Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire juste"

De quoi hérisser le FMI et la Banque mondiale

Le président russe a fait connaître à la presse ses attentes en matière de coopération politique et économique entre les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui tiendront un sommet du 3 au 5 septembre 2017.

 

À l’approche du prochain sommet des BRICS qui réunira le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud du 3 au 5 septembre dans la ville de Xiamen en Chine, Vladimir Poutine s’est fendu d’une longue déclaration à la presse, dans laquelle il détaille les nouveaux enjeux de coopération entre ces nations. Lutte contre le terrorisme, apaisement des tensions dans la péninsule coréenne, accentuation des investissements de la Nouvelle banque de développement (NDB, une banque internationale de développement fondée par les BRICS) et coopération économique sont au cœur des espoirs du maître du Kremlin.

 

Relations internationales : pour une plus grande coordination des BRICS

En matière de relations internationales, le président russe a prôné une plus grande coordination entre les BRICS, en particulier dans les instances des Nations Unies et lors des sommets du G20. Avec, pour objectif : « Créer un monde multipolaire juste et des conditions de développement équivalentes pour tous. »

Dans le détail, s’il s’est réjoui des récentes améliorations de la situation en Syrie, le chef d’État considère que la lutte contre le terrorisme doit être poursuivie avec persévérance, tant dans ce pays que dans d’autres régions du monde. Il appelle en outre au nom de la Russie à « dépasser le stade du débat » et à passer à la « mise en place pratique d’un front antiterroriste basé sur les lois internationales et dirigé par l’ONU ».

Sur la résurgence de tensions en péninsule coréenne, le maître du Kremlin a décrit l’escalade verbale entre la Corée du Nord et les États-Unis ayant marqué l’été comme « mal orientée et futile ».

« Le problème de la région ne devrait se régler que par le dialogue direct entre toutes les parties concernées, sans conditions préalables », a ainsi déclaré Vladimir Poutine, critiquant à demi-mot la position de Donald Trump, qui a récemment martelé que le dialogue avec la Corée du Nord n’était « pas la solution ».

 

Économie : poursuivre les investissements de la NDB

Présentée comme une alternative au Fond monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale, la Nouvelle banque de développement, inaugurée en 2015, représente un enjeu économique important pour le président russe. Ce dernier s’est réjoui des investissements déjà réalisés, comme des projets que l’organisation est sur le point de soutenir, pour une valeur totale en 2017 de 2,5 à 3 milliards de dollars (2,1 à 2,5 milliards d’euros). « Je suis convaincu que [les investissements] mis en œuvre ne généreront pas seulement une impulsion pour nos économies, mais promouvront aussi l’intégration entre nos pays », a assuré Vladimir Poutine.

Le président russe a par ailleurs soulevé d’autres points selon lui majeurs dans la coopération économique entre les pays du groupe, tels que la collaboration dans la lutte contre la concurrence déloyale ou l’aide à la mise en relation des PME au sein des pays du groupe des BRICS.

Comprendre l’intérêt de la multipolarité avec Kontre Kulture :

Vladimir Poutine, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1793475
    Le 1er septembre à 11:57 par john queneldy
    Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire (...)

    Pour avoir vécu plusieurs années en Inde, je peux dire que les indiens sont les plus malins, ils maîtrisent l’art d’entretenir de bonnes relations avec tout le monde : à la fois avec l’Empire et à la fois avec les pays non alignés, ils ont tout compris.

    C’est pour cette raison qu’aux alentours de 2030-40 l’Inde deviendra probablement la première puissance économique et militaire du monde. Il faut juste qu’ils finissent de résoudre leur problèmes internes.

     

    Répondre à ce message

    • #1793516

      A John Queneldy,

      "IL faut juste qu’ils règlent leurs problèmes internes ..."
      Bon courage pour .... un siècle ...Non ?
      Enfin un peu comme ...Nous !

       
    • #1793524

      On va les y aider

       
    • #1793547
      Le 1er septembre à 14:04 par VIVACHAVEZ
      Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire (...)

      En l’occurrence, il s’agit plus de "vicieux" que de "malins". C’est pour moi, et depuis un bail déjà, le maillon faible des BRICS question fidélité, et il serait intéressant pour certains de se renseigner sur le petit état soit disant démocratique du proche orient qui a aidé l’Inde à accéder à la bombe pour contrer le Pakistan. L’Inde, un pays et un peuple qui de plus, et cela n’engage que moi, ne m’attirent absolument pas.

       
    • #1793589
      Le 1er septembre à 15:14 par Pépé le Moko
      Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire (...)

      Le vrai problème de l’Inde , c’est que le " British / Yiddish Empire " leur a fauché TOUTE leur énorme réserve d’or et de joyaux ( c’était le pays le plus riche au monde ) en 1947 , avec leur " Home bill " ... d’où des conditions de misère et d’inégalité parfois effroyable ...

      Leur deuxième problème , c’est qu’il y vit ( ou plutôt , y est toléré ) Jusqu’à 300 millions de Musulmans , et que leur ancien grenier à blé a été octroyé à leur ennemi historique , et s’appel maintenant le Pakistan ...

       
    • #1793610

      En Inde le nationalisme est religieux et c’ est toute sa force , c’ est " indoutsva " et " India is great " , " Touche pas a la vache " et " n’ allez pas prêcher vos religions de mort aux plus démunis sous couvert de leur porter secours ! " Les indiens sont très longs a la colère mais quand ils s’ enflamment ............

       
    • #1794108
      Le 2 septembre à 15:10 par john queneldy
      Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire (...)

      N’oubliez pas que les indiens ont bouté les colons anglais hors de leur pays, mais cela leur a coûté très cher, l’assassinat de Gandhi (probablement par les anglais), une guerre civile et religieuse d’une violence inouie et la perte du Pakistan et du Bangla Desh.

      J’adore ce pays et ce peuple, ce sont de vrais nationalistes (ou patriotes).
      Quand l’inde va se réveiller et utiliser toute la puissance de sa sagesse et de sa bonne volonté, ce sera certainement le coup de grâce pour l’Empire et son Antéchrist. Il suffit de lire le Garuda Purana, l’histoire de Krishna et du démon Kansa (l’antéchrist qui règne sur le monde et qui veut tuer Krishna, son "ange de la mort").

      Les indiens attentdent aussi le retour de leur messie, de leur avatar divin, en fait Brahma, Vishnou Shankar, ou Krishna c’est le même Dieu unique. L’hindouisme est bien une religion monothéiste à l’origine (Shivaïsme).

       
    • #1794161
      Le 2 septembre à 16:44 par Pépé le Moko
      Sommet des BRICS : Poutine plaide pour un "monde multipolaire (...)

      " queneldy "

      " L’hindouisme est bien une religion monothéiste à l’origine (Shivaïsme)."

      L’hindouisme est certes un monothéisme , mais c’est le Vaishnavisme qui en est l’origine !!!

       
    • #1794681

      L’hindouisme est certes un monothéisme , mais c’est le Vaishnavisme qui en est l’origine !!!




      non pépé, l’origine est dans les Upanishads, or il y a des upanishad shivaïtes (les plus nombreuses) vaishnava , ganapata et shakta (les deux dernières étant aussi liées à Shiva)
      C’est Adi shankara le créateur du Vedanta qui le premier théorise le monothéisme intuitif des Upanishad et plus précisément le principe de non dualité,.
      Les penseurs Vaishnava eux introduisent la Bakta, le principe de la dévotion à un dieu personnel, (influence très certaine du christianisme, car un dieu unique personnel est totalement étranger à la pensée des upanishads, seuls les dieux du polythéisme (crées par l’homme) sont des dieux personnels.
      Parameshwara le dieu trancendant et unique des Upanishad ne peut être un dieu personnel car il est au delà de toute compréhension (un peu comme Allah le dieu des musulmans) et on ne peut le nommer car il n’a pas de nom.
      Shiva, Vishnou, Mahadevi, Murugan ou Ganapati ont parmi leurs nombreux nom celui de Parameshwara qui n’est pas un vrai nom mais un titre "seigneur ultime de l’au delà" .

      En gros, à un niveau inférieur il y a des dieux traditionnels compréhensibles (Brahma Vishnou Shiva etc....) et à un niveau supérieur un dieu unique Parameshwara qui les transcende et est totalement inconnaissable (si ce n’est par une fusion mystique)

       
  • #1793546

    Il me semblait que l’inde, pour faire plaisir au FMI ou à l’Empire, avait fait main basse sur tout l’or des citoyens.
    Non alignée, comment ?

     

    Répondre à ce message

  • #1793567

    Poutine rééquilibre geopolitiquement les forces en présence .
    Comme ces pays représentent des atouts incontestables pour un avenir qui les favorise , cela peut gêner pour le moins , " l’autre " camps " qui se trouve plutôt dans une phase stationnaire ou parfois régressive . La multiplication des conflits qu’il génère va les " user " progressivement . Et l’Afrique sur laquelle il peine à " régner " ( trop satellisée ) , sera aussi un manque à gagner .
    En résumé , le système des uns est fondé souvent sur une politique colonisatrice ( donc qui coûte cher ) , le système des autres prend les pays membres comme ils sont , sans vouloir les changer , mais basé sur une coopération , ( ça coûte beaucoup moins cher ) , ne crée pas d’inimitié, et a davantage de chances , à long terme , de réussir .

     

    Répondre à ce message

  • #1793979

    C’est quand même dingue de se dire qu’un petit gars issu des quartiers pauvres de Leningrad soit devenu le meneur d’une ’’coalition’’ (car ne soyons pas dupes, il y à des divergences entre eux, même s’ils se serrent souvent les coudes) économico-politico-militaire (BRICS + OCS) capable de faire vaciller le plus puissant Empire de l’Histoire.
    M.Poutine, mes respects.

     

    Répondre à ce message

  • #1794683

    l’Inde est hélas pourrie de la tête, les anglais comme tous les autres envahisseurs précédents n’ont pas pu casser sa culture , mais ils ont réussi, eux, à corrompre ses élites en en faisant des nègres de maison pour leur administration coloniale.
    Le parti du congrès, Gandhi (malgré les apparences) et Nehru avaient honte de leur peuple arriéré, ils étaient totalement occidentalisés et ont d’ailleurs choisi, aberration suprême, l’anglais au lieu de l’hindi comme langue nationale et le droit anglais.
    Le peuple a gardé sa culture, celle qui fait que toutes les communautés religieuses vivent en harmonie en Inde (sauf quand les anglais attisèrent des petits noyaux extrémistes occidentalisés et provoquèrent la partition).
    l’inde est corrompue par la tête et jusqu’à l’os, les élites politiques, culturelles et économiques font de ce pays l’un des plus corrompus au monde, et si culturellement le peuple est très peu corrompu il l’est maintenant totalement, politiquement (clientellisme) et économiquement (la soif de pognon par tous les moyens). la corruption économique est endémique maintenant en Inde.

     

    Répondre à ce message