur, comme il est rempli de bénédictions et de bonheur ! Et quel joie de demeurer un court moment dans un lieu si heureux ! On ne peut pas non plus oublier, dans un tel monde, que ce n’est qu’un court moment jusqu’à ce que l’intemporel vienne quiètement prendre la place du temps . Les étoiles dispraîtront ; et de nuit et de jour, il n’y en aura plus. Toutes les choses qui vont et viennent, les marées, les saisons et les vies des hommes ; toutes les choses qui changent avec le temps , qui fleurissent et se fanent, ne reviendront plus. Le pardon ne le changera pas. Or le temps attend le pardon , afin que les choses du temps disparaissent parce qu’elles n’ont pas d’utilité. Il est un lieu en toi où ce monde entier a été oublié ; où nulle mémoire de péché et d’illusion ne subsiste encore. Il est un lieu en toi que le temps a quitté ; et où des échos de l’éternité sont entendus. Il est un lieu de repos si calme qu’aucun son, sauf un hymne au ciel, ne s’en élève pour réjouir Dieu Le Père et le Fils. Là où les deux demeurent, des Deux revient le souvenir. Et là où Ils sont, là est le ciel et est la paix. Avec Amour.

     

    • #1151429
      le 28/03/2015 par Marie59
      Psychologie de bazar

      @nouvelle du ciel

      Magnifique texte !

      Le pardon est la clé pour entrer dans cette éternité de paix. La vraie liberté est à ce prix. Éternité, où le seul bien que nous emmènerons, sera l’amour que nous aurons su donner.


    • #1151581
      le 28/03/2015 par morvandiau
      Psychologie de bazar

      Très beau, merci, de qui est ce ?


    • #1151617
      le 28/03/2015 par Mojo Risin
      Psychologie de bazar

      Rarement lu un commentaire aussi profond. Merci.


    • #1151756
      le 29/03/2015 par Jeanne
      Psychologie de bazar

      @nouvelle du ciel

      Merci pour ce magnifique texte .....tout est dit ......
      La vie, la survie sont impossibles, s’il n’y a pas de pardon.....
      "Au soir de ta vie, on te poseras la question, sur l’Amour".... (Jean de la Croix)


    • #1151766
      le 29/03/2015 par morvandiau
      Psychologie de bazar

      Ben oui c’est pourtant tout simple ...."le Livre"....


    • #1152294
      le 30/03/2015 par BouliBoula
      Psychologie de bazar

      C’est très beau.. merci beaucoup pour ce texte. Bien que je ne sois ni croyante ni incroyante une justesse se dégage du message d’amour et de paix chrétien, Jésus est finalement l’essence de cette révélation, que l’unique salut vient du pardon, de l’amour et par conséquent de l’arrêt inconditionnel de la violence.
      Agnès agit comme beaucoup d’entre nous en sacrificateur pour réguler l’image qu’elle a d’elle même et s’attirer "l’amour" des détracteurs d’Alain, ça ne fonctionne pas bien évidement ou l’effet dure très peu de temps. Le chemin que tout le monde devrait entreprendre est beaucoup plus radical, il consiste en la reconnaissance pure de l’autre en tant que semblable (qu’il soit ami ou ennemi), et comprendre ainsi d’où nous viennent nos malheurs (de la violence ordinaire ?). ça ne veut pas dire qu’il faille prendre dans ses bras un assassin mais simplement (ou difficilement) comprendre ce qui fait qu’il en est ainsi. ça sous -tend une compréhension totale et non intellectualisante, non fragmentaire.. c’est là où intervient le sentiment religieux, qu’il soit chrétien, ou autre (ou même personnel) et qui n’est rien d’autre que l’amour, l’abolition de toute projection d’image et d’ambition.


  • #1151351
    le 28/03/2015 par malotru
    Psychologie de bazar

    Il est discourtois de rappeler l’âge des dames mais enfin la photo a été prise il y a plus de 30 ans...


  • #1151353
    le 28/03/2015 par Mikkelsen
    Psychologie de bazar

    Céline : " Le grand homme est toujours le contraire de son milieu, l’envers de la pièce " (Correspondance) .


  • #1151460
    le 28/03/2015 par pol
    Psychologie de bazar

    Croyant au déterminisme plus qu’au libre-arbitre, Agnès Soral ...



