Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Revisiter l’humanisme des Lumières, par Marion Sigaut

Conférence à Nîmes, 1er juin 2012

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marion Sigaut incarne parfaitement l’amour de l’histoire du peuple français ( qui n’existe pas chez les anglo-saxons ).

    Marion Sigaut a le talent de Jacques Trémolin

    http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr...


  • [calage de l’audio par rapport à la vidéo]

    J’observe un léger retard de l’audio sur la vidéo (défaut au montage), pour la première vidéo. Si vous téléchargez la vidéo (avec des extensions (pour Firefox) comme DownloadHelper ou Flashgot), vous pourrez la voir en corrigeant le problème.

    Avec le logiciel VLC, il suffit de jouer avec les touches ’j’ et ’k’ pour retarder ou avancer l’audio par rapport à la vidéo. Ici, en tapant 6 fois sur la touche ’k’ (avance par pas de 50 milli-secondes), j’obtiens à l’écran l’information "Retard de l’audio : 300 ms" et j’observe que c’est bien calé. Note : menu Outils -> Préférences -> Raccourcis ...pour voir la liste des raccourcis et les modifier. Bonus : pour caler finement l’audio et la vidéo, vous pouvez observer la synchronisation au ralenti, pour plus de précision.

     

    • merci beaucoup pour ton astuce, d’autant plus que l’on peu monter le son a 170% (pour ma part) et rendre la conference audible.


    • #451290

      Moi je n’ai pas de problème de décalage en revanche je trouve le son beaucoup trop bas et même mettant le son de l’ordi à fond il faut qu’il n’y ai aucun bruit à côté pour tout comprendre.
      Bon c’est juste un problème de confort, rien de grave.
      Sinon à part ça, c’est toujours un immense plaisir de voir une nouvelle conférence de Marion.
      A noter que le livre La Marche rouge : Les enfants de l’Hôpital général est réédité en format poche à moins de 10 euros.
      J’espère qu’il en sera de même pour Mourir à l’ombre des Lumières : L’énigme Damiens.
      Marion si par chance vous me lisez, pouvez nous dire si vous avez des infos sur une éventuelle édition en poche de ce second ouvrage ?


    • #451852

      @ Jean- Yves, hélas je ne pense pas, je n’en ai pas assez vendu.


  • Vivement son futur ouvrage sur Voltaire :)


  • Pour illustrer les propos de Marion sur les Jésuites protecteurs des Guarani, voir le magnifique film de Roland Joffé "MISSION". Un film admirable, le plus beau film que j’aie jamais vu !

     

    • magnifique, mais tellement triste !


    • #451075

      En effet ! Un des meilleurs films de Robert de Niro qui, dans ce rôle-là de prêtre, est tellement vrai et si humainement pathétique à défendre ces Indiens opprimés et déshérités !

      J’en garde un lointain souvenir mais avec un fort sentiment de terrible injustice perpétrée à l’encontre de ces peuples autochtones considérés comme des sous-hommes. Cela me rappelle le génocide chimiquement pur des dits "Tasmaniens"** éradiqués jusqu’au dernier.

      Mais, gardons-nous de faire le procès de la religion en elle-même mais celui des hommes qui ont trahi les prophètes et leurs enseignements de Grâce, cette aide divine menant les hommes faillibles à leur salut.

      Note : **Tasmaniens. Nous ne saurons jamais de cette tragédie que ce que l’Histoire officielle, menteuse, voudra bien nous en dire de ce pauvre peuple rayé de la carte et dont nous n’en savons même pas le nom !


    • #451141

      Un des plus grand rôle de De Niro. Il y a aussi "La controverse de Valladolid" avec JP Mariel et J Carmet. Grandiose.

      http://www.youtube.com/watch?v=OWzO...


    • Le rôle du père Gabriel (jésuite) est tenu magistralement par Jérémy Irons. C’est l’histoire de la rédemption de l’esclavagiste (Robert de Niro) qui forme la trame du film, c’est d’une force incomparable et d’une grande beauté
      spirituelle. Je conseille à tous ceux qui n’ont pas vu ce film de le voir, vous ne le regretterez pas. La musique d’Enio Morricone est tout aussi superbe !


    • #451475

      @ Mémoire vive



      Note : **Tasmaniens. Nous ne saurons jamais de cette tragédie que ce que l’Histoire officielle, menteuse, voudra bien nous en dire de ce pauvre peuple rayé de la carte et dont nous n’en savons même pas le nom !




      Tu vois aujourd’hui EN DIRECT des peuples se faire exterminer en multivision...
      Y avais pas une caméra pour les tasmaniens et 100 000 pour un seul palestinien et personne ne bouge...putain je suis chagrin !!!!!


  • plus généralement c’est toute la tradition libérale qui doit être réexaminée. En fait il suffit d’un minimum de méthode d’analyse marxiste, ou se souvenir de la phrase de Jean ziegler « Tout savoir a une histoire. Il existe une genèse de la connaissance. Tout savoir est lié à ses origines, à la pratique problématique d’une société, d’un groupe humain déterminé. ». Le libéralisme dans son ensemble, depuis Grotius et Locke jusque au XXè siècle, en passant par Bentham et Tocqueville, etc, est l’idéologie de la classe des riches propriétaires non nobles, et donc son discours sur la liberté est forcément une imposture, et associé avec le pire cynisme, et compatible avec l’oppression de classe (et/ou de race), c’est même objectivement son but.
    En fait ce travail a déjà été fait, je vous conseille le livre de Domenico Losurdo "Contre-histoire du libéralisme", plein de citations à tomber assis et de faits impitoyables et décapants.

     

    • Petite précision, c’est au concile de Mâcon (VIème siècle) que le pseudo-débat sur l’âme de la femme avait lieu et non au concile de Trente.
      Comment expliquer que les libéraux se revendiquent de l’école de Salamanque ? (voir wikiberal).
      Conférence intéressante, qui donne l’impression que rien n’a changé...


    • Vous semblez omettre quelque chose : les pauvres aussi sont gagnants avec le libéralisme.
      Ricardo le montre avec sa théorie des avantages comparatifs, Von Mises a approfondi cet aspect. Quant à trouver du cynisme chez un économiste comme Bastiat, je me tort de rire.
      Et ca, c’est indiscutable. La société dite capitaliste a amené l’âge d’or de la civilisation mais tellement facile de cracher dans la soupe. Que certains groupes profitent plus que d’autres, oui, mais c’est du coté de l’Etat qui faut regarder.
      Ha, c’était tellement mieux le bon vieux temps des famines et des épidémies.

      Par contre, concernant le marxisme que vous affectionnez, ya à dire sur la question
      Ca fait un siècle que le monde n’est plus libéral, va falloir trouver un autre bouc emissaire.

      PS : et non, je ne suis pas un riche propriétaire non noble.


  • Bonjour

    Cool , voilà de quoi occuper ma 2eme partie de soirée :)


  • Je n’ai pour l’heure regardé que quelques extraits de l’intervention. Ce que dit Marion Sigaut de Voltaire est très juste. Pour autant, la collusion qu’elle sous-entend entre jansénistes et encyclopédistes n’a jamais été qu’une alliance de circonstance. Diderot et ses amis craignaient autant les renards Jésuites que les loups jansénistes. Il suffit, pour s’en rendre compte, de relire leurs réactions après 1764. Autre point qu’il faudrait soulever : le projet des Jésuites de s’emparer du matériel de l’Encyclopédie après 1753. Cela, évidemment, Diderot ne leur a jamais pardonné. On peut le comprendre, étant donné ce qu’ils lui ont fait subir...

     

    • Olive, les thèses que soutient Marion Sigaut sont établies à partir de son travail personnel sur documents originels, formation d’historienne oblige, et lorsqu’elle s’appuie sur le travail d’autres historiens, elle le spécifie... Quelles sont vos compétences personnelles ainsi que vos références en matière d’histoire pour faire vos propres conclusions ? Quelle sont vos sources ? Car vous affirmez, remettez en question son travail, sans rien démontrer du vôtre jusqu’à présent....


    • Ces informations apportent une nuance qui ne contredit pas les propos de Marion Sigaut. Bien qu’une référence soit souhaitable, je suis enclin à croire cela. Rien n’est jamais tout blanc ni tout noir dans le monde séculier.


    • emilie, vous trouverez "le journal de trévoux " (gazette des jésuites) en ligne sur le net. Prenez le temps de lire. Il s’agit d’ailleurs de la principale faille dans la cuirasse de Marion Sigaut. Le combat entre Jésuites, Jansénistes, et Encyclopédistes a été un combat à mort, mais il n’a pas opposé les blanches colombes aux noirs corbeaux...


    • #451116

      @Emilie
      Il est tout à fait vain, Émilie, de demander à Olive, alias Olivier Marchal, de vous faire part de ses recherches en Histoire : il n’en a jamais fait. Et jamais il n’interviendra ici pour autre chose que pour juger du travail des autres et distribuer des bons et des mauvais points, à moi de préférence. Déformation professionnelle, sans doute.
      Professeur de lettres au Lycée Emile-Martin de Bourges, il semble que sa passion pour Jean-Jacques Rousseau lui ait laissé accroire qu’il entendait quelque chose à l’Histoire.
      Je vous suggère, pour vous faire une idée du niveau, d’aller vous promener sur son blog : http://lacomediedesmasques.blogspot...
      Profitez-en pour voir comment, sur pas moins de seize articles, il se permet de mettre en cause mon travail sur les sujets que je maîtrise et auxquels il n’entend rien.
      C’est consternant.
      C’est d’ailleurs tellement odieux que – c’est mon petit doigt qui me l’a dit, je ne citerai pas mes sources – des admirateurs de mon travail lui ont soufflé dans les bronches.
      Ne cherchez pas sur son blog ces commentaires : il ne les met pas (je suis la seule à avoir eu les honneurs de la publication). Je gage que s’il y en avait d’élogieux, ils seraient en ligne.
      Je me réserve, dès que j’aurai le temps, de faire une explication de texte en bonne et due forme des énormités qu’il profère et que j’ai capturées, pour le cas où il viendrait à les modifier ou les supprimer.


