Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Saône-et-Loire : un éleveur bovin harcelé par l’administration, abattu par la gendarmerie

Stéphanie Bignon – Le drame de la paysannerie française

Avant de présenter son programme de refondation de l’agriculture française, Stéphanie Bignon, présidente de l’association Terre & Famille, fait le récit d’un drame qui a eu lieu en Saône-et-Loire, le 20 mai 2017.

 

 

 

Tuer les agriculteurs pour tuer la petite exploitation française ? Voir sur E&R :

L’agriculture française en danger, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’écoute cette dame de Terre et Familles, et mon cœur saigne pour la paysannerie de mon pays. La Monsantoïsation de notre alimentation est en marche.

     

    • ... "mon coeur saigne pour la paysannerie de mon pays..."

      Il faut bien se rendre compte que TRIVY, le village ancestral de la famille et de l’exploitation de JEROME LARONZE, est à seulement 3 km. de HAUTECOUR et VESROSVRES, village de naissance de MARGUERITE-MARIE ALACOQUE, la voyante du Sacré-Coeur.
      Nous sommes à l’épicentre du "PAYS DU SACRE-COEUR DE JESUS", pays dont PARAY-LE-MONIAL est la "Nouvelle Bethléem".

      Jérôme LARONZE était un paysan de France cultivé et éclairé, et par ce fait "dangereux" pour le système.
      Il avait tout compris. Il a été choisi pour faire un exemple...
      En quelque sorte : un sacrifice rituel comme prélude et avertissement à ce qui doit venir.

      "Le système" est venu le pourchasser et le tuer jusqu’en son Pays.
      ... un vrai Paysan puni pour le seul fait d’avoir voulu élever son troupeau en mode "Bio".

      Il ne s’agit pas d’un "accident", mais bien plutôt d’une "immolation".
      La narration des médias n’est pas crédible.

      Puisse sa vie et sa trajectoire annoncer le terme de la persécution bureaucratique exercée sur la paysannerie...
      Puisse cette vie en son exemplarité servir à notre éveil face au véritable ennemi...

      Que cette mort soit un jalon, et que désormais soit assurée la survie matérielle et spirituelle des paysans de France... et assurée également la survie des paysanneries de tous Les Peuples du monde.


  • Quand un jeune se suicide parce que la bureaucratie l’empêche de reprendre la ferme de son père, c’est le processus de transmission qui est visé, c’est notre héritage agricole, ce sont nos terroirs dont l’éradication est programmée, au profit des poulets américains lavés au chlore, des grandes surfaces...

    Marine Le Pen aurait eu une approche plus saine, plus humaine et plus respectueuse de notre paysannerie.

     

  • L’agriculture française les emmerde car elle pourrait légitimer une indépendance autonome.

    Ils veulent qu’on ait besoin d’eux, qu’on leur achète les ressources au goute à goute.
    C’est déjà le cas quand on impose l’achat de graines stériles.


  • 5 Balles par le même gendarme dont 3 mortelles ..... beau carton !
    .
    Je voudrais pas être gendarme dans la région.
    .
    par jaquerie .

     

  • Un paysan/artisan/travailleur en France est traité comme de la merde. A la moindre erreur ou suspicion d’une faute on lui tombe de dessus à bras raccourci avec plus de mépris et violence que si cela avait été un bourreau d’enfant !
    Mais d’un autre côté c’est de notre faute ! Avec un peu plus de solidarité nous n’en serions pas arrivés là !


  • Tout simplement révoltant .

    pendant ce temps, la multitude des parasites sociaux prospère...


  • je savais bien qu’il faut maintenant être armé...

     

    • Aux USA, les farmers sont armés jusqu’aux dents pour, disent-ils lutter contre la tyrannie de l’Etat central (Washington). Dès qu’un cow boy rencontre un souci administratif, tous ceux de la région arrivent en guise de soutien sur son exploitation et attendent de pied ferme, en armes, la police qui finit par rebrousser chemin. Faut-il en arriver là ? Abattre comme un gibier de chasse un homme qui nous nourrit, pour des questions administratives laisse pantois.


  • Le bon sens de Madame Bignon face à la monstruosité de la financiarisation via l’UE puis l’administration française... Nous allons droit dans le mur et l’espoir d’un sursaut est mince... Mais grâce à ER, je ne me sens plus comme un extraterrestre dans mon village ; sans voiture, télévision ni téléphone portable, mais avec mes poules, mes lapins, mon cochon, mes arbres fruitiers et mon potager... Ce n’est pas sur le bio qu’il faut écrire "bio", c’est sur la merde qu’il faut écrire "merde" !

     

  • 1) "relativement " dramatique "relativement " alarmant ?? Quelle conne cette journaliste ! Si son père recevait 3 bastos dans la téte ce serait aussi "relativement " dramatique ? Pourquoi employer des termes fashion dont elle semble ne pas comprendre le sens ?
    Les Paysans Français éliminés, ce n’est que le début .Pourrez t- on avoir des infos sur Philippe Layat tabassé et gravement blessé par la maffia Lyonnaiseen 2015 parcequ’il refusait de céder sa terre familiale pour la construction d’un terrain de foot ?

     

    • @ antimaf : "Quelle conne cette journaliste !" : on ne vous permet pas ! Elise Blaise est une journaliste dissidente et militante engagée tout à fait exemplaire. Face à l’horreur, elle se doit de tenir un discours "relativement" dépassionné pour faire son travail. A ne pas confondre avec BFM WC ou Anal Plus. Votre lettre à Elise montre que vous ne connaissez pas votre sujet.


    • entièrement d’accord avec vous, cette pauvre journaliste essaie de faire "mainstream", elle croit que ça fait "sérieux", mais il faut "relativiser", elle se donne du mal pour dénoncer les lobbies pharmaceutiques ...
      C’est le "ton" qui ne va pas ...


  • Libérer les paysans en achetant directement chez eux sans intermédiaires ? Style AMAP - ou à la limite chez des petits revendeurs qui prennent très peu de marge.

     

    • Un des gros problème c’est qu’il est difficile pour les agriculteurs de sortir du système actuel : par exemple perte de subventions d’Etat et toujours les factures qui s’accumulent au point d’etre tendus par les noyaux réapprendre à cultiver des sols détruits aux aux pesticides et aux engrais chimiques refaire des semences ...


    • @ Jean Montparnasse, en quoi passer à la vente directe fait perdre les subventions ?
      Quant aux sols détruits, je vous conseille un passage par Trivy d’où était originaire Jérôme, vous pourrez vérifier que la terre de France n’est pas en aussi mauvais état que veulent bien le dire claude et Lydia bourguignon !


  • L’U.E par ses normes, ses réformes, ses "recommandations" obligatoires aux Etats, détruira dans les années à venir toutes les exploitations familiales agricoles, les PME/PMI, les professions réglementés etc... car tout ce qui peut rapporter du fric doit être remis aux mains des multinationales et de la finance, c’est son seul et unique but.
    Espérons cette fois que 5 ans de Macronisme vont déciller les yeux à une majorité de Français.
    Mais je l’espérais déjà à l’élection de Hollande et malheureusement son désastreux quinquennat a tout juste suffit à faire prendre conscience de la corruption des politiciens, sans pour autant avoir dévoilé les véritables enjeux de la création du montre européen, à savoir la domination des nations et des peuples par la finance et les multinationales.


  • Un coup de marteau sur la gueule d’un flic fait plus parler que le meurtre du paysan. Bon, le résultat est le même.
    Les paysans ont-ils sorti les fourches ? Ah non, ils ne peuvent pas, ils sont subventionnés.
    Mais pourquoi cette admirable Dame continue-t-elle ce combat ?
    Pour aider ces exploitants on a fait crever des gens en arrêtant le nuage de Tchernobyl à la frontière, on les a bombardé de subventions, on a payé des impôts spécifiques, etc. C’est comme pour d’autres pleurnicheurs, à force qu’ils se demmerdent. Les citoyens deviendront paysans pour leurs besoins face à Monsanto, sans eux.
    Ils ont voté pour qui d’ailleurs ? L’UE vient d’assouplir les règles pour que soit "bio" de la production sous apport chimique Monsanto, vous les avez entendus ?
    Paysan, poil aux dents.

     

    • @PéqueNo, on a pas sorti les fourches à cause des subventions ?! Les manifs c’est début d’hiver après les semis quand il y a moins de 10heures de boulot par jour !
      En quoi les paysans sont responsables de la décision des politiques de nier le nuage radioactif ?!
      Des impôts spécifiques ?!
      En 76 les politiques ont parlé d’impôt sécheresse, mais ça n’a jamais été fait, c’est une légende urbaine !
      Personne dans le métier n’a demandé l’assouplissement des règles du bio, ce sont les industriels de l’agroalimentaire et les gros distributeurs pour faire face à la demande de consommateurs abrutis qui pensent que dans ce monde marchand une étiquette en papier peut les protéger !
      Tu vas devenir paysan ?!
      Tu verras c’est autre chose que d’insulter le monde sans risquer une baffe dans la gueule, t’as des comptes à régler avec les paysans ?!
      https://www.egaliteetreconciliation...
      il y a mon adresse à la fin, je suis ton homme !
      T’existes que sur internet, t’es rien !


    • Bon, il faut desserrer vos petits poings rageurs. Je ne suis pas là pour entamer une joute à titre personnel, mon propos était généraliste. Désolé de vous avoir froissé.
      Je ne retiens pas votre argumentation, ce n’est pas nous mais les autres (bien qu’à notre profit...). Peu importe.
      Vous ne répondez pas à la question : "Ils ont voté pour qui ?"


    • Mes petits poing rageurs sont largement d’une livre pièce, pour le vote je ne peux parler que du mien, chacun étant libre dans l’isoloir, et j’ai voté FN mais à regarder le vote des zones rurales ce ne sont pas elles qui ont mis macron au pouvoir.
      Tu racontes une connerie, à savoir les impôts spécifiques imaginaires, tu parles de bombardements de subventions sans y opposer que les éleveurs ne se versent plus de revenus, tu reproches au métier des décisions qu’il n’a pas pris et en plus tu exiges des réponses, c’est typique du guignol qui ne fout rien de ces dix doigts mais à un avis sur tout, en attendant tu peux toujours passer par Neuvy ou mettre tes couilles sur Le Bon Coin.


  • Honte sur la gendarmerie !
    desormais racketteurs au service de Marianne, elle-meme pute de la Banque.
    Honte sur tous les enfoires qui font le sale boulot au profit de l’oppresseur.

    c’est mauvais pour leurs ames mais plutot que de se suicider, j’espere que les prochains feront un carton. Apres tout, quand on est agresse...


  • Le génocide des gaulois est programmé...


  • Un burn out consécutifs des déviances d’un système destructeur :
    = 6 Tirs et trois balles bien réelles dans le corps . Sentence : la mort .

    Trafic de drogue , arnaque associative avéré des deniers de l’état :
    = Sodomie imaginaire , bronca du showbizz , destruction de mobilier urbain atteinte
    à l’ordre public : Jugement : Acquittement .

    Oui , vomissons . Et il va vraiment falloir nettoyer ce vieux corps de Gendarmerie
    de plus en plus gangrené . Désolé pour ses fans mais il y a de plus en plus de tarés en son sein .


  • Sur Francetvinfo.fr

    "......un agriculteur tué par les gendarmes sur QUI IL FONCAIT"

    http://www.francetvinfo.fr/economie...


  • Messieurs les Gendarmes, rélisez votre Charte Ethique. Un paysan abattu pour des problèmes administratifs ? Est-ce bien raisonnable ? N’est-ce pas en contradiction avec votre Charte ? Par contre, personne pour intervenir au Bataclan, car le Prefet ne vous avait pas donner l’ordre, parait-il ? Est-ce bien raisonnable ? Est-ce en accord avec votre Charte ? Il est grand temps que la Gendarmerie Nationale revienne à son coeur de métier historique depuis le 13ème siècle. A bon entendeur Salut.


  • Actualité, Indre
    L’injuste liquidation d’une exploitation agricole
    Une intention d’entraîner la perte d’une propriété avec les conséquences sur le plan économique, moral et familial.
    L’agriculteur est blanchi mais ruiné
    LA DDAF sous la responsabilité du PREFET
    - Accusé l’agriculteur de fraude
    - Le Privé de prime PAC pendant deux ans
    - Déposé une plainte auprès du Tribunal Civil
    - Le Procureur de la République ordonnée une enquête
    - Poursuite pénale, n’a pas aboutie à une condamnation
    La justice l’agriculteur a obtenu gain de cause
    - Est officiellement relaxé devant le Tribunal Correctionnel
    - Le Préfet n’articule aucune démonstration dans sa décision
    - Aucune pièce de preuve de fraude n’a été versée au dossier
    - Le Tribunal Administratif annule la décision du Préfet
    - L’annulation repose sur des motifs de fond
    MAIS la DDAF s’acharne sur l’agriculteur
    Les poursuites sont réengagées malgré une décision qui a été annulé par le Tribunal Administratif.
    - Elle ne saisit pas la Cour Administrative d’appel de Bordeaux
    - Mais produit une nouvelle décision pour la chose jugée
    - L’agriculteur est accusé de fraude sur les mêmes motifs de fond
    Pourtant UN JUGEMENT est SUPRÊME
    Mais, la DDAF ne tient pas compte, arbitrairement de l’autorité de la chose jugée.
    Tout a été fait pour provoquer son départ et sa liquidation

     

  • Comme d’hab’ et vue l’appétence du public pour le sanguinolent l’affaire va s’enfoncer dans la gestion du fait divers.
    Y a qu’à voir, même ici, quasi aucun commentaire sur le fond de l’affaire, à savoir la machine à broyer de l’humain qu’est l’administration et les fortes suspicions de harcèlement des services vétérinaires contre un homme seul, pas de réactions sur le fait qu’on lui ait tué 5 bêtes au départ de cette affaire,... on est dans l’écumes des choses.

    Où l’on retrouve comme ailleurs les mêmes tocards commentateurs du net qui feraient mieux de ravaler la bile qui leur sert de salive avant de l’ouvrir pour régler leurs comptes personnels avec tel ou tel profession et tenter de créer un tout petit peu de contenu. Des gugus qui n’ont certainement jamais mis les mains ni dans le cambouis, ni dans la terre, ni dans la matière humaine.
    Le surhomme du tertiaire qui accompli sans destinée guerrière sur la toile, chronique de la médiocrité ordinaire, de quoi vous filer le blues pour de bon.

    On assassine ce qu’il reste de notre paysannerie, le corps et l’âme de la France, et le consocommentateur continu de dévaluer tout ce qui lui passe sous la main, cette époque est décidément une usine à cons.

    Respect pour un homme mort debout :
    http://www.lejsl.com/edition-macon/...


  • Mon sentiment est que tout ceci se paiera très cher, très cher.


  • Pour ceux qui nous dirigent, la campagne, c’est la France mauracienne qui pue.
    Vous comprenez mieux ?

     

    • Rien à voir. Reviens aux fondamentaux. La campagne mon gars, c’est "le bon sens près de chacun d’entre nous", c’est chacun chez soi et "veaux et vaches seront mieux gardés", c’est l’autonomie à tout point de vue pour chacun d’entre nous, c’est "je dépanne ta voiture, et tu m’aides pour mon potager", c’est l’inverse de la société de consommation, c’est "je dépense que ce que j’ai et je ne m’endette pas", c’est "l’authenticité dans les rapports humains", c’est "la préservation de la valeur sacrée de la famille composée d’un père, d’une mère, et d’enfants", c’est "le gout du travail et de l’effort et non de l’assistanat", c’est "des plaisirs simples de la vie et non toujours plus sophistiqués, voir tordus", etc, etc ... Ceux qui nous dirigent veulent exactement l’inverse, et ne comprennent plus rien à ce monde. Ils veulent préserver leur pouvoir en imposant plus de contraintes et de chaos. Mais cà va leur revenir dans la figure par la force des choses tôt ou tard.


  • Petit rappel historique.
    L’organisation de la société en 4 classes dont a parlé à plusieurs reprise le père Soral consiste en :
    Brahmanes : religieux, intellectuels, enseignants
    Ksatriyas : protecteurs, guerriers
    Vaishyas : commerçants
    Sudras : ouvriers
    Les 2 dernières sont parfois unifiés dans les analyses de la société occidentale.

    Je voudrais préciser la classe Vaishyas car un malentendu est souvent répandu.
    Leur rôle était en priorité l’agriculture puis le commerce.
    Donc selon ces divisions, le métiers de paysans dans l’ancienne société védique était le travail le plus élevé et au dessus, il y avait juste les guerriers protecteurs et les brahmanes au dessus.

    Une seconde remarque que j’ose faire c’est quand on s’occupe de bêtes dans le but de les tuer même avec "amour" par quelque moyens que ce soit, faut pas s’attendre à ce que la vie nous respecte.

     

    • C’est sans aucun doute l’implacable conclusion au bout de la chaîne d’abattage , du bovin à l’humain.

      Le respect de la vache s’est perdu depuis bien longtemps et mème les soi-disant brahmanes se sont rendu coupables en Inde et ailleurs de négligence voire de maltraitance.

      Il faudrait commencer par balayer devant sa propre étable, JND, alors que les soi-disant protecteurs de la vache se gaussent des effets néfastes d’une cause qu’ils ont cessé de défendre et ont abandonné toute idée d’instauration du varnashram-dharma mentionné mème par Soral.

      Le chaos ne fait pas de détail ; il n’est ni sectaire, ni castiste et emporte tous ceux qui lui semblent mures, dut il aller chercher les derniers sur les carreaux bien polis des temples désertés .


    • Revenez sur Terre et relisez votre histoire. "Oratores, Bellatores, Laboratores" a toujours fonctionné, contre vents et marées, depuis la nuit des temps, jusqu’à ce que certains esprits dit "des Lumières" (surtout celle de lucifer), viennent à convaincre les ignares de l’époque que cà sera mieux selon "leur conseils éclairés". Aujourd’hui, le résultat est là et leur réussite est totale : "L’ordre par le désordre" (Ordo ab Chao) est instauré à tous les niveaux de la société, via le capitalisme, le multiculturalisme et le droit l’hommisme. Les animaux n’ont rien à voir avec cette situation. Aujourd’hui, ce qui est abusif c’est l’élevage et l’abattage intensif, à la chaine et de façon industrielle, tout cà pour plus de profit. Oui, celà provoquera un retour de Karma conséquent (Après tout, nous sommes dans l’ère du "Kali Yuga"). Avant, le paysan ne tuait pas en masse et n’a jamais tué par plaisir, mais juste pour nourrir son village, il respectait un certain équilibre de la nature. Maintenant, c’est comme dans le film "Chicken Run" dans tous les élevages. C’est pour cela qu’il faut revenir à de petites exploitations familiales, locales, régionales.


    • Processus de destruction de la société :
      - l’intellectuel, religieux se fait corrompre par le pouvoir (ksatriyas) : plus de brahmanas pour éduquer.
      - Le guerrier se fait corrompre par l’argent (vaishayas) : plus de ksatriyas pour protéger ( les faibles).
      - Une hyper classe de vaishyas surgit : la Banque, les rentiers et financiers, les milliardaires.
      C’est elle qui dirigent le monde (quelques vaishyas et des sudras).
      Maintenant nous avons une société à 2 classes, le utlra riches et le autres qui les servent.


    • raf d’oratores bellatores et du dernier : je suis un homme je peux faire les trois. je bosse,je defends mon bifteack,et je reflechis pour ameliorer ma situation.
      apres je veux bien que chacun peut se specialiser pour augmenter les rendements,mais a conditions que cela se fasse dans la confiance et le respect de chacun.
      la dans cette histoire,je vois des gendarmes qui sont le bras armes de racketteurs,une histoire qui date de toutes les epoques de l’humanite, et que l’on etait cense avoir regle avec le renoncement a l’usage de la violence par le peuple en echange de justice pour tous.


  • Stéphanie Bignon cite saint Augustin, selon lequel « la meilleure façon de passer sa vie sur terre et de gagner sa place au ciel, c’est d’être paysan »... L’économie est un rapport social ; celui-ci donne le la de la vie spirituelle. Ni le Catholique ni le lecteur de Karl Marx ne resteront donc indifférents au propos de saint Augustin.

     

  • Bravo Madame Stéphanie Bignon.


  • Une amie suisse (canton de Vaud) vient de m’envoyer ceci.

    QUOTE

    C’est hallucinant. Nos états en tant qu’entités administratives sont en mains de gens qui ont décidé (et c’est pas nouveau) de détruire les pauvres, les sans-dents, les veuves, les orphelins, les gens libres. Et par effet de chaîne et de compartimentage des tâches, des mémères préposées à d’humbles guichets deviennent sans le savoir de véritables Greta la Louve SS, de véritables matonnes préposées à la Kollaboration, au matage et à la surveillance des camps.

    C’est pas nouveau mais chaque jour qui passe apporte des preuves supplémentaires de cet état de fait et de la brutalité en marche. Dans tous les domaines. La PIEUVRE, littéralement. C’est beau la démocratie !

    UNQUOTE

    Perso ça fait six mois que je ne touche plus ma retraite parce que j’ai changé de domiciliation bancaire.

    Dans le bas de la ville où je vis ils éliminent tous les petits revenus. Leur idée est d’en faire un centre historique pour bobos. Toute la population APL/RSA a déjà dégagé.


  • Encore un paysan mort...

    Par definition, c’est la fin des haricots


  • Il avait dit : "Je ne me suiciderai pas."
    C’était un combattant.
    Lui parti, restent les infâmes bureaucrates.

     

  • J’ai envie de vomir.

    C’est pas au chevet d’un paysan qu’on trouvera le résident de la Répoublique.


  • Une force obscure à l’œuvre. Elle fait tout pour que ça explose.


Commentaires suivants