Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Qui est Serge Halimi ?

Pour E&R par la revue Faits & Documents

En septembre 2012, Le Monde diplomatique écrivait naïvement : « Les choses bougent à Washington, DC. » Il semble que les choses aient plutôt bougé au Monde diplomatique depuis que Serge Halimi en a pris la direction en 2008. L’auteur du best-seller Les Nouveaux Chiens de garde s’affiche désormais entre Bernard-Henri Lévy et Charles Kolb, le président de la French-American Foundation. Un bouleversement pour le « Diplo », qui jadis ne cachait pas sa sympathie pour Fidel Castro ou Hugo Chavez.

Une famille ancrée à gauche

Serge Halimi est né en août 1955.

Il est le fils de Zeiza Gisèle Élise Taïeb dite Gisèle Halimi, du nom de son second époux Paul Halimi, fonctionnaire à Tunis, dont elle est divorcée. Issue de la communauté juive de la Goulette, cette avocate pro-FLN, féministe (signataire du Manifeste des 343 salopes de 1971) fut député apparenté PS au titre du mouvement Choisir en 1981. À l’Assemblée, elle présidera les groupes d’études contre le racisme et le groupe d’étude contre le sexisme (1981-1984). Elle est membre fondateur d’ATTAC.

 

PNG - 125.7 ko
Gisèle Halimi

 

Ainsi Serge Halimi est-il le frère de Jean-Yves Halimi, avocat au barreau de Paris et le demi-frère d’Emmanuel Faux. Ce dernier, journaliste (il présente Europe 1 Soir) est le fils de Claude Faux (« le seul féministe que je connaisse avec Jean-Paul Sartre » dixit Gisèle Halimi dans Libération du 20 février 2002) qui a présidé le Groupement des sociétés réunies, la holding socialiste (cf. affaire Urba, il est longuement cité dans les « cahiers Delcroix »). Sur ses fils, que Gisèle Halimi définit comme « de gauche », Libération raconte : « Elle les voit “trois fois par semaine”, et ce sont d’interminables et virulentes discussions politiques. Souvent, Gisèle Halimi s’est lamentée devant eux de n’avoir jamais eu de fille, “ne serait-ce que pour mettre à l’épreuve mes propres expériences”. »

Un universitaire pourfendeur des médias

Docteur en sciences politiques (économie comparée) de l’université de Berkeley, Serge Halimi a étudié puis enseigné dans cette université américaine (et à celle de Santa-Cruz) pendant huit ans. Maître de conférences en relations internationales à l’université de Paris VIII (apports Europe/États-Unis et le système politique américain) de 1993 à 1999, il a d’abord signé un livre sur la vie politique américaine, À l’américaine. Faire un président (Aubier-Montaigne, 1986).

Ce collaborateur de Charlie Hebdo a publié, en 1993, Sisyphe est fatigué. Les échecs de la gauche au pouvoir, 1924, 1936, 1944, 1981 (Laffont, 1992), un essai sur les socialistes en gouvernement et les espoirs déçus du mitterrandisme. Il a également signé Les Nouveaux chiens de garde (Liber, 1997) – actualisé en 2005 et adapté en documentaire en 2012 –, L’Opinion, ça se travaille (avec Dominique Vidal, Agone, 2000), Le Grand bond en arrière. Comment l’ordre libéral s’est imposé au monde (Fayard, 2004).

Discret dans les médias, mais présent dans les loges

Ce dénonciateur du « journalisme de révérence » réserve ses interventions médiatiques à Daniel Mermet pour Là-bas si j’y suis. Il est pourtant méconnu qu’il a présenté ses différents travaux devant les frères : à la loge République du Grand Orient de France, pour Les Nouveaux chiens de garde, le 25 avril 1998, à la loge Agni, le 18 mars 2002, sur Les Médias et l’économie ; et devant les sœurs, à la Grande Loge Féminine de France devant les loges Ombre & Lumière, La Fraternité, L’Amandier, Les Deux Rives, Le Serpent Vert et Unité où il a planché sur « Comment l’ordre libéral s’est imposé au monde », le 9 avril 2008.

 

 

 

Il est l’une des principales figures d’ATTAC, mouvement de gauche altermondialiste. Cofondateur de l’Observatoire français des médias, il a également participé au lancement de la Fondation Marc Bloch (devenue Fondation du 2-Mars). Il collabore comme pigiste, à partir de 1988, au Monde diplomatique, dont il est devient permanent en 1992, puis rédacteur en chef adjoint en janvier 2006. Le 1er Janvier 2008, il succède à Ignacio Ramonet à la direction du Monde diplomatique.

Imaginé en 1954 par Hubert Beuve-Méry comme le journal des cercles consulaires et diplomatiques, le journal était devenu, dans les années 1970, sous la direction de Claude Julien, tiers-mondiste, post-marxiste avant d’être une référence de l’ « altermondialisme » avec Bernard Cassen et Ignacio Ramonet, à l’image des fondateurs d’ATTAC qui le dirigeaient depuis les années 1990.

 

PNG - 272.1 ko
Ignacio Ramonet (à gauche) et Bernard Cassen

 

À partir de 2005, des conflits internes éclatent aux directions consanguines du « Diplo » (dont les ventes baissent) et d’ATTAC. Au Monde diplomatique, le conflit oppose Cassen et Ramonet d’un côté et Alain Gresh et Dominique Vidal de l’autre côté : « Alain Gresh et Dominique Vidal se situent dans un courant de “gauche internationaliste” qui s’oppose à une mouvance chevènementiste ou “nationale-républicaine”, où l’on retrouve, avec des nuances, Bernard Cassen et le nouveau rédacteur en chef, Maurice Lemoine  », explique fort justement Libération du 7 janvier 2006. Ignacio Ramonet et Bernard Cassen quitteront leur poste en 2008 et c’est finalement Serge Halimi qui emportera le morceau, gardant Alain Gresh comme directeur adjoint du journal et Dominique Vidal comme « Responsable des éditions internationales et du développement ».

Le « Diplo » chez l’Oncle Sam

Sous sa direction, Le Monde Diplomatique étendra la distribution de sa version anglaise aux États-Unis à partir de mars 2012. Pour l’occasion, l’Alliance française, la French-American Foundation et le French-American Global Forum mettront les petits plats dans les grands avec une exposition retraçant l’histoire du journal à Washington : « 1954-2012, Another way of viewing the world » et Serge Halimi se déplacera pour un débat sur « L’égalité au niveau mondial » (sic) avec Charles Kolb (président de la French-American Fondation et ancien assistant de George Bush père), et Charles Kupchan (un cadre du Council on Foreign Relations).

Une série de débat, « Le Monde Diplomatique Debates – Washington, DC », sera ainsi organisée sur des sujets tel que « Europe/USA, The North Atlantic Partneship in a time of global crisis » les 27-28 novembre 2012, avec Jean-Marie Colombani, Bernard-Henri Lévy, l’ambassadeur de France aux États-Unis François Delattre et Charles Kolb, entre autres. Le Serment de Tobrouk (le film de Bernard-Henry Lévy) y sera diffusé, Serge Halimi intervenant sur « Europe, États-Unis : existe-t-il un modèle occidental ? ».

 

JPEG - 200.7 ko
La une du Monde diplomatique d’octobre 2013

 

 

Alain Soral sur Serge Halimi, Le Monde diplomatique et autres chiens de garde médiatiques (extrait de l’entretien d’octobre 2013) :

 

Cet article a été écrit en exclusivité pour Égalité & Réconciliation par la revue Faits & Documents d’Emmanuel Ratier.

Visiter le site de la revue : faitsetdocuments.com.

 

Retrouvez Emmanuel Ratier et la revue Faits & Documents
sur Kontre Kulture :

Faire l’analyse critique de la « gauche » avec Kontre Kulture :

Voir aussi :

8 juin
Le Talentueux M. Trogneux
36
19 février
Comprendre l’affaire Jean-Michel Trogneux
23
16 janvier
Faits & Documents : l’émission #11 – Les enseignements de l’affaire Brigitte
53
Décembre 2023
La surprise de Noël !
7
Novembre 2023
Le Vrai visage d’Emmanuel Macron
10
Octobre 2023
Jeunesse, éducation et sexualité en Macronie – Le numéro 524 de Faits & Documents est disponible
4
Octobre 2023
Jeunesse, éducation et sexualité en Macronie – Le numéro 523 de Faits & Documents est disponible
1
Octobre 2023
Jeunesse, éducation et sexualité en Macronie – Le numéro 522 de Faits & Documents est disponible
2
Août 2023
Jeunesse, éducation et sexualité en Macronie – Le numéro 521 de Faits & Documents est disponible
6
Juillet 2023
Qui est Jean-Marc Borello ? (2) – Le numéro 520 de Faits & Documents est disponible
10
Mai 2023
Faits & Documents : l’émission #8 – Les contrôleurs d’opposition : Hanouna, Bercoff, Goldnadel
47
Mai 2023
Qui est Cyril Hanouna ? (2) – Le numéro 518 de Faits & Documents est disponible
28
Mai 2023
Qui est Cyril Hanouna ? – Le numéro 517 de Faits & Documents est disponible
37
Mars 2023
Faits & Documents : l’émission #7 – L’opposition contrôlée
56
Mars 2023
Qui est André Bercoff ? – Le numéro 516 de Faits & Documents est disponible
18
Février 2023
Officiellement, Francois Ruffin est l’adversaire n° 1 d’Emmanuel Macron...
21
Février 2023
Qui est François Ruffin ? – Le numéro 514 de Faits & Documents est disponible
50
Décembre 2022
À l’avant-garde de l’information : Xavier Poussard répond aux questions du Média en 4-4-2
44
Décembre 2022
Xavier Poussard vous présente son dossier sur le Gouvernement Borne
10
Octobre 2022
Qui est Pap Ndiaye ? – Le numéro 512 de Faits & Documents est disponible
25
Octobre 2022
Qui est Élisabeth Borne ? – Le numéro 511 de Faits & Documents est disponible
8
Août 2022
La chute du mondialisme – Les numéros 509 et 510 de Faits & Documents sont disponibles
13
Août 2022
Qui est Marc-Olivier Fogiel ? – Le numéro 507 de Faits & Documents est disponible !
19
Mai 2022
Qui est Élisabeth Borne ? – Lire son portrait par Faits & Documents
35
Avril 2022
Le vrai visage d’Emmanuel Macron – Conférence de Xavier Poussard
Du pacte de corruption à la corruption de mineur
49
 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #597204
    Le 21 novembre 2013 à 00:04 par henri gardan
    Qui est Serge Halimi ?

    merci à Faits et documents pour des précisions sur ces personnages très connotés et connectés. Longue vie à M. Ratier, journaliste documentaliste hors pair.

     

    Répondre à ce message

  • #597310
    Le 21 novembre 2013 à 02:20 par solaine
    Qui est Serge Halimi ?

    Et toc !
    Merci Alain.

     

    Répondre à ce message

  • #597388
    Le 21 novembre 2013 à 07:37 par Chuchemimb
    Qui est Serge Halimi ?

    On comprend maintenant pourquoi l’auteur de l’excellent documentaire "Les nouveaux chiens de garde" n’y fait pas le boulot jusqu’au bout...

     

    Répondre à ce message

  • #597439
    Le 21 novembre 2013 à 09:35 par Badaboum
    Qui est Serge Halimi ?

    Dommage, j’avais trouve interessant Les nouveaux chiens de garde.
    Il semble qu’il en soit devenu un aussi. La voix de son maître...

     

    Répondre à ce message

  • #597454
    Le 21 novembre 2013 à 09:51 par zézé
    Qui est Serge Halimi ?

