Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Scandale sanitaire : la Dépakine (de Sanofi) continue de faire des dégâts

Malformations physiques et troubles neuro-développementaux

Une étude publiée par l’Agence nationale du médicament et l’assurance maladie estime qu’entre 2 150 et 4 100 enfants sont victimes de malformations physiques majeures en France à cause de la prescription, pendant la grossesse de leur mère, de valproate. Une molécule utilisée pour traiter l’épilepsie et les troubles bipolaires.

 

Cette étude est encore un symbole du combat d’une femme, Marine Martin, contre les mensonges liés à la prescription du valproate aux femmes enceintes, notamment la prescription de la Dépakine commercialisée par Sanofi. Depuis la commercialisation du valproate en France en 1967, entre 2 150 et 4 100 cas de malformations majeures sont estimés par l’étude de l’Agence nationale de sécurité du médicament et l’assurance maladie.

Sur la seule période 2011-2015, vingt-six types de malformations majeures ont été relevés. Parmi les deux équipes d’épidémiologistes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de l’Agence du Médicament (ASMN), se trouvent Alain Weill et Mahmoud Zureik, deux médecins qui avaient chiffré les morts du Médiator au début du scandale.

Lire la suite de l’article sur lyoncapitale.fr

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.