Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Sous contrôle (sanitaire)

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2969867
    Le 3 juin à 18:01 par Mich
    Sous contrôle (sanitaire)

    Très cynique comme court métrage... mention spéciale à l’actrice totalement impassible dans son rôle. Ça change des mièvreries youtubesques.

     

    Répondre à ce message

  • #2969923
    Le 3 juin à 19:23 par PACKGIL
    Sous contrôle (sanitaire)

    Il y a quelques mois cette vidéo on l’aurait trouvé futuriste une vie inconcevable au niveau relationnel on a l’impression d’une scène sortie d’un film de science-fiction des années 80, divertissant sur un écran mais maintenant ça devient probable réaliste et proche de nous et envisageable je ne sais plus quoi faire je me sens tellement impuissant après avoir adhéré, manifester comment combattre cette machine du mal

     

    Répondre à ce message

  • #2969986
    Le 3 juin à 21:45 par Tim
    Sous contrôle (sanitaire)

    Lorsque je vais faire mes courses au supermarché dans mon bled de campagne, je suis toujours effaré d’entendre encore les gens ne parler que de ça, intel s’est testé, machin est cas contact, sans compter certains qui gardent le masque.
    Difficile de se rendre compte à quel point nous avons été pris en otage et torturé psychologiquement. Les séquelles sont irrémédiables pour une grande partie des gens qui vivent dans la peur perpétuelle. Combien de temps cela pourra t-il encore durer ?

     

    Répondre à ce message

    • #2970153
      Le 4 juin à 09:16 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Sous contrôle (sanitaire)

      " Combien de temps cela pourra t-il encore durer ?" :
      il suffit d’y croire

      sans la croyance, personne ne marche
      tous les films d’horreur, de zombis, témoignent de ça
      perso, j’allais juste acheter de la bière

      et je voyais les gens, au coin de la rue,
      se faire "vacciner"
      la p’tite tente, près de la pharmacie

      ’tain, j’essaye de ne pas être en danger, par rapport à ma santé

      je vais revoir Cruising
      y’a Al Pac’

       
    • #2970172
      Le 4 juin à 09:40 par Kassayé
      Sous contrôle (sanitaire)

      J’ai fait le même constat dans mon village et, comme on dit, je n’en suis toujours pas revenu de cet état de chose et me demande bien comment nous en étions arrivés là. Lorsque, à ce sujet, je me permets des réflexions limite désobligeantes, mais de façon indirecte, eh bien, les gens baissent la tête, posent un regard ailleurs. Hier, directement cette fois-ci, j’ai essayé de faire comprendre à une personne que son masque était nocif pour sa santé. Elle l’a retiré pour me dire que son masque la protège car elle est asmathique. Elle est partie son masque à la main, mais me retournant je vis qu’elle le remettais un peu plus loin.

       
    • #2970563
      Le 4 juin à 23:15 par Surnom
      Sous contrôle (sanitaire)

      Ces gens encore parano qui portent des masques seul dans un parking sont nos emmerdeurs premiers. Les salopards se basent sur cette frousse que ces porteurs de masques diffusent directement ou indirectement. Les merdias en rajoutent une couche et le tour est joué... nous aurons notre pass vaccinale cet automne.

       
  • #2969989
    Le 3 juin à 21:50 par Pasdaran
    Sous contrôle (sanitaire)

    La Macronie en marche forcée pour le deuxième round. La commissaire politique a autant de charme que Ratched, l’infirmière dans vol au-dessus d’un nid de coucou.

     

    Répondre à ce message

  • #2970062
    Le 4 juin à 05:20 par Ger6
    Sous contrôle (sanitaire)

    Particulièrement bien fait. Fond et forme. Je pousserai même à dire " génial "...er terrifiant.

     

    Répondre à ce message

  • #2970144
    Le 4 juin à 09:00 par Nestordamus
    Sous contrôle (sanitaire)

    Présumé coupable jusqu’à ce que votre innocence soit prouvée...

    Puis soyez conscient que si vous décidez de vivre en conservant votre décence humaine, vous finirez par être criminalisés et deviendrez hors-la-loi.

     

    Répondre à ce message

  • #2970176
    Le 4 juin à 09:56 par Arno
    Sous contrôle (sanitaire)

    A la fois excellent et terrifiant.

     

    Répondre à ce message

  • #2970221
    Le 4 juin à 11:20 par 2nilem
    Sous contrôle (sanitaire)

    J’ai cru que c’était un épisode de la 4ème dimension... Mais non, c’est pratiquement notre réalité. Merci GoogleCorp !