    Serge Halimi, merveilleux enfant d’Israel qui a réussi à s’emparer du Diplo en évinçant deux malheureux goyes renvoyés à leurs chères études "tiers-mondistes" et "socialistes" (!), deux attardés qui n’ont pas compris qu’un organe de presse en "France" doit servir Israel ou disparaitre . En judaïsant le Diplo en 2008, Serge annonçait la judaisation du Monde en 2010 avec l’arrivée de la pédale messianique Bergé .

     

    Répondre à ce message

  • #598008
    Le 21 novembre 2013 à 16:45 par Transports attali & co
    Qui est Serge Halimi ?

    Giséle Halimi a écrit une auto-biographie (Fritna)qui tourne autour du désamour de sa mère, dont elle a recherché la cause jusqu’au dernier soupir de sa génitrice. Impressionnant d’immaturité personnelle pour une femme qui s’est imposée dans le monde sociétal et législatif Français par des prises de positions conséquentes.

     

    Répondre à ce message

  • #598087
    Le 21 novembre 2013 à 17:36 par th
    Qui est Serge Halimi ?

    Vos informations sont erronées. Serge Halimi était bien invité lors de « Le Monde Diplomatique Debates – Washington, DC » mais il ne s’y est pas rendu.

     

    Répondre à ce message

    • #598277
      Le Novembre 2013 à 19:33 par pff
      Qui est Serge Halimi ?

      A la rigueur, l’une des informations est erronée, et encore faudrait-il que tu le prouves. Ce que tu te gardes de faire.

       
  • #598711
    Le 22 novembre 2013 à 00:14 par henri m’bilou
    Qui est Serge Halimi ?

    comme quoi "tous les chemins mènent à Bernard"...
    sauf celui de la vérité peut être

     

    Répondre à ce message

  • #599970
    Le 23 novembre 2013 à 00:12 par Iris
    Qui est Serge Halimi ?

    Ceci est un excellent article, très factuel, qui éclaire bien la nature du Monde Diplomatique : une mystification servant à canaliser la colère suscitée par l’injustice du système-monde, en escamotant les vraies causes de cette injustice. Un dérivatif stérile pour les révoltes légitimes causées par l’absence de perspectives politiques, à l’image de la dissidence factice d’un Noam Chomsky...

    Je voudrais apporter une précision importante aux informations de Mr Ratier. Mme Gisèle Halimi est présentée comme une « avocate du FLN ». Elle a en effet défendu la résistante Djamila Boupacha, atrocement torturée par les parachutistes pendant la bataille d’Alger.

    Mais contrairement à d’autres avocats qui étaient motivés par un idéal anticolonialiste, comme par exemple le très respecté maitre Verges, Mme Halimi a reçu rétribution pour son travail. Elle s’est "payée" elle-même en conservant un portrait de la résistante Djamila Boupacha, réalisé par Pablo Picasso en hommage à la révolution algérienne. Ce tableau est évalué a 400 millions de dollars US. Ces faits sont bien connus dans les milieux nationalistes algériens.

    http://www.lesoirdalgerie.com/artic...

     

    Répondre à ce message

  • #616801
    Le 5 décembre 2013 à 10:47 par hervé
    Qui est Serge Halimi ?

    Bonjour

    Il n’en reste pas moins que Serge Halimi et Daniel Mermet m’ont personnellement éclairé sur pas mal de chose. Il est incontestable que "la-bas s’y j’y suis" permet l’expression de gens qui n’ont que peu voix au chapitre dans les autres médias, il faut à minima le reconnaître.Peut être suis-je un imbécile mais sans ces gens là où en serais-je de la compréhension de la marche du monde. Il est aussi évident que si ils étaient à ce point des instruments du pouvoir l’émission serait encore à 17h et non à 15h et ne serait pas réduit actuellement à 4 jours par semaine au lieu des 5 jours comme précédemment.
    Je suis sensible à pas mal d’arguments dont vous faîtes preuve et je crois à la pluralité des idées et des positions. Je rappel que Mermet aussi se fait traiter d’antisémite et que des actions en justice lui ont été attenté pour "appel à la haine raciale".Mais je suis d’accord sur le fait qu’il devrait inviter soit Dieudo soit Soral pour en savoir plus.
    Hervé

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents