Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le groupe audiovisuel grec ERT était rentable

L’Humanité.fr s’est procuré un courrier de la direction d’ERT, datant du 27 mai dernier, qui prouve que le groupe audiovisuel grec a réalisé des bénéfices au premier trimestre 2013. Le gouvernement grec avait pourtant justifié la fermeture brutale mardi des antennes du groupe par les coûts que ERT représentait.

Athènes (Grèce), envoyé spécial. Les arguments invoqués mardi pour justifier la fermeture du groupe audiovisuel public grec tombent peu à peu. En premier lieu celui économique, comme en témoigne un courrier du 27 mai 2013 que s’est procuré l’Humanité.fr, signé du directeur général des services économiques de Ert, Christos Koupelidis, et adressé à la Direction générale des politiques économiques du ministère de l’Économie, à la Direction des services économiques et à la Direction de la comptabilité de l’État.

Bénéfice de 40 millions d’euros

Malgré la récession, qui engendre des pertes dans l’ensemble des entreprises de médias, ERT est une entreprise rentable. Si, « au premier trimestre 2013, les recettes ont diminué de 1,46 %, soit de 3 659 200,00 € sur un total de 246 377 740,00 € », le courrier précise que « les dépenses ont aussi diminué. Elles s’élèvent au total à 205 410 000,00 € ». L’entreprise a donc dégagé un bénéfice de 40 967 740,00€.

Lire la suite de l’article sur humanite.fr

Sortir des politiques d’austérité avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #436143

    bien sur que c’est rentable c’est pour ca qu’ils veulent le fermer et le privatiser


  • #436195

    Le but réel de cette manœuvre n’est elle pas plutôt de justifier, dans un 2ème temps après la fermeture de la chaine, la privatisation du service publique ?

    TOUT ce qui rapporte un tant soit peut d’argent ou de pouvoir est en train de se faire racheté par des sociétés qui appartienne à des multinationales qui appartienne à des groupes Bancaire, ces même banques qui ont provoqué le ruine du Pays, et qui se sont fait renflouer avec l’argent du Peuple...

    ...

    On prend le beurre, l’argent du beurre, on rachète la crèmerie, on se tape la crémière et on réduit le crémier en esclavage...


  • #436271
    le 15/06/2013 par tshussdelamort
    Le groupe audiovisuel grec ERT était rentable

    Rentable ??
    Mais ce n’est plus un critère. Michelin, Peugeot, la siderurgie française, tout ca c’est (c’etait ??) rentable, et pourtant...

    Bon maintenant faut avoir couilles Monsieur "l’Huma" et identifier pourquoi le "gouvernement grec" ferme ERT, si ce n’est plus justifiable par la non-rentabilité. Mais avant faisons le ménage chez nous Monsieur "l’Huma", pourquoi le gouvernement francais ferme les usines alors qu’elles sont rentables ??

     

  • C’est un carnage économique en Grèce !
    Tout est fait pour la dépecer sur l’autel de l’ultralibéralisme, et Mammon se frotte les mains. Qu’on ne dise plus qu’on privatise ce qui n’est pas rentable ou en faillite. Car c’est tout l’État Grec qui tombe en lambeau ! et à dessein par les mondialistes !

    En France on a bien vendu nos autoroutes qui rapportent plusieurs milliards...
    http://fortune.fdesouche.com/22350-...


  • #436589

    Si ce rapport est vrai, la question est : pourquoi le gouvernement grec a décidé la fermeture d’ERT ?

    Peut etre qu’en effet l’audiovisuel est encore un secteur qui rapporte en Grece, et que des lobbys de chaîne privées sachant cela ont mis la pression (comprendre : pot-de-vin) aux dirigeants grecs pour fermer la boite, et vendre encore un peu plus ce qu’il reste de la Grece !

    Une reponse comme une autre.


  • #436633

    c’est le principe de la privatisation. On vend au privé (entre copains) ce qui est rentable (gestion des autoroutes, électricité, eau, transport ferrovière...) et on nationalise ce qui coute de l’argent. Centrales nucléaires, renovation autoroutes, voie ferrée...


  • #436679

    en effet ERT faisait des bénéfices en 2013 ...

    Mais tout comme la SNCF ou France-telecom (Orange) Quand quelqu’un parle de chiffre d’affaires et de résultats ANNUELS (ou trimestriels projetés en rythme annuel) ...
    ILS OUBLIENT soudainement (oh ... quel heureux hasard ... ) le passé proche et moins proche !

    pour illustrer le propos il faut se rappeler la situation de la SNCF : Mr Jospin , quand il était 1er sinistre ... erreur pardon : ministre a eu à payer le coût de cet forme d’oubli cash à l’occasion du passage à l’EURO (avis personnel : ce n’est pas l’Euro qui est le problème ... PLUS l’incapacité de nos politiques à ne pas vouloir/pouvoir intégrer que la création monétaire [ à travers la planche à billets ou les dévaluations ] ne pourrais PLUS avoir cours et se faisant la NÉCESSITÉ IMPÉRIEUSE d’avoir le courage politique de reformer certaines choses ) donc pour circonvenir avec beaucoup d’hypocrisie de la part du Govt (presque autant de la part de la Commission Européenne d’avoir fait semblant de ne pas comprendre la manip.) le problème de la dette , Mr Jospin a eu l’idée de créer "R.F.F." dont la SEULE fonction fut d’absorber la dette de la SNCF ... (l’hypocrisie se situant à laisser croire que changer la dette de Nom la fait disparaître ... ! ;-)) )

    en effet , La SNCF était (avec Orange) une des raisons qui aurait dû nous empêcher de rentrer dans l’Euro (encore une fois : l’Euro N’EST PAS le problème ... beaucoup plus l’attitude qui consiste à vouloir y rentrer SANS faire les choses qu’il faut pour ... ou ne pas simplement dire NON clairement !) à cause de sa dette abyssal ... accumulée au fil du temps .

    Là où "l’huma." manipule allègrement le lecteur : pour des gens SI PROCHE des "avantages acquis" (donc des choses du passé) il semblent être frappés d’amnésie subite ... car , comme dans la cas de ERT , ce n’est PAS le résultat d’un trimestre extrapolé en année qui compte ...

    MAIS BIEN LE TOTAL à la fin du compte d’exploitation ( Chiffre d’affaires - frais fixes - frais variables - AMORTISSEMENT )

    a ce petit jeu , la SNCF est encore extrêmement loin d’être profitable ... voire même simplement NEUTRE , à l’équilibre pour le contribuable ... et ceci MALGRÉ les annonce de "Bénéfices" de l’entité ...

    le problème restant ? un truc qui coûte un bras aux contribuables peut il se permettre de vivre sur un si grand train ? et avec autant d’avantages ?