Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Relocalisations : l’exemple de Trump ne peut pas être suivi en France à cause de l’UE

Donald Trump a dissuadé des géants de l’automobile tels que Ford de délocaliser sous peine d’être taxés. Mais est-ce possible en France ? Non, car l’Union européenne interdit catégoriquement de taxer les marchandises au sein des « 28 ».

Impossible par exemple de taxer nos voitures fabriquées en Slovénie ou en Slovaquie. Quant aux produits fabriqués ailleurs qu’en Europe, il faut que les 28 membres tombent d’accord pour les taxer.

 

 

Après avoir rencontré Donald Trump, Bernard Arnault, patron du groupe français LVMH, et 14ème fortune au monde, décide de construire une nouvelle usine aux États-Unis.

 

Trump et le patriotisme économique, sur E&R :

Trump contre le capitalisme transnational ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’économiste qui parle après Jacques Sapir ,dit absolument n’importe quoi .Pour un économiste ,faudrait qu’il révise ses classiques .

     

  • Rien que pour ça, faut voter Front National.


  • Voilà comment "l’information" passe :
    Bernard Arnault parle d’installer une usine en Caroline ou au Texas.
    François Durpaire reprend l’info en citant la Californie ou le Texas.

    Notre pays est emprisonné dans une Europe et on a pas le choix de notre propre commerce, ni du reste d’ailleurs.


  • Ne soyez pas naïfs, les gars ! Si Ford décidé de produire aux États-Unis, c’est pour obtenir des compensations, notamment fiscales. Et de toute façon, il faudra bien abaisser considérablement les droits de douane avec le Mexique et l’Amsud pour écouler les voitures produites aux USA...

     

    • Pure spéculation. Un travailleur américain coûte beaucoup plus cher qu’un mexicain. Donc les coûts de production sont plus élevés dans le made in USA quoi qu’il arrive.

      Trump ramène des emplois dans son pays avec un tweet. On aimerait voir le même volontarisme et la même efficacité en France !


  • Les délocalisations industrielles permettent d’avoir des prix plus bas et cette désindustrialisation nationale poussent les jeunes vers le secteur tertiaire . Que préféreriez-vous : que vos enfant travaillent à la chaîne ou derrière un écran d’ordinateur ?

     

    • Encore un qui raconte n’importe quoi.
      Comme si il n’y avait pas de chômage chez les jeunes...

      Et permet d’avoir des prix plus bas ? Le genre d’arguments des anti-Trump... comme ceux des anti-esclavages du 19ème siècle aux USA comme quoi l’économie allait s’effondrer à cause des prix devenus trop hauts... Totalement bidon. Au lieu de ça, l’Amérique est devenue la première puissance mondiale.


    • Ce commentaire montre le plus profond mépris envers la classe ouvrière...


    • complètement con ce raisonnement,les jeunes sont pris au piège de l’emploi précaire que ça soit dans le tertiaire ou pas. Les salaires sont simplement trop bas. Bientot ça va etre les bureaux d’études qui vont etre délocalisé et les cadres sup l’auront dans le cul comme les ouvriers avant eux. Et puis cela doit surement valoir mieux de torcher le culs des vieux que de travailler à la chaine.


    • Le secteur tertiaire est déjà en crise.

      Dans une entreprise moyenne, s’il fallait il y a 20 ans 10 comptables, aujourd’hui 2 suffisent pour produire autant.

      Les échanges sont dématérialisés, de plus en plus. Qui dans 10 ans se déplacera à la préfecture ou à la mairie pour une démarche administrative ordinaire, quand il suffira de le faire "en ligne" ?

      Et pourquoi payer un informaticien français selon les conditions françaises, quand un informaticien indien pourra développer exactement le même produit pour ton entreprise à des coûts bien moindre (l’informatique est un langage universel) ? Dans 5 ou 10 ans, ça sera peut-être encore plus facile de délocaliser des emplois du tertiaire à haut niveau de compétences, que de délocaliser une usine ! Et ça être très compliqué de réglementer ça.

      Le "travail de bureau" permettant d’échapper à l’usine, c’est un idéal des années 70/80. Que va devenir la notion même de "salariat" dans 10 ou 20 ans ? Tel est là question. Bien sûr, on peut imaginer que des nouvelles technologies engendreront de nouveaux besoins qui créeront de nouveaux emplois. Mais il s’agirait peut-être d’y penser dés maintenant, et cesser de penser le travail et le salariat comme il y a 30 ou 40 ans. J’ai l’impression que peu de partis politiques font vraiment ce boulot.


    • Comme on dit. Tu dois avoir des doigts de pianiste et des avant bras de femme.
      Excuse moi, mais étant dans un métier manuel bien ingrats et physique, je ne peux m empêcher de te répondre cela. Petit coquet.


  • L’autre , il est pas mal dans le genre : "si vous payez plus cher votre voiture , vous irez moins au restaurant ou dans certains magasins qui sont source de nombreux emplois " ... c’est un gag ? ( faites un rapide calcul entre le nombre d’emplois sur les chaînes de bagnoles et les restos ! ) et ce guignol passe juste apres sapir , donc on peut le " digérer" de la même façon : d’où l’ énième arnaque merdiatique ! ...
    et l’autre pseudo spécialiste qui commente l’arrivée des patrons français et étrangers , fana d’Hillary de la 1ère heure , commence à manger son chapeau ( avant l’investiture ) : rigolo de 1ère !!!


  • Un economiste pour défendre le libre échange dit :
    " La relocalisation, ca va faire que les voitures seront plus chères ( coût français ), les français vont moins avoir d’argent pour les services et du coup çà créera du chômage."

    C’est l’argument d’un économiste demeuré ou payé pour défendre les intérêts des riches.
    Si tu relocalises, l’argent il va plus dans la poche d’employés étrangers et d’entreprises étrangères mais en France et donc tu es plus riche et tu crées de l’emploi... simplement logique.
    Parce que si on pousse sa refléxion à l’imbécile d’économiste, il faut alors être content quand une entreprise japonaise ouvre en chine, les francais s’enrichissent.... car les voitures japonaise seront moins cheres... notre économie va y gagner c’est sure... il a pas honte de balancer çà à la télé.

     

    • Je ne vois pas en quoi ce raisonnement est imbécile.
      Dans une économie capitaliste où tous les coûts ont été tirés vers le bas, où les matériaux de production proviennent des quatre coins du monde, on ne peut pas relocaliser sans une réécriture drastique du code du travail (du moins si on veut essayer de rester compétitif, i.e. éviter de pondre des Ladas). Cela n’est pas (encore) vrai pour les produits de haute valeur ajoutée, pour lesquels la qualité prime sur la fabrication d’objets standards en grande série, ce qui explique le cas des bagnoles allemandes (Mercedes, BMW) ou l’aéronautique en France (Airbus).
      Relocalisation n’est pas nationalisation, votre argument des employés français ou étrangers n’a pas de sens : les patrons et actionnaires seront toujours de la classe supranationale hors-sol.

      Et d’ici 30 ans les usines seront à 80% automatisées donc qu’elles soient implantées ici ou ailleurs ne changera pas grand-chose, il va falloir se résoudre à moins travailler.


  • "Relocalisations : l’exemple de Trump ne peut pas être suivi en France à cause de l’UE"

    Trump doit lui aussi se soustraire aux injonctions libérales d’un grand machin nommé "ALENA". Trump devra donc composer avec les Mexicains (équivalents des pays de l’est pour les Américains) mais aussi avec les Canadiens.
    En gros, les constructeurs pourront dire : "Les accords de l’ALENA nous permettent le libre-échange et rien ne nous oblige à relocaliser"...
    Il devra donc renégocier les accords pour que les relocalisations se poursuivent réellement.
    En conclusion, dire que ce qu’à fait Trump est impossible en France...c’est déjà renoncer à une véritable sortie de l’U.E et se cacher derrière son petit doigt.


  • L’Europe de Bruxelles interdit la protection des emplois .

    Il y a ceux qui veulent que les riches soient toujours plus riches
    et que les ouvriers restent inscrits à pôle emploi , les pro-européens .

    Et il y a ceux qui veulent sortir du carcan de cette Europe pour
    protéger les emplois et ne pas laisser que le buisness prendre
    le dessus sans aucun respect pour l’individu .

    Ce sont deux systèmes opposés que l’on doit choisir pour 2017

     

    • Pour le moment, le FN n’est pas clair là-dessus à dire franchement...

      Asselineau, lui fera ce qu’il dit (sortir de la prison UE, Euro, Otan), sans tergiverser avec des référendums.
      La solution pour reprendre notre souveraineté est évidente : quitter l’U.E ; point barre.

      Le reste n’est que politicailleries.


    • @Franck



      Pour le moment, le FN n’est pas clair là-dessus à dire franchement...




      Si, il est très clair, il suffit de l’écouter : il dit qu’il ne pourra pas réaliser sa promesse électorale de récupération des souverainetés territoriale, législative, monétaire si on reste dans l’UE et l’euro.



      Asselineau, lui fera ce qu’il dit (sortir de la prison UE, Euro, Otan), sans tergiverser avec des référendums.




      Si l’objectif politique d’Asselineau était réellement la sortie de l’UE et de l’euro, alors il appellerait à voter pour le seul parti qui le propose et qui a des chances de l’emporter, étant le premier parti de France : le Front National. Mais il ne le fera pas car son objectif politique premier est de dissuader les dissidents de voter pour Marine Le Pen, seule candidate à proposer la sortie de l’UE et le retour au Franc. Asselineau ne sera sans doute pas candidat à la présidentielle, comme en 2012, et il n’appellera pas à voter FN, comme en 2012.

      Asselineau est un faux-ami, voire un traître à la Nation à force de nombrilisme.


    • L’EU est un accélérateur du cercle vicieux : de moins en moins de riches toujours plus riches, et son corrolaire :de plus en plus de pauvres toujours plus pauvres. Sortir de l’EU ne va pas régler fondamentalement ce problème. Pour se faire, il n’y a qu’une solution, elle est très radicale bien qu’elle ne fera souffrir personne ; elle est relativement facile à mettre en place mais changera tout sans avoir à tout transformer. C’est le Civisme, ou Théorie de la Cité.
      Mais pour la mettre en pace, il faut que la nation retrouve sa souverainneté, donc sorte de l’EU.


  • Paul Kagame fait exactement comme Donald Trump au Rwanda. Et il le fait sans la France et même contre les intérêts de la France.


  • Paul Kagame du Rwanda suit l’exemple de Donald Trump.

    Volkswagen assemblera ses voitures au Rwanda :
    http://www.jeuneafrique.com/386684/...


  • Après avoir discuté avec pas mal de gens de mon entourage plus ou moins proches, je m’aperçois que les gens n’ont plus aucune honte à utiliser l’esclavage moderne pour la fabrication de produits manufacturés en Chine, en Inde ou ailleurs et cela dans des conditions indignes, ils préfèrent cela plutôt que de risquer de voir leurs joujoux électroniques préférés facturés trop cher.

    De plus, après avoir tenté de parler d’auto-suffisance alimentaire à quelques reprises, je remarque le mépris incroyable des gens pour les travaux manuels et notamment le boulot de paysan, on me rétorque facilement : "moi je vais pas aller chez les bouseux pour faire du boulot de merde alors qu’on peut avoir des tomates pour rien du tout produites ailleurs".

    Bref, la cause est désespérée et il est rentré dans les mœurs que les seuls travaux dignes sont dans les bureaux, le reste, il paraît que c’est de la merde.

    L’européen de l’ouest est devenu un âne bâté, content d’exploiter la misère, content de profiter de richesses qu’il ne produit plus tout en se plaignant du réchauffement climatique, des esclavagistes du temps passé, des régimes autoritaires de pays manufacturiers, ils ne sont plus à une contradiction près et dans tous les cas, tous les arguments sont bons pour justifier de conserver ce qu’ils aiment le plus au monde, c’est-à-dire leur téléphone portable, leur ordinateur, leur canapé, bref tout le confort moderne made in tiers-monde.

    Il ne faut pas croire que la majorité des gens se sentent coupable quand ils voient les paysans se suicider, on entend alors : "ils avaient qu’à changer de profession avant ces cons ; l’agriculture, c’est pas moderne, alors voilà ce qui arrive aux nazes qui ne s’adaptent pas, c’est l’évolution..." et puis à propos des taxis : "bien fait pour leur gueule, ils se sont bien gavés quand c’était régulé, mais maintenant que Uber est là, qu’ils crèvent !".

