Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Stéphane Bourgoin, le pseudo-spécialiste des tueurs en série

Les médias français, paradis des imposteurs et des escrocs

« Des serial killers, il sait tout. Depuis quarante ans, il enchaîne à leur propos conférences, publications (34 livres en comptant les rééditions, traduits en onze langues), tournages de documentaires, colloques, séminaires et émissions. Oh ! certes, il n’a aucun diplôme, n’a rien étudié à l’université ; mais, comme il le murmure à ses auditoires, notre spécialiste national du crime, l’as des as du profiling, a été formé par le FBI, a enseigné à la Gendarmerie nationale et à l’Administration pénitentiaire, a formé des magistrats, a tuyauté des policiers, a élucidé des enquêtes en Afrique du Sud et questionné des meurtriers jusqu’en Allemagne. Il brandit ce chiffre magique : “J’ai rencontré 77 serial killers”. Soixante-dix-sept meurtriers dont il connaît l’enfance, le parcours scolaire, la sexualité, la santé, la religion, l’alimentation, le sommeil. Infaillible, hypermnésique, une banque de données vivante. Bourgoin fait profession de sa connaissance phénoménale des criminels sadiques.

En cette fin de printemps 2020, son agenda n’attendait que la fin du confinement pour se déployer. Un nouveau livre chez Grasset, une collection de trente albums de bandes dessinées chez Glénat, une tournée de conférences payantes dans tout le pays. Mais, en janvier dernier, 4ème Œil Corporation, un groupe anonyme de huit “passionnés d’affaires criminelles”, comme il se présente, a mis en ligne, sur YouTube, neuf vidéos démontrant ses mensonges et ses plagiats. “Nous voulons qu’il arrête de se faire de l’argent en racontant des fadaises sur la mort de personnes réelles”, explique une de ses membres, Maât, pseudonyme emprunté à la déesse égyptienne de la Justice. Bourgoin a refusé de répondre à ses détracteurs masqués, mais leurs vidéos troublent. Bourgoin, un serial menteur ? Le mythomane du crime ? Un imposteur qui aurait berné la presse, la justice, la gendarmerie, la magistrature et la police ? » (Paris Match)

On pourrait citer, dans beaucoup de domaines ou de spécialités, des figures médiatiques qui sont en réalité des semi-escrocs ou de complets escrocs. Ils servent la soupe au Système, ils écrivent ou disent ce que les gens ont envie d’entendre, ils vont dans le sens dominant et sont récompensés pour cela. Le système médiatique les portes aux nues, les interviewe du matin au soir, en fait des références indéboulonnables, ainsi naissent les figures faussement populaires et faussement spécialisées.

 

Deux exemples parmi tant d’autres : le spécialiste des truands Emmanuel Pierrat, tellement fasciné par les voyous qu’il pense échapper à leurs manipulations, et le spécialiste de la « résilience » Boris Cyrulnik, qui a été dégommé récemment, mais qui apparaît encore par intermittence dans des médias mainstream qui ont énormément de mal à s’aligner sur la vérité ou à reconnaître leurs erreurs. Ces imposteurs le sont évidemment à des degrés divers, et on ne jette pas la pierre à Pierrat, le frère de l’avocat, qui est aussi à sa façon un imposteur, puisqu’il travaille plus pour la dominance que pour le droit ou la vérité.

Les journalistes qui ont approché ce pauvre Bourgoin, qui a l’air d’un dépressif en fin de parcours, savent qu’il esquivait toutes les questions dérangeantes et qu’il répondait à ceux qui étaient curieux et travailleurs, ou qui connaissaient un peu le dossier « serial killers », en les renvoyant à ses ouvrages. Cela sentait déjà le roussi pour ce tocard qui a bien ingurgité toute la littérature du domaine pour la resservir à ses fans avides de frissons. Il y a de bons livres sur la question, on pense à celui de Corinne Hermann Un tueur peut en cacher un autre, ou Le Complexe du loup-garou de Denis Duclos, un essai sur la fascination américaine pour la violence. N’oublions pas les bouquins de Ressler, le vrai profiler dont ce couillon de Bourgoin a voulu voler l’esprit. Un vrai cas de pathologie mentale de remplacement !

 

 

Fake News, le vrai nom des médias français

Ce qui est en cause n’est donc pas cette série de tocards ou de wanna be, comme disent les Américains, littéralement ceux qui veulent être mais qui ne sont malheureusement pas ou qui ne le seront jamais, mais la mécanique médiatique qui les porte aux nues. Il s’agit de tromper l’adversaire, l’adversaire étant ici le peuple, le lecteur, le vulgaire. C’est à l’image de la tromperie politique sur la démocratie, la tolérance et la liberté, tous ces concepts flous qui n’en sont pas, mais qui sont des cache-sexe pour les outils effectifs de la dominance, que sont la répression, la violence, le mensonge.

Bourgoin, avec sa voix de mytho pleurnichard, a fait son mea culpa dans Paris Match, un gros sujet passé inaperçu chez les confrères, et pour cause : toute la propagandasphère a fait l’éloge de ce bouffon qui n’a jamais travaillé sérieusement sur un seul sujet, à part recopier le boulot des autres.

Ceux qui enquêtent, qu’ils soient journalistes, flics ou juges, savent que c’est un boulot ingrat, long, difficile, qui peut prendre des mois, des années, et dont les résultats sont non seulement incertains (à moins de détenir un gros scoop dès le départ et de le vérifier ensuite, comme ces annexes du renseignement que sont Le Canard enchaîné ou Mediapart) mais surtout rarement spectaculaires. Et dans une société médiatique qui aime le spectacle, la paillette, l’esbroufe, une enquête minutieuse et détaillée n’est jamais très vendeuse.

Voilà pourquoi la France regorge de Barbier, d’Aphatie, de Barthès d’un côté, et de Bourgoin, de BHL (pour la philosophie) et de Cyrulnik de l’autre. les premiers validant les seconds car ce sont tous des imposteurs : dans un système qui prône le mensonge et étouffe les vérités dérangeantes, on ne peut être qu’un imposteur, conscient ou inconscient. On remarque, une fois encore, que la vérité ou le dégonflage d’une baudruche médiatique vient de l’Internet.

 

Pas de Bourgoin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2470573

    On a droit à de l’arnaque dans tous les domaines ... même dans le plus sordide ...

    Quelle planète de louseurs !!!


  • C’est une affaire qui décrédibilise encore un peu plus les médias, et leurs pseudo-journalistes qui ne sont en fait plus que des commentateurs de l’actualité, chroniqueurs ou idéologues incompétents, c’est inquiétant. Concernant Bourgoin j’avoue avoir été dupé, pas évident de repérer l’arnaque quand on ne se fie qu’à ses entretiens vidéos, il fallait vraiment se pencher sur son cas pour repérer les incohérences (dans les dates, les lieux, les noms, etc.,), ceux qui prétendent a posteriori qu’ils le savaient sont bien marrants... Je ne peux pas m’enlever de la tête une question depuis l’annonce de la supercherie : et si ce "tocard" était en fait l’un des leurs ? Un tueur en série ... ?



  • "On remarque, une fois encore, que la vérité ou le dégonflage d’une baudruche médiatique vient de l’Internet."



    Voilà pourquoi le projet est de museler internet au moyen de la loi Avia !

    Toutatis


  • Après, pour ceux qui s’intéressent à ce Monsieur, il y a des options éventuellement « complosphériques » qui apparaissent ça et là. Deux exemples :
    - Son pseudonyme Etienne Jaillieu qui est approximativement l’anagramme de « J’ai tué Eillen », sa compagne assassinée par un tueur en série ;
    - Si vous tapez « Disparus de l’Isère - Wikipedia » Vous verrez des meurtres en série non élucidés. Un pas complotiste à franchir et vous faites le lien avec la commune de Bourgouin-Jaillieu...
    Bref, depuis le tordu Fourniret, on a vite fait de s’inquiéter... Mais si les enquêtes et suivis sont aussi pointues sur le Net que pour d’autres sujets (la haine ou autre par exemple), on saura un jour ou l’autre si c’est de la mauvaise information.
    Nota : Éléments relevés sur le net, en accès libre, et restitués sans autre souci que l’échange d’information ou de point de vue, que ce soit sur l’affaire ou sur l’éventuel complotisme.

     

  • Avec le dénommé valls et tant d’autres escrocs, parasites, nuisibles de tous poils ; des marqueurs, des émanations d’un système qui ne laisse plus passer que ce genre de psychopathes et laisse sur la bord de la route tout ce qui mobilise autre chose que ce que le bipède contient de pire. Une abomination, une monstruosité qui naît dans les cerveaux malades qui organisent leur viralité et leur impunité autour du service de leurs névroses. Celui-là est mégalo-mytho-cleptomane et nuit par intermédiation d’organisation ’’médiatiques’’ pourries, et corrompues, autant dire un filtre qui ne laisse passer, qui ne décante que ce genre de nuisibles. Quand on ne remue que de la merde, on n’a que de la merde.


  • Les médias français, paradis des imposteurs, des escrocs et aussi des experts en tous genres .Le défilé des mégalomanes


  • La différence entre un paranoïaque et quelqu’un d’intelligemment méfiant, c’est que le premier à tort et le second raison. Un système pourri fait naître par compensation, un niveau de méfiance qui jouxte à la névrose. Elle se justifie pourtant si souvent cette défiance, qu’elle devient vitale et comme une condition de survie mentale, intellectuelle, morale, matérielle. Dans ce qui est devenu un coupe-gorge ; malheur à l’innocence, à la naïveté ; malheur à l’honnêteté, malheur à la bienveillance. Ce cloaque regorge de reptiles plus immondes les uns que les autres, et le drame c’est qu’ils ont rampé, pour beaucoup, jusqu’aux plus hauts sommets sociaux d’où ils salissent tout, tout le temps, tout le monde. D’où ils surplombent la société, ils dévoient, souillent, noyautent, instrumentalisent tout pour servir leurs abjections.

     

    • Clément Freze fait un excellent travail d’analyse et d’expression du Réel au travers de sa vision de mentaliste. Il déconstruit les échafaudages branlant des psychopathes à la manœuvre et les ramènent sur terre, le nez dans leurs impostures, leurs exagérations, leurs mensonges et manipulations. Tout est devenu tellement corrompu, qu’il est dangereux de ne pas douter de tout. Les immondes sont allés tellement loin qu’ils se retrouvent le cul à l’air en rase campagne, on les repère à des kilomètres et on ne croit plus personne sans preuves tangibles à l’appui. Bien fait pour eux et ça ne fait que commencer.


  • J’ai essayé de lire son livre "Le livre noir des serial killers" pendant le confinement, non.
    En fait il relate 5 ou 6 cas et étale les faits comme dans la rubrique faits divers, avec des notes à la fin (biblio, filmo etc), c’est glauque et sans intérêt à mon sens.
    J’ai confondu avec Nicolas Bourgoin sur ER :(


  • Il est moins coupable que les pseudo journalistes qui l’ont cru sur parole 40 années durant...
    Et encore, sans Internet, il aurait pu continuer son numéro éternellement, seule le mort l’aurait arrêté...

     

    • Ils l’est tout autant voir plus puisque le menteur est tout de même plus fautif que le crédule ou le négligent.


    • Ces pseudos journalistes sont aussi coupables que lui... Pas plus, pas moins.
      Vous croyez vraiment que cet affabulateur était là par hasard sur tous les plateaux TV ?
      Il a toujours été là pour appuyer les thèses des médias dominants et du pouvoir !
      Vous croyez que les services français n’étaient pas au courant de ce qu’il était réellement, et qu’ils le laissaient aller à sa guise partout sur les dossiers "chauds" ? Allons...
      Fourniret, Chevaline, Lelandais... c’est toujours lui qui était invité !
      Vous prenez les "Services" pour de pires abrutis, qui ignoraient son passé ?
      Je crois au contraire qu’il a toujours été là, pour défendre la thèse officielle sur les dossiers maquillés et enfouis.
      Les journalistes officiels sont parfaitement aux faits de ce qui se passe derrière le rideau...


    • Bon commentaire L.A Queen, car nous ne sommes pas qu’à l’ére des simulacres et escroqueries de tous poils : il y a un schéma culturel rampant, totalement élaboré, et tout entier dévoué à la generalisation du médiocre et de l’inique.


  • #2470673
    le 25/05/2020 par Céréale Killers du Gers
    Stéphane Bourgoin, le pseudo-spécialiste des tueurs en série

    Stéphane Bourgoin c’est le Don Quichotte de la vérité


  • Je veux bien qu’on casse Cyrulnik, son omniprésence me saoule et son concept de rélisience aussi, mais si c’est pour mettre en avant une féministe lgbt, dont le fait de gloire est d’avoir créé un clitoris en 3D, je me demande si on y gagne... (Odile machin)


  • Égalité et Réconciliation vous êtes formidable.
    J’ai toujours pensé que S. Bourgoin nous raconté des Mensonges..
    Lors de ses interview Concernant son « travail » et ses rencontres avec les plus incroyables « grands criminels » Américains, Français.. Martiens.. ou je ne sais quoi.. ça sonné trop faux. Ça voix tressautait et manquait d’assurance...Toujours le même.. même si on le voit moins.. Il est intervenu comme spécialiste pendant de nombreuses années.. La Honte.


  • #2470692

    Ça fait longtemps que je connais Stéphane Bourgoin, écoutant pas mal d’émissions sur le sujet dans lesquelles il avait, et conserve du reste si j’en crois l’émission qu’un Jacques Pradel très magnanime (restons gentil) lui a consacrée il y a quelques jours, son rond de serviette.

    Je dois avouer que jusqu’à découvrir par hasard les vidéos de 4e Oeil Corporation, et plus récemment celle de Clément Freze qui en réalise une excellente synthèse, je ne m’étais pas particulièrement interrogé sur la crédibilité de ce qu’il racontait sur sa vie. Evidemment, avec le recul, je me dis que certaines incohérences auraient dû me sauter aux yeux, mais bon... Le fait est que je m’intéressais plus aux affaires dont il venait parler qu’au rôle qu’il prétendait avoir joué dans la résolution de certaines. Au bout du compte, c’est la fiabilité de ses ouvrages qui doit compter, et il semble que celle-ci ne soit pas fondamentalement remise en cause. En tout cas, il ne semble pas s’y attribuer, comme il l’a fait en plateau, des épisodes vécus par d’autres. Après, j’entends des critiques sur leur caractère répétitif et, potentiellement plus grave si c’était avéré, de plagiat (dans la lettre et pas seulement dans l’esprit).

    Pour finir sur une note plus légère, je dois ajouter (car ce n’est qu’effleuré par Freze) que la version "révisée" de sa biographie qu’il met maintenant en avant est à peu près aussi crédible que l’ancienne. Je pense qu’on va encore bien rigoler s’il publie son autobiographie "vérité" comme il dit envisager de le faire ! Je recommande donc l’écoute de "L’Heure du Crime" (RTL) d’il y a quelques jours, car elle vaut son pesant de feuilles de boucher ! Pradel semble gêné par moments...

     

    • #2470729

      Cher Monsieur Michel Mertz, Votre commentaire est agréable si on se place à l’inverse de ce que propose finalement le présent article comme élément de réflexion.
      En fait, j’interviens parce que cet article est signalé comme « Source ER » (j’affectionne). Vous terminez même par « une légèreté à ce sujet », comme un « média » ici décrié. Allez, mettez vous à la place de la famille du gosse plein d’effroi face au tueur, de la jeune fille, violée, décapitée, re violée après son trépas et pensez derechef à sa peur, sa panique, dans l’attente, devant la monstruosité... (Les familles pleurent, mais le ou la gosse Merde !). J’ai malheureusement perdu un enfant de maladie, je m’estime plus « heureux » que ces Parents dont les gosses ont été victimes de pareilles ordures.
      Ah, tiens, vous vous sentez aussi « léger » ? Je crois que non, enfin j’espère pour vous.
      Aucune animosité, simplement au moins sur ces sujets, un peu de hauteur de vue. Et, je passe sur les rites et autres pratiques tout aussi dégoûtants.


    • Jacques pradel montre bien qu’il n’a absolument aucune déontologie et aucune notion de la responsabilité. On le savait déjà depuis l’affaire roswell.

      Le fait qu’ apres le scandale bourgoin, il l’invite encore, commence son émission en laissant la parole à bourgoin et alors qu’il reconnaît être un menteur et avoir raconté n’importe quoi il continue l’émission pour parler ensuite d’une autre affaire, en tant que spécialiste, comme si de rien était. ..les bras m’en tombent. ..

      Jusque là on pouvait se dire pradel est une bonne pâte, il a été dupé, ce n’est pas sa faute (quoi qu’il n’a fait aucun travail de vérification de ses collaborateurs alors que c’est son boulot ).mais une fois qu’il a l’information qu’il a été dupé et qu’il a menti à tout son auditoire...rien...aucune conséquence...

