Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Refondation du FN : Florian Philippot met en garde le parti

Dans un courrier interne adressé aux membres de son groupe de travail, le vice-président du FN expose sa vision des enjeux liés à la transformation du mouvement, voulue par Marine Le Pen.

 

À cinq jours d’un séminaire de réflexion sur l’avenir du parti, où des approches très différentes voire divergentes, sont attendues, Florian Philippot, vice-président en charge de la stratégie et de la communication, expose ses arguments pour définir « le projet patriote » du mouvement. Il le fait dans un courrier interne de trois pages, dont le Scan publie le contenu en exclusivité, lundi.

Intitulée « Contribution de Florian Philippot à la Refondation du Front National », cette lettre est adressée, notamment, aux membres de l’atelier de travail consacré au programme du mouvement, auquel Florian Philippot s’est associé.

[...]

Ciblé pour sa responsabilité dans l’échec électoral de Marine Le Pen, Florian Philippot sait que le séminaire de Nanterre ne sera pas une promenade de santé. Son projet pour la refondation est intéressant parce qu’il reflète en grande partie, une vision qui avait été largement partagée par Marine Le Pen jusqu’aux derniers scrutins. Bousculée par son échec, la présidente du FN est confrontée à une colère interne réclamant un changement de cap stratégique. Certains économistes du parti prônent d’ailleurs l’abandon de la souveraineté monétaire et du Frexit comme projets politiques alors que d’autres continuent de penser que la sortie de l’euro doit rester une clef de voûte.

 

Le « débat bouc-émissaire » de la présidentielle

Dans sa lettre, Philippot commence par défendre Marine Le Pen. Si l’image et la crédibilité de la candidate ont été sérieusement affaiblies par son débat présidentiel manqué face à Emmanuel Macron, son bras droit qualifie de « première facilité » le fait de se focaliser sur ce « débat bouc-émissaire ».

« Si ce débat n’a pas été optimal, ainsi que Marine Le Pen a eu elle-même le courage de le reconnaître, lui faire porter toute la responsabilité des résultats électoraux n’aurait pas de sens. » Selon lui, cet échec ne peut pas « expliquer le résultat déjà relativement décevant du premier tour de la présidentielle (21,3%) ».

Il évoque également les déceptions liées aux régionales de 2015.

Pour Philippot, les raisons de ces déconvenues électorales sont ailleurs et il invite les frontistes à ne pas « réduire » le débat interne sur la refondation du parti à la question de l’euro. Ce serait une « dangereuse facilité », prévient-il encore. « Il est évident qu’à partir du moment où le FN annoncerait qu’il renonce à la reconquête de la souveraineté́ monétaire, une série de problèmes s’ouvriraient », écrit Philippot, pour qui il ne peut pas y avoir de patriotisme économique sans monnaie nationale. Il ajoute : « Nous serions très vite embarqués dans une série de contradictions de fond aussi inextricables qu’incompréhensibles pour les électeurs ».

Pour appuyer sa démonstration, l’eurodéputé brandit certains sondages selon lesquels la sortie de l’euro n’aurait pas d’impact significatif sur les électeurs du FN, admet les « nécessaires efforts pédagogiques » à réaliser, prône le développement d’une « vision plus concrètement positive de l’adoption d’une nouvelle monnaie nationale » et propose l’abandon de la thèse d’une double monnaie, qui avait été mise en avant dans la dernière ligne droite de la présidentielle. En un mot, Philippot croit toujours à la souveraineté monétaire et pense que le FN doit persévérer. Sur ce point, on peut imaginer de très vifs échanges entre séminaristes vendredi et samedi.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Florian Philippot, sur E&R :

Florian Philippot reste sur sa ligne, voir sur E&R :

La réconciliation nationale, seule ligne d’avenir pour les patriotes,
avec Kontre Kulture :

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Monsieur Philippot a bien résumé la situation :
    - le débat de l’entre deux tour n’est que du spectacle qui ne convainc que ceux qui sont déjà convaincus.
    - si le FN abandonne tout retour à la souveraineté monétaire, alors il deviendra au mieux une UMP tendance dure (sécuritaire quoi).

     

    • Il faut se rendre à l’évidence : le FN est le seul parti de la GAUCHE française, il défend l’idée de la justice sociale abandonnée par la gauche sioniste . Et il est le seul parti de la DROITE française et patriote, les LR c’est la droite sioniste, LREM c’est le parti Uber .


    • Au FN on dirait que c’est la pagaille : impression déplorable, autant que le combat de chiens du débat à la présidentielle, provoqué par MLP . Ils semblent incapables de jouer la "respectabilité" .


  • #1768207

    Abandonner la sortie de l euro serait une erreur. Le patriotisme économique serait alors impossible.
    Je pense qu’il faut abandonner plutôt les discriminations plus ou moins cachées contre les musulmans et arrêter de stigmatiser l’immigration, sans cesse. Abandonner l’obsession.


  • Au lieu de se chamailler sur des questions secondaires le FN devrait axer sa propagande sur ceci : " Nous voulons rétablir la Démocratie en France et pour cela nous exigeons le retour de la Proportionnelle et nous rejetons le scrutin majoritaire à deux tours qui est une véritable escroquerie et à la base de la plupart des problèmes des Français " .

     

    • La démocratie en elle-même n’est pas une bonne chose.


    • Exact : pas de démocratie véritablement "représentative" sans proportionnelle . En Israël proportionnelle intégrale, gouvernements de coalition, et ça marche . Entre Juifs on ne rigole pas avec la démocratie, ils ne sont pas assez cons (comme les Français) pour se laisser prendre au nœud coulant du scrutin majoritaire à deux tours .


  • Hahaha, je caricature à peine, mais v’la le niveau des commentaires sur le Figaro. Vive l’union des drôates, et pour peu qu’on veuille bien virer les basanés : vive l’Europe de Wall Street à Frankfurt ! :)


  • #1768238

    Premier changement à opérer, arrêter de croire que la communauté de lumière est bienveillante envers le FN, même si ce dernier tire à boulet rouge sur les musulmans. Là, on aura déjà fait un grand pas.


  • Par ailleurs puisque que Macron a la majorité absolue à l’AN, pourquoi s’obstine-t-il à utiliser les Ordonnances ?... Se méfierait-il de sa propre majorité pourtant inexperte ?


  • Le FN a grandi trop vite, il est mal géré au niveau de certains départements. C’est la politique des peaux de bananes. Jean Lin Lacapelle devait mettre de l’ordre mais le travail n’a pas été fait partout apparemment. Beaucoup de vrais militants du FN n’ont pas voté pour des candidats FN car ces derniers ne leur convenaient pas.
    Jean Marie Le Pen, parle aux adhérents mais Phillipot et Marine ne savent pas faire donc le problème est aussi là !
    Moi je n’ai plus ma carte, je suis écoeurée et je ne suis pas la seule.

     

    • Le FN a grandi trop vite ?! Il a été créé en 1972 et JMLP a ramé avant de faire une percée aux européennes de 1984, car elles se firent à la proportionnelle : le FN a fait 11% aux ce qui a été qualifié par le Pen de "séisme politique" !


  • C’est dans le Philippot qu’on fait les meilleurs scoops...


  • Philippot a raison, il faut sortir de l’€ et imprimer notre monnaie.
    C’est la seule façon de ne pas pousser les gens à la ruine.
    Le problème est que les gens ne comprennent rien et ne font pas d’effort pour comprendre.
    En votant Macron, ils ont voté pour un beau mec (niveau politique des français) ????

     

  • #1768299

    Il ferait mieux de rejoindre Asselineau et de disparaître de la scène politique, déjà qu’il a suffisamment participé à la démolition du FN avec son acolyte MLP alors il ferait mieux de ne pas trop la ramener, au prochain congrès les militants ne manqueront pas de lui montrer ce qu’ils pensent de son travail de sape.

    Ce chevenementiste devrait cesser de prétendre représenter le camp National.

     

    • Faut arrêter d’être borgne les gars le FN n’aurait jamais atteint de 2eme tour des elections plus 11M de suffrages sans le travail de Phillippot, il vaut mieux de loin Macron à Alliot et Collard...


    • #1769411

      11 millions de voix mais a quel prix ?
      Le chant du cygne, ce parti doit dégager, il monopolise encore les voix des patriotes et contient la colère du peuple, CGT FN même rôle.
      Le fn finira même par être pro immigration encore 10 ans grand max.


  • Contribution de Philippot,

    Cette contribution a le mérite de clarifier la situation sur le fond .
    Sa démarche ,est assurée d’un large appui médiatique .
    Au front national,seul Gollnish a le niveau et les convictions
    pour proposer un authentique projet national .
    Si tel est le cas ,un beau débat est possible et souhaitable .


  • Les français sont lobotomisés, ils sont anti français, ils sont déjà mondialistes.... C’est trop tard, les moutons ne savent pas que leurs maîtres les ont "dressés" pour l’abattoir. De ce fait c’est pour cela que la bonne ligne c’était ER. Je pense que c’est terminé, il ne fallait pas que Macron passe ; y aura t-il un miracle ? Il faut comprendre qu’il n’y a pas de sauveur, du bla bla. Le sauveur, c’est nous ! D’ ou le fameux adage : aide toi, le ciel t’aidera...... Mais d’abord aide toi !......

     

    • #1768459

      Vous parlez exactement comme mon ancêtre Fenouillart devant l’évêque Cauchon, quand Jeanne a été capturée : c’est foutu.

      Ou comme mon grand père Lucien quand il a vu défiler la Wehrmacht sur les Champs. Du coup, logique, il a pris sa carte chez Laval.

      Vous avez tous tort : c’est Maurras et Napoléon III qui ont raison.

      Napoléon III : "Il ne faut jamais dire "jamais" en politique"
      Maurras :: "Tout désespoir en politique est une sottise absolue."


    • #1768487

      "Les Français sont lobotomisés" : exact . S’ils ne l’étaient pas ils n’iraient pas voter à des législatives entièrement truquées par le mode de scrutin, et depuis 1958 ! Cela explique que, minoritaire en voix, LREM aie la majorité absolue à l’AN, et que plus de la moitié des Français se soit abstenue .


    • #1768684

      Ce n’est pas qu’un problème Fronçais, tout l’occident est touché.
      Il faut déjà arrêter de stigmatiser les Fronçais, le cloisonnement fait le jeu de nos maîtres.
      Avec internet et les sites de reinformation, nous avons accés à ce qui se passe dans le monde et nous voyons le mal à lˋoeuvre.


  • Après des semaines de tension par ailleurs niées avec la présidence, le vice-président fait en quelque sorte son... coming out...


  • Philippot est obsédé par l’euro.. Et c’est grave..

    Je m’explique : Moi aussi je veux la mort de l’€.. Mais la nation française passe avant tout.

    Philippot fait passer l’abandon de l’euro avant tout :
    Si le PS ou le Modem demandaient la fin de l’euro il les rejoindrait.

    Il n’a rejoint le FN que pour l’euro, jamais pour ses idées patriotes.

    Si un parti X proposait l’abandon de l’euro mais l’accueil de 10 millions de migrants et des cours de pédalo dès la maternelle, beh mrs Philippot rejoindrait tout de suite le parti X

     

    • Sans souveraineté aucune politique sérieuse n’est possible. Avant de vouloir refaire le monde peut-être faudrait-il sortir de prison...


    • Philippot est, certainement, le plus talentueux de la troupe fn. Golnisch mis à part. Et il a raison !. La souveraineté passe par la frappe de sa monnaie, entre autre. Tu n’es pas libre si tu ne contrôle pas ta monnaie donc ton économie.
      La frappe de la monnaie, l’armée et décider ou pas de la guerre, le contrôle de ses frontières font, notamment parties des principes de bases (droit régalien) de la souveraineté.
      Donc, Mon. Philippot a raison de se battre pour ses idées, qui sont, en l’occurrence, justes.
      La vraie question, à mon humble avis, est : quel camp, Golnisch, va-t-il rejoindre ? Ou alors, en aîné, sage, va-t-il tempérer tout le monde et trouver un point d’équilibre accepté par tous ?
      Cordialement


    • Il faudrait peut etre lui poser la question et sa réponse serait :
      "M Boro, l’UPR a fait toute sa campagne sur le sortie de l’euro, de l’UE et de l’OTAN, est ce j’ai rejoins le parti de M Messie-lineau qui a fait 0.92% des voix au premier tour ?????"

      Faudrait peut être un reflechir avant d’écrire n’importe quoi....


    • Malgré votre :



      Moi aussi je veux la mort de l’€..




      Vous n’avez rien compris à l’économie et à l’U.E.

      Récupérer notre droit de battre monnaie, signifie d’office sortir de l’U.E, et ainsi diriger les politiques comme bon nous semble.

      C’est une condition préalable à TOUTE politique économique souveraine, et cela implique aussi, de reprendre les rennes de notre politique migratoire.

      Amicalement.


    • #1768423

      C’est exactement ce que je dis depuis le début, Phillipot n’est pas un des nôtres il s’agit tout simplement d’un anti-euro monomanique qui a décidé de faire une carrière politique au sein d’un grand parti, il a rejoint le FN qu’en 2011 à une époque ou le FN était de nouveau en phase ascendante à l’époque on parlait même d’une possibilité pour Marine Le Pen de se retrouver au second tour face à Hollande en lieu et place de Nicolas Sarkozy.

      Phillipot se fout complétement des valeurs traditionnels, de l’identité nationale, de l’avenir du peuple français, sans oublier son jacobinisme fanatique, tout cela en fait un politicien bien plus proche des loges maçonniques que du camp patriotique.


    • L’Opinion est très majoritairement pour garder l’Euro : il ne faut pas aller contre l’opinion, même si elle est bien conne . Philippot devrait comprendre qu’il faut "faire la part du feu" .


    • L’Euro est l’indépendance économique est fondamentale et ça Phillipot l’a bien compris. Mais Phillipot malheureusement nie le côté identitaire ou en tout cas le pense secondaire. Or les deux doivent pouvoir coexister dans un vrai programme patriote.
      J’ai bien peur que seul l’un des deux finisse par l’emporter et que le FN redevienne le vieux parti qu’il était du temps de JMLP : un parti de contestation et de rente d’opposition.


    • #1768916

      Pour être clair oui une France à majorité extra européenne ne poserait aucun problèmes a Philippot, C est un concept le " bobo patriote"
      le Fn se fera doublé par sa droite par un parti qui pose ses boules, et il n y a pas besoin de 40 ans d existence pour le faire , voir certains autres pays d europe ou des parti ont exploser du jour au lendemain, voter pour ce parti ont ne m y reprendra pas, des tocards.


  • En tant qu’électrice FN , la sortie de l’euro et de l’europe me paraît un choix indispensable pour se démarquer de l’ump et pour sortir la France de l’impasse et de la mondialisation "en marche" !
    Si pas de sortie envisagée, je ne voterai plus FN.
    Le retour à la proportionnelle est nécessaire et juste ; le scrutin à 2 tours doit être abandonné pour un mode plus démocratique.


  • Qu’on dégage cet appareil à perdre et qu’on refonde une vraie équipe, patriote et brillante, autour de Gollnisch !!

     

    • En ouvrant le FN vers la gauche, Philippot lui a fait gagner des millions d’électeurs, il a magnifiquement réussi contrairement à ce que l’on croit trop souvent ici . Le danger pour lui c’est de se faire virer par Marine à laquelle il fait de l’ombre .


    • Bruno Gollnisch a des multiples talents, mais je ne suis pas sûr qu’il présente le genre de profil qui pourrait mobiliser les foules.


    • #1768712

      @nono

      De quels électeurs tu parles ? En 2012 le Fn était à 18% des voix alors que MLP avait fait campagne sur les fondamentaux du parti (on se souvient de son opposition aux avortements de confort ainsi que ses discours sur le remplacement du peuple français), en 2017 suite à une campagne phillipotiste elle n’a fait que 21% des voix au premier tour alors que les sondages lui en promettait 30% à peine deux moins avant le scrutin...

      Je vais peut être me repeter mais de quels gains électoraux parles tu ?


    • " Je vais peut être me repeter mais de quels gains électoraux parles tu ? "
      Vous dites vous-même qu’elle est passée de 18 à 21 !!! Si c’est certes insuffisant et que ce n’est pas un gage de qualité en soi pour autant, il n’en demeure pas moins que c’est un gain, non ???!!! Sans même parler du fait que MLP, en tant que chef de file, choisit librement de reprendre ou pas à son compte des éléments de la ligne Philippot. Bref, réfléchissez un peu, ça vous évitera de répéter, et par surcroît des énormités.


  • #1768390

    Bon , à part E&R qui fait le travail d’éducation Historique...que fait le FN qui semble juste avoir kidnappé le mot National ?
    Adhérent depuis 10 mois au FN, personne ne m’a contacté !!!!!!

     

    • Vous avez adhéré de quelle façon ? Et pourquoi voulez vous être contacté ? Si vous avez indiqué une adresse courriel vous devez recevoir des messages régulièrement...Si vous voulez participer prenez contact avec le secrétaire départemental de chez vous...Bougez vous quoi... C’est ce que j’ai fait en 2013 et j’ai participé à toutes les élections en tant que seconde de liste ou suppléante et j’ai aussi tenu la permanence que nous avons crée...J’ai fait les marchés....Quelques interviews...Préparé quelques dossiers pour répondre à toutes les demandes et sondages divers qui émanent des associations et fédérations et trucmuches divers et variés qui veulent connaître les positions (les promesses électorales quoi) des candidats au lieu de lire le programme et de réfléchir !!! Enfin un travail de fou que les gens qui critiquent sans arrêt n’imaginent pas Et oui je confirme les journalistes dans l’ensemble sont bien des """oup-ouch"""" :) moi je n’ai vu que des oup.... Voila voila ...Si vous tenez à participez en 2022 prenez contact et proposez vos services.


  • La seule chose qui met tout le monde d’accord au FN c’est la lutte contre l’immigration massive. C’est quelque chose de visible que tout le monde comprend au Nord comme au Sud de la France. L’ économie et l’€ tout le monde s’en fout , d’ ailleurs personne n’y comprend rien, pas même les pseudos spécialistes.

     

    • Pas vrai...Vous n’imaginez pas l’inertie cérébrale d’une partie de la population...Dure réalité...La France est atomisée et je ne sais plus quel programme pourra réunir la majorité...Peut-être une promesse de Gain au loto pour chacun ... Je ris jaune...


  • Certaine souhaitent la sortie de l’euro, d’autres une solution intermédiaire, dans les deux cas ou d’autre cas, on est cuit, nous ne sortirons jamais d’un échange économique mondialisé. On pourra jouer les gros bras autant que l’on veut, mais ne pas produire vite et fort envers l’extérieur, prendre cette putain de guerre économique à bras le corps en nous débarrassant des traîtres, quelle que soit la monnaie choisie, nous serions condamnés et traités comme un pays de "seconde" zone malgré notre puissance nucléaire.


  • Le FN ne renaîtra jamais de ses cendres et c’est tant mieux, car il est comme tous les autres partis de droite ou du centre : un parti libéral qui sucera les ouvriers de la même façon, mais avec patriotisme ! Les peuples ne peuvent se libérer de l’Empire et de son mode de vie que s’ils nationalisent toutes leurs richesses. En économie politique, cela s’appelle le communisme ...

     

    • T’as pas l’air méchant mais ta marotte du cocomunisme est vraiment faisandée...
      Tu te rends compte que le communisme c’est Mao, Staline, Castro et j’en passe ? Aucun autre communisme possible que la boucherie généralisée...


    • T’es resté bloqué il y a 50 ans en arrière mon pauvre ami, il faut mettre à jour tes logiciels idéologiques...
      Le communisme (idéologie d’origine juive) a montré son inefficacité à rendre les peuples heureux, pire, il a montré à chaque fois sa monstruosité en les exterminant (au nom de leur bien !)

      Le communisme c’est le nivellement de l’humanité par le bas, en gros comme tous le monde ne peut pas être riche de sa production, tout le monde doit être pauvre (sauf le bureau politique, les « capitalistes aux commandes » de ce système qui eux s’en foutent plein les fouilles), comme la nature humaine est ce qu’elle est, tout système politique et social basé sur ce model conduit à la corruption généralisée. (et une régression technologique, sociale, intellectuelle etc)

      Le communisme nie une caractéristique essentielle de l’homme, son individualité (trop d’individualité tue mais le contraire aussi, c’est comme pour le reste le bon fonctionnement est dans l’équilibre, non l’excès)


    • #1769202

      @ awrassi
      Les communistes sont des dogmatiques bornés, virulents, bêtes et méchants qui croient encore à la poupée qui tousse ou qui pète !!!...voire qui s... !!!...


  • Philippot Auguste et Macron Jupiter .

    Nos deux révolutionnaires modernes,
    ont des postures autoritaires d’enfants gâtés
    manipulés par les médias .
    Le peuple "bobo",de tous bords,à l’image
    de ses héros de pacotille,aura un réveil douloureux .

     


    • Philippot Auguste et Macron Jupiter .



      La formule est joliment trouvée, mais mettre sur le même plan Philippot et Macron relève vraiment de la mauvaise foi...

      Le premier va au charbon sur les questions économiques et prend le contre-pied de la doxa, quand le second ne fait que dérouler un argumentaire flou et une com’ grotesque autour des start-up.

      Le premier s’est fait "outer" par Closer tandis que le second est le chouchou de la presse people et des grands médias.


  • Mais le problème c’est surtout le nom FN et le nom Le Pen que les Français assimilent, tels des chiens de Pavlov, au nazisme. Disons-le carrément.
    Finalement, le programme est secondaire, on l’a bien vu avec Macron qui n’en avait pas.

     

    • Le programme à été secondaire dans cette élection, et dans ce contexte... Les concurrents des deux "grands" partis ayant été méthodiquement déconstruits, alors bien sûr E.Macron a pu éviter le débat d’idées,et se passer de programme.

      Ce n’est pas pour autant que la prochaine élection se fera sur un nom, ou que c’en est fini des programmes et des idées.


  • La France est comme un bateau troué de toutes parts et le FN est une partie un peu mitée de la cale. Tout lui imputer est ridicule, tout lui demander est impossible.


  • Sortir de l’Union européenne oui afin de retrouver notre souveraineté donc en toute logique retrouver une monnaie nationale mais faut être naïf et con pour l’annoncer haut et fort avec un délai de 6 mois à deux ans en sachant très bien qu’avec une dette de 100% du PIB les taux d’intérêts atteindraient la stratosphère en quelques jours...Bref une stratégie de bisounours le pouvoir ça ce prend et ce gagne comme dans une bataille.
    On ne dévoile pas sa stratégie au camp d’en face, on ne joue pas la partition des ennemis .... Nous ne sommes pas dans un affrontement démocratique où tout le monde est beau et gentil, nous sommes dans une guerre où tout les coups sont permis et dans une guerre il faut surprendre l’ennemi en l’attaquant quand il ne s’y attend pas ....


  • Philippot a mon soutien.
    Vous pouvez peut être vous échapper d’une prison en assomant les gardiens, mais si c’est pour faire 3 mètres avant d’être rattrapé car vous avez toujours les pieds et poings liés, c’est pas la peine.
    Ce qu’il faut c’est avoir les clefs.


  • M. Philippot présente bien, parle bien, mais n’a pas raison.

    Amener le FN à parler de la sortie de l’euro a entrainé le FN à débattre de façon malhabile, ce qui a donné un message embrouillé (les journalistes ont grandement aidé à cela) durant des heures CSA précieuses, ce qui a fait fuir les gens qui auraient pu être intéressés par d’autres sujets plus importants.

    Sur le fond, la sortie de l’euro est une connerie. D’abord parce que ce n’est pas un préalable à la souveraineté française. Ensuite, parce qu’on peut opter pour la souveraineté de la France ce qui entrainera la sortie éventuelle de l’euro, mais on ne commence pas par la fin et la sortie de l’euro pour en espérer gagner la souveraineté du pays !

    Est-ce que l’Allemagne n’est pas souveraine en ce moment ? Subit-elle l’euro comme on le dit en France ? Non, évidemment. Le problème de la France n’est pas la monnaie mais la trahison des grands groupes, aidés des politiciens corrompus, qui ont financé la création d’unités de production là où la main d’œuvre ne coûte rien, à commencer par la Chine et le nord de l’Afrique. Point barre !

    La sortie de l’euro va nous rendre notre souveraineté ? Bien au contraire ! Sortir de l’euro c’est se mettre dans la main du dollar, qui n’a jamais été autant synonyme de soumission à l’axe américano-sioniste que depuis que la justice américaine s’applique à toute société qui fait des transactions en dollars. Voyez les raquettes régulièrement décidés par la FED et/ou la justice US.

    Il vaut mieux avoir l’euro en monnaie qui intéresse les pays qui ont les caisses saturées de la monnaie de singe américaine, plutôt que des francs qui n’intéresseront absolument personne. Cela exploserait les prix à l’importation. Or, cela ne donnerait pas de coup de fouet à notre économie car 80% de ce qu’on importe on ne sait plus le produire. Il faudrait au minimum 10 ans pour changer cette situation si on avait la volonté et les fonds pour y arriver, sachant en plus que l’investissement ne viendrait plus de l’extérieur, puisque la fin de l’euro en ruinerait plus d’un.

    En clair, il vaut mieux être moyen avec l’euro qu’inexistant en francs car de toute façon si solution il y a, elle n’est hélas déjà plus liée à la monnaie.

    Si M. Philippot ne veut le comprendre, ou peut-être ne le peut-il pas, qu’il cesse de nuire en désorientant le parti et sorte rejoindre la concurrence avec ses lubies.


Commentaires suivants