Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Si on arrive à l’Élysée, on rentre dedans" : le Gilet jaune Éric Drouet visé par une enquête pour provocation

« Nous avons déjà pris des réquisitions permettant de contrôler l’identité des personnes. » Le procureur de Paris l’a confié ce vendredi sur RTL : les autorités sont inquiètes des possibles violences samedi. C’est dans ce contexte que le parquet de Paris a été destinataire, le 6 décembre, d’un signalement du préfet de police visant les propos tenus par Éric Drouet. Mercredi, sur le plateau de BFMTV, l’une des figures incontournables des gilets jaunes, a appelé à « entrer » dans l’Élysée samedi.

 

À la suite de ce signalement, une enquête des chefs de « provocation à la commission d’un crime ou d’un délit » et « organisation d’une manifestation illicite » a été ouverte, a-t-on appris. La première infraction est punie de cinq ans de prison et d’une amende de 45.000 euros. La seconde de six mois d’emprisonnement et 7.500 euros d’amende. Toute l’enquête consiste à clarifier ses propos.

Dans un post Facebook, Éric Drouet indique qu’il sera auditionné dans le cadre de cette enquête samedi.

 

 

« On rentre dedans »

Mercredi, invité comme trois autres gilets jaunes sur le plateau de BFMTV, Éric Drouet, ce chauffeur routier de 33 ans devenu l’un des visages de la contestation, a été interrogé sur ses déclarations faites dans l’une de ses nombreuses vidéos, souvent tournées dans la cabine de son camion, publiées sur Facebook il y a quelques jours :

Bruce Toussaint : « Vous dites : “Samedi, ce sera l’aboutissement final, samedi c’est l’Elysée, on aimerait bien aller tous à l’Elysée, il faudrait que samedi on soit tous unis jusqu’au bout et qu’on avance ensemble en direction de l’Élysée”. Ça ressemble à quoi ? Ça ressemble à un putsch ce que vous voulez faire ? »

Éric Drouet  : « Tous les gens veulent aller là-haut, c’est le symbole de la République. »

Toussaint  : « Pour faire quoi ? »

Éric  : « Moi j’ai vécu les trois samedis (…) »

Toussaint  : « Oui mais pour faire quoi ? Vous arrivez devant l’Élysée, vous faites quoi ? »

Éric  : « On rentre dedans. »

[...]

« Je n’ai jamais dit que je voulais aller à l’Élysée pour tout casser mais pour nous faire entendre. Les seuls interlocuteurs que l’on a, ce sont les ministres, le Premier ministre, les secrétaires d’État, jamais le président, c’était plutôt pour le symbole. Je n’ai jamais cassé sur une manifestation et c’est pas demain que ça va commencer. »

Lire l’article entier sur bfmtv.com

 

Pour voir l’allocution de NDA, cliquez ici

 

Communiqué de Debout La France

Nicolas Dupont-Aignan a tenu une conférence de presse aujourd’hui à 15h, suite à la plainte à son encontre du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Après avoir insulté les gilets jaunes en les caricaturant comme une « ultra-droite » fantasmée.

Après avoir sombré dans le ridicule en soutenant ses collègues du gouvernement parlant de « peste brune » pour discréditer un grand mouvement populaire.

M. Castaner, ministre de l’Intérieur, menace un adversaire politique et veut faire taire l’opposition.

Je ne me tairai pas.

Je ne me tairai pas car ce n’est pas mon cas personnel qui est en jeu mais la question bien plus grave de la liberté d’expression qui est en cause.

Il est quand même extravagant de devoir rappeler les règles fondamentales de notre République et de notre démocratie !

Ce n’est pas à un Ministre de contrôler la parole du Parlement, mais au Parlement, selon l’article 24 de la Constitution, de contrôler l’action du gouvernement et des politiques publiques.

Déjà lors de l’affaire Benalla, M. Castaner, Ministre délégué au Parlement, avait refusé de répondre aux questions des députés et s’était réfugié à la buvette de l’Assemblée.

C’est pour protéger la liberté des débats et la séparation des pouvoirs que l’article 26 de la Constitution protège non pas les personnes mais la parole des représentants des Français.

« Aucun membre du Parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions. »

Ministre d’un gouvernement aux abois, incapable de garantir l’ordre public, mettant en danger autant les Gilets Jaunes pacifiques que les forces de l’ordre, M. Castaner ne supporte pas de devoir rendre des comptes à la Nation.

Il s’attaque à moi car j’ai demandé des explications très précises sur les événements.

Dès le début, j’ai demandé une Commission d’enquête parlementaire.

Oui, entendons toute la chaîne de commandement, les ordres qu’ils ont reçus ou qu’ils n’ont pas reçus de M. Castaner ;

Entendons les policiers sur le terrain ;

Entendons les témoins, ces gilets jaunes pacifiques, mères de famille, retraités, qui ont vu de leurs yeux ce qui s’est réellement passé.

Pourquoi M. Castaner a-t-il refusé cette Commission d’Enquête ?

Moi, en tout cas, je n’ai pas peur de la vérité.

Mon devoir, c’est de porter la parole des Français qui veulent la vérité, toute la vérité.

Je ne renoncerai jamais.

Enfin, je suis scandalisé que M. Castaner m’accuse de porter honneur aux forces de l’ordre, moi qui ai toujours soutenu les policiers et les gendarmes.

C’est justement pour défendre l’honneur des forces de l’ordre que je veux établir la vérité.

Alors la Vérité l’emportera.

Que risque Éric, sur E&R :

 

Français, réveillez-vous !
Sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Alors qu’il aurait pu crier "nik la Fronce !!!" en toute impunité et avec le soutien de l’engeance parlementaire et associationniste, l’inconscient...


  • Les versaillais rêvent d ’un nouveau murs des fédérés !

     

  • Si le gouvernement par l’intermédiaire du procureur, qui est son serviteur, est assez stupide pour faire poursuivre, et condamner M. Drouet pour un simple appel à une visite de l’Elysée visant à se faire entendre, même à une peine minime, M. Drouet deviendra un héros national, et le gouvernement, une pitoyable équipe de valets du mondialisme, ce dont la plupart des français ont maintenant pris conscience.

     


  • Éric : « On rentre dedans. »



    Grosse erreur. Il ne fallait pas dire "rentre" mais "entre" puisque rentrer signifie, re entrer, entrer de nouveau. Lorsqu’on s’introduit pour la première fois on entre.

    Bref, je demande à M. Castagnette de mettre M. Drouet en garde à vue pour usage inkorrekt de la langue française.

    Plus sérieusement, ce gouvernement aux petites bottes va être contraint de se montrer tel qu’il est. Peu importe les menaces, la vérité vaincra, implacable, et la république est déjà morte.


  • Ce sont les violence de samedi denier qui ont forcé le gouvernement à retirer ses taxes scélérates, ce seront les violence de demain qui le forceront à fortement augmenter le Smic . Le Medef versera ses larmes de crocodile . Ca donne envie de lire "Réflexion sur la violence" de Georges Sorel .

     

    • Georges Sorel dans ses "réflexions sur la violence" n’évoque pas la violence physique mais la grêve générale.


    • Le temps nous le dira je suppose.. : Un peu de clairvoyance vous indiquerais que c’est par l’abus de violence que l’état espère une porte de sortie... Un drame à la Malik Ousekim... Un policier assasiné dans une cage d’escalier et tous les provinciaux rentrent à la maison... Ça il faut le savoir !

      La vérité c’est que de faire des blocages sur les routes pour empêcher Mamie de faire ses courses au supermarché du coin n’a effectivement pas servi à grand chose autre qu’avoir créer une mobilisation massive. Y a tout de même du bon..

      Les blocages n’ont pas mis en défaut les autorités.. ça c’est sure. Les autorités face aux débordements ont montrés une faiblesse et cela les a forcés à agir. Ça a également porté un tord au gilet jaunes et il faut craindre l’accumulation de mauvais points...

      Dire que les violences ont fait aboutir la cause est stupide car un blocage massif et pacifique d’un grand port français aurait été plus efficace pour attirer leur attention.. tout en gagnant en popularité...

      Les medias ont beaucoup donnés la parole aux forces de l’ordre victimes d’embuscades... d’embuscades...
      C’est comme au judo. : dans le cadre d’une lutte si l’on ajoute à la force de l’adversaire (son énergie), sa propre force afin de le tirer encore plus, alors on accroît le déséquilibre et il est plus facile de faire chuter l’adversaire.

      Le gouvernement doit accroître son efficacité en économisant sa propre énergie c’est sa stratégie du moment...

      Pour l’instant d’après ce que je vois (médiatiquement parlant) les forces de l’ordre sont du côté des gentils... On est bien loin de leur prestation lors de la manif pour tous où ils gazaient les mamans et les enfants dans les poussettes...

      Après tout si le gilet jaune a besoin de se pousser du col et par là même éparpiller son poids... c’est la vie... En tout cas désolé d’être pessimiste car toute mon attention est sur la réaction du gouvernement... que je sens bien faire de formidables feintes dans l’art de l’esquive... Le gouvernement est un adversaire de taille vous verrez... Il faut parfois perdre quelques batailles..


    • Le Medef a d’ores et déjà encaissé 40 milliards mardi : demain, pour lui, c’est saturday night fever, champagne et stripteaseuses : c’est dans leurs gènes de mettre les gens à poil...


  • Ce brave garçon n’a pas le niveau. Il ferait bien de le reconnaître et de confier à plus apte la gestion du mouvement (en se contentant de l’honorifique). Pareil pour le rouquin qui s’est ridiculisé avec son gourou à la con (milieu mafieu du sud de
    la France, comme Castaner, personne n’a fait de
    lien ?). Mais ces nazes sont vedettes momentanées sur les réseaux, c’est valorisant. Triste fin (ponctuelle) pour la révolte des nations. Ce sera plus tard, par d’autres...


  • Dupont-Gnangnan sait parfaitement calibrer son discours pour ne pas franchir les lignes jaunes. Ce qu’il dit c’est du vent qui ne mènera jamais à rien. l’Etat Français nous a trahi, a franchi toutes les lignes depuis bien longtemps sans jamais rendre de compte.
    Le droit est pour le peuple. Tout le reste est à mettre à la poubelle. On ne gagne pas en suivant leurs règles du jeu.
    Qu’est-ce qu’on a à gagner à continuer de leur obéir et baisser la tête ? L’esclavage éternel ? On n’a tout simplement pas besoin d’eux pour vivre. On a NOS agriculteurs, NOS forces de l’ordre, NOS chauffeurs.

     

    • Tu crois pas que ce que tu dis est aussi du vent et ne mènera à rien ?
      tu ferais mieux de perdre ton temps d’une façon plus "utile" , par exemple cracher sur nos vrais ennemis plutôt que sur un des seuls députés français qui ait encore un peu de tête et de couilles (avec Lassalle). C’est consternant de suffisance et de bétise


  • Après la prise de la Bastille... le retour : Terminator, il l’avait promis : I will be back...

    Le mec ne va pas faire semblant et prétendre qu’il ne s’agissait pas de menaces ?
    Do you speak french ?

    Il y a une réthorique guerrière du net, pas très nette, cachée derrière les fagots de bois stockés pour l’hiver tout prêt du clavier de l’ordinateur...

    Une réthorique totalement à côté des enjeux... CAR Il n’y a personne à l’Elysée... le jardinier ne revient qu’au début du printemps (pensez printemps) pour la prep’ des fameuses « graden party »...

    C’est de la folie ces mecs qui courent après des symboles...

    Le gilet jaune est un très bon symbole... ce genre de truc ne s’invente pas...

    Tout ce qu’on demande c’est que les discours des auto-motto-designés représentants soient en adéquation avec la base du mouvement qui bien que déterminé à refuser les actions violentes et les confrontations. Pourquoi l’attitude belliqueuse ? C’est le syndrome du mec qui veux des martyres... qui spécule sur des dérapages. Je crois que le pouvoir espère également que des débordements fracture le mouvement.

    Comment ne pas avoir de l’empathie lorsqu’une caméra embarquée sur le casque des forces de l’ordre vous positionne (un peu tout de même) dans les bottes d’un CRS et que vous essuyait une averse de pavés et autres projectiles ?

    Lorsque un flic tombe à terre et que l’avant garde le piétine à mort si ça n’est l’arrière garde qui vient à sa rescousse pour lui sauver la vie...

    Notre « point de vue » est changeant... il ne faut pas se laisser emprisonner dans le storytelling du gouvernement...

    La violence se retourne contre nous et la paix les terrorise...


  • Si Eric Drouet est allé parler sur BFM et qu’il indique avec son langage "naturel" qu’il veut "rentrer dedans" pour parler au Président, pourquoi Macron ne le reçoit-il pas ? Je pense que ce Gouvernement et leurs commanditaires veulent la révolte...

     

    • Il n’a pas fait preuve de la courtoisie nécessaire... il a dit texto qu’il était « show » pour rentrer dedans (selon l’expression consacrée). Alors oui, effectivement, l’Elysée c’est chez nous alors on peux comprendre l’attitude impertinente d’un côté...

      Par contre le discours à reculons du genre « moi révolutionnaire ? Jamais ! » c’est pire que de justifier des propos pas très adroit... Bien entendus qu’il ne va pas (r)entrer sans l’utilisation de la force.

      Bien entendus que le gouvernement souhaite la révolte (et l’opportunité de l’instrumentaliser)... Ce qui est préférable c’est justement de ne pas s’aligner sur les souhaits du gouvernement...


  • Pour le coup , cet ancien young leader fait preuve d’un discours cohérent , proche du peuple légitimement en colère , il ne fluctue pas selon les évènements depuis le départ .
    on ne peut pas en dire autant de "tout" le monde ... et notamment le mutisme avéré du fonctionnaire des finances à la retraite ... ou encore le FM grande gueule ,( dit l’insoumis), et ne parlons pas des fameux syndicats qui virevoltent quotidiennement , pour se défiler à la dernière minute et ainsi ne pas se mouiller ... la CLIQUE des VENDUS !
    Reconnaissons au moins la pugnacité de Dupont - Aignan , qui paraît un peu " seul" dans l’histoire . ( attention ceci vaut pour ces évènements )

     

    • Oui, enfin là NDA fait un caca nerveux sur les bobards de Castaner. Ces bobards chauffent les gens plus que ça n’enfume le reste de la population, alors il peut bien continuer.

      Quant à attribuer les dégâts à l’Arc de Triomphe à des flics en civil ; Mouais, à mon avis il y avait sur place à ce moment de la journée assez d’authentiques bénévoles pour ces conneries ; et puis franchement, quels dégats ? La Marianne défigurée n’est même pas une Marianne, et de plus ce n’est qu’un moulage en plâtre. Ça vaut 20 balles à la brocante. Les médias ont encore grossi une affaire
      D’ailleurs des suspects ont été mis en examen, je crois avoir lu.

      NDA se positionne en marge, sur des très petits problèmes. Est-ce parce qu’il voit que le programme des GJ est trop gauche du travail pour lui ?


  • " Quelle horreur les gueux vont salir les tapis des Gobelins ! "


  • C’est dans ces moments que l’on regrette les duels de nos anciens...
    Castaner l’ancien fricoteur du grand banditisme devenue ministre de l’intérieur, les médias on trouvé ça romantique.



