Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Stage Prenons le maquis : retour au rural

Les 20 et 21 juin 2015 dans le Morvan

Prenons le maquis vous propose un stage de deux jours sur un éco-lieu dans le Morvan, pour découvrir les bases d’un retour à la terre réussi.

 

Programme

- Législation : propriété foncière, installation agricole à moindre coût.
- Étude des différentes constructions (installations légères, aériennes, souterraines, lacustres, bioclimatiques…)
- Les différents matériaux méconnus et naturels.
- Activités vivrières en milieu rural.
- Énergies.

 

Coût du stage

160 euros pour 2 jours de formation.

Ce prix comprend la formation, les repas (cuisine en auto-gestion, nous fournissons tout ce qu’il faut pour cuisiner), et un accès au camping.

 

Hébergement

L’accès au camping est compris dans le prix de la formation.
Nous proposons des lits en dortoir à 15 euros la nuitée.

Les places étant limitées, il est impératif de réserver un lit lors de l’inscription en envoyant un courriel à cette adresse : organisation@prenonslemaquis.fr

Merci d’apporter votre sac de couchage et votre taie d’oreiller.

(Location draps et couverture : 5 euros).

 

Nicolas Pézeril présente les principes de la permaculture en montagne :

 

Je m’inscris au stage « Retour au rural » des 20 et 21 juin
sur le site de Prenons le maquis :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1197254
    le 31/05/2015 par Timide Guerrier
    Stage Prenons le maquis : retour au rural

    Whaohohoaaow !!! A 19 ans il s’est retiré de paname... mais comment, avec quel argent !? Bravo si non ;-))

     

    • #1197421
      le 01/06/2015 par charlie bobo
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      L’argent ne tombant pas du ciel, et n’ayant pas pu amasser beaucoup d’argent en travaillant, vu son âge et à moins d’avoir gagner au loto, peut-être qu’il à des parents sympa et compréhensif ayant certains revenus, qui l’on aidé à acquérir tous ces hectares de terres, tant mieux pour lui.


    • #1197900
      le 02/06/2015 par Timide Guerrier
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      Ceci expliquerai donc cela... :)


    • #1198756
      le 03/06/2015 par Prenons Le Maquis
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      @ Timide guerrier

      Contrairement à ce qu’affirme "Charlie bobo", vous avez la possibilité de suivre l’exemple de Nicolas sans avoir de "généreux" parents.

      Il existe des techniques pour s’installer gratuitement sur les terrains de la marie si l’activité est reconnue d’utilité publique,ou si l’on soigne des animaux en détresse (le soigneur est indélogeable).
      Dans certaines régions de France, les terres sont entre 400 et 1200 euro l’hectare de forêt ! Ce qui reste, malgré tout, accessible à toutes les bourses.
      Le tout est de savoir comment construire en toute légalité du terrain "non constructible".
      Des exemples existent !

      Inscrivez-vous au stage et/ou lisez "Mon retour à la terre", et vous aurez toutes les infos.

      Cordialement
      Prenons Le Maquis


    • #1199299
      le 03/06/2015 par Timide Guerrier
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      @ Prenons Le Maquis

      Oui, excellentes idées, merci pour la réponse. :)


    • #1199858
      le 04/06/2015 par charlie bobo
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      @ Timide guerrier
      Je suis désolé mais à 19 ans expliquez moi comment vous pouvez avoir de l’argent pour acheter (sans garants) même à bas prix puis ensuite devoir payer la taxe foncière chaque année sur tout ces hectares (même si ce n’est apparemment pas du constructible) puis avoir un véhicule en payer l’assurance, le carburant, les consommables, se loger, s’habiller etc. Forcément (et c’est pas un reproche tant mieux), à un moment, en amont il y à eu aide financière. Il est pas parti comme ça un jour de chez ses parents avec son sac sur le dos sans rien...


    • #1201379

      L’histoire de Nicolas est relativement connu, j’ai fais sa connaissance sur le site des greffeurs de variétés anciennes, avec échanges de greffons. Il vient de Paris, pas de la famille de Causette évidement.

      Ça doit bien faire 10 ans d’expériences pour lui, j’ai démarré un peu après mais j’ai pas sauté le pas comme lui.

      Le plus dur est de se lancer, de dire merde, d’être pionnier et de faire vraiment ce qui vous branche, pas facile de risquer.
      Ses efforts doivent commencer à payer et il est heureux, que du bonheur !


  • #1197539
    le 01/06/2015 par Clara Imbert
    Stage Prenons le maquis : retour au rural

    Je trouve ça extraordinaire, le contact de l’homme à la terre, rien de plus beau et naturel !
    Le prix du stage est raisonnable, cela permet d’en apprendre beaucoup et surtout, nous, les gens de la ville pouvons découvrir les merveilles de la nature et surtout de la comprendre...
    Le bonheur est réellement là et Nicolas le dit bien : "tous les jours, c’est un grand cadeau." Magnifique !
    Et ça donne vraiment envie...


  • #1198338
    le 02/06/2015 par tonimalt
    Stage Prenons le maquis : retour au rural

    30 ha ? ça me parait beaucoup !
    30 ha = 300 000 m²
    ce ne serait pas plutôt 3 ha ? ce qui serait déjà confortable...

     

    • #1203475

      Il ne s’agit pas d’une erreur, c’est bien 30 ha = 30 000 m² !

      Oui c’est beaucoup. De quoi faire des vergers immenses...

      La France dispose de vastes territoires inoccupés, inexploités. Certains endroits sont quasi désertiques. Des villages abandonnés. Il faut quitter la ville, repeupler tout ça et cultiver la terre ! Et vivre simplement. Pas en communauté, mais plus en éco-villages (entraide tout en restant chacun chez soi). Une vraie démarche positive et consciente de résistance, et de création d’un "nouveau monde", d’un nouveau système.

      Pourquoi pas des villages E&R ? Qui ne seraient pas sectaires d’ailleurs, mais qui assureraient un certain équilibre et une certaine philosophie.


    • #1204391
      le 10/06/2015 par Mandolfi
      Stage Prenons le maquis : retour au rural

      Excellente réponse de Riton :-)))
      Il n’y a pas d’erreur il dit et il s’enfonce un peu plus 30ha = 30000m2 !!
      mais non l’ami !! 30ha = 300 000m2 !! 60 terrains de foot si on veut !!
      1ha = 100m x 100m = 10 000m2

      Je profite aussi de l’occasion pour poser une question : Ces "villages gaulois", ces BAD seraient-ils multiraciaux, multiéthniques, multi-tout quoi ?
      Petit détail délicat avant d’acheter en copropriété, quand même :-))