Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Solidarité tribale ou sexuelle ? La piteuse défense de Woody Allen par Jack Lang

Après avoir été accusé par Mia Farrow d’agressions sexuelles sur sa belle-fille Soon-Yi Previn, Woody Allen est désormais accusé d’abus sexuels pédophiles par son autre belle-fille Dylan Farrow. Alors qu’une grande partie d’Hollywood se détourne du réalisateur, l’ancien ministre de la Culture Jack Lang prend fait et cause pour son « ami qu’il aime et admire ».

Rappelons qu’en 2010, Jack Lang avait déjà pris la défense de Roman Polanski, poursuivi pour crime sexuel sur une mineure de 13 ans. ; qu’en 1982 son nom était cité dans des rumeurs de participation à l’affaire du Coral et qu’en 1977 il fut signataire d’une lettre ouverte, parue dans le journal Le Monde, demandant la libération d’adultes accusés d’actes de pédophilie sur des mineurs pubères de plus de douze ans.

 

 

En lien, sur E&R :

La vérité sur la pédocriminalité avec Kontre Kulture :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si Polanski a réalisé quelques bons "à la manière de" (Hitchcock notamment, pour la technique), on peut se demander ce qui restera de Woody Allen, de ses lectures au ras des pâquerettes et de ses modèles cinématographiques mal assimilés. Si Fellini et Bergman ont pris un grand coup de vieux, les derniers Woody Allen sont passés de mode avant leur sortie. Ces histoires de vieux queutards soixantenaires et richissimes, qui s’envoient des gamines à peine sorties du lycée en débitant des lieux communs sur Mozart ou sur Freud, trouvent peut-être encore un public parmi les lecteurs de Télérama, mais leur idéologie cynique est celle d’un jouisseur matérialiste, sans foi, sans principes et complètement narcissique. Pire encore : d’un mauvais metteur en scène, beaucoup trop imbu de son propre verbiage pour avoir compris que l’essence du cinéma est d’être muet. Son chef-d’œuvre reste Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe, parce qu’il y parle, sans hypocrisie et sans tabous, d’une des deux seules choses qui l’aient jamais intéressé dans la vie. Fais-nous un film sur l’argent, Woody...

     

    Répondre à ce message

    • Il y a les génies (très rare), puis il y a les malins. Woody fait partie de la deuxième catégorie. Personnellement, j’ai maté pas mal de ces films, et je crois que je ne me suis jamais fais chier... et j’ai souvent rigolé ! Mais aucun de ces films ne m’a chamboulé non plus...
      C’est du bon divertissement en somme !

       
  • Manquait l’accusation suprême... l’antisémitisme !! Elle ne serait pas un peu antisémite aussi la fille de woody ?

     

    Répondre à ce message

  • RER D, Rabbin Fahri, train vers Toulouse, Alex Moïse... ... ... ... ... ...

    Les couverts sont remis ?



    L’enquête progresse après l’agression présumée d’un écolier de 8 ans portant une kippa, lundi soir à Sarcelles (Val-d’Oise). Selon nos informations, les premiers éléments recueillis par les policiers ne permettent pas pour l’heure d’établir les circonstances de l’agression ni même son caractère antisémite.

    En effet, ni les images de vidéosurveillance, ni les témoignages ne viennent conforter, à l’heure actuelle, la version d’une agression soutenue par l’enfant de 8 ans, qui était par ailleurs accompagné de son frère de 11 ans au moment des faits. Ce dernier marchait un peu à l’écart, de l’autre côté du trottoir.

    La victime présumée n’aurait pas pu identifier ses agresseurs. Toujours selon nos informations, aucun propos raciste n’aurait été tenu selon le jeune garçon, aucune trace de blessure n’aurait été relevée non plus



    Yahoo ! actualités.

     

    Répondre à ce message

  • Aucun commentaire à faire sur l’aspect juridique, "histoire de famille"... peut-être, pourquoi pas. Je n’en sais rien.

    Par contre, encore le mot "complot" prononcé par un garant de la bien-pensance après Macron et son "noyautage" de FO par le FN. En 24h.

    Comme quoi, il y a complot et complot. Selon que vous serez...bref.

    Ceci dit, autant je considère Polanski comme un génie du cinéma, autant Allen est une véritable truffe et ses films sont chiants, et là, je n’utilise pas le verbe "considérer", c’est un fait objectif.
    Littéraire et en classe bilingue anglais au lycée, je m’en suis bouffer du Woody, eh bah c’est de la quiche en boîte 8mm.

    Désolé pour les quiches, je donnerais mon royaume (certes modeste de quelques m²) pour une au poireau.

     

    Répondre à ce message

  • Les Jack Lang, les BHL...et similaires sont immortels, au sens médiatique, du terme.
    On les oublie, on se donne une raison de vivre, et puis paf ! ils réapparaissent, comme la mort, sans qu’on les y attendent pour noircir nos horizons...

     

    Répondre à ce message

  • Ce fut un temps mon engagement (pour ne pas dire mon rôle d’Opex) et dans un film qui traitait du sujet du tireur d’élite, un type pose une question à un autre, en substance :
    « Sait-tu la première chose que l’on ressent lorsque l’on tire sur un gus ? »
    [...]
    « Le recul du fusil. »

    J’avais trouvé cela assez cynique. Désormais je me dis que je n’avais pas croisé assez d’emmanchés... pour ne pas y avoir pensé.

     

    Répondre à ce message

  • #1892301

    "On veut l’empêcher de travailler"...à 82 ans, c’est peut-être pas un drame non plus.

     

    Répondre à ce message

  • Drôle de jeu de Lang

     

    Répondre à ce message

  • Woody condamné à ne plus pouvoir travailler, oh la mais chez nous c’est bien pire, pas de besoin de violer ou de quelque harcèlement, non, il suffit simplement que l’on vous colle le label "antisémite" pour être excommunier à tout jamais.

     

    Répondre à ce message

  • Goodbye réthorique, hello sénilité. ^^

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents