Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Syndrome du sauveur : le patron d’Amazon au chevet de la Terre (avec un chèque de dix milliards)

[…]

Dix milliards de dollars. C’est la somme colossale que Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, entend investir dans la lutte contre le réchauffement climatique et la défense de l’environnement. Le patron d’Amazon l’a annoncé, lundi 17 février, sur son compte Instagram et a indiqué que cette enveloppe était « pour commencer ». Ce « Fonds Bezos pour la Terre » représente 7,7 % de sa fortune personnelle, estimée à 130 milliards de dollars par Forbes.

 

« Cette initiative mondiale financera des scientifiques, des militants, des ONG – soit tout effort qui offre une réelle possibilité d’aider à préserver et à protéger le monde naturel », a ajouté le patron d’Amazon.

Il a précisé que les premières subventions seraient octroyées cet été. « Nous pouvons sauver la Terre », a-t-il affirmé dans ce message accompagné d’une photo de la planète, plaidant pour « une action collective des grandes et petites entreprises, des États, des organisations mondiales et des individus ». « Je veux travailler avec d’autres pour accroître les moyens connus et aussi pour chercher de nouvelles façons de lutter contre l’impact dévastateur du changement climatique », a encore fait valoir M. Bezos. « La Terre est la seule chose que nous ayons tous en commun. Protégeons-la, ensemble », a-t-il conclu.

[…]

L’annonce de M. Bezos survient 20 jours après que 300 employés d’Amazon ont signé des critiques contre leur groupe, notamment au sujet de sa politique environnementale. Le groupe Amazon Employees for Climate Justice (AECJ) pousse l’entreprise à aller plus loin dans son plan en faveur de l’environnement annoncé à grand renfort de publicité en septembre. Jeff Bezos avait alors promis qu’Amazon atteindrait la neutralité carbone en 2040, avec 10 ans d’avance sur les engagements de l’accord de Paris.

[…]

Amazon a […] été la cible de plusieurs actions visant à dénoncer la surconsommation et les conséquences écologiques du « Black Friday » en novembre, une des grandes journées de promotion qui contribuent aux revenus colossaux de la multinationale. Jeff Bezos est aussi le fondateur de la société spatiale Blue Origin, dont le but affiché est, selon le milliardaire, de réduire les coûts d’accès à l’espace afin d’aider l’humanité à coloniser la Lune et d’autres planètes, pour un jour permettre de dépolluer la Terre.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur latribune.fr

 

Délires climatiques, sur E&R :

Les analyses sérieuses sont sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants