Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ringardise subventionnée : une chroniqueuse de France Inter se met seins nus pour dénoncer les "réacs"

« Qui a commencé à dire que le corps c’était caca ? Que la sexualité c’était pas bien ? La religion, les politiques. Moi je pense que c’est les vendeurs de tissu. »

N’ayant pas les moyens de faire mannequin, comédienne, chanteuse ou miss Météo, la petite (« 1m60, 90E ») Constance a trouvé une autre manière de briller : se foutre à poil en recrachant la doxa avec le champ lexical d’un enfant de dix ans.

« Il faut faire la nique à ces moralisateurs qui nous disent qu’on est pervers avec notre peau qu’on aère alors que eux ils ont juste un problème avec leur zizi. »

Passons sur cette énième resucée libérale libertaire dont l’impact « politique » ne dépassera pas les portes des studios de France Inter. Passons également sur le quart d’heure de célébrité youtubo-warholien qui donnera à Constance espoir et sentiment d’exister. Remarquons simplement à travers cette chronique dont l’objectif revendiqué est de « faire la nique aux extrémistes, aux réacs, aux puritains et aux moralisateurs » que la mauvaise foi des « élites culturelles » se calque une fois de plus parfaitement sur l’hypocrisie de la jeune femme de gauche qui érige l’individualisme victimaire et jouisseur en modèle social indépassable. En clair : les effets dont se plaint notre chère Constance ne sont-ils pas les conséquences de son idéologie [1] ?

 

 

Notes

[1] Immigration, américanisation, consommation...

Les dégâts du libéralisme libertaire, sur E&R :

Ce que Constance ne peut pas comprendre, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

120 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents