Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Référendum en Catalogne : la situation dégénère

Un début de guerre civile ?

Au moins 300 bureaux de vote qui devaient servir au référendum d’autodétermination interdit en Catalogne ont été fermés par les forces de l’ordre, selon le gouvernement régional, mais de nombreux catalans ont malgré tout pu voter, ont constaté des journalistes de l’AFP.

 

La maire de Barcelone qualifie Rajoy de « lâche »

La maire de Barcelone Ada Colau a qualifié le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy de « lâche » après l’intervention en force de la police pour empêcher un référendum sur l’indépendance de cette région, l’appelant à quitter le pouvoir, à l’instar du parti de gauche radicale Podemos dont elle est partenaire.

Il « a dépassé toutes les bornes », « c’est un lâche et il n’est pas à la hauteur de sa responsabilité d’homme d’État (...) Par conséquent, Mariano Rajoy doit démissionner », a déclaré aux journalistes Ada Colau, opposée à l’indépendance de la Catalogne.

 

Podemos réclame la démission de Mariano Rajoy

Sur Twitter, le leader de Podemos Pablo Iglesias, le parti de la gauche radicale, a appelé le chef du gouvernement Mariano Rajoy à la démission. Dans un message contenant des photos de personnes blessées au cours de charges policières, il a accusé le Parti populaire du Premier ministre espagnol « et ceux qui le soutiennent de détruire la démocratie ».

 

 

« Le référendum n’a pas eu lieu »

« Le référendum n’a pas eu lieu. Le gouvernement a évité quelque chose qui n’avait même pas de garanties démocratiques », a déclaré dimanche la numéro deux du gouvernement espagnol Sáenz de Santamaría.

 

Selon Wikileaks, la police espagnole a frappé à coups de matraque des pompiers catalans qui protégeaient les civils

Ce dimanche, les pompiers catalans ont formé un cordon de sécurité pour protéger les civils qui manifestaient et pour empêcher les forces de l’ordre de saisir les urnes. Selon Wikileaks, qui a posté sur Twitter une vidéo, les forces de l’ordre espagnoles ont frappé à coups de matraques les pompiers catalans qui escortaient les civils se rendant aux urnes.

 

 

« L’État espagnol perd son sang-froid », estime Jean-Luc Mélenchon

Le leader de La France insoumise a réagi sur Twitter aux violents heurts qui ont eu lieu au cours des manifestations en Catalogne. « L’État espagnol perd son sang-froid. La nation ne peut être une camisole de force », a tweeté Jean-Luc Mélenchon.

[...]

Selon un tout dernier bilan, « 337 blessés et personnes souffrant de contusions sont actuellement pris en charge par les services d’urgences catalans suite aux charges de la police espagnole », ont indiqué le gouvernement et les services d’urgences catalans sur Twitter.

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

Quel avenir pour l’Europe ? À lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand je vois les réactions dans les médias et sur les réseaux sociaux, je me dis que tous les ingrédients d’une révolution colorée sont réunis... Des policiers qui arrachent des urnes et qui frappent les manifestants, le gouvernements qui interdit la "démocratie", etc. Sans parler des accusations de franquisme et de fascisme à l’encontre des autorités et des partisans de l’unité...

    Révolution colorée ou guerre civile sont à prévoir.

     

    • #1811408

      Tout comme le gouvernement de Kiev a vendu le pays et sa souveraineté, des gens se sont révoltés dans le Donbass.
      Il en est exactement de même en Espagne pour les Catalans.
      Et il en sera de même chez tous ceux qui ont vendu leur pays et leur souveraineté.
      Les gouvernements UE se sont fait fonctionnaires de Bruxelles et ils viennent parler ici de... "souveraineté" ?
      C’est une blague.


    • @Drago

      Faux.
      Car les Catalans, contrairement aux Donbass, se vendent eux-mêmes au même maquereau que Madrid, l’UE.


    • Rajoy et les Castillans ne veulent pas être privés de la vache à lait catalane, 30% du PIB ce n’est pas négligeable . Les Catalans sont des gens actifs et dynamiques, ils en ont marre de tirer la charrette espagnole .


    • @Drago
      Le régionalisme est un projet européiste, lisez les livres de Pierre Hillard. Tous les leaders indépendantistes catalans, écossais, basques, flamands, etc. sont formés et financés par des élites européistes (souvent allemandes) qui veulent morceler les Etats-nations pour qu’il ne reste plus que des petites entités administratives incapables de faire le poids face aux grandes entités mondialistes.

      En ce sens, nous sommes évidemment pris en sandwich, entre un gouvernement national problématique et des régionalistes problématiques. Opposition contrôlée... Lire à ce sujet Retour sur Maïdan, le dernier livre de Lucien Cerise...


    • #1811610

      @LB
      "Morceler en petites entités régionales".. ????? Comment expliques-tu qu’en France, cette fanatique de l’europe, le contraire a été fait sur base du plan Marshall ? Ton commentaire m’intrigue car c’est contradictoire. Contradictions fréquentes qui fait que la dissidence souffre de crédibilité. Je ne veux pas molester qui que ce soit mais juste essayer de mieux comprendre.