    Tout est dit dans cette psycho-analyse de comptoir, il n’y a même pas à interpréter ! Chaque choix d’Alain serait en fait déterminé par un événement passé - si possible dans sa petite enfance - tout ça expliquant par un quasi trouble mental ses positions d’aujourd’hui. Jusqu’à même son choix de soutien à Dieudonné, qui lui rappellerait probablement sa nounou !! Mon Dieu (et je ne blasphème pas en disant ça) que ce serait simplement grotesque si cette manière de faire n’était pas aujourd’hui soutenue par tant de gens.

    Soljenitsyne doit se retourner dans sa tombe de voir le goulag revenir au galop, lui qui était en première ligne lorsque l’URSS voulait endiguer la dissidence en "médicalisant", dans ce qu’on pourrait ironiquement appeler une maison de repos sibérienne, les pauvres hères qui avaient le malheur de penser différemment.

    A quand l’obligation de soins lors de la prochaine condamnation d’Alain Soral ?


  • #1151516
    le 28/03/2015 par Cedric
    Psychologie de bazar

    C’est un bon début ; on lui souhaite maintenant d’avoir l’intelligence nécessaire pour comprendre sa propre conclusion :



    « Si on ne les avait pas interdits de télé, lui comme Dieudonné seraient déjà passés à autre chose. »



    et se demander, enfin !, qui les ont interdits, pourquoi, que peuvent-ils interdire d’autre, et quelle est leur légitimité.


  • #1151669
    le 29/03/2015 par fadge
    Psychologie de bazar

    Sur ONPC elle dit : "Je l’ai ecris car j’en avais besoin après ma dépression"
    Or c’est faux évidemment, elle n’avais pas besoin de l’écrire, elle avais besoin de le publier.
    Sinon bien sûr, elle l’aurais écris et envoyé à son frère sans le publier.
    Ou peut_être le publier, après qu’il l’est lu, et en ai discuté avec elle.
    Elle rajoute même à la question "Est ce que votre frère l’a lue ?" : "Non car je ne sais même pas ou lui envoyé, je ne sais pas ou il habite".
    Enfin, c’est très triste pour elle et pour lui.
    C’est triste surtout pour elle quand elle se rendra compte que ce cirque va se retourner contre elle, et qu’elle s’apercevra que s’écraser devant le système ne conduit qu’a se faire cracher dessus.

     

    • #1151731
      le 29/03/2015 par Bachar
      Psychologie de bazar

      La principale préoccupation de Lea Salamé c’est de ne pas faire de la pub à Alain Soral :-) A 15:49 Salami ose même ce reproche à Agnès : "Mais vous l’humanisez". Agnès se sent obligée de répondre : "Et alors ? Il est humain" !. https://www.youtube.com/watch?v=901... Ces animateurs grotesques sous-entendent qu’Alain Soral, qui n’a jamais tué personne, est un monstre....Le système va trop loin.


    • #1151807
      le 29/03/2015 par lothare
      Psychologie de bazar

      Elle est la à l’aise, ils sont mal à l’aise, je suis mal à l’aise pour elle. Psychologie de bazar dans une émission de bazar. En plus ils l’a casent juste après le show du grand Lucchini, pour bien casser le rythme.

      Le frangin devrait tendre la main à sa soeur et diffuser son bouquin par Kontre Kulture. Pour le pied de nez, et qu’elle en vende quelques uns.


    • #1151854
      le 29/03/2015 par Marie59
      Psychologie de bazar

      @Bachar

      C’est ce qui m’a fait bondir aussi ! Ils sont tellement pétris dans leur bienpensance qu’ils en perdent tout discernement ! Si Alain Soral, qui n’a tué personne, est un monstre, comment appeler ceux qui étaient aux premiers rangs du défilé le 11 janvier ? Netanyahou en tête, et qui ont du sang sur les mains ?

      Une telle phrase : "mais vous l’humanisez !" est totalement hallucinante ! Léa Salamé est consternante de bêtise !
      Petite provocation : Léa, il y a 220’000 femmes en France qui, chaque année, tuent l’enfant qu’elles portent en elles, et votre idéologie "bobo-post 68" veut banaliser encore plus ce "droit", cela ne vous choque-t-il pas plus que le prétendu antisémitisme d’Alain Soral ?


    • #1152023
      le 29/03/2015 par Bachar
      Psychologie de bazar

      Ce qui est également consternant c’est qu’elle prétend que le Vénézuela de Chavez lui aurait refusé un visa à cause d’Alain Soral. Chavez a toujours été loué et salué par Alain Soral, les propos d’Agnès n’ont par conséquent aucun sens. En tout cas elle commence déjà à se faire allumer par les médias pour sa piètre performance :http://leplus.nouvelobs.com/contrib...


    • #1152073
      le 29/03/2015 par MaxC
      Psychologie de bazar

      Elle pensait arriver en terre conquise, c’était plutôt du genre terre à reconquérir. Il faut reconnaitre que Caron est un excellent fourbe et comme tout bon bourreau il avait préparé quelques skuds. Par exemple lorsqu’il rappelle à Agnès que son parcours cinématographique n’est pas en berne depuis qu’Alain a pris des positions fortes, mais bien antérieur. Comme quoi elle a beau jouer les martyrs ou la pauvre dépressive qui a morflé dans la vie, le fait de vouloir mettre en cause son frère pour sa carrière au ralentit c’est hors-sujet.

      En plus reprendre un passage d’Alain où il parle d’une trempe prise par son père de sa faute, elle dis qu’il souffre et qu’il focalise là dessus alors que c’est faux, la vidéo complète n’a rien à voir avoir ce qu’elle essaye de faire dire à l’extrait.

      Encore une fois, 25 minutes de bla-bla insipide qui suivaient la non moins insipide prestation de Luccinni de plus d’une heure. C’est pas avec ça que ça va m’encourager à regarder ce programme. Le vide intersidéral ne m’intéresse pas, j’ai toujours préféré les astres flamboyants.


  • #1151908
    le 29/03/2015 par MARIECLAIRE
    Psychologie de bazar

    Je résumerais cette épisode en une seule phrase du très célèbre Jules Verne.

    “Tant qu’il n’est question que de détruire, toutes les ambitions s’allient aisément.”


  • #1151928
    le 29/03/2015 par Lupus Chanco
    Psychologie de bazar

    Je me demande pourquoi ils ont fait passer Agnès SORAL avec son livre qui traite visiblement essentiellement d’Alain SORAL dans l’émission sachant qu’il ne veulent pas parler d’Alain SORAL sur le PAF... Ça a dû être un vrai exercice de style pour eux, d’ailleurs RUQUIER l’a ramenait bien peu et personne n’osait vraiment s’exprimer, ça parlait à demi mot... C’était finallement assez soft pour un hard talk...
    Ont-ils eu peur de la réaction du système, de la réaction d’Alain ou des deux ??? Allez savoir !!!
    Il serait intéressant de mesurer le taux d’audience de cette émission par rapport aux autres émissions, voir même le taux d’audience au moment du passage d’Agnès SORAL par rapport au reste de l’émission... SORAL ferait-il monté une audience timide par ces temps difficiles ???
    J’ai noté que LUCCHINI n’est pas resté pour le passage d’Agnès SORAL or il aurait été interessant de voir ses réactions...
    LUCCHINI aime les mots, la dialectique et le génie, et par dessus tout il me semble qu’il soit doué d’une honnêteté pathologique... J’aurais aimé avoir son avis, sa vision d’Alain SORAL et par conséquent de tout ce qui se passe actuellement !!!
    Ceci étant, à son corps défendant peut-être, Agnés SORAL a malgré tout défendu son frère bec et ongles en disant qu’il était très intelligents, qu’il avait beaucoup d’humour qu’il était HUMAIN et en faisant preuve d’empathie sur sa souffrance...
    Elle a aussi dit une chose importante à savoir que lorsqu’Alain SORAL était convié aux émissions pour des débats, le système ne lui a jamais opposé d’adversaire (dans la dialectique) qui était à sa hauteur... Mais peut-être le système n’avait-il pas de challenger au niveau ou alors qu’on ne peut pas combattre la vérité a l’état brute ???


  • #1152085
    le 29/03/2015 par Jc
    Psychologie de bazar

    Je ne connais pas la relation exacte entre Soral et sa soeur,mais il semble que ce soit juste une "femme de son époque", pas méchante, plutôt légère... bref, qui ne doit tout simplement pas comprendre ce de quoi son frère parle réellement, mais qui l’interprète avec les clefs dont elle dispose.
    Elle me fait un peu mal au coeur.


  • #1152334
    le 30/03/2015 par Anna
    Psychologie de bazar

    bah, elle convient parfaitement au modèle libertaire :
    dérangée, psychotique, fragile, fauchée, baisable, mesquine, non solidaire, chie sur la famille et la France


  • #1152369
    le 30/03/2015 par Anna
    Psychologie de bazar

    je viens de voir On n’est pas couché. Mais elle prend quelque chose ? Elle n’arrive pas à terminer une seule phrase. Si elle arrive, tout le monde est soulagé : ah ! enfin ! Une phrase de terminée !
    Mais elle veut quoi ?
    La Salami : aussi bête et ignoble comme toujours : Le con du mois 2014 : ne se coince pas à parler de son trauma d’avoir été élu con du mois par Alain.

    Tout cela est absolument ridicule. Du niveau jeux à la télé italienne . Des pets quoi !


  • #1152452
    le 30/03/2015 par Henri XI un peu
    Psychologie de bazar

    Lessivage de cervelles et c’est la crasse qui reste ? Montjoie ! Sainte Mère Denis reviens !


  • #1153039
    le 30/03/2015 par benoit marie
    Psychologie de bazar

    Le moment qui m’a le plus plut c’est quand Salamé dit à Agnès Soral : " mais vous l’humanisez "
    Dit autrement : " Vous humanisez ce goy, cette semence de bétail ?!! "


  • #1153264
    le 31/03/2015 par Sébastien
    Psychologie de bazar

    Ce matin je suis tombé sur cet article :
    http://www.telestar.fr/2015/photos/...

    Franchement, vu que j’étais sur TéléStar, je m’attendais à un article d’une vacuité abyssale comme c’est le cas, par contre j’ai été très étonné des commentaires des internautes : je pensais que cela allait être un déferlement de HAAINE contre Mr Soral mais pas du tout ! La plupart sont réfléchis et plutôt pro-Alain Soral.

    Du coup ça m’a redonné le moral parce que si même les lecteurs de TéléStar se mettent du côté de la dissidence c’est que le réveil commence à s’opérer :) !

     

    • #1153307
      le 31/03/2015 par Odyle
      Psychologie de bazar

      C’est effectivement assez flippant de voir que le peuple est rempli de bon sens et ne se laisse pas embarquer dans le politiquement correct unidimentionnel.
      Cela remonte bien les batteries des dissidents qui ont bien besoin de cette énergie pour changer ce monde de dingos inhumains...qui veulent nous entrainer dans leur chute.


    • #1153530
      le 31/03/2015 par Henri XI un peu
      Psychologie de bazar

      @Seb
      Sans compter la horde sayaniste rémunérée par qui on sait pour semer la zizanie dans les forum. Même sur les sites mainstream ils se prennent régulièrement des quenelles...déculottées ! Ca sent le parfum de la fin de la débandade...


  • #1154020
    le 31/03/2015 par Agnès
    Psychologie de bazar

    Franchement, elle intéresse qui, cette nana ? Si elle s’appelle Dupond, on parle d’elle ?


  • #1161623
    le 11/04/2015 par PatriceT
    Psychologie de bazar

    D’habitude ce genre de bouquin ce n’est pas trop ma tasse de thé, mais là bof, le hasard l’ayant mis sur ma route (enfin, pas complètement le hasard aussi le fait qu’il soit diffusé jusque dans le supermarché, promotion dont il ne me semble pas que son "frangin" ait un jour bénéficié). Passé un instant d’hésitation, je me suis décidé à l’acquérir. Il faut dire, que pour remédier à mes insomnies mon médecin m’a récemment préconisé d’adopter le soir des lectures faciles ; et sur ce plan j’ai été comblé. Donc, merci Agnès.

    Au-delà de la galéjade, j’ai été agréablement surpris : non seulement le livre se lit facilement, mais la plume est alerte, le style ne manque pas d’aisance, et les anecdotes sont distillées avec une certaine verve ; pour tout dire en matière d’autobiographie on peut très facilement trouver pire. Je m’attendais à un contenu sans pitié envers Alain, mais sur ce plan la surprise était plutôt agréable ; il s’en dégage même souvent une certaine tendresse. Néanmoins, je suis plutôt content d’être pour ma part à la fois fils unique et inconnu...

    Au-delà, ce qui est intéressant dans le livre d’Agnès Soral, c’est surtout ce que l’on n’y trouve pas. Car, concernant la critique sérieuse des idées d’Alain qui devrait - paraît-il - constituer le fond de ses reproches, le moins que l’on puisse dire c’est que l’on reste sur sa faim "Il désigne un bouc émissaire : les juifs (vieille rengaine)... Il exploite les vieux clichés éculés juifs usuriers..." et c’est à peu près tout, ça ne va jamais plus loin en 286 pages... pas un mot sur le CRIF ni sur la LICRA, rien sur l’influence exercée par Israël, ni rien évidemment sur fait que derrière "les vieux clichés éculés" il existe quelques réalités de première importance quand on se penche un petit peu sur le fonctionnement de la FED et de la BCE.

    Bref, derrière ses lacunes criantes, on peut voir au choix de la soumission ou des pressions ’amicales’, difficilement une analyse humaniste argumentée.


Afficher les commentaires suivants