Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

SFR pourrait supprimer de 1 500 à 2 000 postes

Les opérateurs de téléphonie mobile, en particulier les opérateurs historiques, souffrent de la concurrence qui se veut de plus en plus féroce. Après l’annonce de 560 départs chez Bouygues Telecom, SFR pourrait supprimer de 1 500 à 2 000 postes.

Le Figaro révèle les inquiétudes du syndicat Force Ouvrière, qui a adressé un courrier à Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif. FO tire la sonnette d’alarme pour dénoncer une situation "catastrophique" dans le secteur de la téléphonie mobile. Le courrier a pour objet : "Destruction d’emplois dans la filière industrielle Telecom".

En effet, SFR s’apprête à annoncer un plan de départ qui pourrait toucher de 1 500 à 2 000 postes. Cette annonce se présente alors que Bouygues est en cours de suppression de 560 emplois, un premier plan qui au vu de la situation financière de l’entreprise ne sera pas suffisant. Le syndicat souligne également que les retraités de France Telecom Orange ne sont pas remplacés, en cette période de départs en retraite massifs.

FO souligne également que cette inquiétude touche toute la filière car les suppressions chez les opérateurs engendrent des suppressions aussi chez les sous-traitants "un emploi direct supprimé chez un opérateur engendre au moins 2 ou 3 emplois indirects chez les sous-traitants". Si FO évoque "la baisse des prix (qui) s’est généralisée, entraîne une perte considérable pour tous les opérateurs(...)", le syndicat n’incrimine pas Free Mobile arrivé sur le marché avec des prix fracassés, quand d’autres n’ont pas hésité à le faire.

Force Ouvrière demande au Ministre de prendre des mesures pour combattre les projets de plans sociaux. Pour cela, il faut prendre des décisions fermes, et "rassurer la filière par des mesures claires et immédiates, relançant l’investissement productif, avec des emplois techniques ou de distribution qui ne sont pas délocalisables". FO attend du gouvernement que des objectifs soient fixés ainsi que des normes sociales pour stopper l’hémorragie.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #231763

    Et les syndicats comptent les points.
    Le "Aille-Teck" c’est l’avenir !
    Tu m’étonnes.


  • #231804

    Et voilà, c est ça de vouloir payer vos abo à 19 euros en full illimité.

    Reprenons nos abo à 2 heures à 60e , soyons solidaire !

    Hein ?


  • #231833

    A force d’enfoncer la quenelle un jour on s’en prend une..........N’est-ce pas SFR ?????


  • #232015

    Les opérateurs "hystériques" nous ont enflé pendant 20 ans avec des forfaits exorbitants. Remember la minute complète payante, le sms de 60 caractères maxi, etc . . . . Sans parler de la fausse concurrence organisée et réprimée, dont nous avons payé indirectement l’amende.

    Maintenant que Free, le pornographe historique, a obtenu non sans effort la quatrième licence d’exploitation. On voudrait nous faire croire que cela va détruire des emplois. X. Niel n’est certes pas un ange, mais d’un seul coup les lois du marché ne s’appliquent plus si un nouveau joueur entre dans la danse.

     

    • #232106

      Rassurons-nous, si on applique la théorie du déversement sectoriel au marché de l’emploi dans la téléphonie, les licenciements chez SFR seront compensés par autant d’embauches - voire plus - chez Free.

      Attendez, on me signale à l’oreillette que cette théorie, c’est de la merde. Donc faisons le calcul :

      41 800 licenciements cet été + 4500 PSA-Mittal + 2000 SFR = 48 300 sacrifiés

      Le changement, c’est maintenant.


  • #232139

    Chiffres du premier semestre 2012 pour SFR :(voir http://vivendi.fr/wp-content/upload...)
    Profit EBITDA 1,85 milliards € pour un chiffre d’affaire de 5,76 milliards €. Les deux chiffres en baisse de 5 a 6 % par rapport au premier semestre 2011. Donc aucune inquiétude en la demeure avec un benef avant taxes aussi scandaleux (30% du CA) dont 55% du net seront distribués aux actionnaires !
    Les coûts annuels sont de 8 milliards € dont 2,1 milliards € pour les salaires qui selon le plan prévu doivent baisser de 0,5 milliards € en éliminant des postes en 2012 et 2013 pour remettre cette somme en partie en distribution aux heureux actionnaires.
    Donc le nombre de postes à éliminer sera plutôt de l’ordre de 5000+ en 2013 que 1500 à 2000 annoncés.
    la maison mère VIVENDI présidée par JB Levy se frotte les mains . ce groupe comprend Universal Nr 1 mondial de la musique, Blizzard Nr1 mondial du jeu vidéo, Canal+


  • #232950

    Logiquement il devrait y avoir un transfert de postes chez Free, non... ?
    Au demeurant, ces opérateurs se goinfrent comme des porcs avec leurs actionnaires depuis des années et osent licencier des centaines de personnes et mettre dans la merde des milliers de personnes pour toucher encore plus ! On va se laisser écoeurer sans rien faire jusqu’à quand les gars ??