Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rapport parlementaire : les conditions de travail "déplorables" des forces de l’ordre

Rejoignez les Gilets jaunes !

Une commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur « les missions et les moyens des forces de sécurité » a passé 5 mois en immersion chez les forces de l’ordre et a procédé à 250 auditions pour évaluer les conditions de travail de la police et de la gendarmerie. Le rapport parlementaire est sans appel et évoque un système proche de la rupture.

 

Les deux auteurs du rapport, les députés Christophe Naegelen (UDI-Agir) et Jean-Michel Fauvergue (LREM), ancien patron du RAID, ont passé 5 mois auprès des forces de l’ordre. Ce dernier évoque « des conditions [de travail] déplorables, générées notamment par la vétusté des bâtiments et un manque de moyens logistiques et techniques ». Jean-Michel Fauvergue s’alarme d’une situation « critique de moyens maintes fois dénoncée ».

« L’immobilier des forces de sécurité intérieure est dégradé, au point parfois de nuire à leur capacité opérationnelle et d’offrir des conditions indignes d’accueil », peut-on lire dans ce rapport révélé ce mardi par Le Figaro.

 

70% des policiers se disent peu ou pas satisfaits de leur lieu de travail

La commission a réalisé un sondage auprès de 13 700 policiers et gendarmes. Là encore, le résultat est sans appel, le malaise est grand. 70% des policiers se disent peu ou pas satisfaits de leur lieu de travail. Dans le même temps, 60% des gendarmes se disent mécontents de leur logement en caserne.

Le rapport cite notamment le cas du commissariat de Fontainebleau : « Le risque de chutes de pierres a imposé la condamnation des vestiaires. De nombreuses infiltrations ont conduit à condamner certains bureaux, dans l’attente de l’expertise sur le risque d’effondrement du plafond. »

 

« Un sentiment d’abandon »

La direction générale de la Police nationale (DGPN) estime qu’il y a 22% d’immeubles vétustes, ainsi que 28% pour la préfecture de police. Le rapport parlementaire a de son côté estimé à 720 le nombre de sites ayant besoin d’une réhabilitation, précisant ne pas pouvoir se satisfaire « d’une situation dans laquelle un commissariat sur quatre est considéré comme vétuste ». Jean-Michel Fauvergue évoque « un sentiment d’abandon ».

Concernant les véhicules, ce n’est guère mieux. L’âge moyen des véhicules de police est passé de 5,5 à 7,4 ans entre 2012 et 2018. Les véhicules blindés à roues (VBRG) de la gendarmerie mobile ont quant à eux, 45 ans en moyenne.

 

Deux casques pour quinze gendarmes

La commission explique en outre que les « agents sont insuffisamment protégés dans un contexte opérationnel intense et évolutif ».

Lire la suite de l’article sur actu17.fr

 

La place des forces de l’ordre est au sein des Gilets jaunes, sur E&R :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2236673
    Le 11 juillet à 08:35 par The Médiavengers Zionist War
    Rapport parlementaire : les conditions de travail "déplorables" des forces (...)

    Un rapport parlementaire d’enfonçage de portes ouvertes grassement payé qui aurait pu servir à équiper quelques patrouilles.... Le génie français...
    Mais il faut bien passer un peu de brosse à reluire à ces forces de l’ordre pour mater les factieux et hordes haineuses anti-mites pendant qu’on ferme maternités, hôpitaux, services d’urgences, écoles.... Pas si folle, la guêpe.

     

    Répondre à ce message

  • Aucune empathie, aucune considération ! Ils sont volontaires, ce sont les clebs de la banque et des loges. Ils ne peuvent le comprendre puisque leur conscience s’arrête à la gamelle mensuelle posée devant leur niche ! Qu’ils aillent au diable, on a vu avec les GJ leur vraie nature. Il y aura des pendus et des tondus comme en 45, parole !!!

     

    Répondre à ce message

  • Lorsqu’ils en auront vraiment marre ,peut être qu’ils rejoindront les GJ ,mais apparemment ,ils en ont pas assez dans la musette .

     

    Répondre à ce message

  • Je retiendrais qu’une chose....beaucoup d’entre eux ont pleurés une augmentation pour continuer à fracasser du gilet jaune, ils ont touchés ou pire sont en attente de leur prime " pour actes de bravoure et dévouement " et sont repartis satisfaits à leur basse besogne. C’est à vomir une telle capacité à ramper pour un ptit billet. Ils baratinent quoi à leurs gosses ? Qu’ils combattent le crime, le terrorisme, l’ombre jaune aussi pourquoi pas ?

     

    Répondre à ce message

  • On s’en fout. Si cela est vrai qu’ils changent de métier, il y a des corporations plus à plaindre réellement.Ce peut être aussi de la propagande,le cas d’un seul commissariat n’est pas généralité.La "misère" de l’institution n’a pas bloqué l’achat de flach balls suisse et autres joujoux destinés non pas à lutter contre la violence de la pègre (qui ne craint ni la police ni la justice) mais à maintenir le citoyen ordinaire dans les clous.

     

    Répondre à ce message

  • Et alors, de quoi ils se plaignent encore ?
    Ils ont le droit de tabasser les civils et leurs envoyé des flash ball dans la gueule, Ils passent leurs temps à nous surveillé, à nous fiché alors que des terroristes se baladent tranquillement dans les cités, si ca ne leurs plait pas ils n’ont qu’a chercher un vrai travail plutôt que de protéger les traitres qui détruisent la France.
    Ils commencent me gonflé les poulets avec leurs chouinage permanent.

     

    Répondre à ce message

  • Au début des années 80 en sortant de fac j’ai été à deux doigts de passer le concours d’Inspecteur de Police. Je voyais le métier comme une sorte de défense de la veuve et de l’orphelin. Mais je voyais aussi, déjà à l’époque, leurs déplorables conditions de travail. Ca faisait pitié. Finalement je me suis abstenu, et je dois dire qu’aujourd’hui je m’en félicite.
    Les flics n’ont que ce qu’ils méritent. Ils se sont laissés enfler par la vicieuse "politique du chiffre" instaurée par Sarkozy il y a environ 10 ans, et la profession - déjà mal en point - ne s’en est jamais remise. Aujourd’hui, les voir monter des traquenards routiers à dix pour vous pruner à la jumelle (75 km/h au lieu de 70) quand vous allez au boulot, juste devant des tours où ces mêmes flics sont interdits de séjour par des ados, les voir aussi abandonner le terrain de la vraie délinquance pour "protéger" la clique politique et/ou tabasser des Gilets jaunes désarmés, ça fait mal au bide, franchement j’ai honte pour eux.
    Bien sûr c’est leur hiérarchie pourrie qui est en cause, bien sûr les directives viennent d’en haut, bien sûr que leurs syndicats sont gangrenés, mais comme dit Soral, il y a un moment où "l’humain" doit reprendre le dessus. Or, rien ne se passe. Certains démissionnent, d’autres se suicident, mais la plupart continuent la mort dans l’âme. Dommage, il y avait un bon coup à jouer en fin d’année dernière avec les Gilets jaunes. Trop tard maintenant.

     

    Répondre à ce message

  • #2237388
    Le 12 juillet à 07:45 par 1 luciole dans ton cul = 1 lampe de chevet
    Rapport parlementaire : les conditions de travail "déplorables" des forces (...)

    les pauvres, ils ont des problèmes, heureusement les LBD 40 fonctionnent bien, les grenades aussi , ouff !

     

    Répondre à ce message

  • #2239266

    la plupart des comms sont tout simplement dégueulasses !

    La police fait un travail de titan pour essayer de pacifier les villes, tout les jours, elle fait fasse, certes à la mauvaise politique d’en haut, mais aussi aux innombrables drames que vit une grande ville :

    misère, suicides, accidents, agressions, passions humaines, émotions populaires à canaliser ! sans compter les déchets humains qui l’appellent pour des pécadilles !!

    Bcp de policiers ont été rappelés en renfort sur les mouvements GJ, et certains comme les BAC ont peu de formation au maintien de l’ordre, et peu d’équipements de protection, peu de repos, forcément y a des bavures, surtout qd ils tombent sur des imbéciles qui posent sur leurs épaules le fardeau de la misère sociale !

    On parle de laxisme judiciaire, que la police "ne foutrait rien" y a pas de fumée sans feu dit t on
    , mais sans eux ce serait pire !

    exemple :

    Depuis le XIIIème siècle jusqu’à à peu près la révolution Française, il y avait dans Paris,chaque nuit, entre 10 et 15 morts par nuits, tués par des voyous, soit environ 3600 morts par homicides !

    Aujourd’hui : environ 100 homicides par an à Paris !

    Alors on enlève la police ?

    Pour ce qui est du régime politique, les français votent non ? qu’ils assument leurs choix !

     

    Répondre à ce message

  • #2239281
    Le 14 juillet à 19:30 par DEUX SUCRES DANS MON CAFÉ !
    Rapport parlementaire : les conditions de travail "déplorables" des forces (...)

    cet endroit est envahi par les gauchistes c’est effrayant !

    ce sont les français qui l’ont mis au pouvoir le Macron !

    Assumez ou cancer !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents