Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Saada, un Guignol qui ne rigole pas

Maxime Saada à la direction générale du groupe Canal+ à la place de Rodolphe Belmer (Bertrand Méheut perd son écuyer), et l’access du soir dévolu à la paire Armillei/Bénichou, qui produisent Maïtena Biraben, très bien vue du côté de l’Élysée (après deux dîners privés avec le président Hollande…), c’est la tendance du moment.

Vincent Bolloré, ce grand copain de Sarkozy (qui lui arrangeait des PV délicats), a mis la main sur le groupe Canal+ (1er groupe média français loin devant TF1 et FT). La neutralisation des Guignols (considérés comme antisarkozystes) par le passage du clair au crypté ne serait pas pour lui déplaire. Canal+ conserverait donc les Guignols, mais pas pour tout le monde, ce qui désactiverait leur nuisance, malgré une audience en clair de près de 2 millions de téléspectateurs chaque soir.

Bolloré s’était rendu presque célèbre en déclarant, à propos de Havas, qu’il ne voyait pas pourquoi il conserverait la branche du conseil politique maison, qui représentait « 1% de son chiffre d’affaires et 99% de ses emmerdes ». Si on applique cette loi à Canal, on va vers une normalisation, avec en plus l’éviction du Groland de la bande à Moustic. Qui, il est vrai, ne fait plus que dans l’humour pipi-caca-nichons de bas étage. Rien de bien dangereux, politiquement. Mais même ce petit peu, visiblement, dérange les puissants. On est donc presque sûrs que les Guignols taperont sur Sarkozy dans le vide, et que Biraben saura soigner les ministres socialistes chaque soir.

Exit donc Le Grand Journal du riche producteur Renaud Le Van Kim, remplacé par une version chic du Supplément de Biraben. Émission faite pour mettre en valeur les politiques, car la maison Canal a besoin de leur imprimatur. Du lèche-culisme déguisé en journalisme, avec la dose d’humour nécessaire pour faire passer la pilule de la propagande… et de l’antipropagande. Car les vraies cibles sont toujours les mêmes : populistes, patriotes, mal-pensants.

 

 

Une émission estampillée Flab Prod, du tandem Armillei/Bénichou, ou le nec plus ultra de la bien-pensance, impossible de qualifier leurs productions autrement. C’est chic, c’est beau, et c’est plat. Ils ont par exemple créé l’horrible Nouvelle Édition, le summum de l’abrutissement souriant en plateau. On ne répètera pas ici (il y a des enfants) les propos récurrents tenus par ces agents de la division Guerre Psychologique du Mossad réunies autour d’Ali Baddou, la caution palestinienne du dispositif, dispositif qu’on croirait réalisé en direct de Tel-Aviv chaque midi. La soupe télévisuelle la plus infâme qu’on puisse imaginer : de la morgue parisienne, de la soumission à l’idéologie sioniste, des chroniqueurs cupides aux pupilles dilatées, sans oublier des bimbos à tête creuse. Plus vil, plus déshumanisé, plus propagandiste, tu meurs dans la kippa d’Ariel Wizman.

Si jamais la quotidienne de Biraben, animatrice d’une intelligence suffisamment limitée pour qu’elle ignore faire de la propagande, ressemble à un croisement entre Le Supplément et La Nouvelle Édition, pas sûr que les téléspectateurs arrivent à conserver leur repas dans le gosier. Mais on fait confiance à la maestria des producteurs pour transformer ce salmigondis collabo-bourratif en rivière d’émeraudes. Attention, avec Saada, formé chez McKinsey, les coûts seront bien tenus. Il y a intérêt : Le Grand Journal coûte quatre fois plus cher que C à Vous, le rendez-vous quotidien d’Anne-Sophie Lapix, l’hôtesse d’accueil de France 5. Pire, Antoine de Caunes se fait distancer par Cyril Hanouna et ses insolentes audiences de bonimenteur de marché.

 

JPEG - 35 ko
Un cost-killer doit toujours avoir l’air cool

 

Il est temps, après les années de vache folle, d’inaugurer les années de vaches maigres avec l’arrivée d’un cost-killer : les abonnés fuient par dizaines de milliers chez beIN Sports pour le sport (13€ par mois pour une offre dévastatrice, d’où l’accusation de dumping), et Netflix pour la fiction (11€99 contre 39€90 chez Canal). Au lieu d’améliorer les programmes en injectant un peu de liberté d’expression ou des nouveaux talents venus d’en bas (à la place des filsde et des poufs), la direction joue la défense… agressive : les hotliners maison obligent les abonnés récalcitrants ou écœurés par la vacuité des programmes (le niveau des films sombre, les rediffusions douteuses se multiplient, les séries sont incomplètes) à payer l’année entamée jusqu’à la lie… au besoin en les menaçant de poursuites juridiques ! Alors qu’il suffit de bloquer le prélèvement à sa banque, et de résister au harcèlement du 01 71 25 39 12, la voix automatique qui nous enjoint de « régulariser son impayé »…

Des techniques commerciales sordides qui montrent tout le mépris qu’inspirent les petits qui ont fait la richesse de la chaîne. Adieu, trésor de l’abonné, qui faisait nager Lescure et de Greef dans le cash et la luxure. Pour les animateurs/producteurs, l’ère de l’overdose de fric s’achève. La chaîne des riches regardée par les pauvres vous remercie. Certains regretteront les Guignols, ceux de la bonne période (à l’instar du vrai Charlie Hebdo, transformé en organe de propagande prosioniste), quand l’humour était fabriqué par quelques enfants des classes moyennes et laborieuses (Gaccio, Delépine, Halin). Maintenant, Canal nous inflige un humour de gosses de riches, des bourgeois sans âme mais avec des crocs comme ça, issus du Studio Bagel, qui porte bien son nom (petit pain yiddish). La subversion qui plaît au pouvoir sioniste, c’est l’essentiel.

Bolloré/Saada, ou la World Company qui a gagné.

 

JPEG - 47.2 ko
Lorenzo Benedetti, PDG de Studio Bagel : « On ne travaille avec des marques que quand on sent qu’on va vraiment faire une vraie collaboration, et que vraiment la balle soit au centre quoi. C’est-à-dire que la marque compresse qu’est-ce que qui représente l’ADN de Studio Bagel et que nous on comprenne bien ce que veut la marque et c’est que comme ça en fait que ça fonctionne, parce que sinon si c’est trop au service d’une marque ça marche pas, c’est trop vendu entre guillemets, et si c’est trop de notre côté, si c’est trop divertissant on va dire, juste pour le fun, ben ça sert pas le, l’annonceur. » (Stratégies, 2014)

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

La véritable liberté de ton, c’est chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1226345
    le 11/07/2015 par Jérôme2709
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    " … Anne-Sophie Lapix, l’hôtesse d’accueil de France 5. "

    Bien vu !


  • #1226357

    Le côté obscur de la consanguinité, redouter tu dois.
    Maître Yoda.


  • #1226445
    le 11/07/2015 par Bistol lassedou
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Personnellement, ça ne changera rien à ma vie vu que je ne regarde plus la télé.

     

    • #1226520
      le 11/07/2015 par VORONINE
      Saada, un Guignol qui ne rigole pas

      Le bruit d’un poste de télé qui s’écrase sur le trottoir est agréable aux oreilles de l’Eternel .


  • #1226449
    le 11/07/2015 par Anonyme
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    je ne regarde pas cette chaîne de telé… mêmes en clair…


  • #1226460
    le 11/07/2015 par Hydro
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Le lobby des norvégiens à moustaches à encore frappé....


  • #1226647
    le 11/07/2015 par Candide
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    L’arme absolue : éteignez votre télévision et balancez-la par la fenêtre !

     

    • #1226883
      le 12/07/2015 par Gerard John Schaefer
      Saada, un Guignol qui ne rigole pas

      Et retirez bien tous les fils/câbles, de sorte à ne pas vous prendre les pieds dedans pendant l’opération, qui nécessite aussi de sécuriser le périmètre du point de chute : regardez qu’il n’y ait pas de passants, BLAAAM !

      Ça m’avait valu une convocation à la Police, la voisine avait porté plainte.
      Depuis, ce gentil couple s’est séparé. 2 enfants ballotés... la petite s’exprime surtout par des pleurs et des hurlements.

      À l’époque, le comico de dépendance était dans une autre ville de mon quatre-vingt-zeutré. Et ensuite, plus proche, mais avec des cellules de gardav’ moins spacieuses.
      Depuis, ce charmant hôtel est muré, et je n’ai pas encore testé le nouvel espace flambant neuf...
      Pouce vert, pouce rouge ?


  • #1226649
    le 11/07/2015 par Be-kon
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Meme si je ne regarde pas la TV (je ne l’ai jamais eu),je sens qu’il va me falloir beaucoup de "Krackimix" pour tenir le coup dans les années a venir !!


  • #1226860
    le 12/07/2015 par Pifou
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Au passage, NetFlix, c’est tres a gauche aussi, avec des shows maison de propagande anti-sociale et pro-sioniste.

    Quand on a les cles pour dechiffrer, c’est tres evident.

    Pour le ricain de base, beaucoup moins.

    NetFlix ne fait pas encore dans l’emission de commentaires d’actu, mais ca ne devrait pas tarder, au moins aux US. Il parait qu’ils vont chercher a concurrencer Bill Maher, le commentateur liberal de HBO.

    De la a ce qu’ils fassent de meme a terme en France, ca ne m’etonnerait pas.


  • #1226965
    le 12/07/2015 par Stev
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Canal + est une chaîne condamnée dans sa forme actuelle. Sa force économique, ce n’était pas les Guignols, les Nuls, Groland, de Caunes etc. Sa force de frappe réelle, c’était son exclusivité sur le foot, le cinéma et le porno. Ce sont ces éléments qui généraient de l’abonnement. L’arrivée des qatariens plombe le segment football. Les téléchargements légaux et surtout illégaux, le streaming, l’arrivée de Netflix et autres opérateurs du genre mordent fortement sur la partie cinéma, quant au porno, il est accessible partout, tout le temps.

    Je ne dénigre pas totalement Canal pour ma part. Il y a 20/25 ans, les Nuls, Nulle Part Ailleurs, les Guignols, etc, c’était novateur à une époque où il n’y avait pas internet, et où sur les 5 autres chaînes ont avait droit à des séries américaines ou des jeux débiles genre la roue de la fortune.
    Mais la chaîne moderne a été tuée par la modernité, alors que son anticonformisme est devenu la norme.


  • #1227017
    le 12/07/2015 par foxhound
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Je suis fièr d’une chose, je n’ai jamais versé un rond à Canal+. Les seules fois où je regardais leur faux "vrai journal", c’était dans les années 90, avec Karl Zero. Les guignols de l’info, j’ai jamais accroché, et je n’ai jamais regardé un épisode complet-rares extraits d’1 où 2 minutes et encore-. A l’époque il n’y avait pas Internet -qu’ils sont entrain de censurer maintenant-, il n’y avait pas E&R, mais instinctivement je sentais que cette chaine n’était pas faite pour moi. Avec un peu de chance trés bientôt j’irai danser sur la tombe de cette chaine. Ils sont mille fois pire que TF1. Et personne pour racheter l’autre. Je ne pense pas que Lescure, Gildas, De Greef soient mieux que Saada. Tous les mêmes. Quand à leur "Cinéma" ? Aie ! Bonjour les dégats ! Cette chaine restera pour moi, rien de plus que la chaine du "porno le samedi soir", elle n’a jamais dépassé ce stade. Qu’elle disparaisse dans les poubelles de l’histoire !


  • #1227621
    le 13/07/2015 par Louis Delga
    Saada, un Guignol qui ne rigole pas

    Une belle tête de vainqueur !
    A part çà, on s’en moque de C+, personne ne regarde.


Afficher les commentaires suivants