    • #451484

      @ Le nouveau



      Rien n’est jamais tout blanc ni tout noir dans le monde séculier.




      Erreur fatale en ordi...faudrait revoir la copie...


    • #451589

      @ Marion

      Bonjour Marion,

      Je viens d’aller jeter un œil sur le blog que vous avez mis en lien.
      En fait, je pense que cet homme vous aime, pas une semaine sans parler de vous... Certains disent "qui aime bien châtie bien". A mon avis vous avez une touche. Frelatée ou pas, je ne sais pas suivant le sens du mot "bien" mais, une touche quand même. (fou rire !!!)

      Et merci encore pour cette nouvelle conférence,

      Bien à vous.

      @ om (Olivier Marchal peut-être ? Sourire...)

      Bonjour Om,

      Pourquoi la "gazette de Trévoux" serait la "principale faille dans la cuirasse de Marion Sigaut" ? Je crois qu’elle-même en parle dans une conférence à Nice (ou bien est-ce dans celle-ci).
      Puisque Marion Sigaut aime travailler en s’appuyant sur des sources pour s’approcher au mieux de la vérité, ce que tout le monde apprécie pour l’exactitude, pour la contredire il serait judicieux de développer un peu vos sources.
      J’ai le sentiment que vous aimez balancer des boules puantes discrètement dans les coins, histoire d’agiter un peu tout le monde, créer une ambiance malsaine sans que nous puissions se raccrocher à vos dires.

      Alors, ni historien, ni professeur de Lettres, ni même un lecteur régulier, je suis allé voir un site où "Les Mémoires de Trévoux" sont évoquées, http://dictionnaire-journaux.gazett... , de 1701 à environ 1770.
      Effectivement il est rapporté du souci que Jansénistes, Encyclopédistes et Voltaire posent aux Jésuites (pour des raisons humaines et de respect, j’ai envie de dire) mais pas dans les termes que vous laissez entendre. Il est même mentionné qu’ils tentent d’éviter les conflits le plus possible sauf lorsque une riposte est inévitable. Je pense que ce qui ennuie ces gens (ils ont l’air de bouffer du curé matin, midi et soir, minimum), c’est que les Jésuites spécifient bien répertorier des extraits d’auteurs et ouvrages qui leurs paraissent d’intérêt et conformes aux valeurs du royaume (il semble qu’ils fassent pas mal de boulettes mais rectifient toujours). D’ailleurs, il est aussi mentionné, malgré le climat détestable entre eux, qu’ils n’hésitent pas à parler de certains ouvrages de Voltaire lorsque ceux-ci semblent relever d’une éthique. Correct, n’est-ce pas ?
      Et quand bien même il y a lutte, étant donné le fossé entre ces deux conceptions de l’humanité, l’une universaliste, l’autre élitiste, il est normal qu’ils défendent leur bout de gras.

      Bien à vous également mais, je sens que cela ne va pas vous suffire.


    • #451649

      @ Henri XI un peu : je suis totalement perplexe et aimerais comprendre votre message. Eclaireriez-vous ma lanterne ?

      @Larry : quel style mon cher, quel style, et quel intérêt flatteur pour l’Histoire, les historiens et la dénonciation des charlatans anonymes (et démasqués).
      Je vous souhaite une excellente journée.


    • #452142

      Ah, ah, ah ! Merci Marion,

      A vrai dire je n’aime pas les personnes qui sèment le trouble tout en restant énigmatiques. On affiche ses positions, ses constats, que ce soit dans une quête de vérité avec sources à l’appui, impartial, convaincu ou même partial mais, franc du collier ou alors on s’abstient.
      Relater en conférence le produit d’un énorme travail est difficile, personne ne prétend être parfait. Du coup les petites phrases assassines sont insupportables dans ce contexte et contre productives. Que "Om" apporte ses "lumières" au lieu de rester "voltairement obscure".

      A ma charge, je dois dire que j’ai regardé uniquement le rapport Jansénistes-Encyclopédistes-Voltaire face aux Jésuites dans ce que cette rapide chronologie des "Mémoires de Trévoux" peut nous apporter. C’est très maigre, non appuyé ou infirmé par d’autres sources du même type. Le risque d’être partial de ma part est absolu dans ce cas mais, je l’assume consciemment, le propos était ailleurs vous l’avez compris.

      Evidemment ça mériterait de lire Les Mémoires de Trévoux, également Le Journal des Savants, le Dictionnaire Universel et la fameuse Encyclopédie dans la même chronologie tout en étant empreint du contexte du moment de chaque fabrication jusqu’à l’édition, sans parler des auteurs contemporains de l’époque tous domaines confondus. Un travail colossal à plein temps qui me paraît impossible, on ne peut que puiser dedans. Je doute même que pour un(e) historien(ne) ça en vaille le coup par rapport au prétendu "humanisme" des Lumières et d’autres faits prioritaires bien plus graves dans les actes qui ne pouvaient que révulser les Jésuites. Qu’en serait-il si les Jésuites avaient pu lire toutes ces correspondances dont vous nous avez fait part ? Trévoux fumerait encore par ses planches d’imprimerie. Hé, hé !

      Et puis on se doute bien qu’un journal de ce type, aussi neutre ce veut-il, est fragile à ce niveau, par le nombre de rédacteurs, les domaines variés embrassés, le désir de relater la nouveauté dans les sciences et les beaux arts, la position forte de départ en tant que Jésuites, universalistes et fidèles au royaume de France. La controverse et la polémique étaient inévitables et en découdre nécessaire.
      Il n’empêche qu’il est noté que la rédaction se remettait régulièrement en question au sujet de cette neutralité. Depuis j’ai lu deux trois choses qui corroborent dans ce sens. Qu’en est-il des Lumières tardives, "Om" peut-il nous le relaté ?

      Bien cordialement.


    • #453187
      le 02/07/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revisiter l’humanisme des Lumières, par Marion Sigaut

      Petite question rien que pour vous Olive, que venez-vous faire ici ? La toile regorge de lieux où la "pensée" universitaire bien académique est relayée pour implémenter (oui, j’aime les néologismes à la con, ils me font rire) les cerveaux mal construits, visitez-les ! De quoi alimenter l’égotisme du bobo inapte qui aime à se retrouver entre soi.
      Marion Sigaut est une acharnée du travail, ce qu’elle vous restitue par ses interventions n’est que l’arbre qui cache la forêt.
      Elle possède même un atout, une sorte de botte de Nevers en fait : son intuition. Ne cherchez pas à lutter, le combat est perdu d’avance, vous en serez toujours à écarter les mauvaises pistes quand elle aura déjà tracé le bon sillon.
      Je sais, c’est frustrant, mais certaines personnes sont animées par une force qui nous dépasse. Vous ne semblez pas comprendre que Marion Sigaut vous serait infiniment reconnaissante de l’instruire sur des sujets qu’elle revendique ne pas savoir traîter.
      Autre scoop, au risque de faire braire les laïcards (désolé, ils font partie de mon bestiaire), l’humanisme authentique se trouve dans les Evangiles, pas chez les encyclopédistes...


  • #450651

    Ce qui prouve le mensonge de ces gens,c’est qu’il découvre un territoire un peuple,et la 1er question qu’il se pose,sont-ils humains ? no comment
    les femmes ont-ils une ame,j’ai qu’une chose a dire,je connaissais déja cette question a l’époque et je suis fier d’etre musulman quand j’entends ca.
    la grande difference entre l’glise et l’islam,c’est que chez nous,y’a qu’un souverain c’est ALLAH,le peuple qui lui obéit est sur la bonne voie,car ces lois sont les meilleures,entre une zakat(impot divin) a 2.5% qui doit etre reverser aux pauvres et necessiteux,ou aux voyageurs en detresse etc ,et
    http://www.wikistrike.com/article-l...
    juste depuis 6ans,le peuple "nationaliste" qui a permit que ceci arrive dans leur nation n’est pas digne de donner des lecons de morales a l’islam et ceux qui ne voient dans le nationalisme qu’un combat paien.ils ne faut pas nous en vouloir.le prophete (salla Allahou ‘alayhi wa salam) dit également : « Certes Allah a extirpé de vous, la fierté de l’arrogance de l’âge de la jahiliya(ignorance) et la glorification des ancêtres. Maintenant les gens sont de deux sortes. Soit des croyants qui sont conscients, soit des transgresseurs qui agissent mal. Vous êtes tous les enfants d’Adam et Adam a été crée à partir de l’argile. Les gens devraient renoncer à leur fierté de la nation car c’est un appel parmi les appels de l’Enfer. S’ils n’y renoncent pas, Allah -Ta‘ala- les considérera plus vils que les plus simples vers qui se frayent un chemin à travers les excréments. » (Rapporté par Abou Daoud et At-Tirmidhi).
    la preuve est que la france fier arrogante et colonialiste a existé mais une fois le monde placé sous esclavage,le pillage en regle établit,ils s’attaquent maintenant aux peuples d’europe,la france a toujours etait contre l’immigration massive mais tel une esclave,on(bankster fm-i)lui a imposé de force.un musulman souffrant de voir le monde(et pas que la france) sous le joug du diable.Merci a MARION SIGNAULT dont jai deja ecouté une conference aux cotés d’alain soral.dommage que les programme scolaire n’ait pas plus d’article d’elle ou d’etienne chouart etc.

     

    • Tu es donc fier du mutisme de ta communauté de croyance concernant pourtant l’usage de l’esclavage en terre africaine en particulier, où l’on pensait que les seuls à accepter l’esclavage était les nègres en raison "d’un degrès inférieur d’humanité", leur place étant "plus proche de l’animal"... (ibn Khaldum entre autres). Déportation, castration, travail forcé des "paiens", certainement pour leur bien !

      Il est évident que les Arabes ont pris des libertés avec le texte coranique, puisqu’ils justifiaient leur pratique en citant le Coran même...qui en parle de façon suffisamment ambigue, en tout cas, en ne tranchant pas la question sur ce sujet de façon radicale....

      Je crois qu’il va falloir que les arabo-musulmans balaient devant leur porte, et fassent leur auto-critique quant aux massacres auxquels ils ont contribués à grande échelle, et qui comme par hasard, concernant la traite négrière rassemble les trois religieux monothéistes, qui sur ce point s’entendaient....C’est factuel, c’est histoire de conversion des paiens en vue d’être sauvé des griffes de la traite, quelle noble conception de la spiritualité !


  • #450661

    Par contre l’islam reconnait aux peuples le pouvoir du libre arbitre,le pouvoir de changer les choses en bien ou en mal par son comportement,
    "En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes." [S13 V11]
    Alors continuez de pretendre que la souveraineté(le pouvoir d’etablir des lois revient aux peuples),que la liberté du vice a outrance est la voie a suivre alors que la france il y a a peine un siecle etait un peu plus pudique,que l’usure et l’interet qui aujourdhui sont généralisé a l’echelle mondiale est positive pour les petites gens,non je m’inscris en faux par rapport a ca.au moins le vote du mariage gay a reveillé un peu le peuple et j’ai plus de faciliter a me réconcilier avec l’idée qu’il me ressemble face a l’ignominie.Mais nous devrions nous lever aussi pour chaque méfait perpetré au nom du peuple francais car en definitive l’etat ne sera pas chatier seul par Allah, mais aussi le peuple qui a voté pour eux ainsi que ceux qui ont toléré leur actes sans se désavouer d’eux,bref l’islande me plait déja un peu plus^^je vous taquine mais l’idée d’une révolution non violente me plait énormément...Et un jour peut etre ceux que vous nommez a tort sauvageons racaille etc seront peut etre en 1er ligne pour pour defendre le peuple,alors ne pensons pas comment fuir face a cet psychose organisé autour d’une crise dévastatrice mais faisons des math,70millions d’habitants dont a peine 100.000 décisionnaires soumis au plus fort(bankster fm-i),prouvons leur que le rapport de force est en faveur du peuple,et pas dans quelques noms lointains ds des villas suisses etc goldman skyrock-failler ta-rot child etc


  • conférence excellente, mais le son est mauvais

     

    • #451316

      Oui, c’est vrai que le son est mauvais. Quel dommage ! Car les conférences sont d’une qualité rare, Marion. Pour notre bien à tous, il serait intéressant de préciser aux personnes qui organisent les conférences de bien s’occuper du son.


  • Plus on en entend sur Voltaire, plus on voit à quel point c’était une pourriture..
    La fascisme ci, le fascisme ça, mais ce type et ce courant des lumières est cent fois pire que le fascisme..
    Rien d’étonnant à ce qu’il soit l’idole de tout ces Francmacs et autres merluchon..

     

    • #451806

      Quand même incroyable, à l’écouter on croierait que pour lui les "petites gens" ne sont que des outils, des machines biologiques aux services des élites... Il était vraiment en avance sur son époque, il serait fier de ce que l’on nous prépare aujourd’hui ...


  • Excellente conférence !

    Concernant la renaissance , l’humanisme, les financiers, les agents corrupteurs on peut lire les premiers chapitres du 1er tome de "la conjuration antichretienne" de Mgr Delassus

    livres-mystiques.com/partieTEXTES/Delassus/ConjurationT1.pdf

     

  • Marion Sigaut a raison. Elle devrait écrire un livre dont la couverture est la photo d’un billet de la Banque de France avec la photo de Voltaire : tout est dit !

    Voltaire et le racisme / l’esclavage :

    http://www.contreculture.org/AG%20V...


  • Il est dommage que Marion tombe dans des travers sophistiques aussi gros. C’est souvent ce qui se passe lorsque l’on va chercher citations et anecdotes pour étayer une idéologie et non pas pour la construire.

