Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sortie du fichier des "100 000 collabos" : qui a intérêt à rallumer la guerre de 40 ?

Dans la longue série de l’autoflagellation nationale autorisée par les maîtres, voici la sortie d’un livre « explosif », selon son auteur : Les 100 000 collabos de Dominique Lormier qui appartient à l’Institut Jean Moulin (du côté du Bien, donc). Cet historien a eu accès au fameux fichier des Français qui ont choisi le camp nazi, si l’on peut dire, pendant la Seconde Guerre mondiale. 76 ans plus tard, il était indispensable de les dénoncer !

« J’ai rencontré pas mal de descendants qui ont découvert d’un seul coup dans le grenier que leur père, leur grand-père décédé avait été dans les Waffen SS et ça a été un véritable traumatisme dans toute la famille »

JPEG - 55.1 ko
Jacques Doriot

 

Cette « information » rappelle les larmes d’Alexandre Jardin quand il passait en plateau vendre le énième livre romancé sur sa maudite famille et son papi qui a participé aux côtés de Laval en tant que directeur de cabinet à l’organisation de la Rafle du Vel’ d’Hiv’.

En retard d’une guerre comme tous les propagandistes actuels plus ou moins conscients, Dominique Lormier semble à la fois fier et excité d’avoir mis la main sur ces fameux « 100 000 noms ». Ça sent l’épuration, ça sent l’indignité nationale, ça sent la vengeance tardive...

Collabo inconscient, il sert en ravivant les flammes du passé à faire oublier la vraie collaboration à l’occupant d’aujourd’hui.

« Je cite le cas de papon et de Bousquet qui ont fait arrêter des juifs et j’établis un parallèle d’ailleurs assez tragique c’est-çà-dire vous avez d’un côté Mireille Balin qui est une des grandes actrices françaises de l’entre-deux guerres, qui a tourné avec Jean Gabin, qui va voir sa carrière complètement fichue en l’air à la Libération parce qu’elle a couché avec un Allemand, elle ne s’en remettra jamais, elle va mourir à 52 ans totalemement ruinée, et vous avez à côté des personnes comme Papon ou Bousquet qui ont arrêté des centaines de juifs et qui eux vont avoir des carrières de notables sous la IVe et la Ve République. »

JPEG - 519.2 ko
Mireille Balin et Jean Gabin dans Pépé le Moko de Julien Duvivier (1937)

 

Patrick Simonin, le journaliste soumis :

« C’est une histoire finalement terrible, une tache dans l’histoire de France »

Mais tout ne se passe pas comme prévu, comme à 5’33 quand Dominique Lormier, emporté par son sujet, lâche :

« Vous avez des gens qui ont milité à la LICA pendant l’entre-deux guerres et qui vont devenir des collaborateurs antisémites... »

La LICA est l’ancêtre de la LICRA, à ne pas confondre avec l’UGIF, l’Union générale des Israélites de France, qui a dealé (sous la pression de la nécessité) avec le gouvernement le statut des juifs français et la livraison de juifs étrangers aux Allemands.

Voici la lettre des rabbins français adressée au Maréchal Pétain en septembre 1940 :

« L’association des rabbins français, réunie en assemblée générale à Lyon, adresse son très déférent hommage à monsieur le Maréchal Pétain, en qui la France en détresse a mis son espoir.

Le rabbinat donne au chef de l’Etat l’assurance que s’inspirant toujours des commandements du judaïsme, il exhorte les fidèles à servir la Patrie, à favoriser la Famille et à honorer le Travail.

Avec l’aide de Dieu, sous la direction de leurs chefs spirituels, les Israélites de France auront à cœur de collaborer à la rénovation du pays, dans un esprit de concorde civique et de fraternité humaine.

Le rabbinat appelle les bénédictions divines sur le chef de l’Etat et le peuple français. »

C’est à la mi-1943 qu’une partie des dirigeants de l’UGIF sera arrêtée et déportée par les Allemands, malgré les protestations de Vichy, et qu’une autre partie optera prudemment pour la clandestinité.
C’était pour illustrer la difficulté de distinguer les collaborateurs des résistants pendant ces années noires.

 

Pour mieux comprendre les « heures sombres »,
lire sur Kontre Kulture

 

La Collaboration remonte opportunément à la surface, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’oligarchie sent sa suprématie abusive remis en cause, elle allume vite des contre feux.
    Technique élémentaire, mais qui ne fera pas longtemps illusion.

     

  • A peine 100 000 ?
    C’est pas énorme quand on y pense. C’est la première réflexion que les gens vont se faire...

    La deuxième réflexion est cette manie des listes et des dénonciations. ..je croyais que c’était vichy qui faisait cela...on m’aurait menti ?

    Et surtout le pouvoir gaulliste et ses alliés communistes leur ont déjà fait la peau en 45...ça s’est appelé l épuration. Des gens qui n avaient pas eu le courage de foutre la pâtée aux allemands (voire qui s’étaient barré en Angleterre. ..) se sont défoulés sur des hommes et des femmes francais sans défense...quel courage...quel patriotisme...

    Car cetait cela... detruire les ennemis de degaulle et des communistes...bref parmi eux pas mal de patriotes français...

    C’est en realite une excellente chose que cela sorte desormais...ayons enfin ce débat.

    On rappellera que si la bataille de france avait été remportée, bref si degaulle qui était colonel, entre autre, avait fait un meilleur boulot, il n’y aurait pas eu de puissance occupante...Ou si les gouvernements précédents avaient réarmé la france et n’avait pas redeclaré la guerre intempestivement à l allemagne sans être prêts, on en serait pas là.

    Car il devrait être la le débat. Pourquoi avons nous déclaré la guerre et perdu la bataille de france ? C’est cette question qu il faut se poser. Si on veut vraiment que cela n arrive plus jamais...

    Pas recommencer a s en prendre aux pauvres bougres qui se sont accommodé des allemands. Dont la plupart étaient des carieristes bobos qui sont les ancêtres de la caste actuelle en plus ...Même si beaucoup se sont estampillés résistants juste à temps pour éviter la tempête et pour faire partie des epurateurs


  • Grand papi viens te cacher tout le monde sait !


  • Le fichier des "100 000 collabos" ? Pas invraisemblable : en novembre 1944 le ministre de l’Intérieur, Adrien Tixier, déclara que depuis la Libération 105 000 "collabos" avaient été supprimés par des exécutions sommaires . On est loin des "9 000 exécutions sommaires", le chiffre officiel repris par tous les manuels en usage dans l’Education "Nationale-sioniste" .


  • Il y eu deux sortes de collaborateurs : les crapuleux et les idéologiques . Les idéologiques représentaient une certaine élite et ils étaient innocents . Beaucoup de crapuleux se reconvertirent dans la "Résistance" après Stalingrad (début 43) et continuèrent leurs exactions . Mon père me racontait que dans la presse d’après guerre, chaque fois qu’un meurtre ou un braquage était relaté, c’était le forfait d’un "héros de la résistance"...


  • Qu’ils aillent tous se faire foutre avec leur fange.

    La télé, c’est à la déchetterie et leur propagande aussi.


  • Sur le sujet, il faut sans doute mentionner le livre de Simon Epstein Un paradoxe français : antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance (que j’avoue ne pas avoir lu).


  • Bonsoir,
    j’ai beaucoup aimé le livre de Dominique Lormier, Comme des lions, qui rend justice à l’armée française de 1940 et aux combats incroyablement violents qu’elle a mené en mai-juin (100 000 morts français en l’espace de deux mois). Je vous le recommande.
    Concernant le sujet dont il est question ici, je vous trouve un peu injustes. Il ne fait que son travail d’historien. Si le fichier a été déclassifié, c’est normal que les historiens s’en emparent. D’autant que, visiblement, c’est sa période (il avait aussi écrit un livre sur Rommel dans mes souvenirs).
    Certes, de la Seconde guerre mondiale, on en mange jusqu’à plus faim, mais, charité bien ordonnée commençant par soi-même, peut-être que si on ne relevait pas chaque fois que ce sujet est abordé, on en entendrait moins parler ?

     

    • Si on la fermait en gros ? JAMAIS !

      J’ai hâte de lire son livre sur BHL.


    • "incroyablement violents qu’elle a mené en mai-juin (100 000 morts français en l’espace de deux mois)." .... Il n’y a pas de livres qui racontent l’invasion du territoire Allemand en septembre 39 et l’occupation des lieux pendant huit mois avant une contre attaque définitive des Allemands ? Marrant cette cécité historique....


    • bien sur otoosan, l’invasion de 8 km du territoire allemand, avec l’ordre etrange de ne plus avancer...
      etrange en effet cette cécité...
      toute cette histoire est abbérante de toute facon...
      mais pas la peine de renverser les roles non plus...


    • @OTOOSAN
      C’est fort probable qu’il l’ait évoqué dans le bouquin. Je l’ai lu il y a plusieurs années de cela, je ne me souviens pas précisément de l’intégralité du livre.


    • Et quel est "l’intéret" historique de ce déballage de noms de familles, dont les prénoms des collabos en cause, sont probablement tous morts en train de bouffer les pissenlits par la racine, si ce n’est celui de raviver la haine intracitoyenne, en soufflant sur les braises d’un feu à peine éteint ??!! A part celui de jeter à la vindicte populaire les noms de ceux qui auraient collaborés avec "l’ennemi" sans fournir aucune preuve de quoi que ce soit ??!! Parce que si ce livre, se contente de citer les 100.000 noms des supposés collabos, sans fournir la moindre preuve à quoi un tel livre pourra t-il servir à part à provoquer une seconde épuration franco-française ?
      Et comme le chapeau de l’article le stipule :
      - "Qui a intéret à rallumer la guerre de 40 ?" (mais surtout les exactions qui ont suivies la libération !)


  • Ben ouais. Les mechants Français faschos, reacs ect.....
    Ça fatigue à la fin.


  • Et bientôt la liste des 100 000 français assassinées lors de l’épuration ?


  • Des collabos, de nos jours il n’y a que ça... alors 100000 ce n’est rien ! En plus ils sont tous disparus maintenant. Pourquoi pas chercher ceux d’aujourd’hui. Et ceux là, on en connait beaucoup (des collabos du système et du gouvernement français qui siège à 3279km de Paris j’entends)


  • Grand papi viens te cacher tout le monde sait !



  • Avec l’aide de Dieu, sous la direction de leurs chefs spirituels, les Israélites de France auront à cœur de collaborer à la rénovation du pays, dans un esprit de concorde civique et de fraternité humaine.



    Prêts à la collaboration avec tout système permettant de continuer leur commerce.


  • Un jour, un prophète a dit "Ils seraient capables de reouvrir le proces Nuremberg"...


  • Le problème avec les collaborateurs , c’est que la plupart étaient des opportunistes. Ils ont sauté dans le "bon" wagon au bon moment ne sachant pas ce qui allait leur arriver . Cette proportion d’êtres sans scrupule et prêt à tout pour gagner en confort bassement matériel se retrouve à toutes les époques du côté des dirigeants . Il n’y a su’à voir aujourd’hui. Mais ne nous trompons pas, les collabos, ce n’était pas la France mais les ennemis de la France , n’en déplaise aux antifrance. Quant au Maréchal et à son gouvernement de Vichy, ils ont joué un jeu beaucoup plus suptil si on veut le faire croire en évitant que la France soit écrasée et en permettant à la résistance d’exister.


  • Quid des juifs collabos ? Vous savez les juifs dénonçant les juifs, la LICA, ha pardon pas de devoir de mémoire pour cela ....

     

  • Et ce type se dit "historien " ? "Un travail de 40 ans" prétent-il ? Tout ce sérieux et n’avoir jamais retravaillé le vocabulaire d’époque ? Et il laisse l’animateur - qui croit s’ètre créé un style avec un enthousiasme permanent de toutou sexuellement affolé - il laisse Simonin se gargariser des termes de "collabos" et de "collaborateurs" ?
    En 2017, ce n’est pas sérieux.
    Même le terme de "collaboration économique" qu’il faudrait distinguer de la "collaboration idéologique" n’est pas opérant du tout.

    Oui différentes actions et parcours ont eu lieu dans un cadre légal. Le maréchal à la demande expresse du président de la république et des deux chambres a été élu. Pour empécher, entre autre, dans la débacle, qu’un carnage de centaines de milliers de jeunes soldats français n’advienne. Par la suite le maréchal proposa des modifications constitutionnelles et le retour des assemblées pour un nouveau régime quasi similaire à ce que proposaient les gaullistes (en 1943).
    Car l’union de tous les patriotes pétainistes et gaullistes (pour faire court) était possible, voulue, espérée par une immense majorité.
    C’était le nazisme, la seconde guerre mondiale ! Des patriotes luttaient contre la menace communiste-soviétiques dont les crimes par dizaine de millions étaient connus... provoqués par qui au départ ?
    Qu’est-il advenu de si magnifique après la guerre ? Un conflit permanent (et des millions de morts supplémentaires) dans la guerre entre capitalistes et communistes.

    De Gaulle a fait sa paix avec les communistes français à la solde de Moscou (et eux ? C’étaient pas des traitres à la patrie ?) pour éviter la guerre civile. Pour autant les français qui ont travaillé, tenu la maison, évité le pire à des centaines de milliers de prisonniers en Allemagne ne méritent pas ce mépris automatique insupportable. Pendant cette guerre, sous la botte de l’occupant des hommes ont agi partout POUR LA FRANCE !
    Collaboration économique ? Est-ce que quelqu’un sait encore que le transfert total, en Allemagne, de l’ensemble de l’appareil de production industriel devait se faire ? Qu’il s’en est fallu de peu, sans les sacrifices du Maréchal, pour que la France ne devienne un protectorat général à la polonaise réduit à l’autarcie ? Ce qui aurait amené des dizaines de milliers de morts supplémentaires.
    Dans ces débats, il faudrait systématiquement redire le nombre de français tués dans les bombardements : 80 000. Cela donne une idée de la "pression"...


  • Une autre question qui vient est le célèbre "qui a fait la liste ? ", et donc avec quel motif sous-jacent ?

    la question subsidiaire est "avec quels moyens ?" ;
    La police a t elle été impliquée ? ce qui est important car on ne peut imaginer de listes sérieuses sans le concours de l’état, or la police a collaboré en son temps comme on nous le rappelle régulièrement , et pour finir et surtout quelle est la fiabilité de cette liste ?

    Il se trouve que cette liste n’a pu être faite que par des gaullistes dont le père spirituel était parti à Londres quand ça a chauffé, logé par les Rotschilds, et par les communistes, qui ont eu l’ordre de Moscou de collaborer tant que le pacte de non-agression était en oeuvre c’est à dire qui ont collaboré pendant une bonne partie de la guerre. Et donc ni les uns ni les autres n’avaient une autorité morale pour faire cela...

    On rappellera que ce sont les mêmes qui au tribunal de Nuremberg ont attribué le massacre de la forêt de katyn aux allemands alors qu’il a été commis par les soviétiques comme on le sait désormais. ..

     

    • Mais c’est en fait tout le propos du livre ! Ce n’est pas du tout le long listing des 100,000 noms égrénés et annotés plus ou moins longuement selon l’importance de chacun. C’est plutôt un livre sur l’histoire du fichier et de son auteur propremment dit avec en plus des passages obligés sur la LVF Darnand Doriot et compagnie. Aucun intérêt historique. Ce livre est une arnaque.


    • Oui mais pas sûr que cela soit très critique ...il ne donne pas cette impression le gadjo...
      Dans l’interview il n’a aucun recul. Pour lui ce qui s est passé de plus grave dans la 2ème guerre en france est " la dénonciation des juifs". Les 500 000 français non juifs morts non. Les 4 ans de famine de toute la population non plus...75000 personnes déportées , ça oui. Cela dépasse tout.c’est une conception du monde.

      Et donc La liste serait dûe au chef du contre espionnage qui avait intégré les services allemands, mais qui n’était pas là pour collaborer...non, il faisait sa liste. Soit dit en passant d accord , c’est aussi l excuse de mitterand et de tous les autres : Il était à vichy, et a reçu la Francisque, mais en réalité il etait un agent double et il était là pour "résister".

      est ce que les 100000 dénoncés dans le titre ont droit à cette excuse ou pas ? Et si non pourquoi pas ? Fondamentalement on a un " collabo" qui dénoncé les " collabos". Rien que cela serait à prendre avec des pincettessi c’était crédible.
      Mais surtout vu que les allemands étaient tout puissants et méfiants des français, et que l’on était à une époque preinformatique, une seule personne ne pouvait pas générer 100 000 noms. Certainement pas de façon fiable. Ce nombre est trop colossal pour un seul homme (en même temps d’être insignifiant pour un pays). Ce seront des personnes dont il ne connaîtra rien.

      Et donc cette narration , que cet historien soutient sans jamais la remettre en cause, est nécessairement fausse. Donc les questions que j’ai énoncées restent valables. Qui a vraiment fait cette liste. Sous quel motif réel. Avec le concours réel de la police ? Etc etc

      N est ce pas une vengeance politique des gaullistes ? Ou des communistes ? Ou même osons la question : communautaire ?


  • Passionnant ! Que retenir : 1 million 425 000 français dans la résistance armée / 100 000 collaborationniste + 200 000 sympathisants : les choses sont claires, la français ont très majoritairement refusé la domination allemande.
    Qui a collaboré, on le savait mais comme on préférait mettre ça sur le dos des français en général on ne le disait pas, mais maintenant c’est officiel : le parti des 75 000 fusillers (ahahahah les menteurs) c’est a dire la gauche communiste ce qui était logique après le pacte de Varsovie. Egalement certains de nos amis de la communauté de lumière ce qui achève de nous disculper, nous nationaliste français.

     

    • Pour les résistants , le décompte est simple et très largement inférieur auxchiffres annoncés : il suffit de prendre le nombre d’attributions de "Médailles de la résistance " et de "Croix du combattant volontaire de la résistance " ....En étant prudent avec les attributions prononcées après les années 60/70 .


    • @ VORONINE

      Je cite de mémoire !

      André FIGUERAS ( vrai résistant) écrit dans l’un de ses bouquins sur la résistance ; qu’en 1946 quelques 35000 cartes d’anciens de la résistance avait été attribuées, ce qui lui semblait représenter une réalité quelque peu embellie. Il poursuit en précisant que dans les années 60, le nombre de cartes de résistants distribuées avait grimpé à quelque choses comme plus de 800000 !!!!

      Cherchez l’erreur !!!!!




  • L’association des rabbins français, réunie en assemblée générale à Lyon, adresse son très déférent hommage à monsieur le Maréchal Pétain, en qui la France en détresse a mis son espoir.



    Autre temps, autres moeurs. Aujourd’hui, c’est plutôt le chef de l’état qui traite avec déférence le rabbinat...


  • Ca sonnait peut-être mieux que d’écrire sur les 150.000 juifs qui ont rejoins l’armée d’Hitler.


  • On pourrait établir dès maintenant le fichier des collabos français les plus en vue de la destruction de la Syrie et du peuple syrien. Avec preuves à la clé faciles à rassembler tant ils ont été prolixes de propos scandaleux. Il s’agirait d’obtenir enfin au moins le bannissement de ces tueurs en col blanc des médias français. C’est le moins que la France se doit de faire envers le peuple syrien.


  • Sartre a fait jouer sa pièce "Les Mouches" sous la botte : est-il dans le fichier ? Par contre toute la correspondance de Céline sous l’occupation démontre qu’il n’a pas collaboré : est-il dans le fichier ? S’il l’est le fi-chier n’est qu’une m...


  • Mitterand avait dit (approximativement) sur cette période "que la plupart d’entre nous s’étaient retrouvés embarqués dans cette histoire (la collaboration ou la participation à la gestion du pays avec Vichy), mais que certains ont su mieux se débarquer...que d’autres."
    Quand à la liste incomplète de ce livre, dommage, car cela devient une information inachevée, qui permet de vérifier, au moins une chose , c’est que le vieil adage ; selon que vous soyez riche ou puissant....est aussi la norme chez les "biens-pensants".
    Et que penser de ces courageux hommes, qui au risque de perdre la vie, sont allaient combattre l’abomination communiste ?...Faut-il encore les considérer coupable de leurs courage et anticipation ?


  • C’est JULIEN Duvivier !


  • a quand une liste de nos 100.000 collabos du moment...journalistes, politiques et autres trou duc ...qui devront un jour payer.
    Cette liste est bien plus intéressante de celle du millénaire précédent.

     

  • Il faut aussi lire Les vichysto-résistants de Bénédicte Vergez-Chaignon :

    "Bénédicte Vergez-Chaignon est une historienne qui a consacré plusieurs ouvrages à Vichy et au Maréchal Pétain.

    Voilà un livre qui bouscule bien des certitudes. Imaginez un peu. Dès les premières pages de la préface, il est rappelé qu’Henry Frenay, un des principaux chefs de la résistance, qui avait été ministre dans le premier gouvernement du général De Gaulle à la Libération, avait écrit en 1940 et complété en 1941 un manifeste qui rend hommage au Maréchal Pétain. Or, ce livre démontre, références abondantes à l’appui, que Frenay ne fut pas, loin s’en faut, le seul résistant à penser que les valeurs de la Révolution nationale étaient nécessaires à l’indispensable redressement du pays. Il apparaît ainsi qu’une bonne partie – peut-être même la plus nombreuse – des initiatives prises en 1940-1941 pour contrer l’occupant allemand l’ont été par des personnes qui approuvaient Philippe Pétain et pensaient agir en conformité avec ses désirs réels. L’auteur de cette remarquable étude souligne le refus fondamental de se placer sous l’autorité de De Gaulle, perçu comme un général rebelle et politicien, qui prévalait chez une grande part des véritables résistants de la première heure.

    Mais cet ouvrage contient bien d’autres révélations. On y apprend notamment le regard que portaient les différents mouvements de la résistance, y compris les plus gaullistes, sur les Juifs, loin de la légende enseignée à l’école et au cinéma aujourd’hui.

    En 1942, l’OCM – une des plus importantes structures de la résistance – avait consacré un cahier clandestin au « problème juif » ! Mais le document le plus surprenant est probablement celui publié en mars 1944 à la suite de l’envoi en octobre 1943 d’un questionnaire à tous les réseaux de la résistance. L’auteur de cet ouvrage nous en livre un extrait :

    Les Israélites doivent être écartés de tout gouvernement et de toutes les fonctions publiques. Ce dernier point serait important car si l’on réprouve les vexations, déportations et autres dont ils sont l’objet, personne ne souhaite les voir réapparaître comme avant-guerre.

    Ce dont les Français ne veulent plus : les Juifs à des postes importants. (…)

    Le Français n’est pas antisémite : il répugne aux persécutions raciales. Il ne crie pas lâchement que la mort des Juifs..."

    Source : http://www.medias-presse.info/les-v...

     

  • "100 000 collabos"...
    Ce n’est rien comparé à ceux qui vont faire la même chose ou pire (c’est possible), si ce genre de situation se présente à nouveau. Il faut dire que tout est fait pour cela et ce sera normal, de même que le nombre de gens qui ne lèveront pas le petit doigt pour s’opposer à quoi que ce soit. Le niveau de frustration, d’humiliation, de ressentiment, de malaise est devenu tel qu’il ne faudra pas s’étonner de ce qu’il va engendrer le moment venu...Ceci dit les ’’lormier’’ (probablement un pseudonyme ?) resservent/repassent toujours la même gamelle qui contient le toujours même brouet réchauffé à l’infini. Un tartuffe/monument de vertu en carton pâte/donneur de leçon/insulteur/larbin de plus, dans une boutique déjà archibondée. Un pauvre marronier, rien. ’’Je n’étais pas né, mes ascendants n’ont rien à voir avec ça ils n’ont fait que morfler, de plus je n’en ai rien à foutre et pour finir un ’’lormier’’, j’en fait un tous les matins’’ ; comment faut-il le dire ?


  • Pourquoi ne pas déterrer leur cadavre et les brûler en place publique. Ce que firent les chefs religieux pseudo chrétiens à Wycliffe qui au 14é siècle qui avait eu l’audace de traduire la Bible en anglais.Comportement identique aux chefs religieux juifs à l’époque du ministère de Jésus.


  • Mon Dieu ,mon Dieu ! Quand donc l’etre humain cessera de ruminer du ressentiment contre les erreurs de l’histoire ! Le ressentiment est une maladie cancérigène qui pourrit le corps et l’esprit ! Jésus nous enseigne à "pardonnez aux autres leurs fautes afin que votre Père dans les cieux vous pardonne les votres " et aller de l’avant pour partager la compassion et l’amour ! Concentrons nous sur les erreurs d’aujourdhui et ceux qui les commettent pour voir comment réparer et soigner......ou changer de direction .

     

    • Quand le mensonge jette un voile sur le passé c’est pour ne pas de faire repérer dans le présent . Quand a la diabolisation c’est le même principe , détourner le regard des vrais coupables par l’inversion accusatoire , sur l’ennemi , le résistant , le terroriste . Plus on charge plus on a l’impression de paraître propre , voir comme un saint , dans cette psychose, on comprend bien la charge a l’égard de ceux qui veulent revisiter l’histoire.


  • 40 millions de français en 1943 et 100.000 collabos ? Faites le ratio : 0.25% de la population du pays. De qui se fout-on pour vouloir stigmatiser le Peuple français de la sorte 60 ans après ? A titre personnel, si je devais me faire une image d’un collaborateur zélé, l’opportuniste qui écrit et promeut ce genre de bouquin pour faire du fric serait sans nulle doute mon modèle.


  • L’autoflagellation c’est de la propagande , le pourquoi du comment je l’ai eu de la part d’un scénariste , il s’agit d’un traitement de propagande régulièrement utilisé au cinéma , l’idée est de frapper le spectateur , le héros qui est au départ une victime d’un ou de plusieurs bourreaux le tout sur une scène très tragique , le but du jeu est également de faire en sorte que ceux qui donnent les rôles restent dans un angle mort .


  • Qui c’est qu’a fait la liste ?

     

  • Pour résumé, les français sont des coqs (en girouettes...)

    Au pire, des marcheurs du dimanche dont les boussoles échouent insatiablement à pointer le Nord...

    Une malédiction du Sud ? Des illusions croisées...

    Doux Seigneur, allez donc savoir.


  • Mireille Balin est morte à 59 ans (en 68)


  • On a le droit de faire une liste de tous les collaborateurs avec le régime de l’Occupant actuel ?


  • A compenser par la lecture de L’Epuration sauvage...où comment les communistes se sont, comment dire, "comporté" à la Libération, après avoir tardivement résisté...(après juillet 41, bien sûr...)...petit aperçu des dizaines de milliers d’assassinats perpétrés alors, en toute impunité...


  • J’ajoute que quand on fera la liste des collabos contemporains du système de destruction de la France, on dépassera sûrement ce nombre...


  • Une nouvelle religion crée toujours de nouveaux diables, c’est normal...


  • On fait croire aux gens qu’à part les victimes de l’Épuration, les collaborateurs n’ont pas été punis, or rien n’est plus faux, ou plus inexact.
    Pour prendre un exemple authentique, mon grand-père, dont je possède les lettres de captivité, a été incarcéré en Algérie en 1943 et 1944, sans aucune forme de procès, non par les forces de Vichy, mais par leurs adversaires.
    Son crime ? Il était, disons, pétainiste (comme les rabbins cités ci-dessus), maurassien (donc germanophobe), partisan de Doriot...
    Les auteurs qui osent dresser des listes en reprochant à ceux qu’ils y inscrivent d’avoir fait d’autres listes feraient mieux de se regarder sept fois dans la glace avant de remuer les cendres de la guerre civile.


Commentaires suivants