     

    Répondre à ce message

  • #2970273
    Le 4 juin à 13:33 par supravirus
    Sous contrôle (sanitaire)

    Excellent, mais j’attendais une fin plus "sanglante", du genre le moutons qui se rebelle...

     

    Répondre à ce message

  • #2970442
    Le 4 juin à 18:13 par Philippe
    Sous contrôle (sanitaire)

    Nous avons toujours été sous contrôle. Mais maintenant ça se voit vraiment.
    Ma vie a changé, je n’arrive plus à fréquenter les covidiots, les gens qui ont obéi alors qu’ils n’avaient aucune obligation de le faire. Je ne peux plus, c’est trop difficile et douloureux.
    Je n’ai gardé de vrais liens qu’avec ceux qui ont refusé et je ne sais pas si je serai un jour capable d’à nouveau faire société avec ces esclaves qui se sont agenouillés pour pouvoir aller au restaurant et au cinéma. J’ai tellement honte pour eux.
    Je n’arrive plus non plus à avoir des relations vraiment amicales avec les macronistes.
    Et vous, comment faites-vous ?

     

    Répondre à ce message

    • #2970596
      Le 5 juin à 03:10 par Le grand ménage
      Sous contrôle (sanitaire)

      Moi mes positions Dieudonnesques et Soraliennnes depuis plus de dix ans m’ont éloigné de mon entourage et de ma belle-famille qui était quasiment ma famille d’adoption surtout au moment des affaires lybiennes et syriennes. Comme ces débats avaient lieu pour ma part dans des moments de tension dans le couple ça a fait un cocktail explosif. Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage.
      C’est triste de s’apercevoir à quel point des gens que vous aimez peuvent être stupides et manipulables à l’heure ou même un aveugle peut se rendre compte que rien ne tourne plus rond.

       
    • #2970667
      Le 5 juin à 07:58 par Pamfli
      Sous contrôle (sanitaire)

      Je garde des connaissances et la famille très proche à mes côtés : j’ai de très bons voisins. Il faut entretenir des relations là où il n’y a pas que des intérêts marchands, c’est pour cela qu’il faut mettre parfois de la distance pour éviter que les gens deviennent pesants en ces temps compliqués : dès que l’habitude s’installe, ils se tiennent moins donc il faut les mettre en suspens. Et puis E&R, vous montre la voie : il faut toujours avoir ses amis de toujours dans sa poche, des amis qui tiennent dans une poche, un sac et qui donnent du sens et de la force : il y a deux semaines c’était Georges Bernanos avec ce livre incroyable Journal d’un curé de campagne, aujourd’hui c’est JP Sartre avec Les mots, un très bons bouquin, et dans 25 pages, je viens de le choisir, ce sera le gros pavé Histoire de la folie à l’âge classique de Michel Foucault. J’ajouterai au conseil de Maître Viguier, il faut avoir son livre dans sa poche, pour le dégainer à tout moment baroque, c’est vital : il y a quelques jours, j’aillais la La Banque Postale pour récupérer un collis et j’ai dû patienter 20 minutes parce qu’une déglinguée n’arrivait pas à dicter ses coordonnées à l’agent bas de gamme qui ne savait pas lire : multiplié par le nombre d’agences en vrounze, si ce "dysfonctionnement" et la perte engendrée n’est pas un frein au marché, je ne sais pas comment cela s’appelle : le serpent s’étouffe dans ses contradictions.
      Avec les vidéos, émissions et conférences proposées sur ce site, toute cette richesse notamment la dernière conférence de Lucien Cerise ou encore celle de Lounès Darbois, ré écoutées plusieurs fois, il est possible de vivre ailleurs, en sécession dans sa tête, d’autres ont choisi l’autre voie, J¨P Sartre en parle dans Les mots :
      Evidemment cette opération frauduleurse m’épargnait la tentation de m’aimer,. Menacé d’abolition, chacun de mes amis se barricadait dans le présent, découvrait l’irremplaçable qualité de vie mortelle et se jugeait touchant, précieux, unique ; chacun se plaisait à soi-même ; moi, le mort, je ne me plaisais pas ;
      Plus loin : J’y mis une vériable frénésie : je choisis pour avenir un passé de grand mort et j’essayai de vivre à l’envers. Entre neuf et dix ans, je devins tout à fait posthume..

      Sinon mes flyers pour les affiches de la LREM son prêts : j’adore faire chier les cons, leur lâcheté, leur cruauté, leur foutre une crotte de nez dans la face, c’est un plaisir. Alors je me fais plaisir.

       
Afficher les commentaires précédents