    Exemple, l’analogie Chrétien grâce et philosophe raison faite par Diderot (42).
    Marion sous entend que Diderot pense que la raison est un don.
    Un raisonnement analogique est bien autre chose ; A est à B ce que C est à D. C’est leur rapport qui compte et dans le cas précis :
    le Chrétien vise la grâce comme le philosophe vise la raison. Il n’y a dans son discours aucune notion de hiérarchisation des êtres. Diderot est dans le : « que nul entre ici si il n’est géomètre » Platonicien. Càd que pour courir le 100 mètres en 8s il faut d’abord le courir en 9s et qu’on ne court pas avant de savoir marcher. Un bon sens simple qui ne dévalorise personne car c’est le devenir de chacun que de courir (cf Ménon).
    Si on appliquait votre raisonnement à vous même, on dirait que vous êtes humainement supérieure à votre auditoire. Ce qui vous en conviendrez ne vous plairez pas.

    Les lumières sont un mouvement européen qui part de Spinoza en passant par Smith, Diderot, Rousseau,Montesquieu, Robespierre, Kant et j’en passe. Autant de gens si différents se contredisant l’un l’autre.
    Vous citez a un moment Bernard de Mandeville. Comment rapprocher sa pensée d’un Spinoza qui pourtant lui aussi fut nourrit de la crise de la tulipe ?
    Que vous parliez de la naissance du libéralisme Français, soit. Mais s’il vous plaît, ne balancez pas tt se qui se trouve sur la table.

    Que Dans ce que l’on appelle les lumières ont y ai rangé un peu tt venant, cela va de soi.
    Pour reprendre une des plus anciennes lumières : « … personne en effet n’allume une lampe et ne la met sous un boisseau ; on ne la met pas non plus en un lieu caché, mais on la met sur le lampadaire, afin que quiconque entre et sort voie sa lumière »


  • @Madame Sigault

    Il semble bien plus naturel que ce qui a ete impose au sujet des conquistadors les considerants comme des loups sanguinaires assoiffes de conversions, dans la pensee unique est faux. Il y avait a cette epoque en pre-amerique latine des guerres et des tensions entre groupes aux cultures differentes, les amerindiens n’etaient absolument pas des tendres et certains groupes ont preferes trouver du soutiens par les conquistadors.
    http://bibliothequedecombat.wordpre...
    En ce qui concerne les autoroutes on a le plus beau reseau en France, mais a quel prix ! Les francais l’ont paye deja une fois, l’etat la revendu a 60% de la valeur a des boites privees et rentabilises en 3 ans, et desormais les francais payent aussi cher que l’essence (en km) les peages d’autoroutes. Le marche est plus que juteux, avant c’etait un bien national, il a ete converti en manne financiere pour des groupes prives.

    Concernant les lumieres et leur ideologie, voici 2 videos indispensables :
    http://www.youtube.com/watch?v=2rAf...
    http://www.youtube.com/watch?v=MY6x...

     

    • #451259

      à FX

      En effet, les Amérindiens n’étaient de loin pas les gentils indigènes que les bobos gauchos veulent nous faire croire.

      Ils pratiquaient des sacrifices humains lors desquels ils arrachaient à leurs victimes vivantes leur cœur encore palpitant pour l’offrir au Dieu Soleil. Ils avaient aussi pour coutume d’asperger la nourriture qu’ils mangeaient du sang (humain !) de leur prisonniers.

      Et si la force et le pouvoir avaient été entre leurs mains plutôt que celle des Espagnols, je ne pense pas qu’avec de tels pratiques ils auraient été plus humains que les conquistadors.


    • #451506

      @ Reina Isabel
      Quel pseudo morbide dans ce contexte. Si c’est pour faire rire c’est raté. Tu vas quand même pas nous faire un néo révi-sionisme sur le sort qui a été réservé aux amérindiens quand même ? Si tu l’oses, je t’attends !...


    • #451536

      En effet, il y avait, semble-t-il, le mythe d’un déluge ancestral, et la croyance était qu’il fallait sacrifier des hommes au Dieu Soleil pour en éviter un nouveau.

      Il faut noter aussi que Cortes démantèle l’empire Aztèque avec 300 hommes.
      De même, Pissaro démantèle l’empire Inca avec 200 hommes.

      En fait, de ce que j’ai lu de l’aventure de Cortes, il a obtenu beaucoup de soutien des tribus soumises aux Aztèques, lesquelles en avait vraisemblablement marre de se faire razzier des leurs pour être sacrifiés au Dieu Soleil. Cortes a donc fédéré les tribus autour de lui. Sans cela, il n’aurait jamais pu réussir.
      Je ne me suis pas encore intéressé à l’histoire de Pissaro.

      De plus, autre chose étonnante, il y avait des prophéties : Un libérateur devait venir par la mer.

      Il y a un concours de circonstances incroyables lors de l’installation de l’Espagne en Amérique.
      Le fruit tombe quand il est mur.


    • Pour nuancer, il est certains que les conquistadors ont mene des alliances avec des populations autochtones pour plus de controle sur les ressources et plus de pouvoir sur des populations de plus en plus importante, ils ont use de force et surtout de beaucoup de strategie politique. Malgre tout cela ne correspond pas du tout au catholicisme de massacrer, de convoiter les richesses des autres, de voler..., alors comment expliquer cela de la part de cette caste ? Ce qui est sur egalement c’est que les populations amerindiennes, avec leurs croyances, etaient bien plus sanguinaires que les conquistadors, de ce fait il a pu etre legitime de vouloir arreter cela et d’avoir plus de volonte a la conversion catholique.


    • #451886

      Avant l’arrivée des européens il y avait plus de 500 nations qui parlaient plus de 300 langues en Amérique. Alors évitez de dire "les" amérindiens parc’que la seule chose que ces dizaines de millions de gens avaient en commun était de vivre en Amérique.

      Et puis soyons un peu honnête et serieux, les espagnols avaient eux-mêmes assez d’integrité pour se qualifier de "conquistador" alors n’allons pas essayer de sous-entendre qu’il y avait d’autres justifications que la conquête.

      L’Espagne était un empire en plein dans l’inquisition espagnole, alors leurs leçons de morale il peuvent bien se les.... Les pratiques barbares de certaines nations n’auront été qu’un prétexte pour justifier une inhumanité aussi critiqueable. Et puis les conquistadors n’ont pas "liberé" les amérindiens, ces pauvres gens n’auront que changé un monstre pour un bien plus vorace et monstrueux.

      Dans ces nombreuses nations, beaucoup auraient eu des leçons à nous donner en matière d’humanisme, de droits de l’Homme et d’égalité. Étant Québécois je peux vous dire que d’avoir cohabiter avec des amérindiens ( les Hurons) a rendu notre peuple meilleur. Plus respectueux envers la nature et les femmes par exemple. Plus humble aussi et nous savons à quel point rendre des français plus humbles n’est pas une tâche facile ;-)


  • #451377

    Merci.
    Avec toutes vos recherches sur ces "intellectuels", j’espères que Monsieur de Lally, Lieutenant-Général des Armées du Roi. Condamnée à tort par ces messieurs du parlement de Paris sra enin innocenté.
    Martyrisé le 9 mai 1766.
    Resciescat In Pace


  • Bonjour,
    Excellente conférence comme d’habitude ! Notre société actuelle est le fruit des "lumières" !
    Je me demande s’il ne faut pas gratter un peu plus...peut- être suis-je enclin à la paranoia mais le libéralisme économique ,moeurs décadentes sont deux mamelles qu’idolâtrent "la communauté élue".
    La communauté élue est pratiquement derrière tous les grands événements qui se sont produits....ils tirent les ficelles comme personne... ! J’en suis persuadée qu’ils ont mis leur grain de sel dans cette histoire .... !
    Il serait bon de s’intéresser au statut de la communauté élue sous l’Ancien Régime ,puis sous la période post- révolutionnaire..Cela a dû engendré une émancipation non négligeable ... !Ils avaient tout intérêt à voir un réel renversement du régime monarchique (noblesse - tiers état - clergé ) !

     

    • #452384

      Bonsoir Samra,

      Je crois que leur réelle puissance arrive un peu après la Révolution, elle explose notamment avec la défaite de Napoléon à Waterloo en 1815. Le décret Crémieux de 1871 en est un autre exemple en France. Bon, cela dit les intérêts entre "lumières" et "élus" comme les francs-mac étaient certainement convergents (ce qui ne les empêchaient peut-être pas de se bouffer entre-eux pour du pognon) et le statut restrictif des juifs sous la monarchie démontre une certaine méfiance du royaume à l’époque. Je ne sais pas si on peut déjà parler de sionisme vers 1815.

      Pour Waterloo l’armée anglaise a bénéficié d’une manne d’argent pour payer des renforts grâce à la famille Rothschild notamment. Cela a provoqué la défaite cuisante de Napoléon. Ce qui n’a pas empêché les anglais de se faire également doubler le lendemain de la victoire anglaise. Le "double effet kiss-cool" en somme.
      Grâce à leurs entreprises et aussi par l’embargo de Napoléon sur la Grande Bretagne, la famille Rothschild avait mis au point des petits bateaux de fret moins voyants pour acheminer les marchandises sur le continent et surtout bien plus rapides pour traverser la Manche sans se faire attraper. A cela il faut ajouter le réseau de renseignements du banquier un peu partout sur le continent qui a été fort utile aux Rothschild pour faire un coup de Trafalgar qui, je pense, était prémédité. Avec ses navettes rapides, ayant la nouvelle de la défaite de Napoléon un jour avant la Couronne, Nathan Rothschild a vendu toutes ses actions boursières et autres, ça a déjà provoqué une déstabilisation et une chute en bourse. Ensuite il a déclaré que l’Angleterre avait perdu, tout le monde croyait que s’en était fini, tous voulaient récupérer leur argent placé en bourse, le peu que ça valait encore. Rotschild racheta à tour de bras et lorsque la Couronne déclara le lendemain que l’Angleterre était vainqueur, Rothschild était devenu incontournable dans les décisions par sa puissance d’argent comme par la dette contractée par l’Angleterre pour financer ses troupes. "Pas très Coubertin" comme qui dirait et une sacrée calotte pour la monarchie.

      Bon, l’histoire est plus subtile que ça, j’ai beaucoup oublié mais je crois ne pas trop dire d’âneries. A partir de là on peut considérer que la finance décidait au moins chez les anglo-saxons comme aux Etats-Unis. Comme il y avait déjà une filiale en France, c’était du "gagnant-gagnant" partout.


  • Bravo madame. Conférence d’une heure et demi plus passionante qu’un match de football !

    J’ai beaucoup aimé la partie sur le protestantisme, le catholicisme et les aspects repris par la renaissance.

     

    • Le problème est le suivant:les Occidentaux héritent de la pensée africaine. Les savants Grecs puisent tout en Égypte : la science et l’ésotérisme qui accompagne cette science.Ils prennent tout sauf ce qu’est la Vérité, la Sagesse, le Principe divin qui gouverne la vie. Cela leur échappe. Ils ont les yeux fermés par leur cupidité et leur soif de la matière. Ce Principe est Maât : la spirale fondatrice, au cœur de toute chose : ADN, fœtus,galaxies, impacts de météorites, vent solaire,escargot, tourbillons de vents, tourbillons d’eau,etc., jusque dans ce qu’on ne voit pas, l’invisible. Ce Principe vit en toute chose. L’esprit sait et la connaît en forme de croix. C’est cette forme qui inquiète les esprits et non le nom de Jésus. c’est cette spirale ou son équivalent mathématique et symbolique,la croix ansée (Ankh) qui fonde le Principe qui rythme l’âme du monde, des choses et l’âme de l’humain.En toutes choses, le sage doit la mettre en œuvre sur le plan pratique. Il utilise les rites, le sacré, les objets d’arts, les fétiches pour y arriver.. Ce Principe est introduit dans les théories du droit, de l’économie, des arts, de l’architecture, etc.Le but : conjurer le désordre, le mal, la violence.En Afrique noire, c’est l’harmonie du monde qui est visée : elle doit coïncider avec celle de la société.Quand l’Occident récupère cette science en Égypte, elle vise désormais la domination des autres.L’aspect ésotérique est mise à contribution dans la maçonnerie. Le but : contrôler les esprits des autres en vue de la domination. La religion chrétienne qui en découle est mise au service de cette même domination. Cela ne pouvait pas durer... Nous sommes en 2012.La science de la complexité fait son diagnostic : Impossible de connaître la Réalité, la Matière, grand R et grand M. Conclusion:la science ne connaîtra jamais le mystère divin. Mieux : l’homme doit se contenter d’obéir à la nature sans quoi il est condamné.Les sociétés primitives avaient donc raison.Que faire ?


  • #452062
    le 01/07/2013 par Boulevard Rousseau
    Revisiter l’humanisme des Lumières, par Marion Sigaut

    Ce que j’aime chez Marion Sigaut, c’est q’elle nous fait entrer dans le quotidien des français de l’époque, ça change des livres d’histoire dans lesquels on ne nous parle que des "grands hommes" et des grands évènements de façon romancée et peu détaillée. Les historiens devraient s’inspirer de son travail, il faudrait sérieusement que la méthodologie des historiens s’améliore et qu’ils nous apportent une vision économique et sociale de la période dont ils parlent plutôt que de nous conter de grands évènements de façon abstraite et complètement coupée du réel.


  • #453392

    Merci Mme SIGAUT pour votre savoir , votre gentillesse et surtout demander un micro la prochaine fois .


  • #453569

    Au fait, le 1er juin 2013, j’étais à Bordeaux, avec Alain Soral et Stéphane Chardonnet. La conférence de Nîmes a eu lieu le 1er juin 2012.

     

  • Bonjour et merci pour cette conférence d’utilité publique. A diffuser pour se (re)construire une Histoire digne de ce nom.

    2 seuls (petits) regrets : le volume du son et trop faible, et la liste promise des références utilisées n’est pas dans les commentaires sur dailymotion ou E/R.

    Bonne continuation,

     

    • #461310

      Vous trouverez cette liste à la suite de la vidéo faite le lendemain à Marseille : L’antihumanisme des Lumières.
      C’était une seule et même conférence faite deux jours consécutifs, elles ont été publiées à un an d’intervalle.


  • Merci infiniment Madame SIGAUT. Pourriez-vous éditer des livres niveau collège et lycée ?

     

    • #461312

      franchement, jamais un éditeur de livres scolaire ne me financera aucun travail.
      Mais j’ai des projets en cours qui seront à la portée d’élèves des collèges.
      Merci de votre soutien.


  • Afficher les commentaires suivants