    Je suis fatigué des gens de mon pays, de leur arrogance, de leur suffisance, de leur médiocrité. Et chaque jour, ces gens me dégoutent un peu plus, tout leur est dû et ils n’ont plus aucune empathie pour leur prochain, même pas pour leur conjoint, de moins en moins pour leurs enfants, leur humanité s’étiole et pourtant ils n’ont jamais autant parlé d’humanisme. En réalité, nous sommes redevenu des bêtes, seules la barbarie et la violence extrême pourront nous sortir de ce marasme car ce sont les seuls langages qu’on comprend quand on s’est évaporé de la sorte dans le néant de l’indifférence.

     

    • Bravo vous devriez écrire, vous avez un regard lucide sur nos contemporains bobos, je vous en félicite. Ne sombrer pas dans le dégoût de votre prochain toutefois, ceux dont vous parlez quand ils ne trouveront plus rien dans les magasins pour subsister mourront de faim tout simplement alors que vous vous serez prêt. Quand on a la bouche pleine sans effort on se la pète mais tout ce qui n’est pas acquis par la sueur du front et voler à un autre jusqu’à ce que cet autre se révolte....


  • Bernard Arnaut est soumis face à Trump, la façon dont Trump lui sert la main est indiscutable.


  • La vache ! Le truc qui fait rêver un pays c’est de relocaliser des emplois de merde en usines automobile. Super siècle qui nous a tellement bourré le crâne de fantaisies qu’on ne sait plus rêver un peu.
    Trump est un héros parce qu’il fait juste un truc logique ! La vache ! Le mec est même super courageux ! Courageux d’être logique ?
    En ce moment je cherche un appartement de 3 pièces à 1500€, avec un salaire de 3500€ nets, et deux garants à hauteur de 9000€ pour les deux salaires. Refus net de deux agences, sans discussions possibles. On appelle ça "assurance loyer impayés", des proprios qui payent pour être certain d’être payés... tu vois le truc ? N’importe quoi... j’ai discuté avec un proprio honnête de ce nouveau procédé... il flippe ! Le
    mec il flippe de ne pas être payé par un locataire qui gagne 3500€ avec deux garants en béton armé ("parce qu’ils peuvent changer d’adresse, vous savez... vous mêmes, vous pourriez tomber dans le coma") que répondre ?
    Ces fous sont tellement flippés de ne pas "rentrer dans leur argent" qu’ils s’inventent des assurances qu’ils payent cher pour être sûrs d’être payés... tout en refusant des jeunes gens honnêtes et braves, qui revaillent dur et ont toutes les garanties.
    Bref, ce monde d’argent tout puissant est flippant... un peu d’honneur, de droiture et d’intelligence seraient les bienvenues


  • Ne vous inquiétez pas : à l’avenir, tous les pays seront obligés de vivre en autarcie, ! Le capitalisme finira en marxisme et les changes seront mutuellement bénéfiques ou ne seront pas ... C’est inévitable.


  • « La petite pique de François Hollande à Donald Trump
    "Ma conception de l’économie, ce n’est pas le chantage", a lancé le président français à l’intention du milliardaire, qui entrera à la Maison-Blanche le 20 janvier. »

    http://www.lepoint.fr/politique/la-...

    « Je ne leur demande pas de venir me voir pour qu’ils rapatrient des emplois ici, ce qui généralement revient à faire des promesses verbales avant l’entrée en fonction », a-t-il cependant enchaîné. « Il se trouve que telle n’est pas ma situation, mais quand même, ce n’est pas ma conception de l’économie », a ajouté François Hollande alors que le président élu américain a prévenu que les entreprises américaines qui délocaliseraient pour baisser leurs coûts de production en subiraient « les conséquences ».

    La lutte contre le chômage est donc un projet “fasciste” pour l’UMPS “stratège”, ceci pourrait expliquer notre catastrophe économique et sociale qui dure depuis 40 ans : les sans-dents sont mis en concurrence mondiale, leur salaire (pourvoir d’achat) baisse sans cesse, « compétitivité, compétitivité, travailler plus pour gagner plus », 3,5 millions de travailleur pauvres apparaîssent (bien pire en Allemagne), destruction du service public, par la dette.... le crime social du libéralisme est signé.
    « Ubérisation un ennemi qui vous veut du bien ! »


  • Et oui malheureusement chez les dirigeants du FN il n’y a guère que Flipote qui veut sortir, les autres veulent tous faire l’Europe blanche et chrétienne (ne riez pas s’il vous plait). La France ils l’aiment, bien sûr, mais un peu comme on aimerait l’Égypte ancienne, vous voyez le genre...


Commentaires suivants