Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Selon L’Obs, le PS préparait un coup d’État en cas de victoire de Le Pen

Selon un rapport extraordinaire publié hier dans L’Obs, des hauts responsables du gouvernement PS sortant ont projeté d’organiser un coup d’État si Marine Le Pen, la candidate du Front national (FN), avait remporté l’élection.

 

Le but de l’opération n’était pas d’empêcher Le Pen d’entrer en fonction. Le coup était supposé écraser des manifestations de gauche contre sa victoire, imposer l’état de siège, et installer Le Pen au pouvoir dans une alliance forcée avec un gouvernment PS.

« Personne n’ose imaginer ce que sera le lendemain du deuxième tour si Marine Le Pen l’emporte. Un embrasement s’annonce », écrit L’Obs, qui explique : « Les stratèges qui ont conçu ce plan B anticipent qu’au lendemain de la victoire du Front national le pays risque de se retrouver au bord du chaos. État de sidération, manifestations républicaines, mais surtout violences extrêmes, notamment de la part de l’ultra-gauche ».

« Le plan n’avait jamais été écrit noir sur blanc, mais tout était fin prêt », écrit “L’Obs”. « Son déroulé était si précisément envisagé qu’une poignée de membres du gouvernement, de directeurs de cabinet et de très hauts responsables de l’État peuvent encore la décrire de tête, étape par étape. (...) Pour en donner les détails, “L’Obs” a recoupé les éléments auprès de trois sources, au sein du gouvernement sortant et d’institutions de l’État ».

Le plan incluait le lancement d’interventions de police massives destinées à quadriller la France, et un coup quasi-constitutionnel lancé par un refus du premier ministre sortant, Bernard Cazeneuve, de démissioner. L’Obs cite un haut responsable : « Le pays aurait été à l’arrêt. Le gouvernement n’aurait eu qu’une seule priorité : assurer la sécurité de l’État ».

En clair, on aurait tenté d’imposer une dictature militaro-policière en France. Des droits démocratiques fondamentaux sont déjà suspendus par l’état d’urgence, prolongé en permanence par le PS depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. La police peut interdire des manifestations, détenir des individus, et les assigner à résidence. Le projet rapporté par L’Obs aurait signifié l’usage maximal de ces pouvoirs afin d’imposer un état de siège et suspendre de manière permanente le fonctionnement normal de l’État.

Les Directions départementales de la sécurité publique (DDSP) auraient toutes, sans exception, fait part au ministère de l’Intérieur de leur « craintes » d’une victoire Le Pen, alors que l’appareil d’État se préparait à une éventuelle crise post-électorale. L’Obs cite aussi une note du renseignement, déjà citée par Le Parisien : « Des mouvements d’extrême gauche, plus ou moins implantés, chercheront sans nul doute à organiser des manifestations dont certaines pourraient entraîner des troubles sérieux ».

En même temps, selon L’Obs, les syndicats de police faisaient pression pour obtenir le droit d’utiliser des armes létales contre des manifestants, dont des grenades de désencerclement et des lanceurs de balles de défense. « Les instructions données de ne pas utiliser tel ou tel matériel deviennent insoutenables », a déclaré un syndicaliste Unsa-Police.

À l’intérieur de l’appareil d’État, le refus de Cazeneuve de démissioner devait « geler la situation politique », selon l’une des sources de L’Obs, et en exploitant une particularité de la constitution, lancer un coup pseudo-constitutionnel contre le président nouvellement élu :

« Dans un premier temps, il est prévu qu’après le second tour de la présidentielle, le chef de gouvernement de remettra pas sa démission. Certes, le maintien en poste du Premier ministre est contraire aux usages républicains, mais sa démission n’est en rien une obligation constitutionnelle. Dans un second temps, le Parlement sera convoqué en session extraordinaire. Une date est même envisagée : le jeudi 11 mai. Ordre du jour : la crise nationale provoquée par les violences qui ont suivi le scrutin. Les députés se verront alors demander un vote de confiance ».

Lire l’article entier sur wsws.org

Le coup d’État permanent contre le peuple français
à lire sur Kontre Kulture

 

France, le pays où tout est devenu possible, même le pire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le visage du fascisme orwellien, c’est le PS ; ce parti est quasi-mort, tant mieux.

     

  • Mais heureusement les Fronçais sont des castors..,vive la démoncratie et vive la ripoublique et "En Marche"forcée et au pas de charge vers la dictature totale !!!


  • Pourquoi ne suis-je pas étonné ?... Quand on veut tuer son son chien on l’accuse d’avoir la rage


  • La victoire de Macron est le résultat de la réussite de l’ingénierie social ;envisageait un Plan B cela prouve que le système politique global méconnaissait les stratagèmes qui ont permis cette victoire à commencé par la mise en avant des affaire politico-judiciaire avec l’aide de rabatteur médiatique.
    Dans quel endroit l’état français n’a pas accès à une partis de son territoire :ce sont les ambassades et dans une moindre mesure les consulats.
    Il est probable qu’une partis de ces stratagèmes ont été conçu dans les ambassades Isrameroyaume-unis


  • #1731908

    lol, il aurait eu quoi, Bernard Cazeneuve, comme soutiens réels, pour imposer quoi que ce soit ?
    Les auteurs du scénario se sont fait plaisir, mais ils ont un peu bâclé les détails...

    Il fait partie des "hauts responsables du gouvernement PS", Luc Besson ?

     

    • Un article un peu imprécis (manque de sources) et comportant quelques erreurs factuelles (ex:le lanceur de balles de défense et les grenades de dés-encerclement sont des armes non-létales et sont d’ors et déjà utilisables dans les conditions du maintient de l’ordre).

      Mais sur le fond il est fort possible qu’un tel coup ait été tenté en cas de victoire de Marine Le pen, info qui tend à laisser penser qu’ils n’étaient pas si sûrs que l’arnaque Macron fonctionne. Étrange.


  • C’est du pipeau, c’est un article "sensationnel" fait pour vendre leur torche-cul . Les sionistes savaient parfaitement que le Pen ne passerait pas, et depuis des mois, voire des années . Ces racailles écrivent la pièce longtemps à l’avance .


  • stupide, car si le premier ministre refuse de démissionner, le président peut dissoudre immédiatement le parlement.

     

  • #1731917

    Ainsi l’OBS comme tous les Conspirationnistes est un Découvreur de conspirations cachées.
    Ceux qui posent problème pour ces chercheurs de « vérités » ce sont évidemment les censeurs qui les empêchent de chercher et de publier leurs travaux, mais ce sont avant tout, ceux qui veulent désespérément croire en l’Histoire officielle.

    Or l’Histoire officielle c’est l’histoire des idées.
    Et comment ne pas voir que TOUTE IDÉE EST COMPLOT.

    Toute politique est idée donc toute politique est Complot  ; complot au grand jour, officiel, et aussi complot caché via des moyens parfois avouables et généralement non.
    Chaque parti politique décline perpétuellement des idées, évolutives ou non, qu’il met en pratique quand il est au pouvoir, qu’il oppose au pouvoir quand il n’y est pas.
    Chaque homme politique, chaque militant politique est donc un comploteur quand il agit et un Complotiste quand il s’oppose.

    L’histoire officielle traite aussi des religions.
    Et comme toute religion est Idée, toute religion est Complot.
    Chaque fidèle complote pour valoriser sa religion et -généralement- dénonce celles qui lui semblent les plus dangereuses.

    L’histoire officielle depuis l’apparition des universités au moyen-age (et depuis lors, surtout via les médias) traite aussi des logiques économiques, de leurs contraintes, de leur avenir radieux.
    Et comme toute économie est Idée, toute économie est Complot.
    Chaque économiste est soit partisan des Lumières, ancêtres du Mondialisme, soit au contraire refuse les contraintes qu’ils imposent constamment depuis leur apparition. Chaque tendance agit ou dénonce selon ses idées et surtout selon ses moyens financiers.
    C’est là que se situe le nœud gordien. D’un côté on a des états qui prêtent depuis longtemps leur armée et leurs services secrets au profit d’entreprises colonialistes et impérialistes (Pays-Bas et Angleterre en Asie avec leurs Cie des Indes rivales, espagnols, portugais, français, belges …). Ces états soutiennent d’énormes sociétés capitalistiques avec des moyens considérables : politique, lobbying, presse … Ils utilisent aussi des services secrets particuliers issus des compagnonnages, les obédiences franc-maçonnes destinées « à faire le Bien » de façon cachée.
    On voit donc que face aux actions visibles ou cachées des Lumières-Mondialistes, ceux qui s’y opposent possèdent peu d’atouts. Le débat aurait dû cesser faute d’adversaires.
    1/2


  • Je suis très étonné qu’à l’heure actuelle ,aucun parti politique souverainiste n’est pas encore posé la question au gouvernement , pour tirer cette affaire au clair !!!
    En clair , le système avait envisagé de provoquer des émeutes ,quitte à ce que cela dégénère en conflit majeur ,et pourquoi pas déboucher sur une guerre civile , rien que ça !!!!!!!!!!
    La vérité doit être faite sur cette forfaiture , il en va du peu qui reste encore de la démocratie en France !!!!!

    " A force de tout voir ,on finit par tout tolérer,
    a force de tout tolérer, on finit par tout accepter,
    a force de tout accepter ,on finit par tout approuver "

    Saint-Augustin.

    http://www.bvoltaire.fr/plan-marine...


  • Heureusement ils avaient sous-estimé la bêtise et le faible QI du Français moyen.


  • #1731925

    (suite)

    Or comme ce monde des idées qui génère les complots doit perdurer, comptabiliser, et se renouveler, il doit utiliser l’Ecrit pour plusieurs raisons :
    • pour convaincre ses recrues potentielles qu’il a toujours raison, et depuis longtemps,
    • pour fixer ses objectifs,
    • pour les enseigner dans les universités,
    • pour les diffuser dans les administrations des états et dans les loges maçonniques.
    Il doit perpétuellement se vanter de ses succès pour convaincre de la justesse de ses thèses, et pour tracer ses nouveaux objectifs.

    Tout cela ne figure pas dans l’Histoire officielle, mais cela laisse des traces écrites, des témoignages, et cela rejoint l’Histoire des idées et des philosophies.
    Avec le recul du temps passé depuis la Renaissance, avec ces témoins muets mais ineffaçables que sont les livres depuis 1454, avec la fin de l’analphabétisme mondial, avec les médias culturels, avec l’étude des langues étrangères, les voyages, et enfin avec Internet, on a enfin pu relier les pointillés pour écrire une histoire plus conforme à la vérité.
    D’un côté, cette Europe qu’on n’en finit plus de bâtir depuis 70 ans, n’a toujours pas accouché d’une Histoire commune enseignée dans tous ses pays. Elle n’y réussira sans doute que lorsque l’Histoire sera supprimée dans tous les enseignements scolaires européens.
    De l’autre côté, les objectifs écrits des comploteurs Mondialistes, pointillés jadis invisibles perdus dans la trame officielle, apparaissent maintenant comme une ligne de feu, de sang, d’argent.

    Ces 3 couleurs doivent peindre la vérité à ceux qui ne veulent voir ou réfléchir.

    C’EST NOTRE SEULE ARME.

    2/2

     

  • Ah, les bons petits républicains !
    Retour aux sources... C’est ça la démocratie : quelques uns contre la majorité.
    Mais heureusement, les Français ont bien voté, grâce à nos media indépendants qui ont fait un travail remarquable d’information.
    Au fait, les terroristes de l’ultra gauche (""""antifas"""""), puisqu’on les connait et qu’on sait d’avance ce qu’ils feront, il n’y aurait pas moyen de les arrêter de façon préventive ? Ils sont pas fichés "S" ?

     

  • Une preuve de plus que nous sommes en dictature, mais une dictature particulièrement vicieuse, qui ne dit pas son nom.


  • Sauf que la police (la base non franc-maçonne) et sans doute l’armée (ceux de sentinelle, pas les gradés qui pantouflent) auraient cette fois sans doute eux les mains libres pour faire respecter l’ordre et une fois les antifas mis hors d’état de tout casser (rapidement, car ils n’ont pas l’habitude de se voir opposer de résistance), les bobos manifestants auraient dû, de leur côté, affronter la majorité des votants qui seraient descendus dans la rue pour faire respecter leurs votes. Et oui, après deux cents ans de coup d’état maçonnique, ils ont eu chaud aux fesses cette fois-ci.


  • Il aurait été de bon ton de mettre un lien vers l’article de l’Obs, les propos semblent plus nuancés dans l’original.

    Les sources sont importantes si on veut avoir un minimum de crédibilité, ce texte publié sur WSWS (World Socialist Web Site, site trotskiste semble-t-il) ne les cite pas non plus.

     

  • Explication de "l’OBS" sur la démocratie Française .Dormez braves gens le fascisme ne passera pas ,ou l’art d’inverser les rôles .


  • « assurer la sécurité de l’État » et comme disait Marx ou Bakounine, je ne sais plus, l’Etat c’est la concentration des intérêts capitaliste !


  • Il fallait faire un coup d’Etat pour sauver la "République" et bien sûr la "Démocratie" .


  • La police n’a pas le droit de s’en prendre aux milices du ps incorporant des délinquants de banlieue ou à la ld donc...


  • Je ne suis aucunement étonnée, c’est exactement ce que je prévoyais en cas de victoire ,quoiqu’improbable, de MLP, autour de moi on me regardait avec un air incrédule, le pire est que ces révélations, assez incroyables, et pour le moins contraire à la démocratie, car en fait vous avez un choix A et un choix B, mais vous ne pouvez que choisir A, parce que de toute façon, on restera au pouvoir, et bien, tout cela passe comme une lettre à la poste, et ne choque personne ! Effrayant et désespérant. ..


  • Le président élu désigne arbitrairement un individu premier ministre, le plus puissant personnage du gouvernement que la constitution autorise à garder ses pouvoirs à vie. Il n’y a pas besoin d’aller plus loin pour voir clairement que la constitution et la démocratie ne sont que des instruments de dictature.


  • Tant que les veaux iront à l’abattoir ronchonnant en bêlants... et que les français n’auront pas compris la Marseillaise ..."Aux armes citoyens "...le mal, l’égoïsme et la bêtise suivront leurs cours morbides n’engendrant que larmes et sang !!!...


  • Tout a était fait de manière magistrale à ce que le pouvoir perdure aussi longtemps que possible. C’est exactement avec les attentats de Charlie que tout a commencé. Créer la peur(attentats terroristes). Amalgamer une population. Sortie des affaires uniquement pour ceux (Fillon et Le Pen)qui menacées le pouvoir. Instauration de l’état d’urgence.
    Le pouvoir profond travail profondément pour maintenir ses acquis et nuire d’avantage le Pays.

    Le terrorisme est la meilleur arme politique, puisque rien ne peut faire réagir les gens que de la peur d’une mort soudaine. A.Hitler.


  • #1732642

    On ne saura probablement jamais la vérité sur cette affaire (la "source" n’étant aucunement fiable) mais il faut admettre que cela explique les mouvements de blindés qui avaient été observés dans la réalité depuis quelques mois.



  • Le but de l’opération n’était pas d’empêcher Le Pen d’entrer en fonction. Le coup était supposé écraser des manifestations de gauche contre sa victoire, imposer l’état de siège, et installer Le Pen au pouvoir dans une alliance forcée avec un gouvernment PS.



    Que de pudeur dans ces paroles... Pour ne pas dire : Écraser les manifestations des réseaux d’extrême-gauche après qu’ils auraient été largement favorisés, comme l’anti-terrorisme après le financement du terrorisme. Ou comment réaliser un coup d’état en sauvant les apparences de la « démocratie » et ainsi désamorcer toute révolte légitime du peuple. Le grand art de la bourgeoisie libérale pour rester en place. Quoi qu’il en soit il faut sérieusement commencer à penser à « autonomiser sa défense personnelle » pour le dire pudiquement, et profiter que l’information existe en la matière, en cas de coup de pression autoritariste mieux vaudra avoir pris de l’avance. Un homme averti en vaut deux comme disaient mes aïeux ...


Commentaires suivants