    • #1811768

      Comment expliques-tu qu’en France, cette fanatique de l’europe, le contraire a été fait sur base du plan Marshall ?




      le jacobinisme est du domaine du passé : la régionalisation française a commencé dès après de Gaulle. et maintenant on a 18 régions (contre 27 en 1980) avec leur propre parlement et qui traitent directement avec l’UE.


    • #1811770

      désolé, rectification, depuis sept 2016 on n’a plus que 13 régions


  • #1811407

    Demain la Bretagne et le pays Basque !
    Et suivront des cartes d’identités européennes lorsque le souvenir nostalgique des pays sera passible d’amendes !

     

    • #1811440

      Il me semble que si la Catalogne décide de se barrer de l’Espagne, cette dernière verra alors le taux de ses emprunts exploser, ce qui la mettra dans l’incapacité de les rembourser...

      Si ce scénario se confirme, alors on est au bord d’une crise financière majeure qui ne peut que foutre à terre le si joli château de carte que nos maîtres ont patiemment bâti durant ses 30 dernières années.

      ...Et à ce moment là, les "cartes d’identité européennes" ne seront rien de plus qu’une très lointaine chimères tout aussi risible que celle que représentait l’idée d’une union politique européenne.

      Les catalans vont peut-être réussir le miracle d’avoir la peau de l’UE et de l’Empire.

      J’en salive d’avance... ^^


    • #1811492

      "Les catalans vont peut-être réussir le miracle d’avoir la peau de l’UE et de l’Empire. J’en salive d’avance...."

      Avec Soros aux commandes, ça vous fait saliver ? Moi, pas........


    • #1811722

      @talion
      Il ne faut pas se leurrer, comme il est prévu, la Catalogne obtiendra son indépendance de gré ou de force et le pognon qui a été capté grâce à l’austérité par la BCE va se mettre à couler à flots sur Barcelone.Les taux d’intérêts, la dette, tout ça c’est du cirque... La Catalogne deviendra la vitrine de la réussite européenne et fera baver tous les indépendantistes des régions en rébellion comme l’Ecosse, La Corse, l’Italie du Nord, etc... Un plan machiavélique qui pue le Brzeziński à plein nez. Les états souverains européens, avec des pions de Washington à la tête vont s’écrouler de façon tout à fait logique et l’Espagne sera le premier à être morcelé.

      Les choses s’accélèrent car l’Internet a révélé depuis un certain temps les desseins pervers de cette dictature de l’UE corrompue et antidémocratique. On est d’ailleurs étonné de pas voir le grand couillon à chemise blanche sur les barricades des Ramblas !


    • #1811744

      @Talion
      Les Catalans dans la rue n’ont pas scandé à bas le système, à bas les banques et à bas l’argent.
      La crise majeure et la régionalisation qui arrivent n’aboutiront qu’à une chose, le renflouement des banques par la spoliation claire et sans issue des épargnants, encore plus rapidement qu’en 2008.
      Les affrontements de plus en plus violents améneront le chaos nécessaire à cette guerre horizontale.
      Votre château de carte ne peut pas s’effondrer parce que son mode opératoire est justement de s’effondrer pour mieux se rebatir.


  • #1811410

    Il y a eu quasiment un miliers de blessés durant cette journée. Pour moi être traité de franquiste en Espagne c’est flateur, c’est lui qui a permis de stabiliser le pays et retarder les revendications regionalistes.
    Ceci étant, ça pue la révolution colorée et l’expression pure de l’anti-Espagne, nous avons les partis de gauche institutionnel et parlementaire.
    Le gouvernement Espagnol est dans la totale légalité, soutien sans défection pour préserver l’intégrité nationale.

     

    • #1811485
      le 02/10/2017 par Emmanuel pas macron
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      Vous n’avez strictement rien compris. Le gouvernement espagnol, pro européen est pro catalogne. Problème : le peuple de catalogne est majoritairement contre l’indépendance. Il faut donc faire changer d’avis le peuple et le meilleur moyen c’est de le frapper. Ainsi on refait un référundum bientot et le peuple votera majoritairement pour l’indépendance.


  • #1811411
    le 01/10/2017 par révi-sioniste
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    Les forces allogènes toujours au rendez-vous pour foutre le bordel et, tous les demeurés d’emboiter le pas pour "l’indépendance". Indépendance de quoi ? De l’union européenne ? De l’otan ou des Rothschild ? L’état espagnol est-il un tel oppresseur face à ces sangsues ? Quelle bande de cons, dans la rue à réclamer leur propre malheur !!!

     

    • #1811444

      "L’état espagnol est-il un tel oppresseur face à ces sangsues ?"

      L’état espagnol est la pute soumise de ces enculés... Exactement comme la ripoublique laïcarde maçonnique et anti-chrétienne française...

      Dans de telles circonstances, se barrer et dire "Adiós !" ou "Kenavo !" à ces régimes totalement odieux et iniques est parfaitement légitime.


    • mon amie a été matraquer par la guardia civile ( peut etre pourrions dire aussi franquiste) pour avoir commis’’ le crime ’’de vouloir empecher le matraquage de personne agés
      elle a aussi été victime par cette meme police ( ou milice ’’ fasciste ???) d’attouchement sexuel et aussi ses doigts on été cassées l’un aprés l’autre par ces memes ’’ policiers le tous en riant
      je peu fournir son appel desespere sur mon compte watsap
      voila la " democratie en Europe


    • #1811477

      @Talion
      Exact et malheureusement c’est là où l’on voit le génie des mondialistes et de l’UE, faire vivre les gens dans des nations corrompus et en faillite et ensuite leur offrir le choix de se barrer en régions, qui elles même seront absorbés dans un super État Fédérale Européen piloté par on sait qui et qui au final sera autant corrompus et pourris que les défuntes nations.


    • Cher Talion, les manifestants en faveur de l’indépendance sont 0,1% à la vouloir pour les raisons que vous évoquez, gardez cela à l’esprit...
      L’écrasante majorité des indépendantistes sont des pro-migrants contre les méchants madrilènes qui veulent de l’ordre et du catholicisme, l’écrasante majorité des indépendantistes veut une république, et ils se sentent tous ’’citoyens européens’’ et des pâquerettes...


    • #1811542

      @MARC

      C’est magnifique toutes cette reprise d’éléments de langages de propagande communiste... Tout ce qui est mauvais est franquiste, fasciste ou nazi étonnant n’est ce pas ?

      Certains devrait se renseigner à propos du régime soviétique ou du communisme chinois au lieu de répéter des mantras sans réfléchir.


    • Et encore une énormité @Mort de rire. Quand on vous dit que vous racontez n’importe quoi et en faites des tonnes dans ce registre, faudrait peut-être calmement et humblement commencer à y réfléchir. On parle de l’Espagne là, sérieux !!! Et pitié, pour une fois, ne rajoutez pas une couche au pudding !


  • Charbonnier catalan est maître chez lui . Je connais un peu les Catalans, ce ne sont pas précisément des moutons . Pas des couilles molles comme ceux qui vivent plus au nord...

     

    • #1811427

      Beaucoup de couille et peu de neurones. Des vrais taureaux !


    • Les couilles c’est bien mais quand on n’a pas la tête pour aller avec, on finit généralement dindon de la farce :-)


    • #1811447
      le 01/10/2017 par Socialiste injustice warrior
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      @titi
      A oui de vrais z’hommes comme Louis Aliot ou Manuel Valls ou Ghetto Studio & Cali (chanteur/groupe) .
      Enfin en Occitanie on les connait les cacatalans !
      Il n’y a pas plus d’hommes qu’ailleurs
      Laisses nous rire !


    • #1811480
      le 02/10/2017 par Soros est Catalogne
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      Si les catalans en avaient marre du capitalisme mondial , ils auraient manifestés contre les paradis fiscaux. Mais non, ils manifestent pour pouvoir négocier directement avec Bruxelles, c’est-à-dire dire oui oui oui a la régression sociale.


    • #1811986

      Si les catalans en avaient marre du capitalisme mondial , ils auraient manifestés contre les paradis fiscaux. Mais non, ils manifestent pour pouvoir négocier directement avec Bruxelles



      Ou tout simplement négocier directement avec Bruxelles plutôt que de laisser l’état espagnol (qui n’a jamais infirmé sa soumission au mondialisme) le faire à leur place. Ce n’est qu’un exemple, mais beaucoup de commentaires vont chercher midi à quatorze heure alors qu’il s’agit de pragmatisme politique.

      Ce référendum n’aurait pas pu avoir lieu sans manœuvres politico-politiciennes à la base, une lutte politique immaculée n’existe pas dans le monde moderne (citez m’en une). Immaculée et sans compromis signifiant « les-heures-les-plus-sombres » dans la modernité, et donc l’impuissance politique. On n’organise pas de référendum dans l’impuissance politique.

      Les pourfendeurs de la république maçonnique m’expliqueront également pourquoi ceux-là même qui ont détruit les identités régionalo-linguistiques en France et en Europe dès 1789, se mettraient subitement à virer leur cuti pour faire renaître de leurs cendres ces mêmes identités 200 ans plus tard... L’idéologie Centralisatrice naît en France sous Richelieu (catholique) bien avant le centralisme jacobino-républicain. Avant cela le Roi de France parlait bien "Des peuples de France", était-il mondialiste lui aussi ? Pour les tenants de la théorie en question il va donc falloir disserter ...

      Le problème n’est pas le fédéralisme, les deux états qui tiennent le plus tête au mondialisme et à l’impérialisme sur le VRAI terrain, sont de type fédéral : la Russie et l’Iran.

      La Catalogne c’est le midi, et à travers elle on comprend que chacun le voit à sa porte.


    • « Ou tout simplement négocier directement avec Bruxelles plutôt que de laisser l’état espagnol (qui n’a jamais infirmé sa soumission au mondialisme) le faire à leur place. Ce n’est qu’un exemple, mais beaucoup de commentaires vont chercher midi à quatorze heure alors qu’il s’agit de pragmatisme politique. »
      Vous en avez d’autres comme celle-là ? S’imaginer que des régions, à leur échelle, pourront négocier avec « l’Europe » ce que les pays ne peuvent négocier à la leur ? S’imaginer donc que de l’éclatement de pays affaiblis pourraient surgir des morceaux renforcés ?! C’est cela que vous appelez du pragmatisme (sic) ? Comme le dit Soral sur son Twitter, avec son sens de la pertinence concise et percutante à nulle autre pareille : Con comme un catalan ! :-)


    • #1812457

      S’imaginer que des régions, à leur échelle, pourront négocier avec « l’Europe » ce que les pays ne peuvent négocier à la leur ? S’imaginer donc que de l’éclatement de pays affaiblis pourraient surgir des morceaux renforcés ?!



      Ce qui fait que les nations occidentales sont incapables de tenir tête au mondialisme européen et à l’impérialisme n’est pas une question de grandeur ou de puissance économique. Le problème relève de la Volonté (puissance volitive). Cette volonté dépend du « charisme » de la nation et de son identité. Les nations occidentales modernes n’ont plus ce charisme, lequel subsiste encore dans certains « confins » régionaux européens (étant vu comme confins uniquement par l’autorité centralisatrice). C’est donc la cohésion identitaire des ensembles humains qui permettra la survie dans le monde "polaire" à venir, ce qui implique une "contraction". S’il n’y a pas « contraction » identitaire au cœur de la crise, il y a « faillite à la grecque ». (La Grèce est le parfait exemple de tout ce qu’il ne faudrait pas faire, donc le parfait contre-exemple : contraction ne signifiant pas exclusion, ouverture ne signifiant pas soumission). Donc pour répondre à votre question : oui j’en ai encore des "comme ça".

      40 années de société de consommation et de libéralisme ont engendré des identités de type "bariolé" dites multiculturelles (en fait anti-culturelles), interdisant toute cohésion identitaire, donc tout « Charisme » de la nation, donc toute Volonté... Le Charisme de la nation "France" est à l’image de ses chefs d’état successifs ; François Hollande, Macron... Démocratiquement élu par la non-cohésion identitaire.

      Les islandais ont réussi à réaliser l’inconcevable sacrilège de ne pas rembourser leur dette aux oligarchies financières, ils l’ont fait parce qu’ils sont 300 000 et se « connaissent tous ». J’entends dire " Mais ils l’ont fait parce qu’ils sont 300 000, nous nous sommes 70 millions !", je répondrais donc qu’il y a bien une solution : soyons 233 fois 300 000 à le faire ...


    • Même s’il est évident que la volonté politique est au cœur du problème, il n’en demeure pas moins que la volonté d’un pays, si volonté réelle il y a, sera toujours de plus de poids que celle d’une région. C’est juste une remarque qui me paraît relever de la logique élémentaire. D’autant que ce qui se passe en Catalogne est d’ores et déjà un échec quelle que soit l’issue, car l’Espagne sera plus divisée et dans le ressentiment et donc ce pays sera affaibli après cet épisode. Dans tous les cas de figure cette situation fait le jeu des instances européennes et supranationales. Encore une fois, c’est un piège et c’est n’importe quoi.


    • "Les islandais ont réussi à réaliser l’inconcevable sacrilège de ne pas rembourser leur dette aux oligarchies financières, ils l’ont fait parce qu’ils sont 300 000 et se « connaissent tous ». J’entends dire " Mais ils l’ont fait parce qu’ils sont 300 000, nous nous sommes 70 millions !", je répondrais donc qu’il y a bien une solution : soyons 233 fois 300 000 à le faire "

      Malheureusement l’Islande n’est pas un exemple probant. L’Islande a pu dire "Fuck You" parce qu’elle avait parallèlement reçu une offre de dépannage financier venant d’un philanthrope russe. La discrétion naturelle de ce dernier a fait que l’info est à peine passée sur Bloomberg sans être reprise par les médias à l’époque. Mais je ne sais pas pourquoi, j’avais retenu son nom, Vladimir Poutine.

      Sinon, j’entends bien l’idée. Il est bien possible que l’entité européenne ait plus de mal à dominer 50 nations culturellement homogènes, que Washington n’en a avec les 51 états américains sans âme.
      Nos zélites européennes auraient bêtement cru pouvoir copier la structure des US, parce que pour elles les cultures nationales ne sont pas une réalité.
      Mais bon, les Habsbourg ont bien dominé un empire multinational. Il suffit d’abandonner le mythe démocratique égalitaire, et accorder à chaque nation les privilèges qu’elle peut extorquer.


  • #1811424

    Tout ce "référendum" est ridicule. Il y en a déjà eu un il y a un an, toléré mais illégal.

    Celui d’aujourd’hui était interdit et il était très clair que la police serait là pour l’empêcher.
    Le référendum était incroyablement bien organisé cependant : pas d’enveloppes, pas d’urnes transparentes, pas de listes d’électeurs, pas de contrôle d’identité... certains votes se sont fait dans la rue, chaque passant pouvait glisser un bulletin...
    Et ne parlons même pas des adultes irresponsables qui sont venus avec leurs ENFANTS à un référendum interdit.

    Les catalans qui souhaitent l’indépendance pensent être l’équivalent économique de la Suisse, alors qu’ils ne sont riches que par hasard : tourisme et boum immobilier. Pour y avoir vécu, j’ai même souvent l’impression que ce sont les moins travailleurs d’Espagne.

    Ils se comportent comme des enfants se prenant pour des rebelles, alors que la plupart des indépendantistes n’ont aucune culture politique et leurs arguments s’arrêtent à : "on paye plus que le reste du pays, donc on se casse".

    Pitoyable.

     

    • #1811608
      le 02/10/2017 par Josselin Bigaut
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      Tout ce "référendum" est ridicule. Il y en a déjà eu un il y a un an, toléré mais illégal.



      Quasiment aucun média ne prend la peine de le rappeler. Ils se gardent d’autant plus de communiquer quel fut le résultat du référendum à l’époque.

      Toutefois, la logique Cohn-Bendit veut que l’on fasse voter et revoter jusqu’à ce que le résultat qui plaise le plus à l’UE soit correctement sélectionné. Cela fut le cas avec l’Irlande lorsque ceux-ci eurent à choisir si oui ou non ils acceptaient le traité de Lisbonne. D’abord un non, puis un oui :

      http://www.lemonde.fr/europe/articl...


  • #1811436

    Et toujours ces braves CRS pour faire le boulot.


  • #1811438
    le 01/10/2017 par Pierre-Albert Espénel
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    Ne riez pas. Dans certains collèges de Pyrénées Orientales on oblige les enfants à répondre en catalan à l’appel. Les villages frontaliers sont placardés de propagande catalaniste exotique. Pour certains, l’Occitanie s’arrête à Salses...
    Le séparatisme est instillé de longue date par les notables de la franc-poissonnerie et bien que peu de catalans baragouine encore le dialecte, beaucoup considèrent les Français comme des étrangers. L’ambiance est délétère particulièrement durant leurs beuveries locales.

     

    • #1811596

      La situation est exactement la même au Pays Basque français, propagande de la Communauté Autonome d’Euskadi dans les écoles, pressions sur les non-bascophones, et soutien total du milieu maconique Bayonnais particulièrement influent et dégénéré... Ceci-dit eux ont encore la décence de se dire pro-palestinien (voir mon commentaire plus haut), ça doit expliquer pourquoi cela est moins médiatisé...


  • Guerre civile à l’horizon ?
    Je n’en vois aucune dans ma boule de cristal. L’apparition de ces images qui font l’indignation, indique au contraire que les "évènements" sont sous contrôle.
    Il y a un plan de création des "Etats-Unis d’Europe, qui passe, pour la Catalogne, par la manipulation que j’avais décrite dans mon commentaire reproduit ci-dessous, après élagage
    Le 27 septembre à 17:49 par JP dans l’article d’E&R L’Open Society de George Soros derrière l’indépendantisme catalan (...)

    Quitte à chercher un conspirateur, [....] Mario Rajoy !
    Réfléchissons aux conséquences réelles des actes de cet étonnant bipède :

    D’une part, les moyens employés deviennent délirants : plusieurs paquebots réquisitionnés auprès des croisiéristes sont ancrés au milieu de Barcelone afin d’héberger des milliers de policiers en renfort.[.....]

    Cela ne peut que donner aux Catalans l’impression de subir une occupation militaire. Rappelons que c’est la défaite catalane face au coup d’État de Franco qui est la base réelle du rattachement à Madrid. [.....]
    Bref, les moyens employés ont toutes les chances de réactiver des griefs anciens.

    Or c’est précisément ce que Rajoy était censé éviter de faire.
    En effet, juste avant la crise, les sondages donnaient 41% pour l’indépendance, 49% contre.
    Mais ils indiquaient aussi que 70% voulaient ce referendum. [...]
    - il suffit que quelques pourcent [...] réalisent que leur envie légitime de referendum est soumise à la dictature de fait de Madrid.

    En l’état, l’opinion est vraisemblablement passée en faveur de l’indépendance. Attendons les photos d’une bavure policière sur une jeune catalane à la figure angélique, et le "désastre" sera complet.

    On m’objectera que Rajoy est le dernier à pouvoir être soupçonné de vouloir amputer l’Espagne. Je répondrais que vous devriez découvrir un excellent site qui vous expliquera que Rajoy, [....] n’est à son poste que pour exécuter les ordres de Bruxelles. Je ne sais plus le nom exact du site, mais vous le retrouverez surement par google avec les mots-clés "égalité" et "réconciliation"

    OK, pas de " jeune catalane à la figure angélique", mais une grand-mère catalane aux cheveux blancs. Ca marche tout pareil. L’essentiel est qu’il y ait violence exercée par le Pouvoir sur le faible et sans défense. Le Pouvoir est alors délégitimé. Si en plus la victime est une personne que l’on aurait eu instinctivement envie de protéger, alors le Pouvoir sera viscéralement hai.

     

    • #1811518
      le 02/10/2017 par Emmanuel pas macron
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      Je suis arrivé à la même analyse par moi même. C’est du bon sens. Rajoy est pro européen donc anti espagne. Le reste n’esf que manipulation du peuple avec, comme vous l’avez décrit, les outils la répression sanguinaire. Content de savoir que je ne suis pas le seul à avoir compris ici.


    • De toute façon un seul argument suffit : Comment peut-on laisser organiser dans un pays comme l’Espagne un référendum illégal ???!!! D’autant que l’on voit bien que le timing de la réaction est foireux. On laisse commencer le truc avant de provoquer un happening plus ou moins violent, alors que l’on avait parfaitement les moyens d’empêcher en intervenant en amont. Tout cela est évidemment fait à dessein. Le problème étant qu’il y ait aussi bien ici que là-bas suffisamment de gogos pour tomber dans le panneau.


    • #1811627

      Très bonne analyse.


  • #1811448
    le 01/10/2017 par Un français pauvre... pauvre français
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    « L’État espagnol perd son sang-froid », estime Jean-Luc Mélenchon.
    Pourtant, lorsqu’au moment de la manif pour tous, des familles avec leurs enfants se sont fait gazer (j’espère ne pas avoir de problèmes pour avoir employer un verbe nauséabond), vous n’étiez pas beaucoup à râler les "hommes" politiques. Hypocrite !!.

     

  • Bravo... ces gauchistes qui font mine d’être contre la sécession de la Catalogne y participent de plain-pied par leur réaction gauchiste...

    Quelques financements par-ci, quelques agents provocateurs insérés dans les foules par-là, quelques discours pleurant pour "la démocratie" par-ci, quelques points Godwin ’franquistes" par-là, et hop là, la paëlla est prête. Et tout explose.

    En attendant, avec un référendum où il a pu y avoir du bourrage d’urnes, où les gens ont pu voter deux fois, ont pu imprimer les bulletins de vote chez eux, ont pu voter par internet (c’est à dire que Napoléon et Louis XIV, voire Franco pour la pointe d’humour ont tous voté 54 fois en faveur du oui), et malgré les violences policières, Carles Puigdemont reste évasif et ne veut pas encore donner les résultats.

    Et même : même s’ils ont gagné à 51, 55, 60%...
    Que signifie un pays dans lequel vous avez 49, 45, 40% de la population qui est contre le fait même de l’existence de ce pays ?
    Est-ce bien viable ça, quand on a la moitié des gens contre soi, alors même que c’est la base de tout l’état, c’est l’infrastructure suprême de laquelle découle toutes les autres.
    Si il n’y a que la moitié de la population qui est d’accord sur cet infrastructure de base... je ne donne pas cher de la situation à suivre...

     

    • #1811612

      Ils auraient gagné à 90%, mais les opposants à cette scission ne seraient pas allés voter, car pour que le scrutin soit pris en compte par Madrid il faut au moins 50% de participation.
      Donc affaire à suivre...


    • #1811667

      AZT je crois que vous parlez d’un problème que vous ne maitrisez pas je pense ! Je suis moi meme catalan mais du Nord c’est à dire français de Perpignan ! Et si la Catalogne désire tant devenir indépendante c’est parce qu’à 90% d’entre eux les catalans du Sud (de Barcelone en particulier ) le souhaite et ce depuis des décennies ! Et comme c’est avec l’argent de la Catalogne que vit en grande partie l’Espagne, elle fera tout pour empecher qu’elle devienne indépendante ! C’est un problème complexe, comme pour les Corses, les bretons, et les indépendantistes de toutes régions frontalières du sud de la France (dont je fais partie !) Mais pour la Catalogne elle finira, c’est impossible autrement, à obtenir son indépendance ! Sinon elle l’obtiendra au prix d’une guerre (une autre) fratricide entre espagnols et catalans ! Et je crois que Rajoy serait pret à aller jusque là s’il devait perdre l’argent de la Catalogne !! Hélas ! Nous avons nous à Perpignan des images, des vidéos tournées par des amis, des journalistes régionaux des images de violences qui ne sortiront pas dans les médias "mainstream" parce que trop violentes et surtout trop "antidémocratiques" Quand tu vois des "Mossos d’esquadra"qui tabassent des femmes avec des gamins, des vieux, des vieilles et qui s’emparent des urnes partout dans Barcelone ...Là tu te dis que Rajoy ne veut vraiment pas que ce référendum ait lieu !


    • #1811673

      et Macron combien a t il eu comme pourcentage de votant !!!!!!!


  • Première déclaration de Puigdemont ce soir :
    "nous sommes des citoyens européens et souffrons d’atteintes à (nos) droits et libertés."

    Voili voilou.

    Que ceux qui disaient "ah mais en fait non, je sais pas, ils me semblent de valeureux combattants indépendantistes opposés à l’UE", aillent gentillement se cacher.


  • #1811467

    il n’est effectivement pas impossible que les mondialistes cherches à créer le chaos par des indépendances régional comme la catalogne ou le kurdistan


  • #1811474
    le 01/10/2017 par Emmanuel pas macron
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    La situation est très simple. Rajoy est pro européen et donc pro morcèlement des nations et don pro catalan. Son intervention est destinée à refaire un referundum d’ici quelques semaines en étant sur que la l’independance sera votée majoritairement. Car si Rajoy avait autorisé ce référundum, alors la Catalogne aurait voté pour le maintien dans l’Espagne. Le vote populaire est à manipuler en démocratie, ne l’oublions jamais. Rajoy est pro catalogne et donc podemos est l’idiot utile du sytème ou le complice.. trop de bétise en ce bas monde.


  • #1811478
    le 01/10/2017 par Seconde classe
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    C’est grave.

    La question, concernant les élites madrilènes et le gouvernement espagnol, est :
    - est-ce qu’ils sont benêts et pensent que c’est la bonne solution pour garder l’Espagne unie (sachant que l’Espagne, comme l’Italie ou le Royaume-Uni, c’est une histoire très différente de celle de la France : pas de longue tradition d’un centralisme étatique fédérateur) ;
    - ou : est-ce qu’ils pactisent avec Soros (façon de parler, ils ne le consultent pas, mais Soros a de toute évidence fait "du bon boulot") pour hâter un morcellement souhaité par leurs maîtres ?

    Je ne me prononce pas. Mais j’ai envie de penser que c’est une réaction "épidermique", sans réflexion, la manière dont Madrid a géré le bazar.
    Si vous avez été en Espagne, vous serez d’accord qu’affleurent encore beaucoup les clivages gauche/droite hérités de la guerre civile 1936-1939. Et, parallèlement, les Catalans ne sont pas non plus super populaires dans le reste du pays (je vous le dis comme je l’ai ressenti, ça vaut sûrement pas tripette).

    Bref. Attendons de voir - mais a priori, gestion calamiteuse de la team Rajoy.

     

    • #1811615

      Gestion excellente de la team médias plutôt.
      On dénombre parmi les blessés des gens qui sont tombés, des bousculés, etc...
      Il faut pas croire que 100 blessés ce sont 100 traumatisés crâniens.


  • #1811516

    Ce ne sont que les agitateurs habituels qui traversent les âges comme les huguenots en leur temps. Ne plus être dépendant de l’état espagnol et de l’UE demanderait beaucoup de travail et d’abnégation, la plupart n’en ont pas conscience et sont bien trop fainéants. Aussi, le jacobinisme demande aux cerveaux de sortir du réel et d’agiter, de détruire et se plaindre des quelques coups reçus. En haut, la haute finance et les loges s’occupent du reste, il y a les fiefs tranquilles des frères la truelle comme Lyon, Cahors, Lorient et ceux de leurs soldats ; Nantes, Rennes etc. En Espagne ça doit être pareil, tous leurs punks à chien et antifas doivent être concentrés là-bas.


  • #1811547

    Ce sont bien des états-nations qui ont fondé l’Union Européenne. Si ces mêmes états-nations tardent à en sortir malgré la faillite, il ne faut pas s’étonner de voir les peuples d’Europe se prendre en main. « Un peuple » n’étant pas forcément égal à « une nation » dans la réalité (en dehors du fantasme républicain). On peut toujours critiquer nos voisin, en attendant, en France nous avons Macron...

     

    • C’est ça que vous appelez « se prendre en main », participer à l’accélération de la destruction des états-nation en se trompant complètement de combat ?
      Ce qu’ils font n’est rien d’autre qu’un grand n’importe quoi à tout point de vue. Les intentions mènent à tout et y compris au pire comme vous le savez.


  • Tout ces événements font penser à un printemps catalan sous sponsoring.

    Apres la France ,la Russie ,l’empire ottoman ,la Palestine ,l’Inde,l’Algérie,l’URSS,la Yougoslavie ,l’Ukraine ,la Géorgie ,la Tunisie,l’Egypte,la Libye ,la Syrie ,la kabylie algérienne, le Rif Marocain ,le Kurdistan Irakien il y a la Catalogne

    Depuis peu le mondialisme a passé la vitesse supérieur.
    En effet pour éviter tout résurgence du nationalisme (l’ennemie du mondialisme) ,il faut disloquer les nations.


  • #1811562

    Que penser de tout ça ?

     

    • #1811605
      le 02/10/2017 par réGénération
      Référendum en Catalogne : la situation dégénère

      Qu’on ne va pas se faire matraquer la tronche pour réclamer le droit de vivre... au même endroit. Çà cache autre chose, le régionalisme européiste par exemple, dont parle beaucoup Pierre Hillard.
      Le piège, c’est qu’on serait tenter de prendre parti pour l’un (le peuple) ou l’autre (la nation espagnole)... les choses sont un peu plus subtiles.


  • #1811628
    le 02/10/2017 par Diego_Alatriste
    Référendum en Catalogne : la situation dégénère

    Une farce gérée par des incompétents...

    Quand on pense à l’origine historique de tout cela on ne peut que se révolter. Le nationalisme catalan est un pur mythe du XIXème siècle enfanté par une bourgeoisie lâche qui, finalement, ne pensait qu’à leur fric.

    A la mort de Franco, la « démocratie » de gens comme l’incompetant Suárez, a voulu faire quelques cadeaux à certaines régions espagnoles reconnaissant des « particularités nationales ». Un truc assez flou... Le mal était fait. La deuxième génération de « catalans » émigrée de l’Extremadure et de l’Andalousie, voulant être plus Catalane que Roger de Flor et Prat de la Riba ensemble, par peur du rejet, s’est radicalisée. A cette sauce indigeste il faut rajouter un peu d’idéologie antifa internationaliste, très présente en Catalogne, et la catastrophe est née.

    Le nationalisme catalan n’est que l’union chimiquement pure des idées égoïstes d’une bourgeoisie surannée et de l’anti fascisme contemporain à la Podemos qui déteste tout ce qui est « espagnol » car identifié à Franco et à certaines valeurs européennes. Encore une fois, l’extrême gauche travaille pour une élite catalane degueulasse et corrupte qui les méprise... Merveilleux !

    Rajoy est un lâche. Un haut fonctionnaire qui, de toute façon, va se faire taper dans les doigts quoiqu’il arrive. Les espagnols attendent de lui des mesures extraordinaires. Résultat : un cirque. Des bagarres ici et là, des gens qui ont voté 4 fois, une future déclaration d’independence et « un appel à la réflexion »...

    Une grosse blague.


  • Le gouvernement espagnol a commis une erreur tactique : il aurait dû autoriser le référendum et en cas de victoire du "oui" refuser d’accorder l’indépendance à la Catalogne puisque la constitution espagnole stipule que ce genre de référendum est illégal. S’il avait agi ainsi il n’y aurait eu aucune violence policière et l’opinion publique internationale ne serait pas, comme c’est le cas aujourd’hui, largement du côté des indépendantistes.

     

    • #1811737

      Le gouvernement espagnol pro-européen a fait exactement ce qu’il faillait faire pour qu’il y ai scission. C’est le plan européen de destruction des nations par la mise en place des euro-régions : sans armée, sans banque publique.

      Grâce à la répression, il a mis l’opinion internationale du coté des catalans et il a polarisé les catalans qui ne sont pas tous pour l’indépendance loin s’en faut. Il y a déjà eu un référendum pour l’indépendance en catalogne et il n’a pas eu la majorité.

      Aujourd’hui grâce au gouvernement espagnol, un catalan qui n’est pas indépendantiste ne peut plus faire valoir son opinion, sinon il est considéré comme un collabo avec CRS espagnol.

      Ce qui va être amusant c’est ce que les catalans vont faire avec les non-catalans qui sont en Catalogne : explusion ? naturalisation ? Pendaison ?

      C’est le retour des féodalité. Mais à la place des Nobles on aura des familles bancaires.


    • Je précise que je poste très régulièrement sur ce site mais que je ne suis pas l’auteur de l’étonnant commentaire ci-dessus. Je ne connais pas et n’ai rien à voir avec cette personne :-)


  • #1811724

    Je suis d’accord, si le premier ministre avait été la hauteur de sa tâche, il aurait déjà placé sous les verrous les organisateurs de ce coup d’Etat, et lancé un mandat d’arrêt international contre leurs sponsors étrangers
    Que dit le chef de l’Etat espagnol, le roi ? comme son père en 1981 face aux putschistes de pacotille, il aurait dû s’exprimer devant la nation pour condamner ces apprentis dictateurs.


  • #1812229

    Le référendum Catalan est illégal dans le sens ou les gens pouvaient voter sans présenter de carte d’identitée ce qui veux dire qu’ils pouvaient voter plusieur fois , également le peuple espagnol n’a pas été consulté pour lui demander si le port de Barcelone qui approvisionne toute l’espagne devait sortir de l’espagne pour faire son indépendance , et 2018 sera la FIN DU SECRET BANCAIRE EN ANDORRE et des comptes secrets . Le gouvernement espagnol détiendra les preuves de mouvements de capitaux illicites, de blanchiment d’argent et de détournement de fonds, activité principale des porte-voix séparatistes...L’argent est actuellement transféré en Suisse et dans les paradis fiscaux Ceci explique la précipitation de la grande bourgeoisie catalane qui y avait ses comptes à faire sécession car dans l’Espagne ils devront rendre des comptes... d’aprés vous , sachant que Soros est derrière les séparatistes Catalans , la famille d’un certain manuel Valls elle est de quel bord dans cette affaire ? moi j’ai ma petite idée..


Commentaires suivants