Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui a intérêt à faire fuiter des documents sur Emmanuel Macron ?

Y a-t-il des documents compromettants dans les MacronLeaks ?

C’est la question que se posent tous les journalistes français depuis l’éruption d’un véritable volcan d’informations sur le candidat d’En Marche !. Jugez vous-mêmes : 9 Go de données, des emails par dizaines de milliers, le tout opportunément publié la veille du second tour. Il ne s’agit dans cet article pas de prendre parti pour l’un ou l’autre des candidats, mais de savoir si les fichiers ainsi diffusés sont authentiques. S’ils le sont, c’est une affaire d’État qui touche à un probable futur numéro un français ; sinon, c’est une conspiration ourdie par une organisation ou un État afin d’affaiblir la position de Macron.

 

 

Quel que soit le résultat de cette analyse, on rappelle que le candidat qui a obtenu 24% au premier tour de la présidentielle, s’il a réussi à se placer en tête, ne fait pas l’unanimité : il est le moins bien placé en tant que premier du premier tour des présidentielles de la Ve République, exception faite du premier tour de scrutin 2002, où le sortant Jacques Chirac avait péniblement réuni 20% des voix. Avec 24% et les trois-quarts des Français qui n’ont pas voté pour lui, Emmanuel Macron, s’il est élu président, aura déjà des difficultés pour composer une majorité en juin lors des législatives. C’est un fait politique. Cela aurait été identique pour le FN si Marine Le Pen avait été placée en tête du premier tour par les électeurs.

Voici les faits : 9 giga octets de données concernant une partie des emails de campagne d’Emmanuel Macron et son mouvement sont sortis de la bouche du volcan Wikileaks. Lorsque cette organisation théoriquement non gouvernementale a fait un travail de révélation d’emails de la NSA ou d’autres agences de renseignement, certains journalistes mainstream ont applaudi, d’autres se sont horrifiés de la brutalité incontrôlable de la transparence ainsi imposée. Le Monde et le New York Times se sont servis de ces révélations pour appuyer leur idéologie. Cependant, quand ces révélations ne vont pas dans le sens dominant, elles sont immédiatement taxées de douteuses, ou émanant de services étrangers, par exemple russes.

Un exemple de faux par Dominique Albertini :

 

 

Et une réaction plus globale :

 

 

Ainsi, la campagne électorale française a-t-elle pu être parasitée par l’accusation, lancée par les macronistes, de manipulations de hackers russes en faveur de la candidate du FN. Aujourd’hui, samedi 6 mai 2017, toute la question est de savoir si ces emails sont authentiques, et si la signature d’Emmanuel Macron sur les documents annexes publiés à propos d’un compte offshore l’est également. Le mouvement EM ! a déclaré que les documents relatifs à un éventuel compte offshore de son président étaient des faux, repris par un journaliste américain (William Craddick) qui aurait été abusé par une source fausse (4chan). Cependant, les emails ont été authentifiés par EM !, ce qui correspond à une véritable fuite (interne) ou une opération de piratage (hacking). Selon EM !, qui a publié un communiqué à ce sujet, des documents faux ont été glissés parmi les vrais afin de « déstabiliser le processus électoral » :

« Nous appelons les médias désireux de rendre compte de cette opération à prendre leurs responsabilités en conscience. Il ne s’agit en effet pas d’une simple opération de piratage mais bel et bien d’une tentative de déstabiliser l’élection présidentielle française. Il importe par conséquent de prendre en considération la nature des documents fuités, de bien prendre conscience de ce qu’une grande partie d’entre eux sont purement et simplement des faux et l’opportunité de l’écho à donner à cette opération de déstabilisation. »

Julien Cadot de Numerama donne son avis sur l’authenticité des documents :

 

 

L’ironie de l’histoire, c’est que le camp Macron, qui a profité de l’appui de tout le Système, c’est-à-dire d’une influence majeure sur l’électorat – en termes d’information, d’image, de promotion – se retrouve à crier à la déstabilisation d’une élection qui est déstabilisée depuis le début, soit le 10 avril 2016, lorsque le dauphin de François Hollande a lancé son propre mouvement, avant de prendre congé du gouvernement Valls (le 30 août 2016). À l’époque, le HuffPost écrivait à ce propos :

Cette annonce précède-t-elle celle de sa candidature à l’Élysée en 2017, comme certains l’imaginent depuis des mois ? Non, jure Emmanuel Macron qui, durant un peu plus d’une heure, a pris soin de ne pas prendre trop de distance avec François Hollande et d’affirmer sa loyauté envers le chef de l’État. Il a même assuré que ce mouvement ne présenterait pas de candidat, même si « En Marche ! » pourra soutenir un prétendant.

Depuis, le fondateur d’EM ! a choisi... Emmanuel Macron comme candidat, et le moins qu’on puisse dire, c’est que la socioculture ne s’y est pas opposé de toutes ses forces :

 

 

À 24 heures du scrutin final, les anti-Macron cherchent des emails ou des documents compromettants dans la montagne de données publiées (Wikileaks authentifiant les documents sur le prétendu compte des Îles Caïman, à l’inverse du clan Macron qui parle de signatures mal imitées), tandis que les pro-Macron crient à la « manipulation ». Le complotisme dans la bouche des représentants du Système, c’est toute l’ironie de cette histoire, qui ne fait vraisemblablement que commencer. Car tout rappelle la cyberguerre qui a accompagné l’accession au pouvoir de Donald Trump, et qui dure encore, avec des organisations ou des services de renseignement se faisant la guerre par leaks interposées. Il se peut que ce soit le terrain futur du combat politique.

Comment distinguer le vrai du faux ? En lisant sur Kontre Kulture

 






Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ces documents vont être épluché pour les législatives concernant la présidentielle nous savons tous que c’est déjà plié par contre cela va casser l’embellie de l’élection et démontrer la connivence entre le PS et en Marche donc toute la rhétorique de Monsieur Macron "je suis un homme nouveau hors système" va en prendre un coup dans l’aile !... Il va être élue sur une escroquerie médiatique en ayant tordu le bras des Français avec un Bayrou premier ministre pauvre France ...

     

    Répondre à ce message

  • "Franchement, a-t-on vraiment besoin des documents vrais ou faux du #MacronLeaks pour savoir qu’En Marche est une immense escroquerie ?"

    Un tweet qui résume tout !!!!

     

    Répondre à ce message

    • Oui, un peu comme le supposé « PizzaGate » dont on a fait tout un foin alors que la pédocriminalité d’Etat est un fait avéré maintes et maintes fois, sans qu’il n’y ai besoin de spéculer sur le logo de telle ou telle pizzeria... Le témoignage de Régina Louf (le témoin X1 des dessous de l’affaire Dutroux) est particulièrement parlant dans ce sens. A lire pour ceux qui se font encore des illusions sur la nature véritable du pouvoir en place (et qui ont l’estomac solide...).

       
  • #1720785

    Une hypothèse comme ça : False flag !

    N’oublions pas que se sont des maîtres incontestés de la pleurniche et de fait, ce false flag montrerait => Regardez comment ceux qui n’adhèrent pas à macron sont des vilains méchants pas beaux !

    Avantage :
    Cela produira une cohésion plus forte des zombis non pensants (pléonasme !), qui est une armée à la solde de l’oligarchie.

    Conclusion :
    Cette oligarchie nous domine uniquement parce qu’elle a à sa disposition une armée de zombis pour lui permettre de faire fonctionner son jeu mondialiste et s’en mettre plein les fouilles !
    Vu que seul dieu peu fournir de la lumière à ces êtres ténébreux et au zombis, je crains qu’il ne nous reste plus qu’a prier !

     

    Répondre à ce message

    • C’est aussi le magnifique prétexte pour la mise en place lente et progressive d’une censure accrue du web ... C’est sous cet angle que je le voit. D’ailleurs les principaux intéressés ne sont jamais poursuivis et condamnés par contre les lois de contrôle et de censure concerneront tout le monde, y compris et surtout les sites dissidents. Ils nous ont dans le collimateur c’est une question de temps ...

       
    • #1721062

      @TaTaYoYo,

      Il faut arrêter avec la paranoïa de contrôle d’internet !
      Internet, pour qu’il soit contrôlable, d’un point de vue technique, nécessite un contrôle total de tous les FAI du monde entier et de tous les serveur DNS également mondiaux !

      Autant dire que ce n’est pas gagné pour l’instant, surtout connaissant la connerie infinie de la nature humaine et sa capacité à se créer des problèmes entre eux.

      Et puis imaginons que ce contrôle se déroulerait parce que cela est techniquement possible, il faut savoir qu’avec la technologie wifi/wimax, cela ne prendrait pas longtemps aux particuliers de refonder un réseau internet passant par les ondes et non plus par les cuivres qui sont dans les mains de l’élite !

      Bref, intéresse toi à comment fonctionne internet techniquement et tu te rendras compte que son contrôle n’est pas impossible, mais plutôt fortement improbable !

       
    • je pense que "homme_des_forêts" sous estime la capacité de surveillance (et d’anticipation....) !

       
    • #1721289

      @eric,

      Je serai bien heureux de pouvoir prendre conscience de mon hypothétique sous estimation afin de pouvoir me remettre en question, mais pour cela, il serait sympa que tu puisses me donner plus d’informations et de raisonnements qui vont dans ce sens. Avec des éléments concrets, ce serait top ;)

       
    • Cette fuite rappelle les Podesta leaks. Sauf qu’elle est trop près de l’élection pour causer la moindre égratignure à Macron. Elle arrive en revanche, à point nommé pour lui permettre d’en demander l’annulation si Marine gagnait par la grâce divine.
      La campagne de Macron a raison. Il doit y avoir dans cette cuvée fuitée des emails authentiques comme des faux grossiers.
      Par la suite la contrefaçon sera avérée sans le moindre doute.
      Les Russes seront désignés comme coupables. Ceux qui y ont cru seront ridiculisés pour l’éternité et leur complotisme et crédulité mis en exergue et rappelés à chaque fois qu’une opération sous faux drapeau est perpétrée devant les yeux incrédules des foules ébahies.

       
  • Je termine actuellement un livre de Pierre Virion écrit en 1965 "Bientôt un gouvernement mondial". Ce qu’il annonce dans ce livre est en grande partie réalisé. Déjà en 1965 il parle du Bilderberg auquel rappelons-le Macron a participé. Il annonce aussi qu’un moment viendra où l’oligarchie secrête mettra en place dans les états un conseil des cultes. Ce conseil regroupera d’une façon égalitaire toutes les religions et aussi les organismes scientifiques et culturels. Ce sera la mort complète du catholicisme.
    Car l’idée de l’oligarchie est de créer une super religion ayant plutôt à voir avec Lucifer qu’avec Dieu.
    Or je viens de voir sur le site du "Salon Beige" que parmi les MacronLeaks figure le projet de créer un organisme de gestion des cultes et de la laïcité (qui on le sait est la religion FM). C’est bien ce que Virion nous annonçait il y a 50 ans et qui correspond au plan de la Synarchie dont Macron est la marionnette en France.
    Quand je pense que des évêques et des prêtres ont appelé à voter Macron, je suis écœuré.

     

    Répondre à ce message

  • Gare au piège. Tout mène à penser que Macronleaks est une opération sous faux drapeau. La fuite est trop près de l’élection pour nuire à Macron. En revanche, juste à temps pour lui permettre d’en demander l’annulation en cas de victoire surprise de Marine. Petit contrat de réassurance dont les banquiers en M&A sont si friands...
    En prime, ça permet d’accuser la Russie et Poutine. Des métadonnées en russe ont d’ailleurs été déjà repérées.
    La campagne de Macron a raison. Il y a dans cette fuite des emails de routine comme des faux.
    L’électorat berné, maltraité, abusé et trahi n’aura aucun mal à accepter que Macron a un compte off-shore, s’est procuré de la coke sur le dark-web ou a reçu des consignes des Rothschild. Le faux sera prouvé sans ambigüité peu après les élections.
    Les Russes seront désignés comme coupables. Les opposants seront traités de complotistes et donnés en exemple pour les années à venir. Coup stratégique de génie.

     

    Répondre à ce message

  • #1720976

    j’ai ’’adoré’’ les conseils de la commission nationale de contrôle !!! aurait-elle donné les mêmes si ces révélations touchaient le FN , et , a- t-elle fait de même quand les révélations touchaient Fillon ???

     

    Répondre à ce message

  • C’est sans doute les hackers russes qui alimentent le Canard Enchainé depuis sa création ...

     

    Répondre à ce message

  • #1721225

    En bref, mon idée actuelle sur les Macronleaks :
    Ce serait une fuite de l’intérieur (comme pour Hillary), quelqu’un qui a travaillé plusieurs mois pour "En marche !", qui a attendu le dernier moment pour envoyer le bazar car il espérait que Marine gagne sans scandale. Il aurait attendu les derniers sondages d’intentions de vote pour finalement tout balancer. En outre, faire annuler le scrutin permettrait de faire prendre conscience aux électeurs de M. Macron de leur crédulité / mettre en lumière leur cynisme.
    Il y a matière à faire annuler le scrutin ("Noublie pas d’acheter de la c. pour le boss", etc.)
    Rien que la commande de 10g d’amphétamines payées en bitcoins et devant être livrées au parlement est passible de prison, si je ne m’abuse (je ne suis pas juriste). Au passage on voit l’intérêt du bitcoin et de la blockchain pour vérifier les transactions et l’origine des fonds : déjà confirmé par des experts, c’est bien Alain Tourret, député PRG traître, qui a commandé et fait livrer à l’assemblée (adresse impersonnelle), probablement pour pouvoir nier en cas de saisie du sachet.
    Je ne jette la pierre à personne sur les stupéfiants, mais moi je ne vote pas les lois. Et d’ailleurs je n’aime pas les produits de synthèse.
    Sur les comptes offshore je ne suis pas qualifié pour tirer des conclusions, mais on dirait qu’il y a pas mal de magouilles. Les juristes ont du grain à moudre pour les prochaines semaines !
    En espérant que la France sorte grandie de ce scandale majeur.

     

    Répondre à ce message

  • #1721233

    Haaretz.com mène la charge et met les fuites sur le dos de Poutine.
    C’est bon signe.

     

    Répondre à ce message

  • #1721265

    Désolé pour les nombreux messages (les modérateurs ont certainement d’autres chats à fouetter), mais :
    Il semblerait que ces fuites mettent en lumière l’utilisation massive de l’appareil d’Etat au service de la campagne de M. Macron, ce dont tout le monde se doutait mais qu’il était difficile de prouver. Or nous avons des propos évoquant la perturbation de meetings de Marine par des "antifas" téléguidés et avec l’aide du ministère de l’intérieur : une très grave entorse à la démocratie et au processus électoral.
    Ce pourrait être le plus gros lièvre, car c’est absolument antidémocratique et anticonstitutionnel. C’est la définition même du totalitarisme.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents