Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Revue de presse de Pierre Jovanovic sur les banques centrales européenne et suisse

Voir aussi, sur E&R :

Se procurer le dernier ouvrage de Pierre Jovanovic sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est une joie d’avoir lu ton livre le 666 ; plus rien ne sera dans l’ombre avec le monde de la finance grace àce livre 666 ;


  • Du grand n’importe quoi.

    Je suis frontalier français et je peux vous dire que cette augmentation du franc suisse est une bénédiction. C’est 30% de plus sur la fiche de salaire, car nos achats se font en France, en euro.
    Les entreprises suisse ont les reins solides et même si certaines risque de licencier, elles s’habitueront, comme elle se sont habituées au 1,20 fr suisse pour un euro que la BC suisse avait mise en place il y a 3 ans (auparavant le temps plancher était de 1,5). La banque centrale savait que tôt ou tard elle allait abandonné le taux plancher et c’est pour cela qu’elle a progressivement abaissé son taux plancher, afin d’éviter un trop gros choc pour la Suisse.
    Donc l’apocalypse ne se produira pas.

     

    • C’est sûr qu’il faut savoir analyser les analyses... Si, au moment où l’apocalypse monétaire a lieu, vous avez des pièces d’or à foison, tout ce qui vous arrivera, c’est de vous faire trancher la gorge et peut-être faire tuer votre famille dans le même temps. Par contre, si vous avez un endroit discret avec l’accès à l’eau potable, de la nourriture, de quoi se défendre, vous aurez le temps de regarder le monde s’écrouler autour de vous. Le meilleur investissement à faire, c’est d’acheter des livres (collection rustica, kk...), de faire des formations (plantes médicinales, tir, survie, bricolage en tout genre...) et d’acheter un bout de terrain (une cabane sur un terrain non-constructible est accessible, même pour un chômeur). Le tout, en restant discret... Et si l’apocalypse n’a pas lieu (ce dont je doute), vous aurez au moins amélioré votre qualité de vie en vous émancipant de ce système de merde (pensez-y, nous les pauvres, nous n’aurons jamais de repos (la retraite) accordé par ce système, à par la mort).


    • Oui, les produits suisses ont pris d’un seul coup 30% à l’exportation. Votre petite vie à vous en bénéficie temporairement (on est toujours dans le MOI à tous les niveaux finalement) puisque vous travaillez en Suisse mais dépensez en France.

      Toutefois sur le long terme on va bien voir l’impact sur les exportations suisses, dans une économie mondialisée qui commence en plus à ralentir.


    • ne te réjouis pas trop vite ...+... ça ne va pas durer...


    • @yamapopi
      Quand tu auras une montée des prix dans la zone Euro, on verra si la convertibilité avec le franc suisse te permettra de tenir le même discours ? On verra aussi jusqu’à quel point les entreprises pourront continuer d’indexer les salaires sur les devises en chute ? Le mouvement opéré par la BNS est un réflexe pour amortir la dévaluation de l’Euro afin d’éviter que le choc ne soit pas trop brutal pour les Suisses, mais cela n’enlèvera en rien leurs prises de positions sur les dettes souveraines et sur l’effondrement généralisé.
      Il semble évident que les événements qui se passent actuellement : QE, SYRIZA, BRICS et même CHARLIE inclus sont les signes annonciateur d’une tempête à venir. Il faut se rabattre dès maintenant sur des valeurs tangibles : Or, pièces de monnaie, Fonciers etc... Si tu ne comprend pas ça, tu risques de faire partie des dindons de la Farce !


    • Ce qu’il faut faire c’est prier Dieu,
      C’est assez consternant de voir les hommes ouvrir les yeux sur le monde et discuter de leur présent pour qu’ensuite ils l’oublient et cherchent ,une fois de plus, la solution dans leur arrogance...


  • @Zéklon B.

    Je pense que la puce électronique sera la prochaine valeur refuge...


  • Et pour cause : Napoléon n’a jamais utilisé la planche à billets, parce que le Directoire l’a envoyé piller les principautés italiennes, hollandaises et allemandes dont les trésors publics ont systématiquement été confisqués pour remplir les caisses de l’Etat français, ce qui du coup a réglé la question des déficits et de la monnaie papier remplacée par le Franc Germinal. C’est quand même un comble que d’aller chercher des anglo-axons comme Max Keiser, actionnaire de Bitcoin, pour nous apprendre une Histoire de France falsifiée. De même, la Convention n’avait rien trouvé de mieux comme garantie pour émettre ses assignats que la confiscation des biens de l’Eglise catholique dont la contre-valeur a permis de conserver la valeur des assignats pendant un peu plus d’un an. La monnaie or de l’Empire Napoléonien a donc pour origine le vol de l’or détenu par nos voisins européens que les armées des sans-culottes sont allées "libérer" avec une fortune diverse amplement servie par les cellules des loges maçonniques sises dans les pays envahis, qui ont su prêter une main secourable à notre génie de général Bonaparte quelque peu servi par de menues trahisons locales et un service de renseignements hors-pair sur les mouvements des troupes ennemies. C’est le même Bonaparte qui a réalisé la réforme fiscale que son prédécesseur n’avait pu mener à bien, faute du soutien de la Noblesse, à savoir l’unification de la collecte des impôts nationaux dont la recette appartenait aux banquiers privés actionnaires de la Banque de France, ceux-là mêmes sans lesquels Bonaparte n’aurait jamais pu financer ses guerres perpétuelles à travers toute l’Europe, au prix du sang de millions de Français. Alors certes Napoléon n’a pas eu recours à la planche à billets mais le prix à payer pour cela dépasse de loin le bénéfice que la France a tiré de la Révolution française. En termes de richesse produite, il faudra attendre les années 1830 pour que la France retrouve un niveau comparable à celui de la Monarchie sous Louis XVI.

     

    • très juste tout ça,mais tu oublies un pays, Napoléon après l’Italie, est parti faire les poches des cantons suisses et cela a été une de ses plus belles prises, et ce en toute discrétion car sans coup ferir
      le plus rigolo dans tout ça est que le seul état qui a échappé au pillage de ses richesses est la principauté de Hesse Kassel grâce à Mayer Rothschild qui gérait ses fonds et qui même emprisonné n’a pas lâché le morceau, ce qui lui a valu une réputation d’honnêteté dans toute l’europe germanique et anglo saxonne, ce dont il s’est bien servi ensuite pour finir par mettre la main sur la banque d’Angleterre.
      on peut dire que la maison Rothschild doit sa réussite à Napoléon (et ce sans compter le coup de Waterloo)


    • Corrections : c’est la Ire République qui a déclenché ces guerres qui ont porté au pouvoir le général Bonaparte, qui n’avait nul intérêt à les poursuivre, l’or de la City étant la cause de leur continuation, et non la volonté d’un soldat parvenu et donc à la merci d’une défaite. Napoléon voulait diriger le peuple selon les intérêts de celui-ci et donc s’était mis les F.·.M.·. à dos.

      OÙ AVEZ-VOUS VU que des millions de Français seraient MORTS des guerres du Consulat et de l’Empire ? Ils furent 600 000 entre 1799 et 1815, soit 2% ou un peu plus de notre population, contre 4,8% en 1915-1918 et plus de 5% en 1792-1799, sous la Révolution et la Ire République, laquelle avait déclenché ces désastres !


  • Il y a des rumeurs comme quoi la hausse brutal de francs suisse ait un lien avec les nombreux oligarques russes. En effet, le rouble a subit des attaques spéculatives lié a la guerre a mort économique entre Russie et Etas unis, cette chute du rouble a incité probablement bon nombre de russes a ce protéger en achetant du franc suisse en masse (suisse = pays neutre = coffre fort mondiale). Il y a aussi l’euro qui ce fait attaqué (quantitative easing, politique de taux faible, evenement en grèce etc...)

     

    • rumeurs non fondées car il y a déjà plusieurs mois (j’ai oublié la date exacte) que l’on ne peut plus acheter de franc suisse au delà d’un montant de 100 000 euros,
      au delà c’est taxation progressive selon les montants et il faut en plus un agrément de la banque centrale suisse.
      les suisses sont ultra vigilants depuis quelques années car ils savent que le CHF est une monnaie refuge donc ils anticipent


  • En fait c’est un peu comme si c’est l’hiver et t’as du bois pour 10 jours.
    Alors les gens censés, ils coupent du bois.
    Eux ils brulent + de bois et ils disent : regarder la température sur le thermomètre à monter.
    +-

     

    • @Laurent Superbe parabole,ça colle parfaitement à la mentalité du frontalier du tertiaire...or,s’ils avaient fait des métiers d’homme,ils se seraient rendus compte depuis très longtemps,à travers les travaux infrastructurels(cf:Pierre Hillard encore pertinent sur ce point,s’intéresser aux infrastructures) que leur petit fromage va bientôt sauter et que la Suisse va être rattachée au bloc de l’ouest (j’ai fait deux ou trois ans de travaux,que de la voie rapide,du tunnel,etc,etc,entre Suisse et le bloc) et maintenant 1Franc=1euro comme de par hasard !...bien à toi camarade parabolier...Féthi


  • A la 19’ ce ne sont pas des suisses mais des frontaliers français qui font la queue pour changer leur salaire qui vient d’augmenter de 25% en 24h.
    En moyenne, il fallait attendre 1h30 à chaque bureau de change avant d’être servi.
    Ce semble très plaisant à première vue mais de nombreux licenciements les guettent.


  • Je maîtrise très bien les sujets économiques, mais j’ai toujours l’impression de ne rien comprendre à Jovanovic. Il y a toujours une conviction monétariste chevillée au corps, mêlée d’un absurde et larouchien fétichisme de l’or.

    Le QE n’appauvrit pas une nation. Plus vous avez de monnaie disponible, plus vous avez de pouvoir d’achat. C’est quoi ce délire friedmanien comme quoi "plus on a de monnaie, moins on en a" (parce qu’elle subit une inflation automatique) ? C’est ce qui a justifié tous les refus d’augmentation de salaire par les ultralibéraux depuis toujours.

    Et qui va accepter votre or physique ? Ca ne se mange pas, ça ne tient pas chaud la nuit, ça ne sert à rien. Et surtout 90% des gens n’en ont tout simplement pas. Ca ne peut pas servir de socle à une nouvelle économie.

     

    • @Mike Ce "fétichisme" comme tu dis de Pierre Jovanovic pour l’or et l’argent,au niveau d’un Etat,c’est juste du bon sens,une manière de ne pas vivre au-dessus de ses moyens,de réguler l’émission de monnaie et surtout de préserver ses billes dans le temps (s’il avait été "fétichiste" envers de la fonte,ç’aurait été débile en-effet,la fonte s’oxyde et s’effrite dans le temps,je le sais,j’en ai coulée moi-même...l’or et l’argent résistent pratiquement à tout et seront toujours là dans mille ans,c’est déjà une excellente raison pour en faire une valeur refuge)...les "pq.e" non-plus ne résisteront à rien,ne résolvent rien,nous pourrissent la vie et permettent le parasitisme : commissions européennes de mes deux,création non-stop de nouveaux impôts,radars sur les trottoirs bientôt,banquier gras et chauve qui se prend pour le bon Dieu,architecture plus moche et moins fiable qu’en union soviétique,etc,etc,macdonald,carte bleue,etc,etc...Féthi


    • Pierre Jovanovic a deux qualités essentielles, ce qui lui donne de la justesse dans ses analyses : 1). il ne se trompe jamais dans ses prédictions. 2). il n’oublie pas d’inclure dans ses commentaires économiques l’aspect religieux ou mystique d’un problème actuel, exemple : Les PIIGS (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne) sont en permanence attaqués par les pays et banques judéo-protestantes car ces cinq pays sont catholiques. Pierre Jovanovic et Pierre Hillard sont deux critiques du monde moderne qui analysent l’actualité AUSSI à travers le spectre de la religion, “le mondialisme est un messianisme” Pierre Hillard.


    • Je crains que les propos de notre camarade Féthi ne soient pas à même de contredire Mike...Pierre Jovanovic est un personnage intéressant et haut en couleurs mais on ne peut pas dire qu’il soit autre chose que ce qu’il est : un journaliste...et c’est déjà pas mal, il est l’un des rares à aller chercher plus loin que l’afp et gratouiller là où ça démange. Mais, idéologiquement c’est CLAIREMENT le gros bordel : et je ne parle pas, là, de son côté spiritualiste voire mystique mais de sa "doctrine" économique : c’est, objectivement, n’importe quoi et pour les raisons qu’évoquent Mike.


    • @Jean Salut camarade,aucun problème à me faire contredire,on n’est que des hommes (et l’économie reste une "science humaine",on n’y trouve pas de vérité infaillible)...mais tu ne trouves pas contradictoire dans le com’ de Mike le fait de joindre "monétarisme" et "étalon or" dans sa critique de Jovanovic,ce n’est pas antinomique ? j’ai peut-être loupé un épisode mais je n’ai jamais entendu de velléités monétaristes dans les propos de Jovanovic...et personnellement,je lui trouve un petit côté iconoclaste très sympathique,si ça peut amener des gens à s’intéresser à la création monétaire,tant mieux...bien à toi...Féthi


    • Complètement d’accord avec ce que tu dis sur Jovanovic, camarade Féthi, sur le personnage ; je l’apprécie et j’apprécie ses émissions que j’écoute à chaque fois...d’une certaine façon (attention, je ne suis pas économiste, loin de là), on peut dire qu’il tient un discours proche d’un certain monétarisme, dans le sens où il critique en quasi permanence les émission incontrôlées de monnaie...mais, c’est pas ce que je lui reproche, en fait...le petit truc qui coince, en ce qui me concerne, c’est le discours qui est, par moment, pro libéral (on se croirait dans le 15ème arrondissement...de Paris, hein), et à côté de ça la critique du libéralisme dans l’union européenne ; disons que ce qu’il dit n’est dans l’absolue pas du "n’importe quoi", mais qu’il faut parfois s’accrocher pour suivre le fil d’une pensée complètement idiosyncratique ; ça donne un personnage hors norme et, comme tu le dis, iconoclaste..mais disons qu’on lui donnera pas les clefs du coffre pour gérer les dossiers ; ceci-dit, il n’a jamais prétendu être ce qu’il n’est pas. Et puis, l’économie et les discussions pénibles sur la monnaie, avouons que c’est relativement chiant : ce n’est pas un idéal pour lequel j’irais me faire trouer la peau.
      J’avoue qu’en tant que français -un peu !- nostalgique d’un certain type de contre-culture comme on a pu en avoir dans les années 70, Jovanovic me plaît bien quand il fait du Jovanovic ; c’est un peu Tintin au pays de Louis Pauwels ou bien un Hunter S.Thompson ultra mystique ; y’a plus beaucoup de personnages dans ce genre, alors, il est vrai, quand on en tient un faut le garder...je pense qu’il devrait écrire plus de romans, d’ailleurs, mais je m’éloigne...
      Je pense, camarade, qu’on doit se rejoindre sur ces dernières considérations ; en te saluant.


    • @Jean Salut Jean,non seulement j’aime bien ton prénom (vu dans Tintin d’ailleurs,quand j’étais un petit gremlins,"le secret de la Licorne","Jean l’aigle de Patnos car c’est à Patnos qu’il rédigea son Apocalypse",ça s’oublie pas ;ensuite "c’est qui ce Jean M’dame ?" à la maîtresse,etc,etc) mais en plus je crois que j’ai saisi ta critique : grosso-modo,les contradictions,comme lorsque quelqu’un critique le "système" avec un coca-cola dans les mains...personnellement,j’ai trouvé Jovanovic hors-sujet sur la fameuse "guerre civile" à venir,c’était une vision de quelqu’un qui vit dans un milieu privilégié,quand de l’autre côté du manche,on sait très bien qu’on ne fait pas de "guerre civile" avec du gel,des smartfone et des cheeseburgers,banlieues comprises (d’où je viens,les vrais taudis avec bassine en guise de salle de bains,les booonlieueu,ce sont des petits bourgeois comme les autres ; la pauvreté réelle c’était dans les villages et ça l’est sûrement toujours)...mais pour le reste,Jovanovic a "assuré" comme on disait (avant de connaître ces sacs à m.rde d’assureurs),le -777 de la rue du mur,démission du Pape un an à l’avance,chapeau franchement...bien à toi Jean,change pas de prénom !...Féthi


  • J’y connais rien mais la comparaison que Pierre fait avec 1792 a des limites car les ploutocrates qui nous dominent possèdent une arme redoutable qui n’existait pas à l’époque : les médias, ou plus précisément l’image lumineuse. Accompagnée d’un son travaillé et orienté elle a sur la psychée un énorme effet !.

    Autrement dit, nous ne sommes plus gouvernés par la raison mais par l’illusion. Mais de l’illusion d’une puissance phénoménale, grandiose. Et ce n’est pas fini ... .

    J’ai beaucoup de respect pour Pierre Jovanovitch mais après l’avoir entendu commenter le livre de Howard Blomm "le principe de Lucifer", je crois hélas qu’il est tout aussi illusionné que bien des gens (avaliser par exemple les thèses de Freud (mais pas que ...) de nos jours encore fait montre d’un aveuglement désolant).

    Malgré tout,, il faut l’écouter car il donne de précieuse infos.


  • Commencez a utiliser les monnaies d’echanges alternatives (JEU, SEL, etc https://cirquedujeu.wordpress.com/) qui ont un plus grand potentiel de souverainete que l’or ou l’argent - les metaux sont toujours sous controle des banques et de l’elite.

    L’example de l’Argentine en 2001 le confirme : Les groupes qui ont utilise ce type de monnaies d’echanges alternatives n’ont pas autant souffert de la crise et ont vu leur economie locale prosperee alors que l’economie du pays s’ecroulait de partout.

    Pensez en dehors de la boite ! La souverainete individuelle commence par une monnaie souveraine , c’est a dire totalement controlee par l’individu lui-meme et non pas par un groupe privilegie. Sortir complement du systme economique mondiale et nationale basee sur l’usure est la seule voie de sortie pour atteindre la prosperite pour tous.


  • Si la population française représente 15% de la zone euro, la masse monétaire qui sera imprimée dans le cadre du "Q.E." par la banque de France sera elle de 15% ? sinon quelle sera la part de chaque pays et sur quelle base sera fondée cette impression massive d’euros ?
    Les pays émetteurs de billets en euro sont identifiés par la lettre située avant le numéro de série (donc qui indique la provenance). Je suppose que si un jour un pays se retire de la zone euro, les billets imprimés avec sa lettre seront mis hors circulation. La BCE laissera-t-elle des pays où il y a des partis politiques qui songent à sortir de la zone euro s’ils parvenaient au pouvoir, imprimer des Euros, sachant qu’il seront retirés de la circulation dès leur accéssion au pouvoir ?
    Si plusieurs pays sortent de l’euro, le "Q.E." prévu sur plusieurs années sera-t-il réduit ?
    J’espère que mes questions ne sont pas idiotes. Cela fait un peu plus d’un an que j’améliore mes connaissances économiques et politiques, heureusement que vous êtes là (M.Jovanovic et E&R).

     

    • @claudas Salut,excellente question bien au conraire...si les "pq.e" sont lancés sur une telle échelle,c’est que politiquement tout est déjà verrouillé : personne ne sortira de l’euro par les urnes,le reste c’est du bla-bla(comment revenir en arrière ? il faudrait éplucher la trajectoire de chaque pièce et billet ? c’est impossible)...on ne va pas se tirer une balle non-plus pour autant,si certains ont de la terre,qu’ils la gardent,les jeunes hommes devraient apprendre des métiers utiles à la collectivité(élagage,maçonnerie,agriculture,il y en a des choses à faire),pour les Dames je ne sais pas(chirurgie peut-être ?)...bien à toi...Féthi


  • Afficher les commentaires suivants