Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Shlomo Sand : "La gauche sioniste n’a jamais été moins colonialiste que la droite"

Vous expliquez, dans votre livre, qu’il n’y a pas de droit historique des juifs sur la "terre d’Israël"...

Dire ue les anciens Hébreux sont les ancêtres des Israéliens, c’est comme dire que les Gaulois sont les ancêtres des Français. C’est une utilisation de la mémoire à des fins politiques. On ne peut pas avoir de droits historiques sur une terre après 2000 ans. Pas plus que les Serbes ne peuvent revendiquer un droit historique sur le Kosovo au prétexte que leurs ancêtres ont habité sur cette terre il y a plusieurs siècles, les Allemands des droits historiques sur l’Alsace Lorraine, les Arabes sur l’Andalousie... Le mythe du retour à la terre des ancêtres a été la condition sine qua non de la colonisation sioniste.

Vous soulignez aussi le paradoxe de l’utilisation de références religieuses par les laïcs....

Oui. Les pères fondateurs d’Israël, tous laïcs, ont utilisé la Bible pour justifier la colonisation de la Palestine. Pourtant, le judaïsme n’a jamais clairement évoqué ce "droit au retour" à la "terre d’Israël". Ce mythe du retour n’est pas juif, et il est récent. Il remonte tout au plus au XIXe siècle. Pour le judaïsme, "Dieu a donné, et Dieu a repris". La notion de "terre d’Israël" avait auparavant un sens théologique et non pas politique.

Chaque enfant en Israël commence à étudier la Bible à 6 ans, plusieurs années avant qu’il ne commence à suivre des cours d’histoire proprement dite. Toute l’éducation, depuis la création de l’État d’Israël en 1948, nous inculque que cette terre appartient à Abraham et à Jacob, faisant table rase de ses habitants palestiniens.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

Approfondir l’analyse de Shlomo Sand avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Shlomo Sand : "La gauche sioniste n’a jamais été moins colonialiste que la droite"

    ...ca me rappelle un autre pays ;-)


  • les gaulois sont les ancetres des français.
    nous n’avons jamais quitté cette terre

     

    • Si tu veux comprendre ce qu’est la France et son peuple, regarde cette vidéo :

      https://www.youtube.com/watch?v=Cfx...


    • Les Celtes n’ont peut être jamais quittés cette terre mais une multitude de peuples se sont succédés et mêlés à ces derniers. Grecs, Romains, Francs, Normands (Vikings), Arabes...et bien d’autres encore. Le Gaulois n’existe plus en tant que tel. Je ne pense pas qu’un groupe de fanatiques bretons puisse légitimement virer de France tous les Français portant un patronyme d’origine germanique, romaine germanisé, arabe, chinois...sous prétexte d’un retour à la celtitude...la celtitude survit peut être encore en Bretagne mais a disparu du reste de la France.


    • Les Gaulois ne sont pas les ancêtres de tous les français, mais incontestablement, ils ont par rapport aux différents apports de population, une légitimité qui en fait un socle de l’identité hexagonale : à mes yeux celui qui veut être français doit au moins avoir la volonté d’être un enfant adoptif des Gaulois, ou au moins respecter ce lien.

      Concernant Shlomo Sand 2 remarques :

      1/ Il dit qu’il n’y a pas d’ethnos juif, pas de continuité : or mêmes les khazars ont bien été convertis par des Juifs. Donc il y a une continuité même si elle se perd dans la nuit des temps.

      Des gens qui transmettent leur identité à des peuples entiers, et il n’y aurait pas de continuité ?

      De plus il confond pureté ethnique et ethnos : il peut y avoir un peuple même si ce peuple est le fruit d’une fusion.

      D’ailleurs tous les peuples sont issus d’une fusion d’éléments préhistoriques ou autres.

      Même nos amis Gaulois se sont mêlés à des populations préhistoriques avant d’arriver en Gaule.

      2/ "Je ne suis pas antisioniste." Tiens un mec adulé par e&r qui dit qu’il n’est pas antisioniste.


    • @lolo

      La 3ème République franc-maçonne eut besoin de liquider la nature catholique de la France. Et le Moyen-âge par la même occasion.
      C’est donc à cette époque que fut créée la légende de ’nos ancêtres les Gaulois’.

      Les Gaulois sont UN des peuples ancêtres des Français.


    • les gaulois sont des immigrés venus de l’Est http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/monde/celtes-map.htm ceux qui étaient là avant on ne sait pas bien c’est trop loin, à part les ligures et les basques.
      les romains sont venus du sud, les normands du nord, les mercenaires roumains (ancêtres de Ronsard) de l’est les mercenaires irlandais (fondateurs du cognac hennesey) du nord, les mercenaire croates (inventeurs de la cravate) de l’est aussi, les prolétaires flamands (dont un a mis en musique le poème d’Eugène Pottier) ont constitué avec les polonais les "ch’tis" de ch’nord. et les maçons de la Creuse on rejoint à Paris les bougnats d’Auvergne et les bonnes bretonnes, qui seront suivis par les épiciers kabyles.
      La nation française ne se définit pas comme les allemands définissaient le Volk.


