Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sept élus français déclarés persona non grata en Israël

Le criminel de guerre Netanyahou, lui, peut venir en France tranquillement

Le gouvernement israélien a indiqué, lundi 13 novembre, qu’il refusera l’entrée sur son territoire à une délégation d’élus français (Communistes et Insoumis) qui entendaient rencontrer le responsable palestinien Marwan Barghouthi.

 

Emprisonné depuis plus de 15 ans, celui-ci est considéré comme un « terroriste » par l’État hébreu qui lui a infligé cinq peines de prison à perpétuité pour meurtres et pour son rôle dans la seconde Intifada (soulèvement palestinien entre 2000 et 2005). Il est au contraire surnommé « le Mandela palestinien » par ses partisans locaux et occidentaux.

« Nous n’autoriserons pas l’accès au territoire à ceux qui appellent activement à s’en prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer et à conforter un fieffé meurtrier comme Barghouthi, incitant ainsi à soutenir le terrorisme », a indiqué le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan dans un communiqué de ses services et du ministère de l’Intérieur. Les autorités israéliennes recommandent donc par avance aux élus français « de ne pas prendre l’avion du tout ».

La délégation, qui entendait également rencontrer l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, en détention administrative en Israël depuis le 23 août, comprend notamment le secrétaire général du PCF et sénateur Pierre Laurent, quatre députés La France insoumise, Clémentine Autain, Danièle Obono, Muriel Ressiguier et Michel Larive, et des élus locaux dont les maires communistes de Gennevilliers Patrice Leclerc et celui de Stains, Azzedine Taibi.

[...]

Pour justifier sa décision, le gouvernement israélien décrit les élus français comme étant des partisans du mouvement BDS « Boycott, désinvestissements, sanctions », qui milite pour un boycott mondial d’Israël jusqu’à ce que, entre autres, ce dernier se retire des Territoires palestiniens qu’il occupe. L’État hébreu a engagé la bataille contre ce mouvement, qu’il taxe d’antisémite, en adoptant au mois de mars une loi interdisant l’entrée sur son territoire aux partisans de celui-ci.

Lire l’article entier sur france24.com

Comment le lobby pro-israélien arrive-t-il à faire plier la France ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Le difficile boycott des produits israéliens, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article