Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand la BCE dicte ses conditions à l’Italie

Dans un message adressé à Silvio Berlusconi, l’actuel président de la BCE et son futur successeur auraient imposé leurs conditions avant un éventuel rachat de la dette italienne. Ils y auraient détaillé les mesures que devrait prendre Rome pour redresser l’économie du pays. C’est ce que révèle le quotidien Corriere della Sera qui s’est procuré cette lettre.

Avant de racheter de la dette italienne, la Banque centrale européenne aurait dicté des conditions très précises. Dans une lettre sensée être "secrète" envoyée au chef du gouvernement italien et que le journal Corriere della Sera affrime s’être procuré, la direction de la BCE formule une série de recommendations en matière de politique économique. Le message serait cosigné par l’actuel président de l’institution européenne, Jean-Claude Trichet et son futur successeur l’italien Mario Draghi.

Lire la suite de l’article : latribune.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #36762

    Ensemble, ils préconiseraient non seulement des privatisations et une réforme du marché du travail mais ils auraient aussi suggéré d’agir par décret, une procédure plus rapide que la voie législative. Il serait notamment question de privatiser au plus vite les sociétés municipales gérant les transports publics, l’énergie ou encore la collecte des déchets.

    Concernant la libéralisation du marché du travail, les banquiers centraux conseilleraient aussi d’alléger les règles de licenciements pour les contrats à durée indéterminée dans le secteur privé et de modifier les contrats dans la fonction publique.



    Ou comment livrer l’Italie pieds et poings liés aux Marchés et à la finance internationale ...

    Le rôle de la BCE, du FMI et consorts ne pouvait être plus clair.

     

    • #36893

      C’est leur manière de construire le fédéralisme censé solutionner tous nos maux. La vison d’une Europe fédérale impose la dissolution du cadre étatique jugé trop protecteur pour ses populations. La disparition de l’Etat nation est largement partagé de la Droite à la Gauche. On se souvient du référendum sur le traité sur la Constitution européenne où même la volonté des peuples n’a pas compté. C’est dire leur détermination. La mise sous tutelle de l’Italie intervient après celle de la Grèce avant celle de l’Espagne, du Portugal et de l’Irlande pour les pays les plus malades. Mais il ne faut pas s’y tromper notre tour viendra. La seule alternative a été arrachée par les peuples sud américains après des décennies de coups d’Etat, de tortures et de disparitions. La France et son école de guerre y a participé en enseignant les techniques mises au point durant la guerre d’indépendance de l’Algérie. Y échapperons nous ? En attendant les solutions et les projets économiques existent ailleurs. Cela passe par une réappropriation de la sphère économique, du partage des pouvoirs, de la mise en place d’une sphère étendue de la démocratie et d’une volonté sans faille de mettre à bas les réseaux mondialisées et de leurs intérêts. Personne n’a dit que cela sera facile. Mais entre la souffrance de l’esclave de la BCE et celle du résistant à la BCE pointe l’espérance d’une libération et de la justice.


  • #36868
    le 10/08/2011 par jasmin indien
    Quand la BCE dicte ses conditions à l’Italie

    Avec la Grèce ils ont fait leur beurre, avec l’Italie ils y mettent les pattes.