    • @ anonyme
      et c’est ce qui fait la beauté complémentaire et de la France et de l’Allemagne, enfin dans l’idéal ou celui des bisounours je sais plus ..


    • Le Gaulois n’existe plus en tant que tel. Je ne pense pas qu’un groupe de fanatiques bretons puisse légitimement virer de France tous les Français portant un patronyme d’origine germanique, romaine germanisé, arabe, chinois...sous prétexte d’un retour à la celtitude...la celtitude survit peut être encore en Bretagne mais a disparu du reste de la France.

      D’autant plus que la "celtitude" de la Bretagne date de la colonisation de celle-ci par les Grands-Bretons, qui étaient à l’époque tous des Celtes puisque les tribus germaniques des Angles et des Saxes qui ont donné leur nom à l’Angleterre ne s’étaient pas encore installées sur l’île. Cette "celtitude" bretonne n’est donc pas du tout une survivance de la culture gauloise après l’occupation romaine*, mais le résultat d’une colonisation plus tardive qui a commencé vers la fin de l’époque romaine, et qui correspond donc en quelque sorte à une "receltisation" de la péninsule (autrefois appelée Armorique, désormais appelée Bretagne) après la "latinisation" effectuée par les Romains.

      *Contrairement à ce que pensent beaucoup de Bretons actuels, y compris parmi les indépendantistes. Peut-être ont-ils trop lu Astérix.


  • Certains mots du vocabulaire agricole sont d’origine gauloise - sans compter les instruments proprement dits que les Gaulois ont inventé : bêche, araire à soc de fer, etc.
    Il est vrai que le « nos ancêtres les Gaulois » est un peu simpliste - synthèse culturelle et structurelle avec les apports ultérieurs des Romains, des Francs, etc. ; mais la France - avant 1945, je crois - était tout de même composée en grande partie de paysans...


  • la comparaison avec le Kosovo est un peu tordue. Région faisant partie de la Serbie depuis longtemps, après la pseudo-indépendance, la plupart des Serbes ont du quitté ce territoire. Lire : "Balkans, un éclatement programmé" de Alexis-Gilles Troude.
    Et la majorité albanaise ne veut pas l’indépendance mais le rattachement à l’Albanie.
    Mais,
    Maintenant les Serbes du Kosovo font face à un problème qui ressemble au problème Palestinien.

     

    • Shlomo Sand est dans l’arène et combat des sophistes. A mon avis, il n’en a rien a taper du Kosovo ou des Serbes du Kosovo. Mais sans doute a-t-il remarqué que de respectables partisans de l’indépendance du Kosovo comme Kouchner ou MST (pardon BHL) s’offusquent du prétendu droit historique de la Serbie à régner sur le Kosovo, mais manifestent parallèlement une certaine sympathie inconditionnelle pour un sionisme d’extrême-droite, tirant sa légitimité d’un droit théologique (Terre promise par Yahvé), racialiste (Terre promise à un peuple, parce qu’il descend d’Abraham par le sang qu’il hérite de la mère) et historique (diaspora avec "les yeux rivés sur le Jérusalem de l’an prochain").
      L’argument est, aussi à mon avis, du point de vue technique peu valable. Il est cependant percutant pour mettre l’adversaire devant ses contradictions...
      Et merci pour la lecture !


  • Euuuuuh je conseillerais vivement à Shlomo Sand de lire "la controverse de sion" il comprendrait que c est bien le judaisme , via les pretes levittes, qui sont à l origine de cet "croyance" que la Paestine/Israel leur appartient et aucun cas la Bible qui elle a ete ecrite 1500 ans apres....


  • Je trouve shlomo sand bien courageux concernant la dénonciation du mensonge sioniste mais je trouve aussi que son procédé est un peu trop englobant. Sous prétexte que le mythe sioniste du peuple d’Israël est justement un mythe, il met d’autres romans nationaux dans le même sac. Sauf que tous les fondements de romans patriotiques ne sont pas forcément des mythes et quand bien même dire que les gaulois sont les ancêtres des français c’est simpliste, cela ne signifie pas que c’est faux.
    Les romans nationaux et la crédibilité de s’affirmer en tant que peuple millénaire sont légitimes pour tous ces pays qui, comme la France, se sont constitués de façon parfaitement sédentaire et où des générations se sont succédé en forgeant leur terreau civilisationnel au rythme de la terre, de l’agriculture.
    Si la simplification historique n’est pas à faire il ne faut cependant pas tomber dans le travers de considérer qu’avec le temps non seulement tout change mais tout se perd.

     

  • C’est bien beau de denoncer le sionisme mais en même temps shlomo sand vit toujours en israel donc il contribue malgré lui au projet sioniste


  • shlomo sand est en premiere ligne ,c’est pourquoi que parfois il confond vitesse et precipitation,pour moi il reste du bon coté de la barriere en tant qu’anti sioniste.


  • Une gauche sioniste... ça existe ??
    Lire le livre de Douglas Reed "La controverse de sion"