      Netant pas si naif, Je m’attendais un peu à un black out de la part de pradel. Ne pas parler de laffaire et ne plus jamais parler de bourgoin, mais ne plus l’inviter non plus. La non...il est encore plus dénué de scrupule que cela...il confirme donc bien être complice en agissant ainsi et en pretendant ne pas s’en mêler moralement...bien sûr jacquot. Quand on parle daffaires crimibelles c’est précisément parceque l’aspect moral nous intéresse. Enfin dans un monde logique .ou alors c’est du pur sadisme. Ce qui me paraît de plus en plus probable de la part de pradel.

      il suffit donc de dire "je m’excuse " et on continue....Et ce sont ces escrocs qui donnent le "la" et parlent aux français des affaires criminelles ? Ce developpement me parait encore plus grave que laffaire du mythomane bourgoin isolé . Parceque c’est quelque chose de structurel. Sur "la plus grande radio de france"...mieux vaut en rire...on va dire cela on va en rire...Et le public n’a pas assailli le standard de la radio pour montrer leur colère ? Ce serait intéressant à savoir...


    • Il dit « juste » avoir interviewé certains serial killers en prison qu’il n’aurait en réalité jamais rencontrés. Entre autres gros mythos. Si peu de choses !


    • Il a surtout dit avoir été introduit au monde des serial killers à cause du meurtre de sa petite amie dans les années 70 aux USA par un tueur en serie. Ce qu’il a admis être totalement inventé... je ne vois pas comment on peut aller encore plus loin dans labjection et le foutage de gueule. A partir de la il n’y a plus aucune crédibilité possible. Et pradel qui le réinvite...hallucinant...Et qui l’absoud en disant qu’il est pas la pour juger...nanan...tu es semble til juste la pour prendre le pognon jacquot.


    • « Il a surtout dit avoir été introduit au monde des serial killers à cause du meurtre de sa petite amie dans les années 70 aux USA par un tueur en serie. »
      Ça c’est effectivement le plus énorme ! Tranquillou !


    • #2471326

      @FaitDivers
      Je crois que vous vous méprenez sur mon état d’esprit. Je me permets une note d’ironie sans pour autant prendre à la légère les affaires très graves dont il est question. Ne faites pas de moi le complice de quiconque ! Mon ironie portait uniquement sur Stéphane Bourgoin, qui fait mine de confesser ses mensonges mais, décidément incorrigible, les remplace par des assertions encore plus abracadabrantesques. Je me permets d’en sourire, vous m’en excuserez.

      @zuleya
      Il y aurait beaucoup à dire sur Jacques Pradel et son émission. J’en suis un auditeur régulier, mais critique. Il y a, comme chez Monsieur X jadis sur France Inter, des bribes de vérité à y glaner, mais il est clair qu’il y a aussi des angles morts, des sujets sur lesquels il est manifestement interdit de dévier, par exemple sur les réseaux pédophiles et notamment l’affaire Dutroux, sur laquelle Pradel invite systématiquement le douteux Marc Met-Depenningen, adepte systématique de l’édredon… Je ne me fais pas d’illusions excessives sur l’intégrité de M. Pradel, mais j’aime bien l’écouter y compris, parfois, au second degré, pour certains de ses sophismes impayables dont le récurrent (au moment de poser une question indiscrète) : "il n’y a pas de question indiscrète, seules les réponses le sont". Du grand art.


    • A Michel, Merci de votre rassurante précision, là c’est bien clair. Vous tempérerez ma remarque, ma lecture peut-être trop rapide, et vous me pardonnerez ma « susceptibilité » sur ce sujet « particulièrement sensible », j’en suis sûr (car je tiens compte de votre courtoisie)
      Bien à vous


    • @Michel Mertz@ Zuleya@Fait Divers :
      Ce qui ressort le plus de vos divers (et courtois) commentaires c’est l’interet que vous portez au thème "tueurs en serie" et au final votre validation passive de la surexposition de ce phenomene marginal dans la sphère publique, ce qui n’est pas innocent sociologiquement parlant. Un besoin de comprendre, certes, avec peut être une touche de fascination morbide mais par simple pudeur, qui n’est autre qu’une sorte de sagesse intuitive de la vie, les tueurs quels qu’ils soient ne devraient jamais devenir des "objets" culturels et/ou médiatiques.


  • J’avoue avoir lu quand j’étais jeune un de ses bouquins début années 2000. Je suppose qu’il s’était contenté de ressasser ce que bien d’autres avaient dit et écris avant lui mais dans la langue de molière car qu’on le veuille ou non c’est bien lu - et personne d’autre ! - qu’avait rendu le sujet (les serials killers) populaire et à la mode dans le monde francophone. Sans lui, à l’époque, personne (dans le monde francophone !) n’aurait entendu parler d’un Ed Kemper (un type au QI de 160) John Wayne Gacy et consorts. Le concept du serial killer était à l’époque trop étrange en dépit de Francis Heaulme et ne faisant pas partie de la "culture" européenne pour être étudié de manière plus approfondie. Perso, je trouve même pas qu’il s’est rendu ridicule en prétendant avoir interviewé personnellement nombreux de ces serial-killers. S’ il fallait se moquer de tous les mythos. Qui croit en toutes les anecdotes de Gérard Fauré ? Loser ? Vous m’excuserez mais il y a pire comme loser.


  • Encore un menteur un série, un goy cette fois. On est vraiment dans le règne des imposteurs, normal qu’il y nage comme un poisson dans l’eau. Sa page FB est tellement glauque que l’on peut se demander si cette histoire de compagne assassiné est bidon, c’est en fait, peut-être lui qui a tué, violé et démembré une jeune femme qui lui aurait mis un râteau


  • J’aurais jamais cru que c’était un imposteur . J’avais bien aimé ses entrevues avec Jack l’éventreur, Gilles de Rais et Landru mais plus une trace de ces vidéos !


  • Enorme travail d’enquête, j’en suis scotché.
    Cela représente une quantité de travail gigantesque.
    Le tout présenté dans un film très bien fait, captivant.
    C’est un cas psychiatrique de mythomanie complétement fascinant.
    Une pierre de plus qui entre dans la longue liste des faux témoins/victimes qui font tellement de mal à la vérité historique.
    Une pierre encore aussi dans la longue liste des "experts" mediatique qui viennent dans la petite lucarne nous expliquer la vérité tous les jours, les sifaoui et consors.
    Bravo pour ce travail par sa qualité et sa portée.

     

    • C’est Clement Freze qu’il faut remercier.
      Marrant de le voir relayé ici, sachant qu’il ne porte pas Soral et ER dans son cœur, et c’est le moins que l’on puisse dire...


    • @Pastafari
      ER ne relaie pas que ceux qui font partie de ER, c’est même un principe de base.
      ER relaie toute information utile, pertinente, interessante, et même celle des ennemis d’ER.
      Personne lisant ER ne pense que l’ensemble du contenu est produit par ER.
      Si tu ne sais pas tout cela, c’est que tu es nouveau sur ER, alors bienvenu
      (et j’ai remercié ce documentaire, donc son auteur, pas ER, si ne n’est de le diffuser)
      A bientot sur ER


  • #2470804

    Respect pour le magnifique travail d’investigation et jolie présentation. Honte et scandale aux "journalistes" qui l’ont invité et érigé en professionnel qu’il n’est pas. Il n’y a pas un magistrat qui pourrait entamer une procédure contre ce sale type après avoir vu ce documentaire ?!


  • Au fait ? Il était pas édité par "Ring Editions" ce mythomane ?
    Quelle coïncidence ! Ahahahah !

     

    • #2470953

      J’allais poster la même remarque. Merci !
      Donc en plus de faire dans le macabre ignoble et la fascination pour les déséquilibrés* cette édition ne fait même pas le boulot (relativement simple) de débusquer un gros mytho comme ce type ? C’est un hôpital psychiatrique RING ?
      *qui se la joue viril alors qu’on sait que la littérature décrivant les crimes trouve sa clientèle surtout chez la ménagère en manque de sensations fortes et chez les ados)


  • Je connaissais son entretien vidéo d’Ed Kemper datant de 1991, ignorant qu’il prétendait l’avoir rencontré à plusieurs reprises dans les années 80. Or, en effet, le début de cet entretien, où il se présente au tueur, rend évident qu’il s’agit d’une première rencontre et que, par conséquent, cet homme a au moins menti une fois. Sans parler du reste de ce que semble démonter cette vidéo...


  • #2470860

    Cette Civilisation est en train de s’écrouler "sous nos yeux".
    Grâce au net, à notre culture générale, et au temps libre, nous avons pu démonter nombre de complots.

    Evidemment, certains essaient de briser : le net et l’éducation.
    Mais comme ils nous ont aussi retiré le travail, ils nous laissent du coup une large tranche de temps libre pour enquêter et converser.

    La civilisation des DÉCOMPLOTISTES est née.
    Bientôt naitront des écoles parallèles enseignant : une Histoire désintoxiquée, des sciences sans dévoiement, une Médecine sans vaccins, une culture sans libres-penseurs antichrétiens.

    Beaucoup a déjà été fait ; la suite sera passionnante.


  • je me félicite d’avoir échappé à ces narrations pestilentielles, car je n’ai pas ce coté morbide pour écouter tous ces cons, bellemare et autre angelat, dernier tordu en date.


  • Je ne regarde plus ces merdes depuis lontemps n’ayamt plus la tv. Mais chapeau à tous à E&R de vous farcir ces conneries pour mieux réinformer. Quel courage ! Merci !


  • Les cas de ces mecs c’est quand même du ressort de la psychiatrie ! Comment peut-on vivre en sachant que tout ce que l’on est est en réalité une construction n’ayant aucun fondement réel ! Le plus consternant c’est que ce type semble avoir d’honorable aptitudes intellectuelles, être ingénieux, débrouillard, entreprenant...donc il aurait probablement été en mesure de mener une carrière professionnelle satisfaisante sans avoir à être un escroc !


  • Le plus dingue c’est que le mec ne semble pas considérer de se retirer de la scène médiatique après ces révélations ! En fait ce genre mec n’ont absolument aucune honte ni honneur ! A la limite je peux comprendre que l’on puisse se prendre au piège de ses propres mensonges comme dans un engrenage. On commence par un petit mytho histoire de pimenter un peu une histoire, pouvoir obtenir un boulot lors d’un recrutement...et puis cela marche super bien, donc on finit par broder autour de ses mythos et baser une carrière de dessus si bien qu’ensuite il devient difficile de faire machine arrière...Ce genre de phénomène c’est très similaire à ce que l’on observe dans le monde académique où des gens fondent (en général de bonne foi) une carrière entière sur une théorie, puis après 20, 30 ans...cette théorie finit par être remise en cause par une nouvelle théorie très sérieuse se fondant sur de nouvelles données...or en général les tenants de la théorie officielle s’accrochent mordicus sur cette dernière et refusent catégoriquement de prendre en considération la nouvelle théorie. Ce n’est pas seulement par cupidité (souvent leur carrière est déjà finie...) mais parce qu’il est psychologiquement difficile d’admettre d’avoir fondé une carrière entière et avoir eu tort pendant toute sa vie ! Toutefois dans le cas de Bourgoin on a à faire à quelqu’un qui du départ savait qu’il racontait des bobards ! Le mec pourrait s’en sortir relativement honorablement en reconnaissant les faits, en expliquant que les aspects mensongers de son oeuvre ont été fabriqués afin de se mettre le pieds à l’étrier et donner un coup de pouce à la carrière de quelqu’un qui a commencé à partir de rien, sans diplôme...mais non le mec va encore essayer de louvoyer, de mythoner... !


  • Le complexe du looser qui veut se faire aussi gros que le bœuf. Il raconte sa vie tel qu’il aurait voulu la vivre. Le problème c’est la médiatisation de ses mensonges. Un jour ou l’autre il devait bien se douter qu’il serait découvert !

     

    • Oui mais....quand il a commencé, internet n’existait pas, et donc les recherches éventuelles pour le débusquer autrement plus difficiles. Il pouvait espérer, plus ou moins naïvement, s’en sortir même sur du long terme. Après, l’engrenage était enclenché, et ensuite, si tant est qu’il ai pu en avoir l’intention, s’en sortir plus ou moins habilement devenait bien plus difficile, voir impossible.
      Ceci écrit, internet n’a pas encore permis de faire justice de mensonges et d’impostures socio-médiatico-politiques bien plus graves......


  • Documentaire fouillé et convaincant, juste un brin manipulatoire dans le procédé narratif avec grand renfort de subliminal au niveau des images, pour appuyer la charge.
    Bourgoin est donc un serial mytho, comme Rocancourt ou Romand avant lui, doublé d’un réel talent de plagiat et si j’ai bien tout suivi.

    Reste quand même une interrogation de taille et autrement plus problématique que de savoir qui se cache derrière la photo de sa petite amie.
    Si les médias n’ont rien dit pendant 30 ans en lui réservant son rond de serviette sur les plateaux, quid de la gendarmerie et des organismes pour lesquels il affirme avoir collaboré ?

    Si les médias se sont fait duper, ce qui est déjà très étonnant dans ce milieu de niche, puisque les spécialistes police-justice auto-proclamés ont effectivement des contacts avec les FDO, comment comprendre que l’appareil judiciaire ou policier n’ait rien dit pour infirmer ses affabulations médiatiques et dans ses livres ?
    Que les autorités compétentes aux US ne se soient pas préoccupées de ses allégations, soit, encore que la mondialisation de l’info, via les réseaux sociaux, ne craint plus les distances, il est et en revanche, parfaitement incompréhensible que personne n’ait levé le petit doigt pour dénoncer l’imposture en France.

    Par exemple, Alain Bauer, criminologue et conférencier international quant au terrorisme, devait parfaitement savoir que Bourgoin racontait des salades et si lui savait, d’autres savaient, à commencer par les politiques ou des fonctionnaires à Beauvau ou place Vendôme.

    La question n’est donc pas tant Bourgoin, mais de comprendre pourquoi était-il invité dans les mainstreams, en dehors de sacrifier au dieu audimat, publié par des maisons d’édition, consultant pour des tournages de documentaires, alors que pas mal de monde savaient qu’il inventait ?

    Quel service rendait cet autodidacte à ce monde interlope ?
    Et surtout, pourquoi ce dernier a décidé de le "flinguer" récemment ?
    A moins que ce ne soit lui qui ait décidé de s’auto-flinguer médiatiquement pour des raisons que l’on ignore, avec son autobiographie récente, comme un bâton tendu pour se faire battre.

    Bizarre...

     

    • #2472310

      Votre commentaire est extrêmement pertinent.

      Cependant, je voudrais revenir sur votre conclusion.
      En effet, comme l’indique le documentaire, le monde médiatique ne l’a très certainement pas lâché. Il bénéficie justement d’une opération de sauvetage opérée par le groupe Lagardère..

      Les révélations sont surtout le fruit d’une enquête de particuliers passionnés de faits divers, reconnaissant les incohérences de Bourgoin.

      En tant que passionné de football j’avais moi-même émis des doutes il y’a quelques mois concernant son passé de "footballeur professionnel" au Red Star.


    • @alexeigastev, Oui, j’entends bien que les médias cherchent à se justifier aux yeux de l’opinion publique en offrant une tribune à Bourgoin pour que ce dernier s’explique, comprendre justifie la prétendue méprise des médias.

      Je vois surtout une gigantesque opération de sauvetage de la médiacratie, pas de Bourgoin, ce dernier étant grillé.

      Quant au fait que ce sont les parties civiles qui ont fait le job d’enquêter, cela conforte mon interrogation quant à l’incroyable impunité dont a bénéficié Bourgoin pendant des décennies.
      Pour moi, le serial menteur avait son utilité quant à raconter ou banaliser l’horreur, à la psychiatriser, le tout dans la perspective de l’abolition de la peine de mort et donc de l’abaissement de l’échelle des peines.

      Quelque part, Bourgoin rendait plus humain les monstres et aux yeux de l’opinion publique, il racontait leur histoire et occupait les esprits en empêchant ces derniers de réclamer la peine de mort.


  • J’ai lu un seul livre de lui, le livre noir des serial killers, que j’ai trouvé intéressant. Même si c’est pompé sur des enquêteurs américains, c’est instructif et ça se lit bien. Le plus fascinant dans ces histoires, c’est de constater à quel point certaines enquêtes de police sont baclées, à quel point certains comportement peuvent être irrationnels, spontanés, très loin des séries policières débiles de la TV.
    Quand j’ai eu finit ce livre, je suis allé voir la fiche Wikipedia de Bourgoin. Et là j’y apprends que quand il vivait aux USA sa petite amie aurait été étranglées/tuée/violée par un "serial killer" et que longtemps après Bourgoin serait allé rencontrer l’inspecteur chargé de l’enquête. Ce qui signifierait que sa petite amie a été tuée/violée mais qu’à l’époque personne n’a pensé à l’interroger lui le boy-friend ? Ca me semblait gros... Tout comme cette histoire de carrière de footballeur au Red Star. Mais bon, je pensais plutôt à des faits "enjolivés" ou transformés. J’apprends aujourd’hui que c’est un gros mytho, et je me demande pourquoi. Pourquoi avoir besoin de raconter tant de sornettes ? Il aurait pu faire une belle carrière sans tous ces mensonges débiles. Bref !


Commentaires suivants