    "Oraison, c’était mon grand frère, mon protecteur. Il m’appelait l’étudiant", confirme le chef d’En marche, le parti présidentiel. »




    La République me surprendra toujours !

     

  • Ils n’ont pas à faire la gaffe suprême, le juger expresso et le mettre en prison !
    De toute façon Elysées ce n’est pas un bien privé&é mais celui du peuple français, s’il veut rentrer au nom de quoi "ils" devraient l’en empêcher


  • Il faut souligner qu’autrefois, tout sujet pouvait demander a voir le roi.

    Le contraste en dit long...


  • Faut pas oublier qu’ils voulaient détruire la France. Mais ils pensaient que la violence viendrait des classes populaires. Ils ne s’attendaient peut-être pas à voir débarquer la France périphérique. La récente diffusion d’images de lycéens, à terre mains sur la tête, va permettre d’impliquer les quartiers populaires. Ils sont surement en train de décider en haut lieu s’ils profitent des "gilets jaunes" pour faire tomber le pays dans la guerre civile mais à mon avis il vont essayer de calmer le jeu, ils ont un calendrier à respecter.


  • Le piège d’une manif a Paris est énorme et pourant il n’ y a que Eric Drouet qui soit un peu intelligent pour l’avoir compris et qui propose demain une "marche sur le pérphérique parisien " c’est une excellente idée que d’aller la ou les vautours des medias n’auront aucune image de violence et de casse à montrer.
    Tous les autres rassemblements tourneront aux fiasco, avec peu de participants, ,beaucoup de casse , des pillages et peut être même des morts grâce aux Antifa " tueurs de flic" et aux racailles de banleue
    Tous cela pour la plus grande joie de BFM et du gouvernement qui pourra légitimer sa répression auprès d’une opinion publique devenue de moins en moins favorable aux GJ , grâce aux belles images qu’ils vont offrir aux medias.
    Lors de la. dernière manif sur le rond point des Champs Elysees , dès la matinée , sur 5 heures de manif ultra répressives sur des gens pacifiques . Les médias ont quand même réussi a faire passer les CRS pour les victimes, en mettant en avant les rares moments ou des Gilets Jaunes ont répliqué aux charges des CRS.
    Ils trafiquent tout, manipulent tout. inversent tout .
    .Dans cette "guerre " des images et de l’opinion, il ne faut surtout pas jouer leur jeu, il est truqué , et ils gagnent a tous coups.
    C’est aux "organisateurs " GJ de changer le jeux en gardant toujours un coup d’avance ou un joker , et en surprenant le pouvoir. en allant la ou il ne les attendent pas avec des blindés dans leur opération de com parfaitement ficelée !


  • Excellente intervention du Député Dupont-Aignan très modéré, réaliste et déterminé dans ses propos.

    Oui, une commission d’enquête s’impose !

    Y’en a marre de ce gouv.telaviv qui ne rend compte de rien, a baillonné le législatif à son profit, symptôme d’une dictature d’éléments non représentatifs pathogènes !


  • Une provocation ça ?! Hallucinant. Les journalistes passent leurs journées à provoquer à la haine. Vivement que l’on change de paradigme et de système.


  • Au moins maintenant il est clair aux yeux du monde que l’imposture de la démocratie bourgeoise a vécu. C’est une ploutocratie, donc une dictature, prenant de surcroit ses ordres de destruction à l’étranger.


  • Voilà ; la ’’commission’’ n’est plus indispensable, en ripoublique son évocation seule suffit désormais à fabriquer un coupable ; sauf si on est du côté du manche, un endroit d’où les paroles volent en liberté, même insultantes, diffamatoires, provocatrices, humiliantes, mensongères, partant toujours du même endroit avec la toujours même cible. Pour trahir, encore trahir, toujours trahir, comme partie prenante, comme complice ou comme larbin. Dans un tel cloaque, être coupable devient un honneur.


  • Si Drouet ou les gilets jaunes sont arrêtés, il y aura des morts.


  • Arf, les "représentants" des Gilets jaunes sont courageux mais ce sont des novices.
    Il y a déjà beaucoup de dissidents en Italie et en France qui refusent de passer à la télé ; montages, applaudissements, sifflets, débats orientés et faussés (guet-apens à plusieurs contre un), technique pour couper la parole, entente des contradicteurs avec l’animateur pour finir l’émission (parler en dernier), raisonnements spécieux, question-pièges préparées à l’avance etc. Et un mouvement fruste et populaire comme les GJ - aux revendications aujourd’hui multiples - a tout à y perdre...
    Les GJ devraient mettre au point deux ou trois revendications CLAIRES et s’y tenir, nul besoin d’aller blablater sur les plateaux télé où ils finissent par faire le jeu des petits valets du Pouvoir...


  • Par solidarité envers ce révolté, il serait souhaitable que l’ensemble des gens présents sur les réseaux sociaux reprennent et réécrivent, ( si possible en un français correct ), les phrases qui l’ont placé en mauvaise posture.
    Je vois bien un ou deux millions de personnes citées à comparaître pour les mêmes raisons, une sorte de blocage des tribunaux en mode raz de marée.

    Une idée comme ça


  • Il faut une capacité à s’autonomiser, donc à créer de l’économie :
    - se soulever c’est magnifique et évidemment ultra-nécessaire, mais cela comporte toujours une composante de demande, de requête, de doléance ;
    - et écrire de nouvelles règles, c’est encore s’appuyer sur un État, sur des institutions juridiques, et sur des forces de l’ordre.

    > Tout ça n’est pas assez autonome et adulte.

    Le véritable point de bascule, c’est quand on peut faire sans ; c’est quand on est autonome, quand on ne demande plus rien, car on sait faire, et on fait.

    > C’est par exemple quand une entreprise est rachetée par ses salariés, et qu’elle marche.

    >> C’est ça qu’il faut faire : créer des modules économiques, implantables - c’est-à-dire prêts à la mise en œuvre -, et compatibles entre eux pour élaborer des systèmes plus grands.

    À la base, il y a sans doute la ferme à l’ancienne, qui permet de bouffer, avec des intrants presque nuls.

    Juste au-dessus, il y a la BAD, qui permet aussi de se défendre, d’éduquer les enfants, de se déplacer à quelques kilomètres, etc.

    Puis on a les différents métiers d’artisanat, dans lesquels il faut compter le mécanicien auto, mais aussi l’électronicien et l’informaticien.

    Et tous ces modules, plus ou moins autonomes individuellement, doivent permettre, une fois imbriqués les uns dans les autres, de construire un village autonome.

    Et pour acquérir de l’immobilier, on peut créer des SCI assujéties à l’impôt sur les sociétés, et non-bénéficiaires.
    Ce qui pose plus généralement le problème de l’interface de chaque module avec son environnement, lequel est sous la loi du Système, ce qui en fait par essence un environnement hostile.

    Bref, il faut créer de la connaissance économique concrète et pratique, en utilisant une méthode systémique.


  • En France, on peut se torcher avec les couleurs nationale. C’est de l’art.
    En France, on peut chanter "nique la France - crève du flic. C’est de l’art.
    En France, on ne peut pas dire "on entre à l’Elysée". C’est de l’appel au meurtre.
    Toute la liberté d’expression est là. Elle doit être politiquement correcte, c’est à dire conforme à l’idéologie dominante.
    Quant à M. Dupont-Aignan, élu de la République, défendre la liberté d’expression quand c’est SA liberté d’expression qui est bafouée, c’est bien, mais en tant qu’élu de la République, ce serait mieux de défendre aussi la liberté d’expression des autres. Je ne l’ai pas beaucoup entendu pour défendre celle d’un Dieudonné, lorsque son spectacle a été interdit par Vals par saisi en urgence du Conseil d’Etat.

     

Commentaires suivants