Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rivalité franco-russe autour de la vente d’avions de combat à l’Inde

L’appel d’offres indien appelé MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft) s’est conclu, en janvier 2012, par la victoire de l’avion de combat français Rafale aux dépens de l’Eurofighter Typhoon. Depuis, des négociations exclusives ont été engagées entre New Delhi et Dassault Aviation, afin de régler les modalités de cette commande portant sur 126 appareils destinés à remplacer les MiG-21 de l’Indian Air Force (IAF).

Seulement, le contrat tarde à être signé. En soi, ce n’est guère surprenant dans la mesure où les discussions sont très compliquées étant donné qu’il faut établir le montage industriel permettant l’assemblage de 108 avions en Inde, se mettre d’accord sur les transferts de technologie. Et puis elles se déroulent alors que l’économie du pays traverse une mauvaise passe, au point que New Delhi pourrait restreindre ses dépenses militaires. Pour autant, du côté de Dassault Aviation, l’on se dit confiant pour la suite. Et l’épilogue pourrait avoir lieu avant la tenue des prochaines élections générales indiennes.

Sauf que ce n’est pas l’avis de Victor M. Komardin, le responsable de Rosoboronexport, l’agence chargée de l’exportation des équipements militaires russes. Ainsi, selon le quotidien The Hindu, ce dernier a estimé, le 24 septembre, à l’occasion du salon Namexpo (Naval et Maritime Expo), que la signature du contrat MMRCA était peu probable à court terme. "Même pas un doigt ne bougera (pour signer l’accord) jusqu’à la fin des élections générales (indienne)", a-t-il affirmé.

Mais M. Komardin ne s’est pas contenté de livrer un pronostic sur les chances de Dassault Aviation de conclure rapidement le contrat MMRCA. Ainsi, il a expliqué que les forces aériennes indiennes n’ont pas besoin du Rafale étant donné que "l’avion de combat de 5e génération développé conjointement par l’Inde et la Russie serait prêt dans les 5 prochaines années", ce qui "éviterait le besoin d’un avion moins capable de quatrième génération". L’on ne pas être plus clair…

L’appareil auquel le responsable de Rosoboronexport fait référence est le T-50 ou PAK FA, qui, désigné par l’acronyme FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft) en Inde, est développé par Sukhoï, en collaboration, depuisn 2008, avec le constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautics Limited). Les plans initiaux de New Delhi étaient d’en acquérir 214 exemplaires en version biplace. Depuis, ce nombre a été ramené à 144.

Plus tôt, un article diffusé sur le site Internet de l’édition indienne de la "Russie d’aujoud’hui", une publication éditée par la Russian daily Rossiyskaya Gazeta, un journal officiel russe qui fournit des suppléments à de nombreux quotidiens occidentaux, dont le New York Times et le Figaro (propriété du groupe Dassault, ndlr), a descendu en flamme le projet de New Delhi d’acquérir 126 Rafale, avec une argumentation simple qui peut faire mouche dans une campagne électorale menée sur fond de difficultés économiques.

Etant donné que l’Indian Air Force peut compter sur des MiG-29 portés au standard SMT, c’est à dire dotés de capacités de frappe au sol, avec en plus un radar à antenne active, ainsi que sur des Mirage 2000 modernisés, elle n’aurait pas besoin du Rafale, et donc de dépenser 12 milliards de dollars. Et cela d’autant plus qu’elle disposera de 272 SU-30 d’ici 2018 et du T-50.

"L’acquisition du Rafale à un coût prohibitif est une extravagance que l’Inde ne peut pas se permettre à un moment où sa croissance économique a atteint un embarrassant 5% et que la roupie est en chute libre", fait valoir l’article en question.

Cependant, il n’est pas certain que ce réquisitoire contre le contrat MMRCA soit de nature à convaincre les responsables indiens actuellement en place. Et plusieurs éléments plaident en faveur du Rafale, dont le premier exemplaire de série doté d’un radar à antenne active vient d’être livré à la Direction générale de l’armement (DGA).

"En Inde, le besoin de rénovation de sa flotte de combat est réel. Après une compétition dure entre six candidats, un choix a été opéré, sur le plan opérationnel tout d’abord, budgétaire ensuite : le Rafale a été déclaré gagnant", expliquait récemment Eric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation, aux députés de la commission Défense. Qui plus est, New Delhi entend profiter des transferts de technologies prévus dans le contrat MMRCA pour développer son industrie aéronautique.

En outre, l’Inde, pays client de longue date du constructeur français, a toujours cherché à diversifier autant que possible ses sources d’approvisionnement en matière militaire. Et cela même si la Russie se taille la part du lion dans les dépenses d’équipements indiennes. Cette approche est d’autant plus pertinente que Moscou entretient des relations étroites avec Pékin. Que pourrait être l’attitude de la Russie en cas de conflit entre l’Inde et la Chine, par ailleurs alliée du Pakistan ? D’ailleurs, les responsables chinois n’ont pas manqué de critiquer le choix de l’avion français…

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si les indiens veulent garantir un minimum d’indépendance à leur pays, ils ne doivent pas acheter français. La France étant, à l’heure actuelle, une organisation visant à l’imperium US. Je donnerais le même conseil au Brésil. Mais pas au Qatar .... eux ils peuvent acheter n’importe quoi, ce sera toujours pour avoir une armée de merde ! .... :-)

     

    • Quand je lis ce genre de commentaire, je me dis vraiment que la patriotisme est une notion inconnue sur ce site.

      Il y a 500 PME françaises derrières les méchants marchands d’armes français, que le Rafale vienne à couler et c’est tout un pan d’ingénierie et de haute-technologie qui s’écroulera, avec des conséquences dramatiques à long terme sur l’emploi, l’éducation, la recherche, et bien entendu la souveraineté nationale.
      On peut perdre en quelques années des filières industrielles et technologiques qui ont demandé plusieurs décennies de recherche, d’investissement, de formation, etc. Quand un pays perd la capacité de produire un avion de chasse moderne, ensuite, c’est terminé. Voir l’exemple édifiant de l’aéronautique canadienne, qui a été totalement démantelée par les Américains dans les années 60.
      Votre point de vue est non seulement antipatriotique, mais complètement irrationnel, à moins, effectivement, de vouloir vivre dans un désert économique rempli de chômeurs, d’assistés et d’employés au smic dans les services.
      Vous préférez que les ingénieurs formés grâce à vos impôts (si vous bossez) partent offrir leurs compétences aux USA ou en Allemagne ? Et qui viendra chialer quand on devra se fournir chez les Américains ?

      Quant à la qualité des armes françaises, elle est excellente, le Rafale est d’ailleurs à l’heure actuelle sans aucun doute le meilleur chasseur du monde. Ces histoires de 4ème, 5ème, 6ème voire 7ème génération, c’est n’importe quoi, du flan marketing, dans les faits le Rafale est par exemple égal au F22 américain en termes de manœuvrabilité pure, et les évolutions radar font que l’avantage théorique des chasseurs dits de 5ème génération en matière d’invisibilité devient de plus en plus... théorique.

      La francophobie se déchaîne sur ER. Il faut arrêter de tout confondre avec l’empire, le sionisme, etc.


    • Un collègue a un cousin dans l’armée Indienne, qui vole sur Mirage 2000. Il parait que les pilotes indiens ont une grosse préférence pour le Mirage, même s’il est moins efficace de nuit que les autres (je ne fais que répéter).


    • @Tremah

      Faudrait voir à lire l’article avant d’écrie n’importe quoi. Sur les 126 appareils, 108 sont destinés à être construits en Inde, avec transfert de technologie comme pour Airbus avec la Chine (en fait un suicide à long terme).
      Quant à écrire que le rafale est "sans aucun doute le meilleur chasseur du monde" ce n’est pas du patriotisme, c’est du délire ou de l’humour !
      Tiens, tu viens de me faire penser à Gérard Jugnot dans "Pinot, simple flic" qui, après qu’un truand lui ai pris son arme et lui ait tiré dessus mais que celle-ci se soit enrayée, ramasse son arme et l’embrasse en disant à son collègue : "c’est du matériel français ça, il m’a sauvé la vie !"


    • @Tremah

      Disons que le cas Dassault est pas évident. Il est exactement à la jonction du gaullisme et de l’atlantisme. On peut facilement croire que le médiocre fils (Serge) du remarquable Marcel incarne à lui seul ce changement de cap, mais l’histoire c’est surtout que c’est la volonté de construire une europe militaire qui a imposé à Dassault de quitter la philosophie d’un équipement polyvalant : il devait s’agir à présent de produire tel avion de chasse ici, ici, et là, tandis que les avions de ravitaillement seraient conçu là, là et là... là ou avant Dassault faisait tout. C’est comme ça que d’une gamme complète Dassault s’est retrouvé industriellement orienté à faire du Rafale. Quand tout ce beau plan d’europuissance s’est retrouvé dans les choux, Dassault était coincé. L’idée d’un avionneur organisant l’indépendance militaire de la France étant devenue hors de portée, Dassault est devenu par la force des choses un rouages de l’OTAN. N’empêche qu’aujourd’hui encore c’est bien Dassault qui essaye de convaincre le gouvernement français d’avoir ses propres drones, malgré le retard pris dedans, plutôt que des drones... israëliens.


    • @tito

      Il t’a apparemment échappé que je réagissais aux propos de katapugon, pas à l’article.

      Qu’est-ce que la question du transfert technologique (habituel pour ce type de contrat) a à voir avec mes propos concernant le déclin de l’industrie militaire française ? Nous transférons des technologies à l’Inde, la vente des 126 appareils permet à la fois de viabiliser la chaîne de production du Rafale, de financer la recherche et à nos ingénieurs de développer des innovations ! Ca marche comme ça, les Indiens s’y retrouvent, nous aussi. Le fait que les Rafale soient bâtis en Inde plutôt qu’en France est un point en cours de négociation, et sera sans doute un mal nécessaire, largement compensé par la vente de 126 avions et, en tout état de cause, largement préférable au scénario de katapugon qui implique ni plus ni moins la destruction de notre outil industriel et de notre savoir-faire dans le domaine de la haute-technologie.
      126 avions, tu sais faire un calcul ? Ferme-là, physiquement...

      Quant à écrire que le rafale est "sans aucun doute le meilleur chasseur du monde" ce n’est pas du patriotisme, c’est du délire ou de l’humour !

      Cite-moi un meilleur appareil actuellement en service actif. Le Rafale est arrivé systématiquement en tête de toutes les évaluations techniques, et par ailleurs :

      http://www.youtube.com/watch?v=oGuW...

      Voilà, un rafale qui "dégomme" un F22 américain durant un exercice. Rien d’absolu, mais cette vidéo a malgré tout fait coulé pas mal d’encre. Je rappelle qu’à la base le Rafale n’est pas un chasseur "pur" de supériorité aérienne mais un chasseur polyvalent, il s’agit donc d’une performance remarquable face à "l’invincible" F22 raptor.

      Dans tous les pays du monde les gens seraient, sinon fiers, du moins capables d’estimer le fait de vivre dans un pays de 60 millions d’habitants où l’on sait produire ce genre d’appareil, sans parler de tout le reste, que Soral évoque parfois (pas assez visiblement) : avions, trains, etc... Il ne s’agit pas de faire brailler la Marseillaise à une bande de milliardaires démotivés, ni se mettre au garde-à-vous, mais de respecter le travail de nos ingénieurs et notre intelligence collective, tu es encore capable de comprendre ça ?
      Mais non, en France, les petits esprits cyniques (au chômage ?) préfèrent se payer le luxe de ricaner en évoquant "Pinot simple flic", c’est lamentable.

      Et tout ça sur un site "nationaliste".


    • La France fait le caniche des US... et méprise la russie !!!

      Bilan : Les US font tout pour faire capoter le rafale - Les US sont mêmes beaucoup plus aggressifs pour faire planter le rafale que tout autre avion.
      Coté Europe, elle est belle l’europe de la défense. Les pays Européens se sont ruinés pour financer le F35 US. Il est super cher et c’est un fiasco.

      Le patriotisme, il doit commencer par nos élites !!! Car en cas de problèmes, c’est le peuple qui trinquera


    • @bariboule

      Disons que le cas Dassault est pas évident. Il est exactement à la jonction du gaullisme et de l’atlantisme.

      Expliquez-moi ce que c’est le gaullo-atlantisme...

      l’histoire c’est surtout que c’est la volonté de construire une europe militaire qui a imposé à Dassault de quitter la philosophie d’un équipement polyvalant : il devait s’agir à présent de produire tel avion de chasse ici, ici, et là, tandis que les avions de ravitaillement seraient conçu là, là et là... là ou avant Dassault faisait tout. C’est comme ça que d’une gamme complète Dassault s’est retrouvé industriellement orienté à faire du Rafale.

      Une des raisons pour lesquelles Dassault a refusé de participé au programme eurofighter est précisément la dissémination des sites de production, redoutant un effet "concorde". Par voie de conséquence, le Rafale est intégralement construit en France...
      Pour le reste, je vous rappelle que la France est un pays de 60 millions d’habitants, elle ne peut donc tout faire toute seule, surtout à une époque où il faut près de deux décennies de développement et des investissements monstrueux pour produire un chasseur. La situation que vous évoquez remonte à une époque où l’on pouvait produire une gamme complète car le matériel était techniquement "rudimentaire", sans électronique sophistiquée, et peu coûteux à mettre en production.

      L’idée d’un avionneur organisant l’indépendance militaire de la France étant devenue hors de portée, Dassault est devenu par la force des choses un rouages de l’OTAN.

      La souveraineté stratégique est apportée par deux éléments - les chasseurs et la dissuasion nucléaire - pas par les avions ravitailleurs... ça ne sert à rien de tomber dans un nationalisme artificiel et sophistique où tout devrait être "made in france" pour parler d’indépendance stratégique. N’importe quel pays peut produire un ravitailleur ou un sous-marin... en revanche, des chasseurs modernes, il y a seulement 5 pays au monde qui possèdent l’intégralité des compétences pour le faire.

      N’empêche qu’aujourd’hui encore c’est bien Dassault qui essaye de convaincre le gouvernement français d’avoir ses propres drones, malgré le retard pris dedans, plutôt que des drones... israëliens.

      Comme vous dîtes. Il y a eu une rupture profonde entre Dassault et les Israéliens après la guerre des 6 jours et l’embargo français sur la vente d’armes à Israel.


  • Que ce soit à l’ouest, au Sud, à L’est, au Nord, au 21ème siècle les bipèdes humains ne rêvent toujours que de se monter les uns sur les autres et au final de se massacrer. Rien de changé dans leur petite citrouille ! Il s’en passera encore de belles, du sang et des tripes à l’air ! L’épreuve de force est partout latente sur cette petite planète devenue bien étroite maintenant. Qu’attendent-ils pour aller exploiter un monde infini au-desus de leurs têtes ? Tas de crétins congénitaux...


  • Le Rafale coute deux fois plus cher que ses concurrents équivalents : pour faire avaler la pilule à ces pigeons de Français, Dassault, de façon récurrente, tous les deux ou trois ans, annonce que ça y est ! tel Etat étranger va en acheter, c’est du théatre, c’est juste pour faire croire aux Français que le Rafale est concurrentiel et qu’ils ne le surpayent pas ! Dassault doit etre la 5 ème fortune Française, intégralement escroquée . Quand nous serons au pouvoir on lui fera dégueuler tout ce qu’il a volé à notre peuple . Puisse-t-il finir ses jours sur la paille d’un cachot humide !

     

    • C’est ça, il n’est pas concurrentiel et surtout pas sur le prix. C’est pourquoi il a été choisi à la place de l’Eurofighter Typhoon... A moins que vous n’osiez comparer le Rafale au F-16 en terme de performance.

      L’aviation Russe est en pleine essort, cela dit l’air des drones approche de plus en plus. Bientôt tout ce qui nécessite un pilote à bord sera vraiment has been.


    • Le Rafale est un très bon appareil, mais encore une fois on manque le coche et au lieu de produire avec nos partenaires européens on a cru pouvoir faire mieux tout seul.

      Un autre exemple est le Famas (que je ne critiquerais pas), alors que la plateforme AR est aujourd’hui au top, modulaire, multifonctionnelle et avec un marché dynamique (dont même un marché privé aux US).


    • C’était probablement vrai mais ça ne l’est plus. Le Rafale est dans des prix proches de l’Eurofighter et assez nettement meilleur à tout niveau. L’un de ses attraits c’est que le Rafale est conçu comme un avion à tout faire : on peut transformer un Rafale en avion de reconnaissance, chasseur, bombardier ou bombardier nucléaire. C’est évidemment attractif plutôt que de s’équiper en avions conçus pour fonctionner en cohérence d’armée de très grande tailles (USA, Russie dans une moindre mesure). Les avions actuel US coutent facilement deux Rafales et sont beaucoup plus spécialisés (en plus de problèmes techniques vraiment graves dans le cas du F35 par exemple).


    • @Amerloque

      Le Rafale est un très bon appareil, mais encore une fois on manque le coche et au lieu de produire avec nos partenaires européens on a cru pouvoir faire mieux tout seul.

      Ca s’est pas passé comme ça, il y avait à la base un partenariat franco-britannique mais des divergences techniques sont apparues. Les Anglais et les Allemands voulaient un intercepteur pur (contexte de guerre froide) tandis que les Français voulaient un chasseur polyvalent capable de réaliser toutes les missions et d’être produit en version appontable. La France a donc décidé de poursuivre seule la construction d’un appareil conforme à ses besoins.
      Quand on voit la débâcle industrielle et financière du Typhoon, fabriqué aux 4 coins de l’Europe, qui contraint les Anglais à acheter des F35 américains pour leurs futurs porte-avions, on doit à mon avis plutôt se féliciter de la décision prise par les Français. Par ailleurs, le Rafale, bien qu’omnirole, parvient à concurrencer le Typhoon (d’aucuns diront à dominer...) dans le domaine de la supériorité aérienne pure.

      Contrairement au Rafale, le Typhoon n’est pas utilisable sur porte-avions et les Britanniques doivent cofinancer un second projet très couteux de 6,9 milliards d’euros pour acheter 50 Lockheed Martin F-35 Lightning II (coût unitaire 100 millions de livres) qui équiperont leur futur porte-avions. Les 216 Typhoon et F35 britanniques reviendront donc à 50,5 milliards d’euros à comparer aux 40,69 milliards d’euros pour les 286 Rafale français, soit 64 % de plus par avion et un retard de 7 ans sur le programme Rafale (Les capacités multirôles du Typhoon équivalentes au standard F3 du Rafale ne seront livrées qu’en 2018).

      Enfin le Typhoon n’est pas vraiment "européen", c’est un avion anglais co-financé par plusieurs pays européens, c’est une des raisons pour lesquelles les Français se sont dégagés du projet car Dassault aurait du céder le leadership technique à BAE. Et les Français redoutaient par ailleurs l’effet "concorde" des surcoûts liés à la multiplication des sites de productions (la suite leur a donné raison).


    • @Tremah

      Entendu. Merci de me corriger. Je me souviens a l’époque des interviews de Mr Dassault. Il semble que le Rafale a fait du bon boulot en Lybie, meme si on peut etre en désaccord avec la mission. Les avions multiroles sont certainement mieux placés que les intercepteurs simples, que les Américains ne fabriquent plus depuis le Super Crusader (réputé etre le dernier vrai avion de chasse).

      Pour l’interception simple il me semble que les missiles sont mieux placés pour faire le travail.


  • Vous auriez pu mettre une photo d’un Rafale pour cet article, pas d’un F16 qui n’a rien avoir avec cette histoire...

     

  • Question : quand on achète à monsieur Dassault (Bloch), achète-t-on vraiment français ?

     

    • Bien sûr que non, les centaines de PME derrière le Rafale et l’industrie militaire française, sont des nids de juifs, de sionistes et d’agents israéliens.

      Débarrassons-nous de tous nos ingénieurs surdoués, de notre haute-technologie, de nos filières de formation, de notre excellence, des fleurons du gaullisme, liquidons tout pour qu’il ne subsiste surtout aucun patronyme à consonnance lévitique dans ce pays, pardon, dans ce nid de sionistes. Ceci fait, on pourra acheter du matos américain ou israelien avec le coeur léger et la certitude de ne pas acheter français. Non à la France.

      Arrêtons aussi les centrales, les TGV, les airbus, car il y a forcément la communauté qui est dans le coup... les hôpitaux aussi, car il faut des gens intelligents pour concevoir du matériel médical et puis, on sait qu’il y a beaucoup de juifs chez les médecins. C’est un fait bien connu que les juifs possèdent un QI élevé. Réservons les places aux débiles mentaux, pour être certain à 100% qu’aucun sioniste ne viendra perturber le redressement industriel.

      Tous au RSA à cultiver des tomates.

      La bêtise de certains commentaires est proprement sidérante. La monomanie antisioniste, quand ça va aussi loin, c’est aussi débile et nocif que l’inverse.


    • @Tremah

      Vous critiquez une version caricaturale d’un certain extrémisme tout en ayant tous les attributs de l’extrémisme opposé, mais sans la caricature...


    • @Tito

      Oui, tout à fait, merci de le signaler, c’est probablement un gène récessif - par exemple, du côté de la mère - qui m’a poussé à "critiquer une version caricaturale d’un certain extrémisme".

      Ou alors la lassitude des critiques légères et complaisantes ? non....


    • @Tremah,

      Respire. Dassault est, et ce n’est pas un secret, un fervent supporter d’Israël, la France n’étant pas pour lui sa patrie. Que des clients soient satisfaits d’acheter du Dassault et de payer le travail des français qui font vivre l’entreprise et les pme indirectement, super. Mais, la question est : ce fabricant d’armes (ce n’est pas n’importe quoi) travaille-t-il dans l’intérêt du pays. Non. C’est un sioniste qui détruit la France.
      .
      J’ai souligné son vrai nom, non pas parce que je focalise sur les patronymes juifs mais parce que je ne vois pas pourquoi lui à trouver opportun d’en changer. Il y a une volonté de dissimulation qui ne laisse rien présager de bon et il est utile à l’édification de ceux qui l’ignorerait de savoir que monsieur Bloch et monsieur Dassault ne font qu’un.
      .
      Pour le reste de ton commentaire, je te laisse t’énerver tout seul, c’est rigolo.


  • Ce qu’il faut dire aussi au passage ce n’est pas seulement que Dassault a gagné l’appel d’offre, mais qu’il a gagné haut la main, en impressionnant techniquement. Par ailleurs, ce serait risqué après un appel d’offre de ne pas le respecter.


  • l’inde va faire quoi avec des avions de combats lol ces pour les retro commission se foute de l’argent dans les poches de 2 coter


  • "la victoire de l’avion de combat français Rafale aux dépens de l’Eurofighter Typhoon"

    Encore un preuve que, même seule, la France fait mieux que l’Europe réuni ! Prenez en de la graine les socialos européistes !

     

    • Le Rafale a tout de même réussi à s’infiltrer et lâcher des bombes en Lybie alors que la défense et la détection anti-aérienne de ce pays étaient toujours actives. Ca a surtout été ça le gros coup de pub.

      Je ne suis pas pilote de chasse, mais… le Rafale est de toute évidence un excellent avion. Et nos pilotes ne sont pas des breles.


  • Je serais Indien ... ça serait ... Zyva dégage , Dassault, va vendre tes Zavions à tes potes de Satanrahell. Si les Indiens achètenet les Zinc de ce Mec là , ils passent dans le camp du NomZi . La France est commandée par des traîtres au service de l’étranger . On ne traficote pas avec Usrahell , ya pas de gentillesse à avoir et yaura pas de récompense sauf pillage et assassinat comme en Guinée. Les Ocidensruéhelliens c’est Avatar ... Le pillage criminel de toute la planète . Les Russes ont aussi des intérêts persos, mais ils sont à nouveau un équilibre face à ces enfoirés de fouteurs de merde droidelomistes à la BHL d’HisraHell. Quand aux Chinois, c’est pareil, ils nous piquent notre bois avec l’accord de nos chefs vendus. Le fin mot c’est léquilibre et le contre pouvoir. Sinon c’est Satan et un seul peuple d’Esclaves. ZionHolland a sacrifié l’industrie automobile en interdisant la vente de nos bagnoles à l’Iran et maintenant il a quoi derrière la tête ce collabo de l’Empire du Mal. Poutine négocie les intérêts de son Bled contre les autres Merdeux qui se planquent derrière des mots détournés de leur sens pour piller tout le Monde. Faut dire que les occidentaux ramollis par le Modernisme de la mouvance Gaucho Zionusée ont besoin de se déculpabiliser en chantant en coeur les Droits de l’Homme quand BHL bat la mesure en pouffant de rire de nous voir si cons, nous les Goys .... C’est tout.

     

    • thunderheart....et bien je te dis bravo !!!!t’as bien tout résumé, le fromage moyen à encore du boulot avant de comprende qui le dirige.Et pourtant des exemplaires à la BHL et compagnie qui pullulent sur la radio et la téloche ca devrait faire ouvrir les yeux et bien non !!! pas encore assez, les coups de pompe dans le k.ul ils aiment ca.Ils avaient SARKO un sion garanti pur jus et bien en 2012 ils revotent pour autre sion et celui ci faut dire qu’il est gratinné, aucun doute la dessus.....mouais c’est bien pathétique de voir ce pays s’enfoncé chaque jour...


  • on parle bien des rafales dont sarko le mafieu c’est servi pour aller assassiner kadhafi ??


  • L’Inde est l’état asiatique(avant ou après la Turquie) qui entretient les meilleures relations avec Israel.
    Régulièrement(peut ètre chaque année), un exercice naval indo-israélien est organisé depuis au moins une dizaine d’années, et l’armée indienne à déja acheté du matériel militaire à Israel .

    Que les anti-sionistes obsessionnels qui conseillent à l’Inde de ne pas acheter d’avion de combat français aillent sur le lien que j’ai mis ci-dessous, vous redécendrez peut-ètre de votre vision du monde un peu trop bi-partite !

    http://www.latribune.fr/entreprises...

    Selon l’article :
    (Israel) Deuxième plus grand fournisseurs d’armes en Inde


Afficher les commentaires suivants