Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Rodrigo Duterte est dans la même situation que Bachar el-Assad il y a cinq ans"

Les ONG comme Human Rights Watch et Amnesty International mènent une sorte de guerre publicitaire contre les gouvernements qui ne sont pas amis des États-Unis, et maintenant c’est le cas des Philippines, explique le journaliste Patrick Henningsen.

 

RT : Pensez-vous qu’après s’être assigné le terrorisme comme nouvelle cible, Rodrigo Duterte aura un grand soutien international car sa sa guerre contre la drogue avait été condamnée par beaucoup et jugée trop brutale ?

Patrick Henningsen (P. H.) : Ce président est déjà minutieusement scruté par la communauté internationale, et surtout par les États-Unis. Il s’est fâché plusieurs fois avec Washington. Il se trouve donc dans une position délicate parce qu’il est déjà quelque peu diabolisé pour son approche ferme des problèmes posés par le crime organisé et le commerce de la drogue aux Philippines. Il sera donc comparé à Ferdinand Marcos. C’est un peu une question de relations publiques pour ce président et ce gouvernement. Il faudra la régler.

En fin de compte, il est exactement dans la même situation que celle dans laquelle s’est trouvé Bachar el-Assad en Syrie lorsque les terroristes ont pris le contrôle du pays. Il doit trouver un équilibre pour les relations politiques – n’a-t-il pas la main trop lourde ? Beaucoup de gens diraient, en regardant l’exemple de la Syrie, qu’on ne peut pas avoir la main trop lourde quand il s’agit de combattre Daech. Nous allons donc voir s’il parviendra à faire des progrès sur l’île dans les semaines à venir.

 

Étant donné que le terrorisme se répand dans le monde, ne pensez-vous pas que des mesures sévères comme celles de Duterte s’imposent ?

Je reviens juste de Syrie où nous avons effectué une mission d’enquête pendant un mois. Si on devait critiquer le président Assad, surtout en ce qui concerne le début de 2011-2012, au tout début de la crise en Syrie, ce serait plutôt pour le fait qu’il n’a pas eu la main assez lourde. On peut regarder la situation en Syrie, ce que fait Rodrigo Duterte et prendre une position plus ferme, parce que si la question échappe à tout contrôle, si on perd des villes, des provinces, des gouvernorats dont s’emparent les terroristes, vous avez un gros problème. Il y a aussi cette question de l’équipement militaire. Les autorités sont-elles prêtes à faire face à un problème de cette envergure ? Probablement pas. Et même si elles l’étaient, elles devront être capables de réarmer et de moderniser certains aspects de leurs forces, une chose pour laquelle ils peuvent être prêts ou non. Du coup, adopter une approche ferme, être fort au début semble une belle option, si on regarde ce qui s’est passé en Syrie au cours des six dernières années.

 

Human Rights Watch a déjà demandé à Rodrigo Duterte de faire en sorte que les droits des civils soient protégés, conformément à la loi. Pensez-vous que cette ONG soit subjective ? Ferait-elle de même avec d’autres pays ?

Human Rights Watch adopte la même tactique avec le gouvernement syrien et le président Assad depuis six ans. Là, il s’agit des Philippines, l’ennemi géopolitique actuel des États-Unis, de l’Occident. Le pays reçoit le même traitement de la part des ONG, dirigées par des organisations comme Human Rights Watch et Amnesty International, qui se mettent ensuite à mener une sorte de guerre publicitaire contre les gouvernements qui ne sont peut-être pas amis des États-Unis.

C’est certainement ce que nous avons vu en Syrie. Quelqu’un lance Daech, si c’est vraiment Daech, aux Philippines. Ensuite, le gouvernement est obligé d’adopter une approche ferme, déclarer la loi martiale et ensuite les organisations internationales se mettent à diaboliser ce gouvernement. C’est donc la même formule que celle qui a été utilisée en Syrie, mais à une envergure plus faible. Au fond, nous avons la même dynamique, surtout une mauvaise publicité faite aux gouvernement philippin, tout comme en Syrie.

Daech et les ONG, idiots utiles de l’Empire,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La téte des hommes d’Honneur est mise à prix sur toute la planète par la grande et vicieuse pieuvre mondialiste .Dans l’Apocalypse durant la "grande triboulaçion"Satan sera libéré et il tournera autour de la terre durant 1000 ans .On en a encore pour un bout de temps si l’auteur savait bien compter !


  • sauf qu’on est en Asie et que l’islamisme y est attendu de pied ferme par des états solidaires et qui connaissent tous le problème islamiste. tant que les contestations restent locales, pas de problème, mais si on y voit arriver des combattants étrangers,
    je ne donne pas cher de leur avenir, car ici on va vite ranger les droits de l’homme au placard pour régler sérieusement le problème et avec le soutien des populations. le seul poblème dans la région sera l’attitude de l’Indonésie (la Malaisie, autre état musulman,quant à elle gère déjà très bien le problème islamiste avec ses voisins)

     

    • paramesh

      Pourquoi l indonesie ? Parce que c’est un pays musulman forcement ils seront susceptible de soutenir DAESH ?

      C’est quoi cette analyse de merde ?


    • peut être que tu devrais aller y faire un tour avant de causer,
      je dis juste que l’Indonésie est un pays musulman qui est déjà bien corrompu par le wahabisme,
      donc tout dépendra du gouvernement et de son attitude vis à vis de ses extrémistes, surtout quand ils partiront pour leur jihad aux philippines.
      la Malaisie, elle, a choisi son camp elle soutient sans réserve le gouvernement Thaïlandais dans sa lutte contre ses extrémistes islamistes


  • Y aurait-il quelqu’un pour leur faire fermer définitivement leur clapet ? - M. Duterte, on compte sur vous, vous qui ne faites pas dans la dentelle.


  • Ce qui est bizarre avec les Philippines, c’est que le système (gouvernement US / médias occidentaux) a beaucoup diabolisé Duterte, mais ils sont passés directement à Daech... On aurait pu s’attendre d’abord à une révolution colorée, des manifestations pour la démocratie, etc.

    Car là, ce sera plus difficile de convaincre l’opinion occidental que Duterte est un méchant dictateur. A moins que l’Empire ne soit dans une dangereuse fuite en avant, et cherche à faire chier Duterte le plus vite possible. Après son "échec" relatif au Moyen-Orient, il se relocalise vite fait sur le front asiatique (Philippines, Corée du Nord...).

     

    • révolution colorée aux Philippines ?, j’y crois pas trop, le peuple philippin a de la mémoire (plus d’ 1,5 million de morts lors de la répression US de 1899. puis la crise financière de 1997. autant dire que l’oncle Sam on s’en méfie comme de la peste.
      et pour terminer, Duterte est parfaitement soutenu par sa population et les politiciens asiatiques sont très forts pour les coups tordus donc ils savent aussi les déjouer.


  • 90% de catholiques aux Philippines voilà pourquoi la création d’israel attaque ce pays.
    M’enfin j’écrit ça je risque la censure comme d’habitude.

     

    • La situation des Philippines est beaucoup plus complexe que ce très simpliste constat que vous faites. Les Îles du sud, proche de la Malaisie et de l’Indonésie, deux pays musulmans, sont majoritairement musulmanes alors que le reste du pays sont majoritairement catholiques.
      La minorité musulmane aux Philippines se bat de puis près de 50 ans pour son indépendance car les différents gouvernements philippins ne leurs ont surement jamais fait de cadeaux par le passé.
      Daesh, cette création étrange est simplement venus parasiter une partie de la rébellion musulmane d’origine, qui elle est en action depuis les années 60, l’Insurrection Moro. À partir de juillet 2014, quelque groupes rebelles ont rejoint ou fait allégeance a Daesh mais ils sont une toute petite minorité par rapport aux autres groupes comme le Front Moro de libération nationale ou le Front Moro islamique de libération.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Insur...


    • Vous validez le choc des civilisations sans connaitre le pays..
      Les musulmans sont des de souches et ils sont issue d’une éthnie a part qui demande l’independance. Vous ne risquez pas la censure mais vous etes un bon troll qui est au service du gros dentiste.


    • @Testou
      _ ?? Je ne sais pas comment vous avez interpréter mon commentaire mais moi personnellement je m’en bat les coui... de vos histoires de dentistes et de conflits de civilisations, j’expliquait seulement a notre ami Fiat Lux que la situation des Philippines est beaucoup plus complexe que son résumé et j’ai simplement relayé l’histoire du conflit Insurrection Moro qui date de plus de 50 ans et l’arrivée très tardive de Daesh dans ce conflit.


  • Sauf que Duterte n’a pas le calme d Assad.


  • On commence à voir clair....


  • je cite :
    Les ONG comme Human Rights Watch et Amnesty International mènent une sorte de guerre publicitaire contre les gouvernements qui ne sont pas amis des États-Unis, fin de citation mais pourquoi les pays soient disant contre le système se laissent noyautés par des O N G et pourquoi ne les foutent ils pas à la porte de leurs pays ??? j’aimerai bien que l’on me réponde à cette interrogation car moi je ne comprend pas


  • ONG : "Organisation non gouvernementale qui travaille à établir le gouvernement mondial d’Israël" . ONGTEGMI . HRW : fondée par Bernstein en 1978, pilotée aujourd’hui par... Roth, financée par Soros . Amnesty International : Fondée en 1960 par l’avocat juif Peter Benenson . Capito ?


  • Le Président Duterte a l’énergie et le coeur de défendre son pays. Ce n’est pas un traître comme tous les présidents français depuis De Gaulle. Espérons qu’il réussisse sinon le retour de bâton sera terrible.


  • Sous couvert d’humanitarisme HRW et Amnesty sont des organisations sionistes, fondées et dirigées par des israélites, qui ne cessent de calomnier les chefs d’Etat patriotes qui ne reconnaissent que "le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes", et non le nouveau "droit" international qui s’impose de plus en plus, le "droit des sionistes à disposer des peuples - afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire" .


  • Quoi, un président avec une paire de couilles ?

    Attends, je sors mon Daech et ça va être vite le bordel...

    Préparez le rapport d’Amnesty qui va avec : torture, dictature, confiture, etc.

     

  • Pensez printemps, Dutertre, le printemps est en marche !


  • Pratique, dés qu’un pays tente de retrouver sa dignité et la defense de ses intérêts, on lui envoit les tueurs de Daech.


  • Au moins ça a le mérite de tirer les choses au clair sur ce qu’est réellement Daech : pas un truc qui agit indépendamment, mais simplement les hommes de main de l’Empire pour faire ses basses besognes.


  • Il expulse Rothchilds, le lendemain il se tape Daesh. Suivez mon regard !
    Les islamistes sont donc l’armee privee des cosmopolites. Les idiots utiles !.


  • les musulmans des philippines sont une toute petite minorité localisé sur des iles facilement contrôlable ,ils ne peuvent rien faire .
    contrairement a la Syrie de 2011 le pouvoir est entre les mains de la majorité ethnique (catholique a 81%),donc il n’y a pas de sentiment anti-alaouite sur lequelle pourait surfer Daech.
    il faut plutôt comparer le cas philippin a la guerre de Tchétchénie .


Commentaires suivants