Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

Pour la deuxième fois en ce mois d’octobre, Roman Polanski fait l’objet de nouvelles plaintes pour abus sexuels. Cette fois, c’est une artiste californienne qui accuse le réalisateur de comportement inapproprié alors qu’elle n’avait que dix ans.

 

Marianne Barnard, une artiste californienne, décide à son tour de briser le silence contre celui qui a eu un comportement déviant envers elle. Le nom de celui qu’elle accuse est connu dans les dossiers d’abus sexuels vu qu’il s’agit à nouveau de Roman Polanski.

 

« Je porte la culpabilité de n’avoir pas parlé »

Déjà inquiété depuis début octobre pour une autre affaire de mœurs survenue en 1972 à Gstaad, Polanski est cette fois accusé d’avoir photographié en 1975 Marianne Barnard, dix ans à l’époque, totalement nue. Ces allégations ont été prononcées dans un entretien de l’artiste au Sun cette semaine.

La victime présumée explique avoir été remuée par le courage de toutes les femmes qui dénoncent le harcèlement et les abus vécus depuis l’explosion du scandale Weinstein et le déferlement de dénonciations qui ont suivi.

« Je regrette de n’avoir eu le courage de parler à une amie, un parent, un professeur à l’époque des faits. Si je l’avais eu, il n’aurait peut-être pas pu abuser de ces autres filles après moi. Ce poids est lourd à porter pour moi », déplore-t-elle aujourd’hui.

 

« Cela a commencé par des photos seins nus sur les rochers »

Quant aux faits exacts qui lui sont reprochés, ils sont d’autant plus graves que la victime présumée n’avait que dix ans à l’époque, en 1975. Sa rencontre avec le réalisateur n’était pas fortuite. « Je pensais aller à la plage à Malibu juste avec ma mère. Après un petit moment à deux, soudain, il était là ».

La petite fille entend que rendez-vous a été pris entre sa mère et le cinéaste pour une prétendue séance photo. « Il y avait des rochers sur lesquels il a pris des photos de moi. Je pensais que c’était pour un magazine, j’étais intimidée. D’abord, il a pris des photos de moi en bikini, puis j’ai dû remplacer le haut par une petite couverture en fourrure puis il m’a dit d’enlever le haut de mon maillot de bain. Cela ne me dérangeait pas vraiment vu que je n’avais que dix ans et que je me baladais souvent sur la plage sans haut », relate la quinquagénaire originaire de Santa Barbara.

 

« Ma mère n’était plus là, il m’a violée »

« Mais ensuite, il m’a dit d’enlever la culotte de mon bikini, et là j’ai commencé à me sentir très mal à l’aise. Puis, à un moment donné, j’ai réalisé que ma mère était partie. Je ne sais toujours pas où elle était partie et je n’avais d’ailleurs pas réalisé jusque là qu’elle avait quitté les lieux mais elle n’était juste plus là... Et c’est là qu’il m’a violée ».

Violée avec la probable complicité de sa propre mère, Marianne Barnard exprime aujourd’hui son calvaire. « Je souffre de stress post-traumatique et de claustrophobie depuis des dizaines d’années, depuis les faits », explique celle qui est la cinquième femme à déclarer avoir été agressée sexuellement par Roman Polanski, lequel a déjà été condamné pour d’autres faits et est actuellement sous le coup d’une nouvelle enquête.

 

Pétition pour le priver des honneurs

Son combat aujourd’hui est simple : elle lance une pétition pour obtenir que Roman Polanski soit, à l’instar d’Harvey Weinstein, rayé de l’Académie des Oscars. « Ce n’est qu’une petite conséquence pour lui eu égard aux crimes et malheurs qu’il m’a causés, à moi et à bien d’autres de ses victimes ». La pétition avait déjà quasiment récolté son objectif vendredi soir avec près des 12 000 signatures souhaitées. À l’heure d’écrire ces lignes, l’objectif a été repoussé à 13 000 signataires.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1825355
    Le 23 octobre à 20:15 par Georges 4bitbol
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Pedophilie un jour, pedophile toujours.
    Aucune horreur ne peut surprendre de la part d’un individu qui a 41 ans, drogue une gamine de 13 ans pour la sodomiser. Aucune excuse et NI PARDON NI OUBLI.

     

    Répondre à ce message

  • #1825381
    Le 23 octobre à 20:46 par Que Toute Chair Fasse Silence
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Mais non voyons ! Polanski n est pas un pédo-criminel ! Moix vous l’a déjà expliqué : Polanski est accusé et poursuivi parce que juif !
    Sinon Moix, tu continues à la soutenir ta thèse ? Au bout de la 5ème ?

     

    Répondre à ce message

  • #1825396
    Le 23 octobre à 20:56 par VIVACHAVEZ
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Oui, je sais que j’insiste lourdement depuis quelques temps, mais j’aimerais savoir ce qu’en pense sa belle-soeur, l’actrice française ratée adepte du camping.....

     

    Répondre à ce message

  • #1825401
    Le 23 octobre à 21:03 par gabriel
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    je dirais de ces accusations qu’elle sont farfelues si elles n’étaient pas si graves ; cela sent la malhonnêteté et le mensonge.

    Attention à l’hystérie accusatoire, ou comme je l’ai lu plus bas, à la jubilation dénonciatrice.

     

    Répondre à ce message

  • #1825446
    Le 23 octobre à 21:45 par PMJLL
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Les viols d’enfants sont évidemment un crime, mais il y a aussi les viols d’adultes par des enfants, qui ne sont que très peu dénoncés, et on imagine très bien pourquoi.
    Le buzz fantastique et omniprésent autour des "viols d’enfants", fait qu’a été créé un climat de terreur pour tous les adultes amenés à se trouver en présence d’enfants, car ils savent pouvoir un jour être victimes de dénonciations calomnieuses.
    Un prêtre luxembourgeois, m’a avoué un jour ne jamais permettre de situation où il se trouve seul face à un mineur seul. C’est effrayant, je trouve.
    L’affaire du Maire de Vence n’est pas du tout un cas isolé, sauf que par extraordinaire, le "violé" est de lui-même revenu un jour sur sa dénonciation longtemps après que la condamnation sévère du violeur ait été prononcée (et la peine effectuée).

     

    Répondre à ce message

  • #1825469
    Le 23 octobre à 22:12 par listener
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Si on prend la peine d’examiner comment fonctionne la "justice" américaine, on comprend tout. Cette affaire est une sorte de "bulle" de dénis de justice accumulés, puisqu’en Amérique, il n’y a pas de juges pour les victimes pauvres, et les juges font de la politique à haut niveau (Cour Suprême) et légifèrent pour le monde (mariage homo) , et il ne faut pas les déranger à moins d’être milliardaire. Il y a seulement des policiers fous et des procureurs qui ne le sont pas moins pour le bas peuple.

    Le résultat est là : les femmes qui auraient pu porter des petites plaintes habituelles en France et se trouvant devant un mur d’argent et de complicité, lelles s’adressent à la presse et au public directement. Souvent pour tout et n’importe quoi. C’est le délire. On ne va pas traiter des mains aux fesses comme un crime contre l’humanité. Mais tout le monde est tétanisé.
    .
    En France, malgré tout, il y a une sorte de justice civilisée qui fonctionne autour de vrais juges, et ce ne sont pas des shérif qui décident.

     

    Répondre à ce message

  • #1825479
    Le 23 octobre à 22:24 par Uncle_Whitey
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Le devoir de mémoire , de ce côté là , c’est moins cool ! Hein Mr. Pol Pol anski !!

     

    Répondre à ce message

  • #1825506
    Le 23 octobre à 22:51 par hmj1937
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    Un de mes amis avocat, à la suite d’un concours de circonstances il y a 50ans, avait débuté sa carrière dans le monde du showbizz. Après quelques années et une réelle réussite, il changea totalement d’orientation écoeuré par ce milieu répugnant où seuls comptent la fesse et le fric. Donc rien n’a changé depuis. Quand une fille ou un garçon choisi ce métier il ne peut ignorer ce qui l’attend.

     

    Répondre à ce message

  • #1825566
    Le 24 octobre à 00:57 par goy pride
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    J’avoue mon échec à voir clairement ce qui est entrain de se passer avec ces histoires sordides étrangement relayées par les médias alors que pendant des décennies se fut le silence radio quasiment complet sur le sujet. J’ai bien plusieurs hypothèses dont une guerre clanique entre les factions conservatrices et libérales sionistes. Peut être aussi ont-ils compris qu’ils sont allés trop loin dans la perversion que cela nuit à leur crédibilité et à l’avancé du nouvel ordre mondial. Peut être aussi sentant un climat de fronde généralisé contre leur domination essaient-ils de séduire la frange conservatrice de l’oligarchie protestante/catholique en faisant un peu le ménage dans leur rang...et là il me vient en tête une dernière hypothèse : dans ce climat de propagande anti-islam ils doivent veiller à créer l’image d’un Occident protecteur des femmes. En effet ils ne peuvent pas à la fois dénoncer l’islam comme une religion qui martyrise les femmes tout en restant passif sur les abus commis sur les femmes existant au sein du monde occidental...
    Curieux de savoir comment Soral analyse cette étrange situation...

     

    Répondre à ce message

  • #1825917
    Le 24 octobre à 17:19 par GERARD R.
    Roman Polanski à nouveau accusé d’abus sexuels

    En lisant un article du Parisien, sur l’affaire de la disparition de la petite Maëlys, j’apprends que l’avocat du principal suspect, n’est autre que l’inénarrable Alain Jackubowicz.

    J’ai peur qu’à la fin, des esprits instables, puissent établir un lien, qui ne peut évidemment être qu’injustifié, entre d’une part tous ces juifs qui trempent dans des affaires de mœurs, de harcèlement, de viol, de pédophilie et par ailleurs certains de leurs coreligionnaires, si empressés à les défendre.

    C’est le moment où jamais de mettre en garde, sur les z-amalgames. Mais là, ça commence à faire beaucoup... quand-même ! Gardons-nous des raccourcis. Hum hum !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents