Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Superman contre Superfiotte

DC Comics, propriétaire de la marque de BD Superman, a décidé de se soumettre au woke, c’est-à-dire à l’idéologie bien-pensante de l’hydre mondialiste, dont nous rappelons les 7 têtes, pour ceux qui auraient oublié comment il faut penser : féminisme, immigrationnisme, homosexualisme, anticatholicisme, sionisme, mercantilisme et jeunisme. On pourrait y ajouter pornocratisme, maçonnisme, ou LGBTisme, mais tout est compris dans le lot, ce sont des variantes.

 

DC Comics a sorti, pour bien montrer sa soumission au dogme, un Superman bisexuel et pro-migrants. CNews écrit :

Ainsi, dans le comics, Jonathan Kent est un avocat qui défend les migrants illégaux et un activiste pour le climat. Il est également mis en scène ayant une relation avec un homme. Un héros de comics masculin ouvertement bisexuel, comme pour Harley Quinn du côté féminin, a revendiqué l’auteur de la bande dessinée, Tom Taylor, à IGN.

 

 

Imaginez le petit garçon, qui rêve légitimement d’être un héros, un jour (avant de bosser pour la Banque à 30 ans), histoire d’impressionner les petites filles (qui finiront par bosser dans la com’, à 30 ans), qui se tire sur la nouille en regardant le nouveau héros qui n’est plus vraiment un garçon, puisqu’il embrasse un garçon.

Perturbant, non ? C’est un garçonne, ou un truc dans le genre, mais il faut trouver un autre nom, car ce n’est plus la même chose, un peu comme Brigitte. Pourquoi pas un garçon et un garçonne ? Franchement ça sonne bien.

Voici la justification du dessinateur Tom Taylor :

« La question est, qu’est-ce qu’un nouveau Superman devrait combattre de nos jours ? Un Superman de 17 ans peut-il affronter des robots géants tout en ignorant les changements climatiques ? Bien sûr que non. Quelqu’un avec une super vue et une super ouïe va-t-il ignorer les injustices au-delà de ses frontières ? Peut-il ignorer les suppliques des demandeurs d’asile ? »

Résultat ? CNews nous apprend que les ventes des trois premiers numéros sont un désastre. Le woke, ça ne marche pas, c’est condamné par l’évolution. Mais l’hyperclasse mondialisée – l’hypercasse, oui ! – en a besoin pour asseoir son pouvoir malsain, maléfique, malodorant. Elle est prête à casser le monde pour conserver ou augmenter son pouvoir. Chez nous, la Macronie a détruit une partie de l’activité économique pour imposer son idéologie woke, cette haine de la majorité silencieuse.

Le problème, ce sont les responsables économiques et les entreprises qui ont soutenu activement ou par indifférence cette politique de tri sélectif dans la population. Aujourd’hui, par exemple, les restaurateurs qui ont demandé le pass – sanitaire ou vaccinal – sont dans la merde. Les salles de sport sont dans la merde, les cinémas sont dans la merde. En même temps, ils y étaient déjà, parce que le woke en matière de scénario avait déjà contribué à refuser beaucoup de monde à l’entrée, et aux entrées !

 

Clément Viktorovitch essaye de sauver le woke

 

On l’aura compris, le woke, qui se fait passer pour une idéologie progressiste qui défend les faibles et les victimes, est en réalité une tyrannie contre la majorité, une majorité qui commence lentement à comprendre l’arnaque. Le woke est une censure de la liberté d’expression, une aberration dans l’évolution, un suicide sociétal. C’est l’instrument de mort, l’arme des mondialistes contre ceux qui leur résistent.
Le problème, pour les wokistes, c’est que personne ou presque (à part eux et leurs victimes) ne veut de leur anti-humanisme délirant. Ils sont obligés de manipuler les enfants, de les farcir de saloperies, de les piquer de force, de les masquer, de les émasculer. Ça sent le retour de bâton.

 

Élisabeth Lévy préfère Superman à Superfiotte

 

Au cinéma, le woke fait déjà très mal. On ne reviendra pas sur les sélections wokistes au Festival de Cannes et aux tris sélectifs du CNC. Mourir peut attendre, le dernier James Bond qui a cartonné avec Daniel Craig, fait de la place woke à Lashana Lynch, noire mais pas belle, ce qui pour nous est une forme de racisme. Alors que le monde est truffé de superbes Noires !

 

« Les femmes, pour commencer, sont des super-héroïnes juste parce qu’elles sont nées » (Lashana Lynch)

JPEG - 32.9 ko
Lashana brise les chaînes du racisme et crie sa liberté au monde entier

 

Mais il reste un espoir...

 

 

Après le succès écrasant du dernier James Bond blanc et masculin, le woke va devoir se creuser la tête pour remplacer Craig par Lynch et pour vendre le prochain Superman trans (Transforman ?) qui vole au secours des migrants pleins de sève pris dans une montée des eaux...

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2897699
    Le 1er février à 17:13 par ladko
    Superman contre Superfiotte

    Superman, ouais...

    Un mec qui met son bénouze par dessus son futal est-il crédible, à la base ?

     

    Répondre à ce message

  • #2897859
    Le 1er février à 21:40 par Victor
    Superman contre Superfiotte

    C est pas le vrai Superman , Clark, mais son fils....donc déjà ils ont pas osé toucher à l original.

    Et pour cause : les comics ne sont plus, mais alors plus du tout lu par des enfants ou ados aux USA, comme a l epoque de l age d or de ce media populaire fait pour et par les enfants de prolos.La géneration tiktok a l heure du metaverse n en a que faire. D ailleurs lisent ils quoi que ce soit encore ?Le gros des ventes se fait au profit des geeks vieillissants ou collectionneurs / completistes qui sont les seuls a vouloir mettre quelques sous la dedans - moyenne d age 40 ans....et eux sont attachés a leur heros tels qu ils l ont connu a l epoque et qui sont restés inchangés pendent plus de 50 ans. Ainsi tous les reboots, remake etc passent tres mal avec eux et pourtant les editeurs essayent tous les 5 ans d attirer un nouveau public , et se ramassent continuellement des echecs. Ils ne vivent que par les deniers des vieux geeks donc cette histoire durera oas sauf si c est sponsorisé et pensé à perte...

    Je leur donne max 15 numeros a sortir ensuite reboot et Superman devient une femme . Et ensuite DC declare faillite....

    Et dire que cet editeur a été fondé par un exmilitaire , veteran de la 1ere GM....

     

    Répondre à ce message

  • #2897935
    Le 2 février à 00:27 par Mehson F
    Superman contre Superfiotte

    A propos de fiottes, les amandes amères (rentrant dans la recette des macarons d’Amiens... ah les inconscients !?), issues des amandiers sauvages, contiennent de l’acide cyanhydrique !!
    Ce qui doit, à force, créer des problèmes de croissance par anoxie (d’où la petite taille d’un Jean-Alexandre Trogneux et de son fils Jean-Baptiste ?), voire, qui sait, de caractères sexuels !! ??? ... ...
    Non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2897939
    Le 2 février à 00:33 par goy pride
    Superman contre Superfiotte

    Oui c’est vrai que depuis quelque temps ils n’embauchent que des actrices (et acteurs) noires qui sont moches. Je ne sais pas si c’est juste du wokisme extrémiste consistant à ne pas discriminer les moches...ou plus probablement de la provoc consistant en gros à nous dire de manière implicite que non seulement on devra se soumettre à accepter des Noirs, mais en plus de Noirs qui sont moches ! Parce que même un raciste finit par accepter et même apprécier des charismatiques Denzel Washington, Samuel L Jackson...or l’objectif du wokisme bien compris est au contraire d’attiser la haine du raciste ! Mieux encore, créé du racisme en suscitant un ras le bol chez même chez les gens qui a la base en avaient rien à foutre de la question raciale !

     

    Répondre à ce message

  • #2897973
    Le 2 février à 03:14 par Sedetiam
    Superman contre Superfiotte

    Le seul woke que je connaisse c’est celui d’un sketch qui a fini dans la tronche et le CD dans le timbre ou inversement...
    Cependant, si j’ai du mal avec cela, il faut reconnaître que les Spartiates ou le Bataillon Sacré, tout comme la philosophie helléniste dont nous nous voulons les héritiers...
    Plus loin, ce qui me dérange en définitive, ce sont ces affaires de majorités ou de minorités, de ces communautés qui se tirent la bourre : et puis à la finale, l’un des membres pour ne pas dire disciple, en train de crever sur une civière, ne s’occupe pas du donneur de sang de la transfusion qui lui sauve la peau.
    Quant aux Ricains avec leurs Super héros à la mords moi le nœud, je les parodie tant et plus sans en avoir la culture profonde. Je les fous avec des lapins, avec les sept nains, inoculés, neuneus et tout ce que l’on veut, selon les âneries 3D qui me passent par l’esprit...
    Fous-moi la paix avec ton orientation, ta religion, ta conception, ton innéité, ton ipséité, tes conneries, je n’en ai rien à secouer : sauf que nous avons le tout-à-l’égout à raccorder dans la rue, alors bouge ton cul ; dans la rue, hein ? Parce que sur ton trône, l’on verra après...

     

    Répondre à ce message

  • #2897994
    Le 2 février à 04:47 par Diabolo 999
    Superman contre Superfiotte

    Superfiotte,le seul super-héros qui se fait payer en liquide...

     

    Répondre à ce message

  • #2898012
    Le 2 février à 05:40 par L’impertinent
    Superman contre Superfiotte

    Moi les types en collant moule couilles, qui portent une cape, j’ai tendance à pas leur faire confiance
    Heureusement j’habite loin du Marais et de Paris

     

    Répondre à ce message

  • #2898020
    Le 2 février à 06:23 par LCH
    Superman contre Superfiotte

    Et dire que j’ai gardé toutes mes collections lucky Luke avec cigarette et tintin original pour mes futurs neuveu en devenir prochainement

    Vont être éduquer dans le respect du sex féminin sans en devenir un simili avec une teub
    Oui voiture soldat garage etc du mal bien comme il faut
    Initiation au bricolages mécaniques aussi

     

    Répondre à ce message

  • #2898041
    Le 2 février à 07:30 par Apus1903
    Superman contre Superfiotte

    Bon déjà, tous ces super héros (Bond est franchement devenu avec le temps un super héros par ses capacités presque surhumaines ) s’ inscrivent dans l’ infantilisation continue de l’individu... T as des mecs de 40 piges qui regardent ce genre de films, qui lisent des mangas à la con et qui se bralent sur youporn etc...

    Je me souviens mon père ouvrier, lorsque je lui disais enfant qu ils passaient à la télé un James Bond, un Superman ou autre, il me disait déjà dans les années 70/80 que c ’étaient des films pour les enfants car y avait rien de sérieux ni réaliste la dedans. Et il avait raison. Lorsque je partais en vacances en exYougoslavie, j’ avais remarqué que seuls les enfants allaient au cinéma, les adultes s’ en foutaient éperdument. Voir un type qui entre dans une pièce où ça canarde de feu et il réussit à butter 6 types sans prendre une balle, c’ est vraiment pour les optimistes pour être poli.

    On a aujourd hui en occident une masse incroyable d’ hommes soumis, résignés, peureux, faibles, sojas, collabos, .(sans doute le produit de la société du confort)... et en face une masse de films avec des super héros virtuels sensés leurs faire oublier (ou confirmer) leur condition d’ untermensch !

    Et voilà une Femme James Bond 007 qui a le même but : faire croire à la supériorité de la femme en général, et de la femme noire en particulier.

    Quand je pense qu il suffirait d’amener une araignée à la conférence de presse de cette nouvelle Bond pour que toute leur propagande foute le camp en un instant. Elles sont toutes fortes, courageuses, volontaires... et dès qu’ elles voient une araignée ou un cafard c’ est la crise de peur et d’hystérie, l’appel au secours à l’homme pour qu’il vienne les sauver de ces 2 monstres extraterrestres...

     

    Répondre à ce message

    • #2898217
      Le 2 février à 13:08 par un vrai français
      Superman contre Superfiotte

      Ca dépends. "L’Illiade" ou "Yvain et le chevalier au lion", ça n’a rien de réaliste non plus. Et je parle même pas des chroniques médiévales, où des chevaliers chrétiens montent à l’assaut des murailles avec une vingtaine de braves, et prennent le chemin de ronde en moins d’un quart d’heure. Ni des nombreux contes sur la Fée Mélusine de ma région, toutes plus fumeuses les unes que les autres et, pourtant, souvent très belles, voire inspirantes.

      La vraie question, c’est le sens d’une œuvre, les propos qu’elle cherche à transmettre. J’avoue avoir adoré le film "gladiator", alors que c’est une bouse historique (spéciale dédicace à Maximus qui ordonne à ses équestres de tenir la ligne, sauf que les types galopent en pleine forêt germanique et ne forme aucune ligne, ça n’a aucun putain de sens, il n’y aurai ni ligne, ni charge dans un tel environnement, c’est juste impossible, la moitié des chevaux se casseraient la gueule ou trottineraient, mais pas plus).
      Pourtant, j’ai bien aimé le propos, les musiques, le symbole d’héroïsme que cela transporte, l’idée qu’on puisse mourir pour une cause plus grande que soi = l’idée qu’un "esclave puisse s’élever plus haut qu’un empereur de Rome" (c’est pas la phrase exacte, mais vous comprenez l’idée).

      S’acharner sur l’art pour excuser les errements de notre temps, ce n’est pas pertinent. L’art est une des seules choses qui puisse montrer la transcendance à tous ceux qui ne la verront pas dans leur vie (c’est-à-dire la majorité de hommes). Moi, j’ai pas fait les tranchées, j’ai pas fait le maquis, ni la guerre d’Indochine, je n’ai jamais vu d’autre transcendance que celles de parents qui se tuent à la tâche pour leurs enfants, dans le labeur et non dans la guerre (quoi que, mon père était à Ouvéa, une petite escarmouche sans ampleur, certes, mais t’étais où Apus1903 à ce moment-là ?). Bien sûr, mes aînées m’ont parlé de la guerre, mais j’avoue que je ne l’ai pas vu. En fait, je n’ai que des photos de leurs maris ou de leurs pères, parce que certaines familles ont VRAIMENT payés le prix de la guerre, et pas juste deux "jolies" petites gueules cassées (tous les poilus de ma famille sont MORTS, dont un de folie en internement chez les boches, après avoir encaissé le gaz).

      Donc laisses aux autres cette chance, celle de voir la transcendance, d’être touché par elle, et de pouvoir la reproduire. Plutôt que de palabrer comme un enfant trop gâté par son époque. Et lorsque t’es parti en ex-yougo, t’as campé devant le cinéma ?

       
    • #2898518
      Le 2 février à 22:09 par anonyme
      Superman contre Superfiotte

      "s des mecs de 40 piges qui regardent ce genre de films"

      Je me demande pour qui tu te prends ? Quand je regarde un film, c’est pour me détendre et non pas pour commencer à faire l’intello au sujet de tout et de rien. J’adore les westerns et cette sensation de liberté qu’ils me transmettent en me retrouvant dans des grands espaces en train de faire du cheval à l’air libre. Est-ce ridicule ? Tu ne crois pas que c’est mon problème ? J’adore aussi les dessins animés au point même d’avoir versé une petite larme en regardant Toy story. D’ailleurs, je considère quasi tous les dessins animés produit par pixar comme des véritables chef- d’oeuvre. J’aimais bien aussi les James Bond joué par Sean Connery pour un tas de raisons : les jolies femmes, les belles voitures, les nouveaux gadgets technologiques de l’époque, les pays exotiques...Bcp de ces choses m’ont incité à vouloir en faire autant. Quand tu vis dans un bled plutôt gris souvent ces films ont une puissante forme d’escapisme et représentent une véritable source d’inspiration, ce qui a été mon cas. J’ai voyagé de par le monde. Je me suis retrouvé au carnaval de Rio, à un Fool Moon party en Thailande, au Congo, Marrakech, New-York...Je me réjouis d’être resté un enfant à maintenant 48 ans qui soit encore capable de pouvoir s’émerveiller. La plupart des gens de mon âge sont déjà littéralement mort. Sans doute parce que bcp d’entre eux se prennent un peu trop au sérieux comme toi.

       
    • #2899949
      Le 5 février à 11:58 par Burnes Out
      Superman contre Superfiotte

      @anonyme
      A 48 ans il serait temps de te prendre un peu au sérieux et de penser à arrêter de chialer devant Toy Story
      Même mes gosses chialent pas devant un dessin animé
      Ton com’ frise le ridicule
      Le coup de la larmichette et de la chevauchée fantastique, dans des grands espaces,en regardant un film, t’es puissant toi
      Tu suis l’histoire des films ou tu regardes juste les images ?
      Putain on est pas sorti de l’auberge avec des gars de 48 piges qui chialent devant Woody le cow-boy et Buzz l’éclair

       
  • #2898114
    Le 2 février à 10:02 par pan0z
    Superman contre Superfiotte

    Elizabeth Levy m’a bien fait rire sur ce coup ! le présentateur de sud radio n’ose pas la contredire et l’interrompre, ça sent la couche malodorante.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents