Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réflexions sur le travail dominical

Par Maurice Gendre

Derrière l’affaire Leroy Merlin/Castorama, on ne trouve que des perdants et un seul vainqueur.

Parmi les perdants : la classe politique dans son ensemble. Et plus particulièrement le PS et l’UMP.

En voulant encadrer le travail dominical et refuser sa généralisation (à raison), le PS est accusé par l’UMP de façon fort malhonnête de vouloir "empêcher les Français de travailler et de les appauvrir" et d’un autre côté on reproche (à juste titre) aux sociaux-démocrates de céder aux caprices des grandes boîtes en organisant une réunion d’urgence dès le lendemain des ouvertures illégales pour trouver notamment une solution concernant ces deux géants du bricolage ainsi que pour d’autres entreprises qui souhaitent élargir le travail au dimanche.

L’UMP est également coincée. En chantre du libéralisme débridé (euh... des libertés économiques pardon !), la formation "de la droite et du centre" ne sait plus sur quel pied danser afin de satisfaire ses maîtres (les grands dirigeants de l’économie française) sans s’aliéner une partie non négligeable de son électorat, en l’occurrence les catholiques, toujours attachés pour une bonne partie d’entre eux au repos dominical.

Ce qui prouve une nouvelle fois le caractère irréconciliable entre libéralisme et conservatisme. Les deux ne cessent de se télescoper. Et malheureusement dans 99% des cas le premier l’emporte sur le second. La loi d’airain de l’économie prenant presque toujours le pas sur les valeurs.

Autre victime dans cette affaire : les syndicats.

Ils ont été dans leur rôle. Ils ont rappelé un certain nombre d’éléments : l’importance du repos hebdomadaire, que la loi devait être respectée, qu’ils sont là pour défendre les droits collectifs, qu’il ne faut pas compter sur eux (ou pour une bonne partie d’entre eux) pour accompagner le détricotage du modèle social français et que le principe du volontariat dans le travail du dimanche est très largement une fumisterie puisqu’on sait qu’en dernier lieu c’est le patron qui décide.

Et pourtant, ils ont subi les mêmes attaques que le PS dans cette affaire. Fillon s’est très largement illustré avec ses diatribes sournoises et perfides.

Mais les plus grands perdants demeurent évidemment les salariés. Il est indéniable qu’en cas de fermeture dominicale brutale nombre de salariés subiront une perte de pouvoir d’achat substantielle.

Ce qui pose la seule vraie question de ce débat : la politique des bas salaires pratiquée dans notre pays depuis plusieurs décennies. Politique délétère qui pousse nombre de nos compatriotes à tout sacrifier pour pouvoir boucler un peu plus aisément leur fin de mois.

Des fins de mois qui commencent désormais les trente derniers jours comme disait Coluche.

Le repos dominical reste pour nombre de Français le seul jour où l’on peut se retrouver en famille. Et pour d’autres un jour consacré à l’évasion culturelle, à la découverte, à la promenade, à la littérature etc. Et pour d’autres (encore nombreux), le dimanche demeure le jour de la messe.

Bref, le dimanche est un jour qui logiquement échappe au consumérisme ambiant et à la marchandisation globale de la vie.

Crime de lèse-Marché !

Et c’est en cela que le seul vrai vainqueur de cette affaire est le grand patronat et plus spécifiquement la grande distribution qui est très en pointe dans cette offensive.

Par conséquent, si la grande distribution est grande vainqueur, on en déduit logiquement qu’il y a un autre grand perdant qu’on avait pas cité jusqu’alors : le petit commerce.

Nombre de commerçants de villes moyennes ou de zones rurales vont-ils être condamnés à mettre la clef sous la porte en raison de ces ouvertures dominicales ? C’est un risque réel. Ce qui ne fera que tuer un peu plus la vie des centre-villes et entraînera des pertes d’emploi.

Alors où est le gain au final ?

Autour du sujet, sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #548795
    le 06/10/2013 par Rahan Abitbol
    Réflexions sur le travail dominical

    D’autant plus que si le travail dominical et le travail de nuit se généralisent, les fameuses heures supplémentaires n’auront plus lieu d’être puisqu’elles seront devenues des heures "normales" !
    Bilan de l’opération : "Travailler plus pour gagner moins ..."

     

    • #549101
      le 06/10/2013 par anonyme
      Réflexions sur le travail dominical

      c’étais déjà le cas avec le plafonnement des heures sup pour le calcul des impôts sur leurs prime a l’emploie se qui rendait imposable en fait ils font tous cela pour rendre ses jours de travail comme tout autres jours et il n’y auras plus de considération pour les heures de nuit ou les dimanches travailler nous sommes sous perfusion et ils injecte doucement mais surement


  • #548816
    le 06/10/2013 par Acte patriote
    Réflexions sur le travail dominical

    C’est dans la lignée de la suppression des fêtes chrétiennes dont la pentecôte ! Ne plus rien lâcher !

    (J’ai déjà été cherché un ami qui travaillait un dimanche dans une galerie commerciale pour le ramener en bagnole. Je n’ai croisé que des gens qui déambulaient avec leurs poussettes et leur marmaille ! Complètement con comme balade du dimanche en famille ! Et puis un tournevis, çà a toujours pu se trouver un samedi ! Le bricolo, le dimanche, lui, il reste chez lui et il bricole !)

     

    • #548993
      le 06/10/2013 par MaxdeCannes
      Réflexions sur le travail dominical

      Mercantilisation des esprits des bambins habitués aux sorties dominicales loin de la nature et de la famille. Ils n’auront plus que la gale(rie) marchande. De futures monades dont les gonades seront remplacées par leur portefeuille, vide. Ils n’auront pas de couilles (en or ou pas), ceux-là dont les parents claqueront leurs petits sous dans le dernier aphone 666


  • #548817

    Pourquoi les gens vont acheter le dimanche ?

     

  • #548834
    le 06/10/2013 par samra
    Réflexions sur le travail dominical

    Je n’y vois qu’une atteinte contre la culture chrétienne ,société marchande contre religion !


  • #548837
    le 06/10/2013 par tezz
    Réflexions sur le travail dominical

    Je trouve que l’on fait preuve d’un manque cruel de discernement dans ce débat (dans les media ou sur les forums)...
    Il est nécessaire de laisser ouvert "CERTAINS" magasins le dimanche. Je ne comprends pas pourquoi on met toutes les sociétés dans le meme panier.. en disant que c’est la porte ouverte...
    NON. Il faut aller dans la continuité de ce qui était fait.... à savoir laisser ouvert les magasins qui répondent à une activité de loisir du dimanche : Bricolage, choix d’ameublement...
    Je fais pas mal de bricolage... et ca m’emmerde royalement que Leroy Merlin ou Casto ferment le dimanche. Et y’a pas que moi.
    Et à ce moment là, pour pousser le raisonnement à l’extreme... si toutes les enseignes ouvraient et fermaient toutes en meme temps du lundi au vendredi. de 9h à 17h... alors il faudrait que je prenne un RTT pour m’acheter des outils ? C’est n’importe quoi... il faut que ces magasins ouvrent au moment où sont pratiquées ces activités, c’est à dire essentiellement le weekend, et le dimanche. (surtout que 50% des effectifs du weekend sont des étudiants), ca arrange vraiment tout le monde.

     

    • #548866
      le 06/10/2013 par fredo
      Réflexions sur le travail dominical

      Justement parlons en des étudiants qui travaillent le we et qui ne payeront pas d impôts sur le revenu,ils sont en fait en concurrence avec les travailleurs qui eux ne cessent de voir leurs rangs se clairsemer,il ne faut pas perdre de vue que ce qui est acheté le dimanche ne le sera pas en semaine ce qui entraîne une diminution des effectifs,les étudiants ne sont pas syndiqués et sont renvoyés chez eux si la clientèle manque à l appel à un moment ou à un autre,l emploi excessif des étudiant nuit gravement aux acquis sociaux,du moins pour ce qu il en reste


    • #548893
      le 06/10/2013 par Sarah
      Réflexions sur le travail dominical

      Si on ne laisse que les magasins de bricolage ouvert le dimanche
      ils se mettront à vendre des baguettes vous pouvez me croire.


    • #548905
      le 06/10/2013 par julio
      Réflexions sur le travail dominical

      En mettant toujours le cas particulier contre la tendance de fond, on se fait manipuler facilement.

      C’est pareil que celui qui dit : "pourquoi ne pas me laisser me marier avec mon copain, on ne fait rien de mal, on ne veut que se marier pour celebrer notre amour". Ce qui pousse certains à dire que dans la même veine, on devrait autoriser la polygamie, l’inceste etc. Au nom de belles idées on finit avec un woody allen mariant sa fille qu’il a surement contribuer à "éveiller" sexuellement.

      Donc pour en revenir au bricolage. Je ne rentrerais pas dans le débat, fais tes courses le samedi ou organise toi. Non, ce qu’il faut mettre en valeur c’est qu’au travers de cet exemple on est en train de tuer une des dernières barrières du sacré qui permet la vie de famille, l’equilibre religieux, l’equilibre social meme, pour contribuer à faire des rapports humains des actes marchands. On fait rentrer la marchandise un peu plus, et derriere tout ca, le mondialisme, le libre echangisme. Bref, ceux qui se frottent les mains avec cette possibilité sont au département financier des grands groupes de distribution qui font une équation simple : réduction du cout de la main d’oeuvre, ouverture d’un nouveau marché (le dimanche) et donc potentiel de croissance.

      Attention donc, si l’on justifie cette destruction sociétal (qui accompagne une croissance du profit) au nom des libertés individuelles, on en paiera le prix par la dépression un jour, dépression elle aussi bien individuelle !


    • #548945
      le 06/10/2013 par Mansur
      Réflexions sur le travail dominical

      @ fredo, quand on est étudiant on doit gagner sa vie et manger, on s’en fout des conséquences sur les acquis sociaux blablabla.

       

      • #549238
        le 06/10/2013 par terkian
        Réflexions sur le travail dominical

        @ fredo, quand on est étudiant on doit gagner sa vie et manger, on s’en fout des conséquences sur les acquis sociaux blablabla.



        Ok Mansur, donc avec ton argument il faut aussi légaliser la prostitution puisqu’il y a des filles qui se prostituent pour financer leurs études. La défense des bonnes mœurs fait surement parti du "blablabla" que tu méprises tant.

        Tu as raison. Pourquoi est-ce qu’on s’embêterait à réfléchir aux causes qui font que les étudiants manquent d’argent (bourses trop restreinte, manque de soutien ou pauvreté familiale, autre) ? Il suffit de les faire bosser le dimanche et de mettre les étudiantes sur le trottoir et tout est réglé !
        On dirait du Attali.


    • #549087
      le 06/10/2013 par julio
      Réflexions sur le travail dominical

      Justement, la politique est là pour mettre de l’ordre dans la jungle des intérêts particuliers et éviter que les envies ou besoins de certains (des étudiants dans ce cas) ne finissent par être manipulés à des fins qui ne bénéficieront personne sur la durée.


  • #548899

    Et si on nous faisait passer un truc au niveau européen pour mettre fin au repos dominical ?
    Ils peuvent faire ça ?!


  • #548919
    le 06/10/2013 par Fredo59
    Réflexions sur le travail dominical

    Bah c’est le nouveau débat que l’on offre au peuple après : "pour ou contre le mariage gay"
    on a maintenant : "pour ou contre le travail le dimanche" les forums ont encore de beaux jours devant eux à remplir des pages ou l’on explique théorie a l’appuie le bienfait ou les dérives de telle ou telle décision..... continuons a manger les carottes que l"on nous envoient ; pendant ce temps les vrais décisions seront prisent dans l’ombre.


  • #548924
    le 06/10/2013 par Greg
    Réflexions sur le travail dominical

    Je suis d’accord avec une bonne partie de cet article mais comme le dimanche est un jour sans travail pour la majorité des français, ceux-ci en profitent aussi pour bricoler et jardiner ... donc l’ouverture dominicale de ces magasins est quand même intéressante.
    Je tiens aussi à rappeler que d’un point de vue écologique, lorsque toutes ces grandes surfaces sont fermées, la climatisation, les congélateurs, les chauffages, etc. fonctionnent toujours ... donc quitte à dépenser de l’énergie autant que ce soit utile ...

     

    • #549093
      le 06/10/2013 par julio
      Réflexions sur le travail dominical

      Le concept d’écologie au service de l’industrie de la distribution mondialisée... on aura tout lu.

      Ce qui est écologique, c’est d’aller chez le quincailler du bourg pour acheter 3 vis fabriqués en France non emballées à 50c chacune et pas un paquet de 12 made in china à 2€ dont l’emballage (produit en masse) détruit l’environnement.. et dont le nombre d’unités produit de la perte, c’est à dire du déchet à traiter, en plus d’avoir obligé à produire plus.

      Evidemment l’apologie et la facilitation du commerce de masse à mené à la perte beaucoup de quincaillers.. à tel points qu’aujourd’hui beaucoup ne savent pas ce que c’est. Mais de là à vouloir continuer sur ce chemin qui a démontré son absurdité ?

      Quand on parle d’écologie il faut regarder le produit, sa production, sa logistique, bref toute la chaine. Et là on comprend que Marine Le Pen a raison lorsqu’elle dit que le premier des écologismes c’est le nationalisme, c’est à dire acheter local !


    • #549108
      le 06/10/2013 par anonyme
      Réflexions sur le travail dominical

      pardon mais lorsque les gens sont payer correctement ils veulent se reposer le dimanche car le bricolage est une occupation et non une corvée d’ailleurs tout le monde s’est déjà plein d’aller faire la queue dans les supermarket


  • #548929
    le 06/10/2013 par Duende
    Réflexions sur le travail dominical

    La consommation c’est une chose,
    acheter des clous et des vis le week end ce n’est pas de la consommation bête et méchante, ça s’appelle du bricolage. L’argument de la consommation ne tient pas.

    On bricole le dimanche car on n’a pas forcément le temps le reste de la semaine. En plus, souvent pour éviter de jeter et racheter du neuf.
    Je pense également qu’on pourrait dissocier ce qui doit être ouvert ou non.
    Par exemple l’épicier arabe du coin, qu’il soit autorisé s’il le souhaite, mais pas les supermarchés.

     

    • #549097
      le 06/10/2013 par julio
      Réflexions sur le travail dominical

      Les grandes enseignes de bricolage sont détenues par le meme capital que les supermarchés.. et comme dit plus haut, laisse les ouvrir et demain ils vendront aussi des baguettes, du café, puis des sandwich.. regarde Ikea par exemple.

      Attention à ne pas se faire manipuler, et justifier l’emprise de la grande distribution au nom d’exemples individuels anecdotiques. Ce qui se joue ici c’est un modèle de société qu’on déchire petit à petit.

      Ce débat sur les enseignes de bricolage c’est un peu le PACS de l’emprise de la grande distribution. On emboite le pas.. et demain CONSOMMATION POUR TOUS, TOUS LES JOURS.

      Et meme la nuit, apres tout y’en a qui travaillent pendant la journée non ??!! Un peu de bon sens.


    • #549299
      le 06/10/2013 par fred13
      Réflexions sur le travail dominical

      "L’argument de la consommation ne tient pas."

      Excellente remarque. Certains devraient réfléchir avant de rabâcher les mêmes arguments idéologiques à toutes les sauces. Il faut arrêter avec l’amalgame gauchiste entre achat et consommation (sous-entendu consommation inutile).


  • #548939
    le 06/10/2013 par goy pride
    Réflexions sur le travail dominical

    Aujourd’hui dimanche j’étais à quatre pattes pour enlever les herbes folles autour de mes jeunes plants de maïs, cette position, la seule "confortable", m’était imposée par un tour de rein que je me suis fait jeudi dernier en essayant de déplacer une grosse pierre. Quant on a le privilège de pouvoir échapper au salariat la problématique des heures de travail et des congés ne se pose plus ! Même handicapé on rampe à terre de son plein gré pour aller bosser ! Si j’étais salarié j’en aurai profité pour prendre un petit deux semaines de congé maladie !
    Toutefois il est important pour une société de garder des jours de congés commun à tout le monde afin que les gens aient l’occasion de se retrouver, que les gosses aient au moins une journée entière avec leurs parents...mais d’un autre côté dans nos sociétés dégénérées ces considérations sont de moins en moins importantes !


  • #548955
    le 06/10/2013 par le.travail.tue
    Réflexions sur le travail dominical

    Les supermarchés aux états-unis sont dans certains cas ouvert 24h24 7/7.

    On ne parle pour le moment que de ce groupe de travailleurs, hors l’institutionalisation du travail à des horaires impossibles avec le risque d’une totale généralisation :

    Avec la libre circulation des biens et des services liées à la futur alliance du marché transatlantique (europe<->états-unis)qui va passé de force en 2015 il est logique que nos policard et journaleux ouvrent le débat afin de préparer les esprits à se mettre à la norme étatsunienne.

     

    • #549164
      le 06/10/2013 par seber
      Réflexions sur le travail dominical

      La référence ultime.... Si on parlait des autres pays qui ne font pas tout comme les Zuniens ?


    • #549416
      le 06/10/2013 par bonne nuit
      Réflexions sur le travail dominical

      @seber

      Oui l’exemple Zuniens est ultime mais il est important de se rappeler ce qui risque de nous arriver car :

      ce qui marche au états-unis marche partout ailleurs dans le monde règle de base mise en oeuvre partout ou le rouleau compresseur ultra libéral impose une accentuation de la paupérisation, inversions des valeurs et pertes minutieuses de nos ’acquis’.


  • #549024
    le 06/10/2013 par GERARD
    Réflexions sur le travail dominical

    Reste à voir si cette affaire du travail dominical, ne s’inscrit pas plus perfidement, dans le cadre du dé-tricotage du concept familial.

    Personnellement, je mets un point d’honneur à boycotter tout commerce, le dimanche et les jours fériés. Il est parfaitement possible de prendre ses précautions, en semaine.

    A une époque qui voit s’envoler, un à un, tous les acquis sociaux, les travailleurs devraient faire preuve de beaucoup plus de vigilance, plutôt que de sacrifier benoîtement aux modes ou de chialer pour quelques euros perdus par mois...


  • #549036
    le 06/10/2013 par Bl4st
    Réflexions sur le travail dominical

    Le plus énervant dans cette histoire, c’est que les médias arrivent toujours trouver des idiots utiles pour revendiquer leur droit à travailler le dimanche...
    Triste.


  • #549089
    le 06/10/2013 par vidocq
    Réflexions sur le travail dominical

    Quand tout le monde travaillera le dimanche, nous pourrons créer la semaine de 8 jours pour faire ses courses le huitième jour, enfin sous réserve que les magasins soient ouverts ce jour là.....


  • #549136
    le 06/10/2013 par walislam9394
    Réflexions sur le travail dominical

    il y a un nerf a tout ça, tout de même. si on travaille le dimanche, les jours féries et pendant les heures de nuit, on gagnera peut-être plus mais avec comme conséquence de payer plus d’impôts et donc de gagner moins. il y a bien une arnaque à tous ça et ça profite toujours aux même charognards du fric, adeptes de mammon


  • #549206
    le 06/10/2013 par hank
    Réflexions sur le travail dominical

    le dimanche est fait pour se reposer et profiter un peu de sa famille ,personnellement je travail plus de 10h par jour du lundi au vendredi et je me verrais mal en remettre une couche le dimanche .sachez une chose pour le moment on vous propose de travailler le dimanche bientot vous n aurez plus le choix .


  • #549257
    le 06/10/2013 par Chaki
    Réflexions sur le travail dominical

    En Europe, au Moyen-Âge, un jour sur trois était chômé grâce aux fêtes religieuses.

    Ensuite, l’Empire s’est servi des Révolutionnaires ( les éternels idiots-utiles ) pour réduire le peuple en esclavage.

    Source : Radio Notre Dame avec pour invité Olivier Delamarche :

    https://www.youtube.com/watch?v=Hhe...

    L’histoire montre que chaque Révolution, loin de libérer le peuple ne fait que renforcer le pouvoir. Le Révolutionnaire, voilà l’ennemi !


  • #549280
    le 06/10/2013 par jéjé
    Réflexions sur le travail dominical

    Il y aurait bien un moyen : arrêtons de bricoler, nous ne faisons rien de bien fiable. Appelons un artisan ! il fera le boulot en semaine et bien mieux que nous.
    Mais ? Quoi ? Pas les moyens ? Oui, c’est vrai qu’avec le dumping salarial, on n’a plus les moyens de rien. Mais, du coup, les artisans ont moins de boulot, donc ils embauchent moins et paient moins (et leurs ouvriers font du black du coup). Ensuite, ça fait plus de chômage donc plus de pauvres qui, eux-mêmes, seront prêts à accepter n’importe quel boulot pour n’importe quel salaire. On entre dans un cercle vicieux parce que si les pauvres font en sorte que............ STOP !!!!!
    eeeeeeehhhhh oui, un écran de fumée en plus (volontaire ou pas), on argumente à tour de bras dans un sens, puis dans l’autre. Finalement tout le monde à raison et tout le monde a tort et ça ne change rien. Au final, le crime profitera toujours aux mêmes. Bien-sûr, quelques gogos crieront victoire parce qu’ils auront la sensation de récolter quelques miettes, mais c’est on ne peut plus secondaire.
    Alors on fait quoi ? Ben, au lieu d’être sur tous les fronts en pure perte, on recherche la cause des causes, chère à Etienne Chouard (VIVE LUI !!!), et on agit en conséquence.
    Oui, mais pour ça il faut être des milliers ! des millions ! c’est sans espoir...
    Bon alors OK, c’est décidé, à partir d’aujourd’hui on fait comme avant ! ET PUIS C’EST TOUT !!!
    Donc oui, c’est vrai que le travail du dimanche.... patati, les étudiants... patata, la liberté de travailler quand même... ronron ronron ronron ronron.....

    Oui oui, c’est ça, continuez, c’est bien, le peuple se bouffe le nez tout seul, en attendant le pognon tombe dans nos poches, toujours les mêmes, les bonnes... Celles des "gens de bien" évidemment


  • #549322
    le 06/10/2013 par Marion Sigaut
    Réflexions sur le travail dominical

    Faire travailler les gens le dimanche est un vieux rêve. Lisez l’article Dimanche de l’Encyclopédie de Diderot, vous verrez tout ce qu’on peut faire faire aux pauvres grâce au travail du dimanche.
    Faire bosser les pauvres sept jours sur sept, une lumineuse idée diffusée par les Lumières.
    Comme ils n’y sont pas arrivés, ils ont inventé la semaine de dix jours, trois jours de boulot de plus pour le même prix.
    Des petits malins ces révolutionnaires, hein ?


  • #549409
    le 06/10/2013 par Raynie
    Réflexions sur le travail dominical

    - Mariage homosexuel
    - Laïcité dans les écoles (pour que disparaisse toutes les croix)
    - Travail le dimanche

    Nos dirigeants franc-maçons (et donc sataniques) ne ratent jamais une occasion pour attaquer l’église...


  • #549424
    le 06/10/2013 par Littledom
    Réflexions sur le travail dominical

    Encore un faux débat pour qu’on se focalise la dessus et pas ailleurs.
    Je travaille dans l’industrie en horaires décalés, je fais un Dimanche sur 2 et aussi les fériés ( et même parfois les réveillons) Le travail du Dimanche ne concerne pas que les magasins de bricolage il y a plein d’autres secteurs d’activité concernés, comme les hôpitaux par exemple.
    Si on ferme les magasins le Dimanche, il y aura suppression de personnel, c’est pas comme ça que flamby va inverser la courbe du chômage .


  • #549537
    le 07/10/2013 par Mickacka
    Réflexions sur le travail dominical

    Bonsoir à toutes et à tous,

    J’ai lu attentivement l’article et tous les commentaires. Je vous apporte mon point de vue car je suis justement étudiant et travaillant chez Leroy Merlin depuis maintenant presque 6 ans. Je préviens tout de suite, je ne suis pas un troll payé par LM ou autre pour plaider leur cause.

    Je comprends très bien l’idée que le travail du dimanche renvoie à l’idée de lier "repos dominical et vie de famille" avec "commerce". Autrement dit de passer sa journée en famille dans les magasins au lieu d’aller rendre visite à sa grand mère ou aller au parc, etc.
    Dans le cas de LM et Casto, il y a évidemment un besoin du "patronat" à maintenir son business mais également du "salariat" à maintenir son emploi et ses avantages sans que cela ne remette en cause le fait de pouvoir aller voir sa famille le dimanche.
    Effectivement la politique des bas salaires forcent des salariés à devoir sacrifier leur dimanche pour gagner plus. Mais il faut voir aussi le côté étudiant (Je plaide ma paroisse !).
    Chez LM, à la différence des autres enseignes, les avantages sont assez considérables. Déjà le dimanche est majoré à 150% (payé x2,5) et les jours fériés à 200% (payé triple). Nous avons aussi des primes trimestrielles calculées selon la progression du CA. Pour un extra comme moi, cela va de 150€ à 1000€. En moyenne elles sont de 500€. Il y a également une prime d’environ 1500€ une fois par an. Vous pouvez multiplier par 3 ces chiffres pour un temps plein. Pour finir, nous avons un plan épargne entreprise hyper rémunérateur sans parler des tickets resto, avantages du CE, etc. En résumé, je gagne par mois minimum 650€ et au mieux presque 1200€ au mois de mai.
    Notez aussi que le dimanche dans mon LM, c’est environ 70 étudiants qui bossent soit plus de la moitié de l’effectif de ce jour. Pour le volontariat, en début d’année chaque employé doit remplir une feuille précisant le nombre de dimanche qu’il souhaite faire, si c’est 0, il n’en fera aucun et croyez moi c’est appliqué, et parfois ça pose quelques soucis.

    Tout ça pour vous dire que le travail dominical n’est pas une entreprise de destruction de la famille mais juste une réponse à un besoin, en tout cas pour les magasins de bricolage et qu’il faut l’encadrer. Le problème ce sont les autres enseignes qui ne rémunèrent pas assez comme dans l’ameublement ou les fastfood. J’ai bossé chez FLY et il ne majore pas les dimanches et je sais que bcp d’autres enseignes en font autant.

    Bonne soirée !

     

    • #550570

      Oui mais malheureux, lorsque tout çà sera devenu "normal" de travailler le dimanche, lorsque vous ne ferez plus exception, car après les enseignes de bricolage, pourquoi les enseignes de prêt à porter n’y auraient pas le droit ? AU NOM DE L’EGALITé ! Et là tout supplément, prime , majoration .... s’envoleront. Les gens feraient mieux de manifester pour être mieux payés, les étudiants une meilleure bourse etc mais là, le jour où vous aurez des enfants, vous repenserez à l’époque à laquelle vous avez manifesté pour légaliser le travail le dimanche, et vous vous en mordrez les doigts. Les francs maçons veulent séparer la famille.Tout cela me fait penser au fait d’avoir mis les femmes sur le marché du travail, certains disaient "oui mais ce n’est pas obligatoire, chaque femme choisie si elle veut ou pas", n’empêche que toute la société s’est basée sur le fait que les femmes travaillent, le salaire du monsieur a été directement touché (IL y a 60 ans un ouvrier faisait vivre sa famille, payait son pavillon etc.... d’ailleurs aujourd’hui avec deux salaires, on n’y arrive moins bien), il n’y a que les femmes de médecin (ou équivalent en terme de niveau social) qui peuvent se permettre de ne pas bosser. Vous êtes en train de faire perdre tout ce que nos ancêtres ont eut difficilement du mal à acquérir. Conclusion : Donc quand tout le monde bossera le dimanche, le salaire sera le même pour tout le monde, pas de majoration etc, le coût de la vie sera basé dessus, vous n’aurez pas plus de pouvoir d’achat, par contre vous paierez une journée de nounou en supplément et vous ne verrez pas vos enfants. Arrêtez de penser en esclaves, je me demande ce que vous foutez sur ce site !!!


    • #550573

      Vous n’êtes pas dans "la gauche du travail" !


    • #551341
      le 08/10/2013 par Mickacka
      Réflexions sur le travail dominical

      Max,

      "je me demande ce que vous foutez sur ce site !!!" => Nous ne sommes pas obligé de penser de la même manière sur tous les sujets. Alors ayez un minimum de respect et ayons une discussion constructive.

      Depuis 30 ans LM ouvre le dimanche grâce à des dérogations préfectorales sans que ça ne gêne qui que ce soit, bien au contraire. Celui qui vient dire qu’une enseigne de bricolage devrait fermer le dimanche, c’est comme interdire à un terrain de golf d’ouvrir ses portes ce jour là ! Le bricolage est un besoin pour certain, un loisir pour d’autres et il faut bien s’adapter aux horaires de la plupart des gens car ce n’est pas le soir en semaine qu’ils vont venir faire leurs achats. De la même manière vous n’allez pas faire de golf le soir ... Vous attendez le weekend en général.

      Evidemment que j’y ai pensé au fait qu’en légalisant le travail du dimanche, un jour on risque de le banaliser et qu’il devienne un jour comme un autre. Mais en attendant le problème vient des syndicats qui trouvent une autre source de financement en nous attaquant. Il y a 4 ans nous avons été assignés en justice par le syndicat FO avec d’autres LM et ils ont récolté 1,5 millions € dans l’affaire alors que tous les employés ont soutenu l’ouverture dominicale.

      Je comprends les personnes qui sont contre la légalisation du travail du dimanche et ce qu’il faudrait à ce moment là c’est maintenir ces dérogations préfectorales au cas par cas et si cela va à l’encontre de l’avis des employés, qu’ils aient le droit de pétition pour que dans ce cas, et dans ce cas seulement, les syndicats interviennent. Là ça sera de la vraie défense du droit des travailleurs ...


    • #551348
      le 08/10/2013 par Mickacka
      Réflexions sur le travail dominical

      @ Max,

      Et en tant qu’étudiant, je préfère 100 fois bosser le dimanche plutôt que me trouver un travail le soir en semaine. Vous pourriez me répondre que je ne devrais pas avoir besoin de travailler si mes parents gagnaient plus d’argent par une meilleure valorisation des salaires, etc. Mais c’est par choix que j’ai décidé de bosser, et encore plus par choix que je bosse le dimanche !

      Un étudiant qui ne travaille pas a beaucoup moins d’expérience en tant qu’Homme que ce soit dans les relations professionnelles ou personnelles, sur l’analyse des choses, du monde du travail.

      Alors heureusement qu’il y a des entreprises comme LM qui embauchent autant d’étudiant, car la politique de l’entreprise c’est de privilégier le travail dominical pour nous. Les temps plein qui viennent bosser le font pour gagner encore plus. Et même s’ils gagnent 3000 €/mois (comme certains responsables du magasin), certains font tous pour ajouter quelques centaines d’€ à leur salaire alors prenez conscience que pour beaucoup ça reste un choix et arrêter de crier toujours au loup quand vous ne vivez pas les choses de l’intérieur !

      Merci.


    • #552048
      le 09/10/2013 par jéjé
      Réflexions sur le travail dominical

      Ben oui Max, faut pas contrarier Mickacka !
      Il veut travailler le dimanche et il a récité 95% des arguments des pro-travail le dimanche et je n’ai pas l’impression qu’il veuille entendre le moindre contre-argument.
      Alors Mickacka, c’est bien, continue de travailler le dimanche, c’est parfait pour toi, ça t’arrange, donc que demande le peuple hein ?
      De toute façon, il peut bien demander ce qu’il veut, on s’en fout, ça t’arrange toi, tu en es sûr et tu as tous les pourcentages du monde qui te donnent raison, donc...

      Eh bien, Mickacka, selon la formule consacrée, BON DIMANCHE !!! ;-)

      PS : et, surtout, bonne majoration à 150% (payé x2,5) et les jours fériés à 200% (payé triple) et bonne prime trimestrielle calculée selon la progression du CA, sans compter les extras qui vont de 150€ à 1000€ qui donnent donc une moyenne de 500€ sans parler de la prime annuelle d’environ 1500€ et le plan épargne entreprise hyper rémunérateur sans parler des tickets resto, avantages du CE, etc
      et encore merci pour tes arguments qui vont bien au delà de ton petit intérêt particulier :-D


    • #552341
      le 09/10/2013 par Louis
      Réflexions sur le travail dominical

      @Mickacka



      Depuis 30 ans LM ouvre le dimanche grâce à des dérogations préfectorales sans que ça ne gêne qui que ce soit, bien au contraire. Celui qui vient dire qu’une enseigne de bricolage devrait fermer le dimanche, c’est comme interdire à un terrain de golf d’ouvrir ses portes ce jour là ! Le bricolage est un besoin pour certain, un loisir pour d’autres et il faut bien s’adapter aux horaires de la plupart des gens car ce n’est pas le soir en semaine qu’ils vont venir faire leurs achats. De la même manière vous n’allez pas faire de golf le soir ... Vous attendez le weekend en général.




      J’accepte ton raisonnement si tu me dis qu’il faut aussi ouvrir les administrations le dimanche.

      N’importe quelle enseigne t’expliquera comment choisir sur internet, même la nuit et se faire livrer. Le passage obligatoire par le magasin ne sert qu’à cerner ton profil consommateur.
      Les enseignes ne vendent plus seulement des produits, mais aussi des "formations" et même la pose à domicile (travail d’artisan).
      Pour "formation", il faut comprendre "apprentissage à des techniques propriétaires et usage de consommables".
      Parler de "bricolage" dans ces enseignes serai risible si cela ne tuait pas la professionnalisation.
      Sans compter qu’une maison c’est comme les voitures : on pourrait croire que çà coûte moins cher achetée en kit ou pièces détachées ; mais non ! bien au contraire !
      Donc calcule ce que te coûte la part "professionnel connaissant son métier" de ton "opération bricolage" et après on verra si tu ne devrais pas plutôt étudier la semaine et réviser le dimanche.


  • #549617
    le 07/10/2013 par Substance2004
    Réflexions sur le travail dominical

    L’article reprend clairement tous les arguments du FN.

    Ça fait chier que les magasins de bricolage ne soient pas ouvert le dimanche ? On peut multiplier d’autres activités dans le même genre à l’infini : les déchetteries sont un bon exemple ! Pourquoi pas les ouvrir l’après-midi aussi quand on a du gravât, du végétal ou des encombrants dû à ces travaux dominicaux ???

    T’as ton ciment, ton papier peint, mais il se fait soif ou t’as faim tout de suite, il n’y a plus rien à grailler à la maison ou t’as envie d’une glace que t’as pas ? Direction le supermarché...

    Mais au fait, le temps c’est de l’argent. Or les gens n’ont ni temps, ni argent de nos jours. Pourquoi ? Ils passent plus de deux heures dans leurs bagnole pour aller bosser alors que l’on pouvait trouver du travail près de chez soi auparavant (c’est à dire quand il y avait encore des commerçants dans les villes que la grande distribution a tué, disons le clairement).
    Ça coûte cher aussi d’aller travailler : demandez à un chômeur au RSA quand il reprend le travail pour "gagner sa vie" (ou avoir une dignité, c’est selon)... Sans compter les éventuels PV que l’on peut se prendre à l’arrêt (horodateur) ou en marche (radar).
    Allez cherchez une grande planche en bois (les menuisiers n’existent plus) ou du matériel lourd (une ponceuse à parquet) quand vous n’avez plus de bagnole, vous comprendrez...

    Le génie du libéralisme, c’est aussi transformer l’ennui en envie.

    J’essaie de réorganiser mon propos pour le clarifier :
    On a tué dans les décennies précédentes toute vie commerçante à l’intérieur des villes donc toute possibilité d’un emploi de proximité. Les employés étant changeables à volonté et crise aidant, on peut nous faire bosser très loin pour très cher. Comme nous avons tous toujours des besoins devenant de plus en plus cher et que nous n’avons plus assez de temps à cause du temps passé dans les transports, on trouve alors dans l’ouverture du dimanche non pas une raison de participer à la vie collective, mais une raison pour gagner de l’argent avec notre temps disponible : le dimanche, sans que nous nous rendions compte que cela ne nous profitera finalement pas.

    ¿ Esta claro ? Claro que si...
    Historisons la chose. Notre civilisation post-moderne a un passé comme le chômage a une histoire et la crise des causes.

    On est bloqué !
    À moins d’un arrêt total du travail pour tout réorganiser, je ne vois rien d’autre...

    Mes hommages à Marion Sigaut pour son rappel historique.


  • #549692
    le 07/10/2013 par awrassi
    Réflexions sur le travail dominical

    Le travail dominical ne vise qu’une chose : tuer le catholicisme !


  • #549701
    le 07/10/2013 par bromley
    Réflexions sur le travail dominical

    Rappelons a tous que la Grande Distribution paye peu ou pas d’impots en France. Pourquoi continuez-vous a acheter chez eux ?. Il faut commencer a voter avec ses "EURO" !


  • #549729
    le 07/10/2013 par Louis Delga
    Réflexions sur le travail dominical

    Travailler 7 jours/7 et ne plus avoir le temps de réfléchir. L’abrutissement par le travail et la consommation. Voilà ce que désirent nos élites. Un peuple de moutons qui n’a plus le temps ni la force ni les ressources de pouvoir se rebeller. La GD (Grande Distribution) y contribue pleinement, celle-là même qui est responsable de tant de maux dans nos sociétés - désertification des villages et des centre-villes, pollution, gâchis, bas salaires, ...etc. - sans compter les magouilles financières qu’elle véhicule en permanence (lire Les coulisses de la GD). Arbeit macht NICHT frei.
    Travaillez le dimanche et cela deviendra naturel, et dites adieu aux majorations de salaires très bientôt...


  • #550699
    le 08/10/2013 par Royaliste sans roi terrestre
    Réflexions sur le travail dominical

    Bonjour.Il y a des français qui sont ignorants,ou qui font semblant de l’être,qui oublient que la France a été pendant plus de mille ans, un magnifique royaume chrétien, ils pensent que le repos dominical est un droit acquis par des syndicalistes de gauche...Mais le repos du dimanche en France, vient des autorités chrétiennes catholiques qui commandaient en France avant 1871.Les autorités religieuses catholiques voulaient que les chrétiens obéissent à Dieu,qui a dit aux juifs, dans la Bible, de se reposer tous les sept jours. Pourquoi les juges laïques de la république française empêchent-ils les gens de travailler le dimanche ? Veulent-ils forcer les gens à obéir à Dieu le Père qui a ordonné de travailler 6 jours et d’arrêter de travailler le septième jour ? Des juges permettent à des magasins d’être ouverts les dimanches,mais ils interdisent à d’autres magasins d’être ouverts les dimanches,c’est louche,ce n’est pas équitable,c’est injuste ! Les juges français sont-ils corrompus,se font-ils payer par des commerçants,qui ainsi achèteraient aux juges ripoux, le droit de travailler le dimanche ? C’est l’abominable dictature des juges orgueilleux. J’ai entendu dire que beaucoup de juges sont francs-maçons,donc ils détestent Dieu et les chrétiens,ils désobéissent à l’évangile,qui est la loi sainte,immuable, éternelle de Jésus-Christ notre Dieu saint et parfait. Dieu nous aime, il ne force personne, il n’est pas un dictateur, lui. Cordialement. Béatrice B-H

     

    • #551767
      le 09/10/2013 par awrassi
      Réflexions sur le travail dominical

      Béatrice, je t’en conjure, ne dis PLUS que Jésus Christ est ton D... Dieu ne peut pas mourir, même sur une croix. Le Christ est un messager de Dieu. Oui, Il est saint parmi les saints et parfait parmi les parfaits, mais il reste un messager.


  • Afficher les commentaires suivants