Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Revue de presse économique

Avec Pierre Jovanovic et Olivier Delamarche

 
 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #739390
    Le 25 février 2014 à 19:08 par Eric
    Revue de presse économique

    Olivier Delamarche se moque, sans le nommer, du salaire à vie que prône Bernard Friot. Lors d’un débat entre ces deux experts de l’économie cela m’étonnerait fort que Bernard Friot ait le dessous. Après avoir lu cette interview vous comprendrez pourquoi : "Bernard Friot : « Le management capitaliste entrave notre désir de participer au bien commun » : http://www.bastamag.net/Bernard-Fri...

    Je ne comprends pas pourquoi Olivier Delamarche nous dit que nous sommes obligés de rembourser la dette alors même qu’elle est majoritairement détenue par des étrangers suite à la scandaleuse loi du 3 janvier 1973. Comment se fait-il que Jovanovic, qui connaît bien le sujet, ne lui ait pas envoyé cette loi dans les dents ? Quant aux Français qui perdraient de l’argent en cas de non-remboursement de la dette, cela m’étonnerait fort qu’ils seraient ruinés pour autant. Enfin, l’intérêt général (la souveraineté monétaire de la France) n’est-il pas beaucoup plus important que l’intérêt particulier de quelques millionnaires ?

     

    Répondre à ce message

    • #739827
      Le Février 2014 à 06:52 par Bromélia
      Revue de presse économique

      Entièrement d’accord avec vous Eric. Il faut s’intéresser aux solutions alternatives au capitalisme, se moquer gratuitement du grade (fonctionnaires) ou de l’idée d’un revenu comme droit politique ne fait pas avancer le débat. Se limiter à réguler seulement les dérives les plus criantes du capitalisme sans remettre en cause le prêt à intérêt revient à épouser les idées de Jacques Attali.

       
    • #739856
      Le Février 2014 à 08:12 par anna
      Revue de presse économique

      Il te le dit, parce que si tu ne rembourse pas, ton créancier se rappellera à ton bon souvenir ; si tes créanciers sont des étrangers, a fortiori. Un gouvernement peut, peut-être et jusqu’à un certain point, contraindre sa propre population, la voler en la dupant ou en la saignant, au propre comme au figuré, mais il ne peut ni duper ni contraindre un créancier puissant quel qu’il soit. Ni avec ni sans ménagements. Au bout du bout... guerres civiles, guerres tout court, quand le créancier spolié a trop à perdre... ou mieux à prendre (ça s’appelle la saisie), sinon, quand les populations spoliées n’ont plus rien à perdre.

       
  • #739595
    Le 25 février 2014 à 22:27 par Ouioui
    Revue de presse économique

    La dette est illégitime, pourquoi veut-il la payer ? c’est de l’argent qui n’existe pas...
    Faisons un audit et refusons de payer.

     

    Répondre à ce message

    • #739909
      Le Février 2014 à 10:26 par humblement
      Revue de presse économique

      Monsieur Delamarche est un gérant de portefeuille, il pense au travers du prisme du respect de l’investisseur...du spéculateur. Il ne demandera jamais de ne pas payer la dette, ne serait-ce qu’en partie. Et avec une dette qui dépasse les 100% du PIB, il n’a en effet plus de solution viable à nous proposer. Et ce d’autant plus que la politique néolibérale de nos traités européens semble lui convenir (à ma connaissance il ne s’est pas offusqué le la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux à l’intérieur de l’Union européenne et auprès des pays tiers qui eux ne la proposent pas). Comme Pierre Jovanovic, c’est un donneur d’alerte digne d’intérêt. Mais n’attendons pas de lui des solutions révolutionnaires. Son métier est tout de même de faire de l’argent avec de l’argent.
      Mon amitié à tous ceux qui participent au débat.

       
    • #739980
      Le Février 2014 à 12:14 par toto
      Revue de presse économique

      Et avec une dette qui dépasse les 100% du PIB, il n’a en effet plus de solution viable à nous proposer.



      Le fait que le ratio "Dette sur PIB" soit supérieur à 100% n’est pas un critère objectif pour juger de la solvabilité d’un pays. Par contre c’est clairement une donnée subjective comme peuvent l’êtres les passages de millénaires ou certains seuils sur les marchés actions (par exemple). Le PIB est juste une référence qui permet de "normaliser" les niveaux d’endettements pour faire des comparaisons entre pays aux mêmes dates ou entre deux dates pour un même pays. C’est même une référence assez contestable puisque le PIB est un flux (annuel) alors que la dette est un stock...

       
    • #742293
      Le Février 2014 à 13:51 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Revue de presse économique

      @ toto

      N’ayez crainte, ici, tout peut et doit être dit. Vous pouvez poursuivre votre analyse, "l’économie libérale" n’a rien d’une science et le plan comptable général ne fait que formaliser un concept qui ne repose sur rien.
      Parler de PIB ou de dette est sans objet en fait, chaque pays met à peu près tout et n’importe quoi dedans, et la dette s’exprime, pour la France en particulier, "hors bilan".
      La seule vérité est que le travail (dans le sens mécanique du terme) ne produit plus et depuis fort longtemps la matière qui permet à tous de vivre. C’est donc à une fuite en avant que nous assistons, fuite qui utilise de manière frauduleuse la variable "temps" dans l’équation du mouvement. Nous sommes aujourd’hui dans le cas d’un navire qui utilise encore son inertie pour avancer mais qui n’a pas l’énergie suffisante pour maintenir son erre.
      La solution existe pourtant, mais l’Empire fait tout pour qu’elle demeure cachée... le comprendrez-vous ?

       
  • #739683
    Le 25 février 2014 à 23:51 par Nawakeur
    Revue de presse économique

    Merci beaucoup.
    Je salue chaleureusement M.DELAMARCHE et Pierre JOVANOVIC qui ont leur ligne respective. Comme nous tous ils mènent leur propre combat mais Tout les deux à leur manière m’ont poussés à creuser ces sujets, à penser par moi même. Olivier DELAMARCHE sans jouer à ce qu’il n’est pas (un devin ou un génie) a le mérite de nous apporter une cohérence globale et une analyse froide basée sur l’observation. Je maintiens que BFM BUSS. lui doit 50% de son audimat.. ! Si si =D

     

    Répondre à ce message

  • #739884
    Le 26 février 2014 à 09:14 par 10emeétage
    Revue de presse économique

    Oh là là le mépris de Delamarche pour Marine Le Pen ! ....

    Il a un sérieux problème le gars, il traite tout le monde de crétin, etc ... entre parenthèses, j’aurais bien voulu voir sa prestation face à Moscovicci !!! disons, pour être gentil que MLP a un peu plus de vocabulaire que lui !

    vulgaire et méprisant ... inaudible !

     

    Répondre à ce message

  • #740413
    Le 26 février 2014 à 19:47 par Louis
    Revue de presse économique

    Je ne vois pas pourquoi, ils ont tellement la haine contre un revenu de base Européen le Delamarche et le Jovanovick....
    Personnellement je trouve que c’est une bonne initiative de la part de l’Europe.

     

    Répondre à ce message

  • #740548
    Le 26 février 2014 à 21:33 par Mynodeus P.
    Revue de presse économique

    y’en à un peu marre des bilans tjrs plus désastreux mois après mois.
    je n’entend, dans ces comptes rendus, ne serais-ce que l’ombre d’une solution..
    tjrs à ce plaindre et à rejeter la faute sur tel ou tel banque ou pays qui abusent de la planche à billet. faut pas me faire croire qu’il n’ont pas une petite idée pour se sortir du ce merdier sinon qu’est-ce qui les qualifi d’économiste ?

    100% du PIB bon ça fait 40.000€par français. On met tout le monde au smic pendant 5 ans et c’est réglé. (fonctionnaire d’état en priorité evidement)

    Le vrai problème ce n’est pas la dette en elle même mais la quantité d’argent en circulation sur le marché.. il y a de quoi acheter plusieurs fois la planète donc évidement certain s’en sont donné à coeur joie.
    Dès la naissance nous somme déjà sur une propriété privé et redevable d’une somme colossale car cet endroit appartient déjà à quelqu’un dont l’ arrière arrière arrière arrière arrière arrière grand père à fait l’acquisition pour une bouché de pain

    Même si cela est un peu franc mac sur les bord, l’abolition de propriété,d’héritage ainsi que la mise en place d’un plafond monétaire mondial reste la seule chose qui puisse nous tirer de ce merdier. sans quoi nous seront toujours esclave de ceux qui croient que la Terre leur appartient.

     

    Répondre à ce message

  • #741070
    Le 27 février 2014 à 11:42 par tatiebaba
    Revue de presse économique

    Delamarche a un handicap il est uniquement économiste. Sa vision est trop réduite et il s’auto censure (même si il n’en est pas conscient ) afin de ne pas être traité "d’économiste d’extrême droite" etc....Il reste toujours en chemin....Mais il est intéressant d’écouter des gens pas totalement idiot néanmoins.

     

    Répondre à ce message

  • #741975
    Le 28 février 2014 à 03:15 par Sylvain
    Revue de presse économique

    Dette publique de la France par Wikipedia :
    " L’appartenance de la France à l’Union économique et monétaire européenne, depuis 1999, lie son destin économique à celui des autres nations européennes, et nécessite, pour éviter les phénomènes de passager clandestin et garantir la solidité de l’ensemble, le respect de critères définis par le traité de Maastricht, dont notamment :
    - un déficit public annuel qui ne devrait pas excéder 3 % du PIB
    - une dette publique qui devrait rester inférieure à 60 % du PIB
    Depuis 2007, la France ne respecte aucun de ces critères. "

    Super on peut sortir de l’Euro !!!

     

    Répondre à ce message

  • #744544
    Le 2 mars 2014 à 00:53 par 4770k
    Revue de presse économique

    Entretien sympathique mais cruellement dénué de profondeur dans leur analyses...

    Je ne nie aucunement l’essoufflement de la consommation aux US et en Europe et partage l’analyse de M.Delamarche (baisse des salaires, licienciements et croissance en berne= une fois l’epargne entamée, forcement moins d’achats).

    MAIS

    Concernant les licienciements chez Dell et Sony :
    Le marché des Pc est en chute depuis +2 ans, avec -25% l’an dernier, en raison du manque d’innovation, du sur equipement et de la predation des tablettes (dont la croissance des ventes a battu les estimations les plus optimistes)
    Sony etait en difficulté depuis quelque temps (voir la vente d’actifs comme son siege a NY et il y a quelque jours de celui de Tokyo) ; d’ailleurs les analystes de Dell avaient bien anticipé en vendant leur branche PC à lenovo il y a 1-2 ans.

    Concernant les surfaces de retail, vente au detail :

    Predation du commerce en ligne (voir les chiffres records d’Amazon et eBay) avec une croissance à 2 chiffres par an depuis +10ans.
    En france, ajoutez y la multiplication de zones commerciales en peripherie et de plus en plus de difficultés de stationnement en centre.
    Ca fait + 10 ans que c’est limpide et logique, tot ou tard le commerce en magasin allait disparaitre car incapable de concurrencer les ventes en ligne (peu de stocks, plus de choix, moins de frais immobiliers/salariés).
    Quant aux librairies, et justement cela va permettre la synthese des 2 paragraphes precedents, si le support papier a bien resisté comparé aux CDs et DVDs, l’avenement de la tablette et des offres itunes ou amazon avec son Kindle, l’augmentation de la TVa et le glissement générationnel de son coeur de cible auront raison des prix assez élévés des librairies et incapables de tenir face à l’offre d’amazon.

    Concernant ces secteurs, il s’agit d’une evolution des marchés, comme il y en a toujours eu.

    Ca m’a pris 20 secondes pour le comprendre, aussi je suis déçu qu’un analyste comme OD ne l’ai pas pris en compte. Tout comme sa vision apocalyptique de non remboursement des interets indus d’une dette imaginaire, no comment mais je concois qu’il ne puisse envisager publiquement une autre issue.

     

    Répondre à ce message

  • #744556
    Le 2 mars 2014 à 01:11 par 4770k
    Revue de presse économique

    quant à la couvertue de blythe " la banquiere a l’origine de la crise" c’est purement simpliste et mensonger.

    La crise des subprimes, est DIRECTEMENT imputable à l’abrogation du "glass steagall act" par Clinton et son directeur du tresor M.Rubin (ex-GoldmanSachs) sous pression des lobbyistes bancaires, qui a ouvert la voie aux produits dérivés, en 1999.
    Tous ceux un minimum inités a l’economie savent cela.

    Je pense que M.Jovanovic accorde beaucoup trop d’importance a m.Masters, etrange qu’il ne mentionne jamais GLENCORE, de son sulfureux fondateur Marc Rich, au CV impressionant, ou de son actuel CEO Ivan Glasenberg, le N°1 incontesté des matieres premieres, avec interessements et fortune personnelle de plusieurs milliards, à des années lumlieres de Blythe.

    Je vous encourage a faire votre propre recherche sur Glencore, son fondateur Marc Rich et son actuel dirigeant Ivan Glasenberg à l’aide de wikipedia pour réaliser la puissance et le passé de ce groupe.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents