Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sarkozy lauréat du Prix de l’Appel du 18 juin : un choix inexcusable

L’Union des Jeunes pour le Progrès (UJP) a remis le mercredi 25 juin à Nicolas Sarkozy le Prix de l’Appel du 18 juin.

Cela pourrait prêter à sourire si ce n’était si pathétique et si obscène. Ce cénacle proche de l’ineffable NKM a certainement voulu renvoyer l’ascenseur à l’ancien locataire de l’Élysée pour remercier ce dernier d’avoir épaulé durant la campagne des municipales leur candidate préférée. L’insulte pour l’homme du 18-Juin n’en demeure pas moins totale.

En effet, rarement un personnage politique fut plus éloigné de la figure totémique du Général que celle de l’ex-président. Sa stature, ses attitudes et ses orientations politiques font de M.Carla Bruni-Tedeschi l’anti-Charles de Gaulle par excellence.

« Si le Peuple vote mal, on se passera de lui... »

Pour commencer, il n’est pas inutile de remémorer aux amnésiques la ratification du Traité de Lisbonne par la voie parlementaire le 8 février 2008, après une révision de la Constitution effectuée quatre jours plus tôt par le Congrès réuni à Versailles. Cette forfaiture n’a été possible que grâce au soutien inconditionnel de Nagy-Bosca à ce texte. Texte qui n’était qu’une copie remaquillée du traité constitutionnel européen (TCE) rejeté par les Français et les Néerlandais par référendum en 2005.

Il est à noter que Nicolas Sarkozy a jugé bon de supprimer la référence explicite au crime de "haute trahison" dès 2007 et la nouvelle rédaction de l’article 68, lui préférant un beaucoup plus vague « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ». Sage précaution. En 2008, il retirait également l’obligation d’organiser un référendum pour tout nouvel élargissement de l’Union européenne (UE). Le Général de Gaulle lui démissionna après son échec au référendum de 1969 sur la réforme du Sénat et la régionalisation.

Atlantisme sans frein

Nicolas Sarkozy c’est aussi le retour dans le commandement intégré de l’OTAN. Le 7 mars 1966, Charles de Gaulle – réélu trois mois plus tôt président de la République, mais au suffrage universel direct, par 55% des voix contre 45% à François Mitterrand – annonce au président américain Lyndon Baines Johnson le retrait de Paris du commandement militaire intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN, créée en 1949). À travers ce geste extrêmement fort, Le Général souhaite maintenir un relatif non-alignement de la France, définir une pensée stratégique qui lui est propre, garantir son indépendance et une politique d’équilibre entre les deux grandes puissances.

De grands principes que l’on peut résumer en une idée-force : perpétuer la souveraineté de la France. C’est avec cet héritage que Nicolas Sarkozy a rompu. À sa décharge, tous ses prédécesseurs depuis le départ de l’homme de Colombey-les-Deux-Églises, lui avaient (à des degrés divers) malheureusement montré le chemin.

Opération Plomb durci en 2008

Tout le monde ou presque garde en mémoire les propos du Général de Gaulle lors de la conférence de presse du 27 novembre 1967, quelques mois seulement après la guerre des 6 Jours ("Un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur"). Sarkozy en 2008 lors de l’opération Plomb durci menée par Israël décida, lui, d’envoyer la frégate porte-hélicoptère française Germinal au large de Gaza.

L’or

Autre fait notable et emblématique sous l’ère Sarkozy notre pays a vendu 500 tonnes d’or pour acheter essentiellement des devises en dollars et en yens. Ce qui représente d’après certaines estimations 20% du stock d’or. Le Général de Gaulle s’est battu pour récupérer l’or de la France.

Éxpédition libyenne

Une des pages les plus noires de la présidence Sarkozy restera la funeste guerre en Libye. Cette intervention militaire catastrophique a laissé un pays exsangue, brisé, en proie aux milices, aux rapts, aux règlements de compte et au terrorisme. Peu importe si Sarkozy a agi comme simple sous-traitant des États-Unis (pour empêcher la mise en place d’un système dinar-or), ou pour le compte de ses amis Qataris ou encore pour prévenir toutes déclarations intempestives de la famille Kadhafi concernant le financement de sa campagne de 2007, il n’en demeure pas moins qu’il restera avec l’irrécupérable BHL et l’impayable Juppé un des principaux coupables de cette terrible tragédie humaine.

Champion de la régression sociale

Le candidat défait de 2012 est aussi le co-instigateur du Pacte budgétaire Merkozy. Alors que son glorieux prédécesseur au Château avait tenté de mettre en place une troisième voie économique à mi-chemin entre collectivisme et capitalisme débridé, basée sur la planification, l’État stratège et la participation, l’ancien premier édile de Neuilly-sur-Seine fut l’homme du carcan "austéritaire" et du démantèlement du modèle social français. Une "œuvre" sinistre d’ailleurs poursuivie avec empressement par son successeur.

Un habit trop grand pour lui

Sarkozy n’a jamais habité la fonction. Pire, il n’a cessé d’en être indigne. Entre ses déboires conjugaux avec Cécilia perpétuellement mis en scène, ses roucoulades grotesques avec Carla (le fameux "Avec Carla c’est du sérieux"), ses fautes syntaxiques permanentes, l’épisode invraisemblable du stylo dérobé au président roumain Traian Basescu et la liste pourrait continuer ad nauseam, Nicolas Sarkozy n’aura eu de cesse de couvrir la France de honte durant son mandat. À tel point qu’il n’était pas saugrenu de voir en lui un mélange de vendeur de jeans du Sentier et de gangsta rappeur de la banlieue parisienne. Un modèle d’élégance et de finesse en quelque sorte...

L’affairiste

Enfin, Sarkozy est l’homme des affaires. Et des sales affaires. Contentons-nous d’en citer quelques-unes parmi lesquelles il est impliqué de façon directe ou indirecte (grâce à ses fabuleuses fréquentations : Balkany, Woerth etc) : Karachi, Bettencourt, financement de la campagne de 2007 et la plus récente Bygmalion. Le Général de son côté tenait à payer lui-même ses factures d’électricité de ses appartements à l’Élysée. Nicolas Sarkozy propose ses services aux plus offrants dans des conférences hors de prix via le Washington Speakers Bureau et entretient ses réseaux auprès du gratin de l’oligarchie mondialiste. Sarkozy a empoché 100 000 dollars de la part de Goldman Sachs pour un discours à Londres. De Gaulle déclarait ceci : "Mon seul adversaire, celui de la France, n’a jamais cessé d’être l’argent."

La grandeur d’un côté, la petitesse de l’autre

Il ne s’agit pas de tomber dans un panégyrique puéril du Général, car le gaullisme eut aussi ses zones d’ombre (le traitement infligé aux Harkis et aux Pieds-Noirs, la tragédie camerounaise...), mais il n’en demeure pas moins que Charles de Gaulle fut le dernier géant de l’histoire de France, le dernier homme d’État. De Gaulle était l’illustration parfaite de la thèse des Deux corps du Roi défendu par Ernst Kantorowicz. Sarkozy en est la négation la plus parfaite. De Gaulle incarnait la grandeur, Sarkozy uniquement la petitesse, la bassesse, la veulerie et la mesquinerie.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A envoyer en recommandé avec accusé de réception à ces petits branleurs de l’UJP qui estiment qu’on peut utiliser le nom du Général de Gaulle comme bon leur semble. Une bonne baffe dans la gueule, voila ce qu’ils méritent ces petits merdeux !


  • #874153

    Sarkozy a bradé la France aux intérêts des fond de pension américain .Il a souillé l image de la France dans le monde ,par sont allégeance à l atlantisme.Montrant ainsi son mépris pour le peuple de France et son manque d ambition pour son pays.Mais cela est commun à toute la classe dirigeante qui ne parle que modèle allemand où américain en occultant l énorme savoir faire de notre pays sa grandeur a l international ,du fait de notre présence sur tout les continent .Mais l on veut nous restreindre au le seul continent européen en y bradant notre souveraineté .


  • UJP ??????
    Ah oui !!!!
    Union des Jeunes pour le droit de se Prostituer


  • "Sarkozy n’a jamais habité la fonction. Pire, il n’a cessé d’en être indigne." CQFD !

    Ce type est le fossoyeur de la France... Il n’y a plus que les vieilles rombières niçoises, les ménopausées de Neuilly et ces jeunes cons de l’UJP pour lui trouver encore du talent ou du charme...
    Je me demande parfois si sa réélection ne serait pas salutaire, car elle déclencherait des émeutes sans précédent, unissant la dissidence contre la dictature de l’ignorance, traduite par le vote démocratique...
    Enfin, comment peut-on encore accorder du crédit à un multi-récidiviste de l’escroquerie, un chantre de la ploutocratie, un traître ?

    Si un type avait flingué Hitler en 1933, il aurait été pendu ! Et en 2014 ?

     

    • Un des rares cas extrêmes où le fait de casser le thermomètre pourrait peut-être faire tomber la température... ? Si on en était certains, comment ne pas être tentés ?
      A moins que nous ne soyons pas encore parvenus à la lie de la coupe ? Certains esprits affutés ont vu ’’ça’’ venir depuis fort longtemps. Ils ont pu être traités de malades ou d’extrémistes, de déviants. Et c’est à force à force de ’’ça’’ que ’’l’autre’’ a fini par débarquer place Beauvau puis à l’Elysée, préparant la place à son ’’recto’’. Non pas pile ou face, mais pile et face. Coluche avait donc raison, on en est certain aujourd’hui. Avec la gauche, ça glisse… tous à vos rectums !
      Mais au fait, quid de toute la myriade de petits collaborateurs qui ont permis à ’’ça’’ d’advenir, de se maintenir et peut-être de revenir ? Autrement dit : combien de petit renoncement conduisent-ils à une si grande défaite ? C’est bien pour ça qu’on n’est pas certains, du bris de thermomètre. Et puis parce qu’on est français, où que nous l’avons été.
      Un examen approfondi du thermomètre pourrait peut-être nous dire ce que nous sommes devenus sans même y prendre garde... l’établissement d’un bon diagnostic ne serait-il pas à faire d’urgence ?
      Encore un p’tit dernier pour la route ou on s’retrousse les manches pour de bon ?
      De qui dépend que cette grande défaite de la France ne soit ni totale et ni définitive ?


  • Merci de ne pas avoir oublié "la tragédie camerounaise" dans la part d’ombre du Général.


  • SARKÖSY A NIQUÉ LA FRANCE AU GRAND COMPLET EN LONG / LARGE / ET DE TRAVERS. Je me souviens d’une déclaration de Ziad Takkhiedine, : "Après Karatchi, plus aucuns pays du monde, ne veut faire du bizness avec la France à cause de Sarkösy et sa parole de traitre." Je crains qu’il avait raison, et ce ne sont pas les libyens qui me contrediront...ni les "généreux" donateurs de l’UMP.

     

  • L’action de Sarkozy n’est que la conséquence logique de l’action de De Gaulle. Depuis 1945, le mythe du "grand De Gaulle" est relayé par tous les médias et hommes politiques. Il faudra un jour gratter la surface de ce mythe, et voir se qui se cache derrière. Le livre presque introuvable "Autopsie du mythe gaulliste" de Laurent Gintz sera un bon début. (on doit pouvoir le trouver sur le site histoireebook pour les curieux).


  • Le Prix de l’appel du 18 juin pour cette saloperie, on croit rever !... En juillet 2013 le Sarkoton avait rapporté 11 millions pour renflouer les caisses de l’UMP ! Maintenant que l’on connait les dessous de l’arnaque, lui attribuer un prix quel qu’il soit est proprement surréaliste ! Mais ces merdes ont tous les culots .

     

    • Pour le Peuple de France tout entier, c’est le prix de la pelle qu’il réserve au "retour" de Sarkozy.
      Il faut, hélas, passer par l’ignominie absolue pour comprendre ce qu’est un être ou un système de gouvernance mondiale profondément ignoble.


  • C’est comme Mélanchon qui est allé embrasser le grand hugo Chavez Fria , tous ces gens sont des faussaires , des imposteurs , je les vomis chaque fois que je vois leur image ou que j’entend parler d’eux .


  • Si la Communauté soutient Sarkozy, c’est qu’elle pense qu’avec son retour elle va s’enrichir encore plus que sous le Président tout mou , aux dépens des Français bien sur .


  • Charles De Gaulle doit se retourner dans sa tombe.


  • L’UJP a été fondée en 1965 par Robert Grossman et cela a toujours été une pépinière de jeunes Juifs déguisés en "gaullistes" . Sarkozy n’a jamais gouverné que pour apporter plus de prospérité à sa Communauté, aux dépens du reste des Français .


  • Pour répondre à la critique récurrente contre de Gaulle au sujet des Harkis :

    Il y avait en 1962 38.000 soldats musulmans de l’armée française + 240.000 harkis, soit en arrondissant 280.000 hommes.

    Tous ont eu le choix entre 2 solutions : (i) rester dans l’armée française et gagner la Métropole ; (ii) être démobilisés en Algérie avec une prime de démobilisation.

    Seulement 20.000 d’entre eux (soit 120.000 personnes avec leurs familles) choisirent la première solution. Les autres, sous la pression souvent de leur famille, attirés par le pécule offert et se fiant par dessus le marché à l’amnistie promise par le FLN et à la volonté de nombreux européens de rester en Algérie qui les rassurait, choisirent, hélas, de rentrer au village.

    100.000 harkis se sont engagés dans la nouvelle armée algérienne.

    Ensuite la violation délibérée par le FLN des accords d’Evian a entraîné des massacres dont le gouvernement français n’est en rien responsable . De ce fait, 120.000 harkis de plus ont rejoint la métropole entre 1962 et 1968 avec leurs familles, soit 140.000 hommes au total sur 280.000.

    En les ajoutant aux 100.000 qui ont intégré l’armée algérienne cela fait 240.000. Reste donc 40.000 hommes qui sont probablement morts d’avoir cru aux promesses du FLN.

    Après les accords d’Evian, de Gaulle a effectivement choisi de ne pas faire intervenir l’armée française repliée das ses casernes pour empêcher les exactions des pro-FLN contre les harkis car sinon, disait-il " c’était recommencer la guerre d’Algérie. La multiplication des coups de main de nos hommes pour se porter au secours de ces malheureux aurait au contraire généralisé les massacres"
    (cité dans Ph. de Gaulle - de Gaulle mon père , page 287)

    Il faut savoir aussi que les officiers en Algérie avaient tendance à s’entourer de supplétifs non officiels, en contradiction avec les ordres de leur hiérarchie, notamment pour organiser des milices d’autodéfense des villages. C’est un manque de discipline militaire que de Gaulle déplorait (bien qu’il fût évidemment commandé par les impératifs de la nécessité) et qui a sans doute eu des conséquences négatives pour ces gens après le départ des Français.

    Voilà.

     

  • je savais pas que ce con avait vendu plus de 20 % du stock d’or de la france !

    big boss ground zeroes

     

    • #875166

      en fait on devrait plutôt dire donné
      puisqu’en échange de cet or, le budget n’a vu qu’un léger amincissement de la charge d’intérêt de la dette, aussitôt compensée par un nouvel emprunt... bref du gribouillage comptable, un p’tit coup de gomme et de crayon...
      biz ;) M/


  • Inculture et bêtise, manipulations et inversement des valeurs à tous les niveaux.
    Bienvenue dans le monde fabuleux du nouvel ordre mondial
    Le troupeau est prêt à tout avaler, il ne réagit même plus ! (Cette "affaire", Kouchner et son état nazi, l’inversion de la courbe du chômage empêchée par le code du travail écrit trop gros, la GPA dans le dos...etc ...)
    Un petit coup de TAFTA par la dessus, et on est bon.
    Temps de cerveau disponible pour analyser réfléchir se cultiver : 0
    Donc pour se révolter : aucun risque !
    Les voyants sont donc au vert, et comme les voyous sont aux manettes...
    Go NOM Go !


  • Dire que ce traître à la patrie, à des velléités de vouloir revenir prendre le poste de gouverneur de la colonie France. Que les forces cosmiques et telluriques nous en préservent !
    Et si de surcroît le diable pouvait le sodomiser, peux en seraient contrits.
    Plus prosaïquement on en veut plus !


  • Cette petite frappe est la honte de la France , la planète entière en est bien consciente ,qu’une petite bande de lascars qui pètent dans la soie lui délivre une breloque nous en touche une sans faire bouger l’autre comme disait ce grand poète nommé Chirac !! heureusement le général n’entend plus ce genre de connerie !!!


  • C’est bien la privatisation des titres et des prix d’ailleurs ça me donne une idée, je vais remettre la légion d’honneur à mon voisin qui m’a aidé à réparer ma bagnole !


  • ce nabot ne mérite pas la pub faite à sa personne, mettez le ou il doit c’est à dire à sa place et tirez la chasse une bonne fois pour toute


  • A l ump c est sur on a honte de rien ! Rappelons que ce ramassis se complait dans sa posture "decomplexee" depuis sa prise en main par le nain ! Ceci explique peut etre cela, ils ne doutent tellement de rien qu ils se vautrent régulièrement dans le cynisme !
    La 5 eme republique n a jamais connu pire traitre que Sarkozy, la meilleure preuve nous est donnee par le traficotage des le debut de son mandat de certains passages de la constitution concernant sa fonction et les conditions de mise en examen ! Sarkozy et ses adeptes incarnent le triomphe de la voyoucratie, de la traitrise et du cynisme ! Ces gens sont des viandards et c est bien parce qu ils ont diriges la France de 2002 a 2012 avec une accentuation du "n importe quoi" entre 2007 et 2012 qu un type comme Hollande peut se retrouver au pouvoir !
    Si notre pays allait mal depuis un moment c est bien au cours de ces 10 dernieres annees qu il s est retrouve les 2 genoux a terre et Sarkozy est le principal artisan de ce desastre !


  • malgré tout Sarkozy veut et va revenir dans la politique. Et on dira qu’il ignorait tout de Bygmalion.et ça va être une catastrophe pour la France ; Sarkozy réélu président de la République Française ? un cauchemar rien que d’y penser


  • Sarkozy Nagy de Bocsa ,juif hongrois qui s’est enrichi en ruinant le pays qui l’a accueilli généreusement et lui a permis de s’élever dans la société française .Si la justice fait réellement son travail ,c’est devant un tribunal que ce chef de la mafia sioniste de France devra s’expliquer !!Sinon sa tribu va se charger de noyer le poisson et il va encore s’en tirer pour finir le travail en 2017 .C’est ce qui attend le peuple si la majorité des français ne se réveillent pas !!


  • excellent article qui devrait rafraichir je l’espère quelques mémoires défaillantes..ou alors ce serait à désespérer !


  • Union des Jeunes pour le Progrès, même le nom de ce groupement semble faux-cul en détournant l’aspect hyper politisé et surtout orienté UMP. Ils auraient dû l’appeler "Vivier de Chair Fraîche et Crédule" mais, pour se congratuler entre eux, comme pour le regard et l’opinion de la manne, ça ferait trop voyant.

    Quant au prix "Appel du 18 juin", venant de leur part, surtout n’hésitons plus à s’emparer de tout. Pour les résistants, je crois que l’appel va se faire attendre longtemps... Ridicule !


  • Excellent !
    Un retour, jamais...


Afficher les commentaires suivants