Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

Depuis l’éclatement du FN, Mélenchon ne se sent plus. Il plane, sa tête est devenue un ballon dirigeable et ce, dans tous les sens du terme. Il se voit président, ou ex-président puisqu’il a reproché à Hamon de lui avoir fait perdre le poste de président de la République le 8 mai, et à Hamon le poste de 1er ministre. Ce samedi 23 septembre 2017, les troupes de choc de Méluche sont dans la rue à Paris. Les bourgeois tremblent.
Erratum : les néobourgeois sont dans le défilé.

 

 

Les manifestants qui scandent, avant d’entamer leur longue marche (moins longue, moins dure et moins sanglante que celle de Mao et de ses soutiens de 1919 à 1949) vers la Bastille, résistance résistance, ignorent peut-être que leur leader a donné comme consigne de vote de battre le candidat du camp national, pour faire élire celui du camp libéral. Et maintenant, on pleurniche contre Macron et ses ordonnances. Oui mais Mélenchon n’est pas débile, il fait que l’élimination de Marine Le Pen le 8 mai et celle de philippot le 21 septembre lui ouvre grand les portes de la mer Rouge. Il s’agit désormais d’occuper le terrain social, et ce, sans aucune concurrence puisque le FN vient d’abandonner ce créneau juteux.

C’est l’histoire du scorpion qui voulait traverser un torrent et qui demande à la grenouille de le conduire de l’autre côté. le batracien hésite, rapport à la piqûre du scorpion, mais ce dernier le rassure : je ne te piquerai pas, sinon je coule avec toi ! Alors la grenouille, rassurée, embarque le scorpion pour la traversée. Et au milieu du gué, le scorpion la pique. Surprise, la grenouille lui demande : mais pourquoi me piques-tu, tu avais promis ? Le scorpion : que veux-tu, je suis un scorpion, je suis fait pour piquer.

 

 

La morale, le FN vient de se piquer (ou de piquer son électorat social) au milieu du gué, sous le regard goguenard de Mélenchon, qui n’est pourtant qu’un opposant de théâtre, comme notre régime parlementaire sait trop bien en fabriquer pour les besoins du Système.

 

 

 

 

Occuper le terrain social, c’est bien, mais la rue, c’est souvent que du théâtre pour les caméras. Occuper le terrain médiatique, c’est mieux. Mélenchon va sortir un nouveau site d’information, intitulé Le Média, tout simplement, expression que nous avions popularisée pour indiquer que les médias se ressemblaient tous et se fondaient en un seul, qui symbolisait la Pensée unique. Et le média d’opposition au Système de Mélenchon de se créer sous ce nom !
Qu’apprend-on, sur le site de la France insoumise ? Qu’il y aura le trotskyste Gérard Miller dedans ! Tremble, Système !

 

JPEG - 788.5 ko
Resucée de la gauche plurielle (qui avait déjà disparu en 2002)

 

Sophia Chikirou, citée par Libé :

« Notre site ne sera pas seulement politique et il sera pluraliste, tout le monde aura le droit à la parole. Il y aura des débats et un JT tous les soirs de la semaine. Je sais que beaucoup diront que c’est le média de Mélenchon, mais ce n’est pas le cas. [...] On ne dit pas pas que ça sera mieux que les autres, mais différent. »

Les lecteurs de ce site participatif (financé par des contributions) seront heureux d’y retrouver les plumes d’Aude Lancelin, devenue dissidente depuis son éviction de l’Obs, Thomas Guénolé, le politologue qui voulait pétainiser Philippot, et Guillaume Meurice, le bobo qui taille des pipes au socialo-sionisme avec ses vannes 100% antifrançaises.

Ah, la ligne éditoriale : « Humaniste, progressiste, écologique, féministe ».

Pour sûr, ça va être terriblement différent de la soupe oligarchique !

Voir aussi, sur E&R :

À ne pas manquer, l’analyse d’Alain Soral
sur la scission en cours au Front national :

 

La seule ligne patriote viable : gauche du travail, droite des valeurs !
Tout est chez Kontre Kulture :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1806646

    Le bougre il n’a pas de figure : après avoir voté et donné consigne de vote pour Macron ! Il se fout de la gueule du peuple de moutons ; il connaissait très bien le programme de Macron.... Rien que pour cela les moutons devraient le rejeter, mais les moutons sont décérébrés !

     

    Répondre à ce message

    • #1806801
      Le 24 septembre à 00:43 par Seconde classe
      "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

      Il n’a, justement, donné aucune consigne de vote à l’issue du premier tour, ce qui lui a été assez reproché à l’époque, ainsi qu’à ses électeurs, devenus en un instant de secrets suppôts du fascisme.
      Rooooh, flagrant délit de "fake news", liz. Pourtant, ça ne date que de mai dernier.

      Il y a les moutons, mais il y a aussi les poissons rouges.

       
    • #1807117

      On peut être et mouton et poisson rouge @Seconde classe.
      Déclaration du sieur Mélenchon entre les deux tours des présidentielles :
      _ « Il y a un doute sur ce que je pense du Front national ? (…) Je ne voterai pas Front national, tout le monde le sait. (…) Le doute n’existe pas. Il est créé pour mettre la pagaille dans les législatives. »
      A part à vouloir ajouter aux tares citées précédemment celle de la mauvaise foi carabinée, on ne peut que convenir que cela est on ne peut plus clair. Ce qui lui a donc été reproché n’est pas de ne pas avoir donné de consigne de vote mais de ne pas avoir plus explicitement appelé à voter Macron et de s’être « contenté » de dire qu’il était hors de question de voter FN. Merde, quand même !

       
  • #1806691

    Ils ont tous voté Macron et maintenant ils sont dans la rue pour "lutter" contre. Ils sont contre le patriotisme et contre le capitalisme. Ils sont pour quoi en fait à part faire chier le monde ?
    #legauchismestunemaladiementale

     

    Répondre à ce message

  • #1806726
    Le 23 septembre à 22:00 par The Médiavengers
    "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

    Voir un tel niveau de connerie est une véritable souffrance. Comment croire en l’homme ?

     

    Répondre à ce message

  • #1806730

    Mélenchon critique les bourgeois, il en est un ; Macron, il a voté pour ; Hamon, il défile avec lui. Tout est faux en lui. Son parti est celui des bobos, pas des natios !

     

    Répondre à ce message

  • #1806763
    Le 23 septembre à 22:54 par Fela kuti
    "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

    Haha, le franc mac anti-liberal, cherchez l’erreur.

     

    Répondre à ce message

  • #1806843

    Mélenchon...Philippot,

    Mélenchon,Hamon,Laurent,Autin,
    ...où est Philippot ?
    Ne me dîtes pas qu’il s’est arrêté au centre
    chez les modernistes et les progressistes !
    Ah,tous ces intellectuels auto-proclamés
    qui veulent "libérer" le peuple,pour le faire
    entrer dans la "patrie" dont ils sont les maîtres
    absolus !
    De mélenchon à Macron,du trotskisme au capitalisme,
    rejetons leur collectivisme asservissant e avilissant .
    Les technocrates de la Révolution et de la Banque
    sont les esclavagistes modernistes .
    Ne soyons pas leurs marins du Kronstadt !

     

    Répondre à ce message

  • #1806847
    Le 24 septembre à 06:09 par stormocle
    "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

    La gauche du capital en est le laboratoire...

     

    Répondre à ce message

  • #1806991

    il n’y a pas de résistance, Sans souverainisme et indépendance ,
    Mélanchon le sait pertinemment et donc va trahir tous ces braves gens qui croient en lui et qui malheureusement sont au degré zéro de la prise de conscience .
    Mélanchon c’est le Tsipras à la française et la déconvenue va être terrible pour ceux qui croient en lui.
    Il me semble pourtant qu’ils ont été largement prévenus.
    `Le summum chez Mélanchon, c’est lorsqu’il croit qu’il va pouvoir agir sur le climat . Rien que ça devrait la puce à l’oreille de beaucoup : Ils croient Mélanchon capable d’intimer l’ordre au soleil de "la mettre en veilleuse".

     

    Répondre à ce message

  • #1807600
    Le 25 septembre à 10:45 par tralalaitou
    "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

    Fronde sociale qui commence un samedi matin et finit un samedi soir...le tout avec 3 clampins et après que l’ordonnance soit passée. Bravo Mélenchon vous avez mené la fronde sociale sous le quinquennat Macron avec une ampleur jamais vue !!

     

    Répondre à ce message

  • #1807852
    Le 25 septembre à 18:44 par masque de chair
    "Résistance", le slogan grotesque des manifestants pro-Mélenchon

    "C’est la rue qui a abattu les rois, c’est la rue qui a abattu les nazis..."
    Ah, bon ?
    Je croyais que, images d’Épinal mises à part, c’était la bourgeoisie qui avait abattu les rois (même Sartre l’a écrit) ? Il est vrai qu’elle a su se servir du peuple pour ne pas se salir les mains, mais là n’est pas la question.
    Quant aux nazis, on ne voit pas non plus de quelle "rue" Mélenchon veut parler (sauf après la libération) : les résistants étaient dans le maquis, et les Alliés combattaient en uniformes, quel rapport avec la "rue" ?
    Bref, de la démagogie à deux balles, qui montre le niveau et la nature pseudo-populaire du bonhomme et de ses supporters.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents